Rappels

  • Missions : Entraînement
  • Constructeur : drapeau IAR
  • un seul appareil construit (cellule neuve)

Histoire de l'appareil

Après le succès de son avion d’entraînement IAR-823, IAR (Industria Aeronautică Română) développe spécialement un nouvel appareil pour la force aérienne roumaine: l’IAR-825 "Triumf", parfois aussi désigné IAR-825 TP. Basé en grande partie sur le précédent, ce nouvel avion d’entraînement possède un fuselage plus étroit et une configuration des sièges en tandem, comme dans les avions d’entraînement récents. Les ailes en position basse et le train d’atterrissage tricycle qui s’escamote sous le nez et les ailes sont identiques à ceux de l’IAR-823. Le nez est allongé pour installer un turbopropulseur afin d’obtenir de meilleures performances. Selon certaines rumeurs, IAR aurait acheté d’occasion le turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6 à un américain pour 6'500 dollars. Ce moteur entraîne une hélice tractrice tripale.

Le premier vol est effectué le 12 juin 1982, avec l’immatriculation YR-IGB. Les essais en vols se poursuivent et les résultats sont très encourageants. Par conséquent, l'IAR-825 TP est présenté la même année au Salon international de l’aéronautique de Farnborough.

Le prototype est probablement évalué par la force aérienne roumaine, mais plusieurs points posent problème quant au développement et surtout à la fabrication de l’IAR-825 : 
Un côté technique avec des bureaux d’ingénieurs qui travaillent désormais sur le jet d’entrainement avancé IAR-99 et des ateliers qui produisent les 80 IAR-823 déjà commandés, plus un certain nombre de Yak-52 construits sous licence.
Il y a probablement aussi le côté politique avec la volonté de Ceausescu de réduire par tous les moyens les importations, d’où les difficultés d’IAR à se procurer des turbopropulseurs à l’étranger. 

Une version équipée d’un moteur à piston est ensuite proposée à l’armée roumaine sous la désignation d’IAR-831 Pelican. Mais aucune commande n’est passée. 

L’IAR-825 est ensuite remotorisé avec un moteur à pistons et vendu aux USA en 2006. Il vole ainsi avec l’immatriculation N825BA jusqu’au 15 juillet 2012, date à laquelle il est endommagé lors d'un atterrissage forcé dans un champ de maïs, suite à un problème d’alimentation en carburant.

Versions référencées

  • IAR 825 : Parfois aussi désignée IAR-825 TP ; version motorisée par un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6, immatriculé YR-IGA puis N825BA.
  • IAR 831 : Version motorisée par un moteur Lycoming IO-540, immatriculé YR-IGA.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

IAR 825 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 2 300 kg (5 071 lbs)
  • Masse à vide : 1 250 kg (2 756 lbs)
  • Surface alaire : 15 m² (161 sq. ft)
  • Hauteur : 3,2 m (10,499 ft)
  • Envergure : 10 m (33 ft)
  • Longueur : 8,99 m (29,495 ft)

Performances

  • Vitesse critique (VNE) : 550 km/h (342 mph, 297 kts)
  • Vitesse de décrochage : 105 km/h (65 mph, 57 kts)
  • Vitesse de croisière maximum : 440 km/h (273 mph, 238 kts)
  • Distance franchissable : 1 400 km (870 mi, 756 nm)
  • Plafond opérationnel : 9 000 m (29 528 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 16 m/s (52 ft/s)
  • Vitesse maximale BA : 470 km/h (292 mph, 254 kts)
  • Charge alaire, à vide : 83,333 kg/m² (17,068 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 153,333 kg/m² (31,405 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 turbopropulseur PT6A-15AG
  • Puissance unitaire : 507 kW (689 ch, 680 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
IAR-825 Triumf à 20/06/2019 15:35 Jericho
Avion d’entraînement roumain des années 1970-1980.

Après le succès de son avion d’entraînement IAR-823, IAR (Industria Aeronautică Română) développe spécialement un nouvel appareil pour la force aérienne roumaine: l’IAR-825 "Triumf", parfois aussi désigné IAR-825 TP. Basé en grande partie sur le précédent, ce nouvel avion d’entraînement possède un fuselage plus étroit et une configuration des sièges en tandem, comme dans les avions d’entraînement récents. Les ailes en position basse et le train d’atterrissage tricycle qui s’escamote sous le nez et les ailes sont identiques à ceux de l’IAR-823. Le nez est allongé pour installer un turbopropulseur afin d’obtenir de meilleures performances. Selon certaines rumeurs, IAR aurait acheté d’occasion le turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6 à un américain pour 6'500 dollars. Ce moteur entraîne une hélice tractrice tripale.

Le premier vol est effectué le 12 juin 1982, avec l’immatriculation YR-IGB. Les essais en vols se poursuivent et les résultats sont très encourageants. Par conséquent, l'IAR-825 TP est présenté la même année au Salon international de l’aéronautique de Farnborough.

Le prototype est probablement évalué par la force aérienne roumaine, mais plusieurs points posent problème quant au développement et surtout à la fabrication de l’IAR-825 :
Un côté technique avec des bureaux d’ingénieurs qui travaillent désormais sur le jet d’entrainement avancé IAR-99 et des ateliers qui produisent les 80 IAR-823 déjà commandés, plus un certain nombre de Yak-52 construits sous licence.
Il y a probablement aussi le côté politique avec la volonté de Ceausescu de réduire par tous les moyens les importations, d’où les difficultés d’IAR à se procurer des turbopropulseurs à l’étranger.

Une version équipée d’un moteur à piston est ensuite proposée à l’armée roumaine sous la désignation d’IAR-831 Pelican. Mais aucune commande n’est passée.

L’IAR-825 est ensuite remotorisé avec un moteur à pistons et vendu aux USA en 2006. Il vole ainsi avec l’immatriculation N825BA jusqu’au 15 juillet 2012, date à laquelle il est endommagé lors d'un atterrissage forcé dans un champ de maïs, suite à un problème d’alimentation en carburant.


Versions :
IAR-825 : Parfois aussi désignée IAR-825 TP ; version motorisée par un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6, immatriculé YR-IGA puis N825BA.

IAR-831 : Version motorisée par un moteur Lycoming IO-540, immatriculé YR-IGA.


Caractéristiques et performances de l’IAR-825 TP :
Equipage : 2
Longueur : 8,99m
Envergure : 10,00m
Hauteur : 3,20m
Surface alaire : 15,0m2
Masse à vide : 1’250kg
Masse maximale au décollage : 2’300kg
Points d’emport : 0
Moteurs : un turbopropulseur Pratt & Whitney PT6A-15AG de 507kW (700ch)
Vitesse à ne pas dépasser : 550km/h
Vitesse max basse altitude: 470km/h
Vitesse de croisière : 440km/h
Vitesse de décrochage : 105km/h
Vitesse ascensionnelle : 16m/s
Plafond opérationnel : 9’000m
Distance franchissable : 1’400km
Armement : sans


Caractéristiques et performances de l’IAR-831:
Equipage : 2
Longueur : 8,99m
Envergure : 10,00m
Hauteur : 3,20m
Surface alaire : 15,0m2
Points d’emport : 0
Moteurs : un Lycoming IO-540 G1D5 de 220kW (300ch)
Armement : sans



Liens internet :
https://en.wikipedia.org/wiki/IAR_825
https://aviation-safety.net/wikibase/wiki.php?id=146766
https://www.rumaniamilitary.ro/iar-825-tp-triumf-2
http://aviadejavu.ru/Site/Crafts/Craft30470.htm
https://en.wikipedia.org/wiki/IAR-831
Re: IAR-825 Triumf à 24/06/2019 09:02 Jericho
La fiche sur le site.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le June 23, 2019, 9:47 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires