Rappels

Histoire de l'appareil

Vers 1955, Fouga lance son projet CM.195, un dérivé survitaminé du Magister qu'il compte bien proposer à l'Armée de l'Air.

Ce CM.195 était destiné à l'entraînement avancé à des vitesses transsoniques, et éventuellement à l'interception. C'est un biplace biréacteur, mais très agrandi et avec deux réacteurs Gabizo de 1100 kgp, dont les entrées d'air sont arrondies. Il est pourvu d'ailes en flèche de 45° mais conserve l'empennage en V du Magister. Le réacteur Gabizo est testé sur le CM.171, un autre dérivé du CM.170, mais le crash de ce banc d'essai en 1957 signe probablement la fin du CM.195.

La masse normale au décollage était estimée à 9700 livres, la vitesse à 600 mph au niveau de la mer et de 560 mph à 33000 pieds d'altitude. Il devait pouvoir atteindre Mach 1,1 en piqué à 26000 pieds (en partant d'une altitude de 42000 pieds).

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Fouga CM.195 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Flèche des ailes : 45 °
  • Masse normale au décollage : 4 400 kg (9 700 lbs)

Performances

  • Mach maximal HA : Mach 1,1 en piqué.
  • Vitesse maximale BA : 966 km/h (600 mph, 521 kts)
  • Vitesse maximale HA : 901 km/h (560 mph, 487 kts)

Motorisation

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Fouga CM-195 à 06/03/2017 07:27 Clansman
Vers 1955, Fouga lance son projet CM.195, un dérivé survitaminé du Magister qu'il compte bien proposer à l'Armée de l'Air.

Ce CM.195 était destiné à l'entraînement avancé à des vitesses transsoniques, et éventuellement à l'interception. C'est un biplace biréacteur, mais très agrandi et avec deux réacteurs Gabizo de 1100 kgp, dont les entrées d'air sont arrondies. Il est pourvu d'ailes en flèche de 45° mais conserve l'empennage en V du Magister. Le réacteur Gabizo est testé sur le CM.171, un autre dérivé du CM.170, mais le crash de ce banc d'essai en 1957 signe probablement la fin du CM.195.

La masse normale au décollage était estimée à 9700 livres, la vitesse à 600 mph au niveau de la mer et de 560 mph à 33000 pieds d'altitude. Il devait pouvoir atteindre Mach 1,1 en piqué à 26000 pieds (en partant d'une altitude de 42000 pieds).



http://forum.pegase.tv/viewtopic.php?t=1210

https://www.aviationsmilitaires.net/v2/base/view/Variant/12460.html

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,262.0.html

http://all-aero.com/index.php/contactus/45-planes-d-e-f/13973-fouga-cm-171-makalu
Re: Fouga CM-195 à 06/03/2017 07:46 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le March 6, 2017, 7:33 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires