Histoire de l'appareil

Au début des années 1980, l'Armée rouge lança un concours sur projets afin de trouver un remplaçant léger au Mi-8. Kamov et Mil s'affrontèrent avec respectivement le V-60 et le Mi-36. En 1982, Kamov remporta le concours. Le V-60 était alors à rotors coaxiaux, mais afin d'augmenter la vitesse potentielle, évolua vers un concept avec un unique rotor principal quadripale et un rotor de queue placé dans un fenestron, à 11 pales. Il a un air général de UH-60 ou de Dauphin. Son nom, "Kasatka", signifie Orque (ou épaulard). Sa cellule est composée à 60% de matériaux composites.

Le premier vol était prévu pour 1993. Mais le manque de budget, la priorité accordée à la version civile (le futur Ka-62), retardèrent considérablement le programme. Il fut officiellement dévoilé à Lyubertsy le 29 juillet 1997, alors que le prototype était sur le point d'être achevé.

Il effectua son vol inaugural le 10 décembre 1998, en vertical. Il fallut attendre le 24 décembre 1999, plus d'un an après, pour le voir évoluer à l'horizontal. Entretemps, il avait été exposé au salon MAKS de 1999. Par manque de fonds étatiques, les essais furent intermittents, les turbines RD-600V de série ne furent pas installées avant juillet 2002, alors qu'un deuxième prototype entrait en phase d'assemblage final (celui-ci, construit au standard Ka-60U, s'écrasa d'ailleurs en juin 2010). De plus, un conflit opposa les usines potentielles pour la fabrication en série. Il semble qu'Ulan-Ude l'ai emporté. Les essais étatiques ne commencèrent pas avant le début 2003.

Malgré tous ses déboires, le Ka-60 conserva l'intérêt de l'armée russe, particulièrement dans sa version Ka-60U d'entraînement à doubles commandes. L'armée russe estimerait ses besoins à 100 exemplaires, et cent autres pourraient rejoindre les garde-frontières.

Outre le Ka-60U, d'autres versions sont prévues : le Ka-60K embarqué, le Ka-60R de reconnaissance (bien que son rôle semble avoir été transféré au Ka-52), des versions de brouillage électronique ou de transport d'assaut. Hélicoptère de transport de moyen tonnage, il sert au transport de fret (en cabine ou 2750 kg sous élingue), de blessés (6), de troupes (16).

Le Ka-60 dispose d'un radar Arbalet placé dans le nez, et d'un détecteur d'alerte radar Pastel. Il peut être armé de deux pods B-8V-7 de 7 roquettes de 80 mm, ou de 2 mitrailleuses de 7,62 ou 12,7 mm. Il comporte du blindage, les rotors pouvant encaisser du 23 mm et les transmissions du 12,7 mm. Des couches de matériaux spéciaux sont appliqués sur la cellule afin de diminuer sa signature radar et thermique. Son train d'atterrissage est rétractable.

Le Ka-62, la version civile, fut retardé par les problèmes liés au moteur Saturn RD-600V. C'est en avril 2011 qu'un accord fut trouvé pour l'équiper de Turboméca Ardiden 3G de 1306 Kw. Ces mêmes moteurs pourraient équiper tous les Ka-60 en remplacement du RD-600. Il a volé pour la première fois en 2016.

Le Ka-64 est la version d'export. Elle dispose de moteurs General Electric T700/CT7-2D1 et a été certifiée en Occident. Lui aussi a un rotor à cinq pales. D'ailleurs l'Iran s'est un temps intéressé à l'appareil, manifestement sans suite.

Trois prototypes ont été construits, deux Ka-60 et un Ka-62. Le deuxième prototype du Ka-60 s'est écrasé en juin 2010.

Versions référencées

  • Kamov Ka-60 : Version militaire de base. 2 exemplaires.
  • Kamov Ka-60K : Désignation initiale du Ka-65.
  • Kamov Ka-60R : Projet de version de reconnaissance.
  • Kamov Ka-60U : Projet de version d'entraînement.
  • Kamov Ka-62 : Version civile du Ka-60. 1 exemplaire.
  • Kamov Ka-62M : Projet de version motorisée par des GE T700/CT7-2D1.
  • Kamov Ka-64 : Projet de version export.
  • Kamov Ka-65 : Projet de version militaire navalisée.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Kamov Ka-60 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 6 500 kg (14 330 lbs)
  • Surface du rotor : 143,1 m² (1 540,316 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 13,5 m (44,291 ft)
  • Hauteur : 4,6 m (15,092 ft)
  • Longueur : 15,6 m (51,181 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 275 km/h (171 mph, 148 kts)
  • Distance franchissable : 615 km (382 mi, 332 nm)
  • Plafond opérationnel : 5 150 m (16 896 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 10,4 m/s (34,121 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 300 km/h (186 mph, 162 kts)
  • Charge alaire, au décollage : 45,423 kg/m² (9,303 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbines Rybinsk RD-600V
  • Puissance unitaire : 956 kW (1 300 ch, 1 282 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Kamov Ka-60 Kasatka à 16/05/2013 12:52 Clansman
Au début des années 1980, l'Armée rouge lança un concours sur projets afin de trouver un remplaçant léger au Mi-8. Kamov et Mil s'affrontèrent avec respectivement le V-60 et le Mi-36. En 1982, Kamov remporta le concours. Le V-60 était alors à rotors coaxiaux, mais afin d'augmenter la vitesse potentielle, évolua vers un concept avec un unique rotor principal quadripale et un rotor de queue placé dans un fenestron, à 11 pales. Il a un air général de UH-60 ou de Dauphin. Son nom, "Kasatka", signifie Orque (ou épaulard, ne pas confondre avec les créatures de Tolkien). Sa cellule est composée à 60% de matériaux composites.

Le premier vol était prévu pour 1993. Mais le manque de budget, la priorité accordée à la version civile (le futur Ka-62), retardèrent considérablement le programme. Il fut officiellement dévoilé à Lyubertsy le 29 juillet 1997, alors que le prototype était sur le point d'être achevé.

Il effectua son vol inaugural le 10 décembre 1998, en vertical. Il fallut attendre le 24 décembre 1999, plus d'un an après, pour le voir évoluer à l'horizontal. Entretemps, il avait été exposé au salon MAKS de 1999. Par manque de fonds étatiques, les essais furent intermittents, les turbines RD-600V de série ne furent pas installées avant juillet 2002, alors qu'un deuxième prototype entrait en phase d'assemblage final (celui-ci, construit au standard Ka-60U, s'écrasa d'ailleurs en juin 2010). De plus, un conflit opposa les usines potentielles pour la fabrication en série. Il semble qu'Ulan-Ude l'ai emporté. Les essais étatiques ne commencèrent pas avant le début 2003.

Malgré tous ses déboires, le Ka-60 conserva l'intérêt de l'armée russe, particulièrement dans sa version Ka-60U d'entraînement à doubles commandes. L'armée russe estimerait ses besoins à 100 exemplaires, et cent autres pourraient rejoindre les garde-frontières.

Outre le Ka-60U, d'autres versions sont prévues : le Ka-60K embarqué, le Ka-60R de reconnaissance (bien que son rôle semble avoir été transféré au Ka-52), des versions de brouillage électronique ou de transport d'assaut. Hélicoptère de transport de moyen tonnage, il sert au transport de fret (en cabine ou 2750 kg sous élingue), de blessés (6), de troupes (16).

Le Ka-60 dispose d'un radar Arbalet placé dans le nez, et d'un détecteur d'alerte radar Pastel. Il peut être armé de deux pods B-8V-7 de 7 roquettes de 80 mm, ou de 2 mitrailleuses de 7,62 ou 12,7 mm. Il comporte du blindage, les rotors pouvant encaisser du 23 mm et les transmissions du 12,7 mm. Des couches de matériaux spéciaux sont appliqués sur la cellule afin de diminuer sa signature radar et thermique. Son train d'atterrissage est rétractable.

Le Ka-62, la version civile, fut retardée par les problèmes liés au moteur Saturn RD-600V. C'est en avril 2011 qu'un accord fut trouvé pour l'équiper de Turboméca Ardiden 3G de 1306 Kw. Ces mêmes moteurs pourraient équiper tous les Ka-60 en remplacement du RD-600. La cabine serait modifiée avec de plus grands hublots, l'avionique et les transmissions remises à jour, et il disposerait d'un rotor à 5 pales. Une maquette grandeur nature fut présentée en 2012. Son premier vol est prévu pour 2013 (mai ou août), avec une certification russe en 2014.

Le Ka-64 est la version d'export. Elle dispose de moteurs General Electric T700/CT7-2D1 et a été certifiée en Occident. Lui aussi a un rotor à cinq pales. D'ailleurs l'Iran s'est un temps intéressé à l'appareil, manifestement sans suite.

Il reste à l'heure actuelle un prototype, le deuxième s'étant écrasé en 2010. 4 autres prototypes sont prévus, ainsi que 16 Ka-62 pour le ministère de la défense russe. La compagnie brésilienne Atlas Táxi Aéreo a commandé 7 Ka-62 en décembre 2012, livrables début 2015.



Versions :

Ka-60 : Version de base multirôle.

Ka-60U : Version destinée à l'entraînement.

Ka-60R : Version de reconnaissance.

Ka-60K : Version embarquée. Destinée à remplacer le Ka-27 pour certaines missions, notamment sur les corvettes de classe Steregushchiy. Devrait remplir des missions anti sous-marine et anti-navires. Un prototype pourrait être construit en 2013.

Ka-62 : Version civile.

Ka-64 : Version destinée à l'export.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Kamov_Ka-60_Kasatka

http://red-stars.org/spip.php?article86

http://en.wikipedia.org/wiki/Kamov_Ka-60

http://www.flightglobal.com/news/articles/brazils-atlas-taxi-aereo-becomes-first-export-customer-for-the-ka-62-380291/

http://www.airforce-technology.com/projects/ka60-kasatka-helicopter/

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/ka-60.php

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/ka-62.php

http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=694

http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_kamov_ka60ka62_en.php
Re: Kamov Ka-60 Kasatka à 16/05/2013 13:53 Jericho
Au premier coup d'oeil, j'avoue que je vois aussi de grosses ressemblances avec le Dauphin. Bon, tu vas me dire que c'est normal, l'orque est une de ses cousine, mais quand-même… :roll:
Re: Kamov Ka-60 Kasatka à 16/05/2013 13:58 PCmax

Jericho a écrit

Au premier coup d'oeil, j'avoue que je vois aussi de grosses ressemblances avec le Dauphin. Bon, tu vas me dire que c'est normal, l'orque est une de ses cousine, mais quand-même… :roll:

Cétacé vrai : :bonnet:
Re: Kamov Ka-60 Kasatka à 27/05/2013 07:52 Clansman
Le cousin du Dauphin est sur le site
Re: Kamov Ka-60 Kasatka à 27/05/2013 19:15 Nico2

PCmax a écrit

Jericho a écrit

Au premier coup d'oeil, j'avoue que je vois aussi de grosses ressemblances avec le Dauphin. Bon, tu vas me dire que c'est normal, l'orque est une de ses cousine, mais quand-même… :roll:

Cétacé vrai : :bonnet:

Une perle, une :mrgreen:

Clansman a écrit

Le cousin du Dauphin est sur le site

Une fiche, une :)
Re: Kamov Ka-60 Kasatka à 02/06/2013 20:13 d9pouces
En relisant un peu, je trouve curieux d'avoir le remplaçant du Mi-8 qui fasse de la reconnaissance.
Ce n'est pas tellement le même genre de missions ni la même catégorie de ventilos normalement.
Re: Kamov Ka-60 Kasatka à 03/06/2013 10:25 Clansman
J'ai cru comprendre que la version de reconnaissance avait été abandonnée et le rôle confié au Ka-52, ce qui paraît en effet plus logique. Mais j'attends confirmation. :)

N'oublions pas non plus que le Ka-60 fut conçu comme remplaçant léger du Mi-8, c'est-à-dire destiné à remplir des missions pour lesquelles le Mi-8 était trop gros, justement.
Re: Kamov Ka-60 Kasatka à 24/05/2016 07:02 Clansman
Version civile du Ka-60, le Ka-62 fut lancé en 1991, peu de temps après le début du programme. Mais celui-ci souffrit du manque de fiabilité du moteur prévu, le RD-600V. C'est en 2011 qu'une solution est trouvée avec le Turboméca Ardiden 3G de l'ordre des 1700 cv.

Cette nouvelle motorisation, incluant un FADEC, implique un rotor à 5 pales et de nouvelles transmissions. Le fuselage est redessiné, la cabine est également modifiée, avec des hublots agrandies. L'avionique elle-même est différente, avec des écrans multifonctions conçus par la compagnie russe Transas. La cellule et les pales sont constituées à 50% de polymères.

Outre le transport de passagers (16 en configuration normale, 6 en conditions VIP), le Ka-62 peut servir à des missions de transport de fret (450 kg en interne, 2000 voire 2500 kg sous élingue), de blessés, de recherche et de sauvetage, et aux multiples tâches liées aux affaires et aux secteurs énergétiques (par exemple la surveillance des pipelines ou la liaison avec les plates-formes pétrolières).

Le premier vol, la certification et l'entrée en service étaient prévus respectivement pour 2013, 2014 et 2015. Pas moins de 32 exemplaires sont prévus : 4 prototypes, 16 pour le ministère de la défense russe et 12 réellement commandés en Amérique latine (la compagnie brésilienne Atlas Taxi Aereo, avec 7 exemplaires, est le premier client du Ka-62 en décembre 2012. Elle est suivie par la compagnie colombienne Vertical de Aviación avec 5 exemplaires commandés en août 2013). Une variante Ka-62M équipée de 2 turbines General Electric T700/CT7-2D1 est également envisagée.

Cependant, l'avancement du programme fit l'objet de très peu de publicité. En juin 2015, il n'avait toujours pas volé et son premier vol était attendu pour fin 2015. C'est en définitive le 28 avril 2016 qu'il effectue son vol inaugural.


A part les 12 exemplaires d'Amérique latine, aucune autre commande n'était alors enregistrée. Un seul exemplaire existe, le prototype. L'exemplaire immatriculé RA-62002 qui fut présenté au statique du salon MAKS 2013 était probablement une maquette. Quand au ministère de la défense russe, il devrait commander une version militarisée du Ka-62 une fois la certification obtenue. Mais aucune date n'est désormais avancée pour cette dernière.




https://fr.wikipedia.org/wiki/Kamov_Ka-60_Kasatka

https://www.aviationsmilitaires.net/v2/base/view/Model/676.html

https://en.wikipedia.org/wiki/Kamov_Ka-60

https://www.flightglobal.com/news/articles/brazils-atlas-taxi-aereo-becomes-first-export-customer-for-the-ka-62-380291/

https://www.flightglobal.com/news/articles/maks-russian-helicopters-grows-backlog-for-kamov-ka-62-389921/

https://www.flightglobal.com/news/articles/russian-helicopters-reveals-mi-38-ka-62-progress-413996/

http://en.take-off.ru/news/108-nov2012/907-ka-62-gearing-up-for-maiden-flight

http://survincity.com/2013/10/the-ka-62-is-preparing-for-the-first-flight-2/

http://www.russianhelicopters.aero/en/helicopters/civil/ka-62.html

http://kahelicopter.com/ka-62/

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/ka-62.php
Re: Kamov Ka-60 Kasatka à 24/05/2016 07:18 Clansman
La fiche (version) sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires