Histoire de l'appareil

Depuis le Br.731, Breguet continuait à s'intéresser aux hydravions à coque, comme en témoigne des projets de "Deux-Ponts" transformés en hydravion. Le Br.1150 Atlantic venant de connaître le succès auprès de l'OTAN, Breguet envisagea d'en dériver un hydravion à coque : le Br.1250.

Cet appareil, très moderne, réutilisant un maximum d'éléments de l'Atlantic, apparut au début des années 1960. Il était dédié aux mêmes missions (patrouille maritime, lutte anti sous-marine), mais en décollant d'un point d'eau. Aucun train d’atterrissage ne semblait prévu, il n'était donc pas amphibie.

Il reprenait donc la partie supérieure du fuselage du Br.1150, l'empennage, le MAD, les moteurs et les demi-ailes externes. Cependant, du fait de la transformation en hydravion, les implantations étaient différentes. L'aile était placée en haut, et devenait en mouette. L'empennage était cruciforme, avec un fort dièdre positif pour l'empennage horizontal. Les flotteurs en bout d'ailes pouvaient se relever. La partie arrière du fuselage était redessinée, notamment pour accueillir un radôme ventral rétractable. Une variante prévoyait des antennes dans le nez et la queue à la place de ce radôme.

Du fait de la coque, il n'y avait plus de soute ventrale. L'armement fut donc placé dans des nacelles moteurs imposantes, conservant les Tyne de 5500 à 6000 cv de l'Atlantic. Les soutes de ces nacelles faisaient 5,5 m de long avec un support en barillet.

Le Br.1250 devait également remplir les missions secondaires de l'Atlantic, telles que recherche et sauvetage, mouillage de mines ou transport. Il fut cependant rapidement abandonné, avant même que des variantes spécialisées ne voient le jour.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Breguet Br.1250 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 40 000 kg (88 185 lbs)
  • Masse à vide : 21 500 kg (47 399 lbs)
  • Surface alaire : 120,34 m² (1 295,329 sq. ft)
  • Hauteur : 9,42 m (30,906 ft)
  • Envergure : 38,3 m (125,656 ft)
  • Longueur : 30 m (98 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 509 km/h (316 mph, 275 kts)
  • Vitesse de patrouille : 315 km/h (196 mph, 170 kts)
  • Distance franchissable : 7 223 km (4 488 mi, 3 900 nm)
  • Charge alaire, à vide : 178,66 kg/m² (36,593 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 332,392 kg/m² (68,079 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbopropulseurs Rolls-Royce Tyne 12
  • Puissance unitaire : 4 224 kW (5 744 ch, 5 665 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Breguet : projets à 18/02/2017 07:21 Clansman
Un topic pour parler des projets de Breguet dont on sait très peu de choses. Pour l'instant.
Ce topic peut aussi servir pour parler de Breguet en général.


Br.950 :

En 1946, Breguet proposa un hydravion amphibie bipoutre, à coque, destiné à l'entraînement et à l'observation. Il devait être motorisé avec un Mathis G16R (Le G.16 résultait de la combinaison de deux G.8 de 200 cv chacun).


Br.980 :

En 1953, Breguet se lança dans l'étude d'un avion embarqué triréacteur, le Br.980. Servant de bombardier, il devait peser 15 tonnes environ en charge. Il ne fut jamais construit.


Br.990 :

Projet d'avion de lutte anti sous-marine à propulsion mixte, de 1952. Il était motorisé par un turbopropulseur Mamba et un réacteur Marboré.


Br.1020

Le Br.1020 était un projet d'avion d'observation biplace conçu pour l'ALAT à partir de 1953.


Br.1250 :

Le Br.1250 était un projet d'hydravion destiné à la lutte anti sous-marine, étudié en 1959-1960. Il ne fut pas construit.



http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,9738.0.html

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php?topic=9738.15
Re: Breguet : projets à 18/02/2017 07:47 Clansman
Le Br.950 sur le site



Un rayon d'action de 1000 km pour un appareil de moins de 3 tonnes à pleine charge, ça me parait bcp. Peut-être qu'à l'époque, le terme "rayon d'action" était encore utilisé pour "distance franchissable".
Re: Breguet : projets à 18/02/2017 08:00 Clansman
Le Br.1020 sur le site

Même le Docavia sur Breguet n'en dit pas plus. Pas de croquis non plus.
Re: Breguet : projets à 18/02/2017 08:23 Clansman
Le Br.990 sur le site
Re: Breguet : projets à 18/02/2017 08:49 Clansman
Le Br.1250 sur le site
Re: Breguet : projets à 18/02/2017 09:24 Clansman
Le Br.980 sur le site
Re: Breguet : projets à 18/02/2017 11:26 Jericho
Bravo Clansman, tu avais raison: ça va bien comme ça!


Clansman a écrit

Un rayon d'action de 1000 km pour un appareil de moins de 3 tonnes à pleine charge, ça me parait bcp. Peut-être qu'à l'époque, le terme "rayon d'action" était encore utilisé pour "distance franchissable".
S'il avait été destiné au transport, cela ne m'aurait pas choqué en me disant qu'il pouvait faire le plein pour le retour… Mais tu as raison, ça ressemble plus à de la distance franchissable.
Re: Breguet : projets à 18/02/2017 12:44 Clansman
Merci, et surtout n'oublions pas comme source le Docavia n°6, les avions Breguet 1940/1971, par Jean Cuny et Pierre Leyvastre !

Un grand merci à quelqu'un qui se reconnaîtra. :D

S'il avait été destiné au transport, cela ne m'aurait pas choqué en me disant qu'il pouvait faire le plein pour le retour… Mais tu as raison, ça ressemble plus à de la distance franchissable.

Comme je comparais le Br.950 au RC-3 Seabee, j'ai vérifié et ce dernier était un peu plus petit et moins puissant. Et il avait une distance franchissable d'un peu plus de 800 km. Ça colle, moi je dis.
Re: Breguet : projets à 16/06/2017 08:14 Clansman
La firme Breguet sur le site

Alors, Breguet, avec ou sans accent ?
Re: Breguet : projets à 16/06/2017 08:53 Ansierra117
Sans accent, je suis allé vérifier sur la plaque située à l'endroit où il est né
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Feb. 18, 2017, 8:28 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires