Rappels

Histoire de l'appareil

Dans la seconde moitié des années 1950, les Soviétiques découvrent le programme qui aboutira au XB-70 Valkyrie. C'est fin 1957 que Myasishchev, de sa propre initiative, se lance dans l'étude d'un avion similaire, le M-56. Le projet est officiellement approuvé par le gouvernement le 31 juillet 1958.

Le M-56, dont l'étude revenait à LL Selyakov, se présentait comme un avion à ailes delta, avec deux dérives en flèche placées sur les ailes et des plans canards. Il reprenait en fait l'aile et les réacteurs du M-52, un prototype inachevé du M-50 "Bounder". Les études aérodynamiques furent poussées au maximum afin d'optimiser les performances. Ainsi, une dérive simple fut envisagée.

La motorisation prévue au départ consistait en 4 turboréacteurs Kuznetsov NK-10B (24000 kgp chacun) placés en nacelle sous les ailes. A partir de 1959, Myasishchev leur préféra 6 réacteurs Klimov VK-15 de 14000 kgp chacun, placés dans une unique nacelle ventrale à la manière du XB-70. D'autres moteurs, comme les Zubtsov RD-16-17M (21700 kgp) et Izotov RD-17 (12500 kgp à sec et 17500 kgp avec post-combustion) furent envisagés.

Le M-56 était de la classe des 60 tonnes à vide pour 220 tonnes au décollage. Sa vitesse maximale était calculée à 3200 km/h et sa vitesse de croisière à 2650 km/h (respectivement Mach 3 et Mach 2,5). La distance franchissable était évaluée à 12000 km et le plafond à 24000 m.

Cela en faisait un appareil plus léger que le XB-70, avec des performances moindres mais malgré tout remarquables. 2 versions étaient prévues : le M-56K de bombardement et le M-56R de reconnaissance. L'armement prévu était soit une bombe nucléaire, soit des missiles M-44 et M-45 conçus par Myasishchev (le dernier était un missile balistique), voire AS-4 "Kitchen" (Kh-22).

Une version civile de transport de passagers supersonique, le M-55, et un bombardier avec une autre motorisation, le M-59K, furent également à l'étude. L'avant-projet fut achevé le 1er mars 1960 : une maquette grandeur nature fut construite, et le vol inaugural espéré pour la mi-1963.

Mais le 3 octobre 1960, le bureau d'étude de Myasishchev fut intégré à l'OKB-52 de Vladimir Chelomey (un bureau d'étude concevant des missiles balistiques) sur ordre du conseil des ministres, avec comme conséquence l'abandon de tous ses projets.

Les documents relatifs à l'étude du M-56 furent confiés à d'autres bureaux d'études, comme Tupolev qui s'en servit comme base pour son projet Tu-135 (un concurrent du Sukhoï T-4 qui ne fut jamais construit).


Texte de Clansman.

Versions référencées

  • Myasishchev M-56 : Première version, dotée de 4 réacteurs en nacelles sous les ailes.
  • Myasishchev M-56K : Version définitive du M-56, avec 6 réacteurs et missile Kh-22. Jamais construite.
  • Myasishchev M-56R : Version de reconnaissance du M-56, jamais construite.
  • Myasishchev M-59K : Version du M-56 avec 4 réacteurs NK-11 de 25000 kgp chacun.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Myasishchev M-56K voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 250 000 kg (551 156 lbs)
  • Masse normale au décollage : 185 000 kg (407 856 lbs)
  • Masse à vide : 63 350 kg (139 663 lbs)
  • Surface alaire : 450 m² (4 844 sq. ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 3 200 km/h (1 988 mph, 1 728 kts)
  • Distance de décollage : 2 500 m (8 202 ft)
  • Vitesse de croisière maximum : 2 650 km/h (1 647 mph, 1 431 kts)
  • Distance franchissable : 12 000 km (7 456 mi, 6 479 nm)
  • Plafond opérationnel : 25 000 m (82 021 ft)
  • Charge alaire, à vide : 140,778 kg/m² (28,834 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 411,111 kg/m² (84,202 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 555,556 kg/m² (113,787 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 6 réacteurs Klimov VK-15
  • Puissance unitaire : 14 000 kgp (137 kN, 30 865 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Myasishchev M-56 à 15/06/2019 09:29 Clansman
Dans la seconde moitié des années 1950, les Soviétiques découvrent le programme qui aboutira au XB-70 Valkyrie. C'est fin 1957 que Myasishchev, de sa propre initiative, se lance dans l'étude d'un avion similaire, le M-56. Le projet est officiellement approuvé par le gouvernement le 31 juillet 1958.

Le M-56, dont l'étude revenait à LL Selyakov, se présentait comme un avion à ailes delta, avec deux dérives en flèche placées sur les ailes et des plans canards. Il reprenait en fait l'aile et les réacteurs du M-52, un prototype inachevé du M-50 "Bounder". Les études aérodynamiques furent poussées au maximum afin d'optimiser les performances. Ainsi, une dérive simple fut envisagée.

La motorisation prévue au départ consistait en 4 turboréacteurs Kuznetsov NK-10B (24000 kgp chacun) placés en nacelle sous les ailes. A partir de 1959, Myasishchev leur préféra 6 réacteurs Klimov VK-15 de 14000 kgp chacun, placés dans une unique nacelle ventrale à la manière du XB-70. D'autres moteurs, comme les Zubtsov RD-16-17M (21700 kgp) et Izotov RD-17 (12500 kgp à sec et 17500 kgp avec post-combustion) furent envisagés.

Le M-56 était de la classe des 60 tonnes à vide pour 220 tonnes au décollage. Sa vitesse maximale était calculée à 3200 km/h et sa vitesse de croisière à 2650 km/h (respectivement Mach 3 et Mach 2,5). La distance franchissable était évaluée à 12000 km et le plafond à 24000 m.

Cela en faisait un appareil plus léger que le XB-70, avec des performances moindres mais malgré tout remarquables. 2 versions étaient prévues : le M-56K de bombardement et le M-56R de reconnaissance. L'armement prévu était soit une bombe nucléaire, soit des missiles M-44 et M-45 conçus par Myasishchev (le dernier était un missile balistique), voire AS-4 "Kitchen" (Kh-22).

Une version civile de transport de passagers supersonique, le M-55, et un bombardier avec une autre motorisation, le M-59K, furent également à l'étude. L'avant-projet fut achevé le 1er mars 1960 : une maquette grandeur nature fut construite, et le vol inaugural espéré pour la mi-1963.

Mais le 3 octobre 1960, le bureau d'étude de Myasishchev fut intégré à l'OKB-52 de Vladimir Chelomey (un bureau d'étude concevant des missiles balistiques) sur ordre du conseil des ministres, avec comme conséquence l'abandon de tous ses projets.

Les documents relatifs à l'étude du M-56 furent confiés à d'autres bureaux d'études, comme Tupolev qui s'en servit comme base pour son projet Tu-135 (un concurrent du Sukhoï T-4 qui ne fut jamais construit).




https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=it&u=https://it.wikipedia.org/wiki/Myasishchev_M-56&prev=search

http://www.ussr-airspace.com/index.php?main_page=product_info&cPath=28_39_38_102&products_id=2006

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=https://testpilot.ru/russia/myasishchev/m/56/&prev=search

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://aviadejavu.ru/Site/Crafts/Craft20506.htm&prev=search

https://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php?topic=10846.0
Re: Myasishchev M-56 à 15/06/2019 11:12 Clansman
2600e fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le June 15, 2019, 9:43 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires