Rappels

Histoire de l'appareil

A la fin de 1954, Tupolev se lança dans l'étude d'un bombardier supersonique capable de larguer une bombe nucléaire tactique sur le champ de bataille, le Tupolev 112. L'avion devait être biréacteur et atteindre des vitesses comprises entre Mach 1,7 et 1,9.

Le Tupolev 112 se basait sur la configuration du Tupolev 105 (futur Tu-22 Blinder), mais en plus petit : les 2 réacteurs, logés dans des nacelles à la base de la dérive, étaient des AL-7F (le réacteur du Su-7 Fitter). Les ailes étaient en flèche, mais hautes contrairement au Blinder. Le train d'atterrissage, rétractable, était monotrace, avec des balancines logées dans les ailes. Il fut préféré à un train tricycle car plus léger de 300 kg.

Il devait emporter 5100 kg de carburant, dont la disposition changea au fil de l'étude : d'abord entièrement dans le fuselage, ensuite en partie dans les ailes. 2 membres d'équipage étaient prévus : un pilote et un navigateur/opérateur du système d'armes. Ils étaient placés en tandem, mais dans deux cockpits séparés et pressurisés. Le navigateur n'avait aucune vue extérieure (bien qu'un dessin montre tout de même des hublots sur le côté).

Un radar Initsiativa, destiné à la navigation et à l'attaque, était couplé à un viseur optique et logé dans la partie basse du nez. Le Tupolev 112 disposait aussi d'une large soute à bombes dans les parties centrale et arrière. Outre la bombe atomique, elle pouvait loger des bombes classiques, même lourdes.

Dès mai 1955 le projet préliminaire était prêt. Mais les VVS lui préférèrent un dérivé du Yak-25 alors construit en série, ce qui donna le Yak-26 puis le Yak-28.


Texte de Clansman.

Versions référencées

  • Tupolev Tu-112 : Projet de bombardier biréacteur soviétique des années 1950.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Tupolev Tu-112 voir la fiche complète

Performances

  • Mach maximal HA : 1,7

Motorisation

  • 2 réacteurs Lyulka AL-7F
  • Puissance unitaire : 6 800 kgp (67 kN, 14 991 lbf), 9 000 kgp (88 kN, 19 842 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Tupolev Tu-112 à 09/10/2019 09:51 Clansman
A la fin de 1954, Tupolev se lança dans l'étude d'un bombardier supersonique capable de larguer une bombe nucléaire tactique sur le champ de bataille, le Tupolev 112. L'avion devait être biréacteur et atteindre des vitesses comprises entre Mach 1,7 et 1,9.

Le Tupolev 112 se basait sur la configuration du Tupolev 105 (futur Tu-22 Blinder), mais en plus petit : les 2 réacteurs, logés dans des nacelles à la base de la dérive, étaient des AL-7F (le réacteur du Su-7 Fitter). Les ailes étaient en flèche, mais hautes contrairement au Blinder. Le train d'atterrissage, rétractable, était monotrace, avec des balancines logées dans les ailes. Il fut préféré à un train tricycle car plus léger de 300 kg.

Il devait emporter 5100 kg de carburant, dont la disposition changea au fil de l'étude : d'abord entièrement dans le fuselage, ensuite en partie dans les ailes. 2 membres d'équipage étaient prévus : un pilote et un navigateur/opérateur du système d'armes. Ils étaient placés en tandem, mais dans deux cockpits séparés et pressurisés. Le navigateur n'avait aucune vue extérieure (bien qu'un dessin montre tout de même des hublots sur le côté).

Un radar Initsiativa, destiné à la navigation et à l'attaque, était couplé à un viseur optique et logé dans la partie basse du nez. Le Tupolev 112 disposait aussi d'une large soute à bombes dans les parties centrale et arrière. Outre la bombe atomique, elle pouvait loger des bombes classiques, même lourdes.

Dès mai 1955 le projet préliminaire était prêt. Mais les VVS lui préférèrent un dérivé du Yak-25 alors construit en série, ce qui donna le Yak-26 puis le Yak-28.


https://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,17729.0/nowap.html

https://www.globalsecurity.org/military/world/russia/tu-projects.htm
Re: Tupolev Tu-112 à 09/10/2019 10:04 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Oct. 9, 2019, 9:56 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires