Rappels

Histoire de l'appareil

En 1948, l’USAF désire remplacer ses North American T-6 Texan et lance un concours auprès des différents constructeurs aéronautiques américains. Douglas, qui fait partie des entreprises intéressées, étudie son Model 1068. Lors de la participation au programme d’acquisition de l’USAF, ce projet est redésigné XBT-30, puis finalement XT-30.

Le Douglas XT-30 est donc un biplace en tandem, l’équipage étant protégé par une longue verrière munie de montants métalliques. Les ailes, en position basse, sont effilées. L’empennage est conventionnel. Le train d’atterrissage, de type tricycle, est escamotable. La principale singularité de cet avion d’entrainement réside dans l’installation du moteur derrière le cockpit, entraînant l’hélice tripale grâce à un arbre de transmission passant sous l’habitacle comme sur le Bell P-39 Airacobra. Cette disposition modifie le centre de gravité, permettant de placer les ailes en arrière des sièges et d’intégrer un nez de taille réduite, offrant ainsi à l’équipage une meilleure visibilité vers le bas. De conception entièrement métallique, sa structure est généralement constituée de cadres en aluminium recouverts de plaques en magnésium.

Finaliste face au North American XT-28, il est jugé plus complexe que ce dernier et il est finalement écarté en 1948. Par contre, au cas où les performances du XT-28 ne devaient pas correspondre aux exigences, il est envisagé de mettre fin à son contrat au profit du XT-30. Pour éviter tout contretemps, une maquette à l’échelle du XT-30, équipée du moteur Wright R-1300, est demandée à Douglas. L’accessibilité du moteur par les équipes de maintenance est vérifiée et plus de 20h de tests sont effectués pour contrôler l’efficacité du dispositif de refroidissement du moteur lorsqu’il fonctionne au sol, l’appareil à l’arrêt. Les résultats sont jugés tout à fait satisfaisants.

Malheureusement pour Douglas, le North American T-28 Trojan a très bien répondu aux demandes et, par conséquent, l’USAF n’a pas eu besoin de lancer le plan de secours XT-30.

Versions référencées

  • Douglas Model 1068 : Désignation d’usine du projet d’étude du Douglas XT-30.
  • Douglas XBT-30 : Première désignation du projet Douglas XT-30 lors du programme d’acquisition de l’USAF.
  • Douglas XT-30 : Désignation finale du projet lors du programme d’acquisition de l’USAF.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Douglas XT-30 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse normale au décollage : 2 721 kg (5 999 lbs)
  • Envergure : 11,07 m (36,319 ft)
  • Longueur : 11,21 m (36,778 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière maximum : 306 km/h (190 mph, 165 kts)
  • Endurance maximale : 6,5 h
  • Plafond opérationnel : 9 000 m (29 528 ft)
  • Vitesse maximale BA : 460 km/h (286 mph, 248 kts)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en étoile Wright R-1300-C7BA1
  • Puissance unitaire : 597 kW (811 ch, 800 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Douglas XT-30 à 24/11/2019 09:40 Jericho
Projet d’avion d’entrainement américain de la fin des années 1940.

En 1948, l’USAF désire remplacer ses North American T-6 Texan et lance un concours auprès des différents constructeurs aéronautiques américains. Douglas, qui fait partie des entreprises intéressées, étudie son Model 1068. Lors de la participation au programme d’acquisition de l’USAF, ce projet est redésigné XBT-30, puis finalement XT-30.

Le Douglas XT-30 est donc un biplace en tandem, l’équipage étant protégé par une longue verrière munie de montants métalliques. Les ailes, en position basse, sont effilées. L’empennage est conventionnel. Le train d’atterrissage, de type tricycle, est escamotable. La principale singularité de cet avion d’entrainement réside dans l’installation du moteur derrière le cockpit, entraînant l’hélice tripale grâce à un arbre de transmission passant sous l’habitacle comme sur le Bell P-39 Airacobra. Cette disposition modifie le centre de gravité, permettant de placer les ailes en arrière des sièges et d’intégrer un nez de taille réduite, offrant ainsi à l’équipage une meilleure visibilité vers le bas. De conception entièrement métallique, sa structure est généralement constituée de cadres en aluminium recouverts de plaques en magnésium.

Finaliste face au North American XT-28, il est jugé plus complexe que ce dernier et il est finalement écarté en 1948. Par contre, au cas où les performances du XT-28 ne devaient pas correspondre aux exigences, il est envisagé de mettre fin à son contrat au profit du XT-30. Pour éviter tout contretemps, une maquette à l’échelle du XT-30, équipée du moteur Wright R-1300, est demandée à Douglas. L’accessibilité du moteur par les équipes de maintenance est vérifiée et plus de 20h de tests sont effectués pour contrôler l’efficacité du dispositif de refroidissement du moteur lorsqu’il fonctionne au sol, l’appareil à l’arrêt. Les résultats sont jugés tout à fait satisfaisants.

Malheureusement pour Douglas, le North American T-28 Trojan a très bien répondu aux demandes et, par conséquent, l’USAF n’a pas eu besoin de lancer le plan de secours XT-30.



Versions :
Model 1068 : désignation d’usine du projet d’étude du Douglas XT-30.

XBT-30 : première désignation du projet Douglas XT-30 lors du programme d’acquisition de l’USAF.

XT-30 : désignation finale du projet lors du programme d’acquisition de l’USAF.


Utilisateurs militaires :
Aucun.


Caractéristiques et performances :
Equipage : 2
Longueur : 11,21m
Envergure : 11,07m
Masse au décollage : 2’721kg
Moteurs : un moteur en étoile Wright R-1300 de 600kW (800hp)
Vitesse max basse altitude: 460km/h
Vitesse de croisière : 306km/h
Plafond opérationnel : 9’000m
Endurance : 6h30
Armement : sans



Liens internet :
https://en.wikipedia.org/wiki/Douglas_XT-30
https://es.wikipedia.org/wiki/Douglas_XT-30
https://www.secretprojects.co.uk/threads/t-28-trojan-rivals-1955-usaf-mx-955-advanced-trainer-competition.12968/
https://www.flightglobal.com/pdfarchive/view/1949/1949%20-%202032.html
Re: Douglas XT-30 à 24/11/2019 10:10 Jericho
La fiche sur le site.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Nov. 24, 2019, 9:50 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires