Rappels

Histoire de l'appareil

Robert Ludvigovich Bartini, d'origine italienne, était un des ingénieurs des plus originaux en Union Soviétique. Dans les années 1950, il travaillait pour le bureau d'études de Tsybine.

Ce dernier développait le RSS, qui était ce qu'on appelait pas encore un missile de croisière, et plusieurs bureaux d'études concevaient des projets de bombardier lourd supersonique.

Bartini commença sa propre étude dès 1952 et la présenta officiellement en 1955. Ce qui différenciait d'emblée le projet de Bartini, appelé A-57, des autres, c'est qu'il s'agissait d'un hydravion. Cela permettait de se dispenser d'aérodromes vastes, coûteux et vulnérables en temps de guerre.

Des skis rétractables lui permettant d'amerrir ou d'atterrir sur la glace remplaçaient le train d'atterrissage. On envisageait même de le ravitailler à partir de sous-marins ou d'un pétrolier. Il faut dire que la distance de décollage calculée était de 3000 à 3600 mètres suivant la nature du terrain.

5 réacteurs étaient prévus : d'abord des NK-10B de 26 tonnes de poussée chacun, puis, en attendant qu'ils soient disponibles, des NK-6 de 22500 kgp. Cela lui donnait une vitesse de pointe de 2500 km/h, une autonomie de 15000 km et un plafond compris entre 18 et 23000 m. La masse maximale au décollage était de 250 tonnes, la longueur de l'ordre de 70 m et la surface alaire de 755 m².

L'A-57 avait un fuselage en forme de triangle avec une aile delta. Les réacteurs étaient placés côte-à-côte dans un bloc dorsal entre les deux dérives. Le missile RSS (S-30) devait être placé en pylône sur ce bloc dorsal, mais on pouvait installer un Tsybine 2RS de reconnaissance à la place. La vitesse était limitée au subsonique en cas d'emport de charge externe.

Outre le missile RSS, l'A-57 disposait d'une soute lui permettant d'emporter une bombe nucléaire 244N (RDS-6) de 3000 kg. Les équipements et avionique prévus étaient ce qu'il y avait de plus moderne à l'époque : radar SVR-1, brouilleurs actifs "Roza" et "Venik", brouilleurs passifs TRS-45, système de navigation "Veter", de communication "Planeta" et enfin système de communication hydro-acoustique "Okhotsk" avec les sous-marins ravitailleurs. L'équipage n'était constitué que de 3 personnes.

Le TsaGi et un groupe d'expert dont Vladimir Mikhailovich Myasischev, pourtant un concurrent, étudièrent l'engin en avril 1957, en particulier les phases d'amerrissage, et délivrèrent des conclusions très positives pour une mise en production. Des essais en soufflerie eurent lieu.

Cependant, le projet fut abandonné la même année : le gouvernement soviétique le trouva certainement trop cher et pour tout dire trop futuriste. Le Tu-95 et le missile balistique SS-6 semblaient convenir à leurs besoins.

Bartini étudia des dérivés de l'A-57 jusqu'en 1961, mais pas plus que leur modèle ils ne dépassèrent le stade de la planche à dessins. Parmi ces dérivés, il y avait l'E-57 (Ye-57) plus petit, le R-57-AL de reconnaissance, le F-57, l'A-55 de bombardement tactique et enfin l'A-58 à propulsion nucléaire.


Texte de Clansman.

Versions référencées

  • Bartini A-57 : Principal projet de bombardier supersonique, à 5 réacteurs.
  • Bartini A-55 : Dérivé quadriréacteur de l'A-57, sans doute plus petit et destiné à un usage tactique.
  • Bartini A-58 : Développement de l'A-57 avec 4 réacteurs NK-6, présenté en 1958.
  • Bartini E-57 : Version réduite et biréacteur de l'A-57, non construite.
  • Bartini F-57 : Version biréacteur, destinée au combat en première ligne.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Bartini A-57 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 320 000 kg (705 480 lbs)
  • Masse normale au décollage : 250 000 kg (551 156 lbs)
  • Surface alaire : 755 m² (8 127 sq. ft)
  • Hauteur : 7,5 m (24,606 ft)
  • Envergure : 36,5 m (119,751 ft)
  • Longueur : 69,5 m (228,018 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 2 500 km/h (1 553 mph, 1 350 kts)
  • Distance franchissable : 12 000 km (7 456 mi, 6 479 nm)
  • Plafond opérationnel : 18 000 m (59 055 ft)
  • Mach maximal HA : Mach 2,35
  • Charge alaire, masse normale : 331,126 kg/m² (67,82 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 423,841 kg/m² (86,81 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 5 réacteurs Kuznetsov NK-10B
  • Puissance unitaire : 26 000 kgp (255 kN, 57 320 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Média externes

Forum

Sujet complet »
Bartini A-55/57 à 12/04/2019 12:58 Clansman
Faire des fiches de projets soviétiques sans parler de Roberto Bartini me semble être un crime de lèse-majesté. Au moins. :mrgreen:

On commence donc avec l'A-55 :

Le Bartini A-55 fut conçu en parallèle avec l'A-57, à partir de 1952 et présenté officiellement en 1955. Il en partageait les mêmes missions (le bombardement stratégique) et la même configuration générale (aile volante delta, hydravion).

La différence tenait à la motorisation : là où l'A-57 disposait de 5 réacteurs NK-10, l'A-55 n'en avait que 4.

Le projet fut étudié en profondeur avec l'aide de Korolev et du TsaGi : des essais en soufflerie furent effectués, pas moins de 40 configurations furent testées. Cependant, le projet fut considéré comme irréaliste et rapidement rejeté.


https://www.globalsecurity.org/wmd/world/russia/a-55.htm

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=es&u=https://www.ecured.cu/Bartini_A-55&prev=search
Re: Bartini A-55 à 12/04/2019 13:00 Clansman
Bartini A-57 :

Robert Ludvigovich Bartini, d'origine italienne, était un des ingénieurs des plus originaux en Union Soviétique. Dans les années 1950, il travaillait pour le bureau d'études de Tsybine.

Ce dernier développait le RSS, qui était ce qu'on appelait pas encore un missile de croisière, et plusieurs bureaux d'études concevaient des projets de bombardier lourd supersonique.

Bartini commença sa propre étude dès 1952 et la présenta officiellement en 1955. Ce qui différenciait d'emblée le projet de Bartini, appelé A-57, des autres, c'est qu'il s'agissait d'un hydravion. Cela permettait de se dispenser d'aérodromes vastes, coûteux et vulnérables en temps de guerre.

Des skis rétractables lui permettant d'amerrir ou d'atterrir sur la glace remplaçaient le train d'atterrissage. On envisageait même de le ravitailler à partir de sous-marins ou d'un pétrolier. Il faut dire que la distance de décollage calculée était de 3000 à 3600 mètres suivant la nature du terrain.

5 réacteurs étaient prévus : d'abord des NK-10B de 26 tonnes de poussée chacun, puis, en attendant qu'ils soient disponibles, des NK-6 de 22500 kgp. Cela lui donnait une vitesse de pointe de 2500 km/h, une autonomie de 15000 km et un plafond compris entre 18 et 23000 m. La masse maximale au décollage était de 250 tonnes, la longueur de l'ordre de 70 m et la surface alaire de 755 m².

L'A-57 avait un fuselage en forme de triangle avec une aile delta. Les réacteurs étaient placés côte-à-côte dans un bloc dorsal entre les deux dérives. Le missile RSS (S-30) devait être placé en pylône sur ce bloc dorsal, mais on pouvait installer un Tsybine 2RS de reconnaissance à la place. La vitesse était limitée au subsonique en cas d'emport de charge externe.

Outre le missile RSS, l'A-57 disposait d'une soute lui permettant d'emporter une bombe nucléaire 244N (RDS-6) de 3000 kg. Les équipements et avionique prévus étaient ce qu'il y avait de plus moderne à l'époque : radar SVR-1, brouilleurs actifs "Roza" et "Venik", brouilleurs passifs TRS-45, système de navigation "Veter", de communication "Planeta" et enfin système de communication hydro-acoustique "Okhotsk" avec les sous-marins ravitailleurs. L'équipage n'était constitué que de 3 personnes.

Le TsaGi et un groupe d'expert dont Vladimir Mikhailovich Myasischev, pourtant un concurrent, étudièrent l'engin en avril 1957, en particulier les phases d'amerrissage, et délivrèrent des conclusions très positives pour une mise en production. Des essais en soufflerie eurent lieu.

Cependant, le projet fut abandonné la même année : le gouvernement soviétique le trouva certainement trop cher et pour tout dire trop futuriste. Le Tu-95 et le missile balistique SS-6 semblaient convenir à leurs besoins.

Bartini étudia des dérivés de l'A-57 jusqu'en 1961, mais pas plus que leur modèle ils ne dépassèrent le stade de la planche à dessins. Parmi ces dérivés, il y avait l'E-57 (Ye-57) plus petit, le R-57-AL de reconnaissance, le F-57, l'A-55 de bombardement tactique et enfin l'A-58 à propulsion nucléaire.


Selon les sources, le F-57 (ou P-57) était soit un avion de transport civil et supersonique pour 70 passagers, soit une version de bombardement tactique en 1ere ligne :

With the lack of success of the A-57 strategic plane and the medium-range Ye-57 , and taking into account the recommendations of the GKAT scientific-technical council, Bartini decided to develop a less ambitious project in the form of the F- amphibious frontal bomber -57 of 25 tons of weight. The F-57 was developed was developed in the same year 1957 in the OKB -256 directed by Tsybin
The calculations showed that using two VK-13 turbojets calculated for 10000 kg of thrust this aircraft could fly at a speed of 2500 km / h and a distance of not less than 2800 km, maintaining a landing speed of only 260 km / h. With additional fuel the range could increase to 4100 km.
The aircraft, like its predecessors, featured a skid landing gear consisting of a central unit located below the fuselage along the longitudinal axis and two additional units located at the bottom of the vertical empties.
The Bartini F-57 was able to load 1500 kg of pumps in a composition of 10 pumps of 100 kg or a pump of 1500 kg.
One of the GKAT documents specified that the aircraft more than fully covered all the characteristics demanded by the VVS for a frontal exploration aircraft. Factory No.30 was chosen to prepare the production of the F-57 . It seemed that this time, eventually, everything would mesh. But soon the situation changed radically. The country's top management took the decision to cut back the armed forces, which also affected the SVVs and decided to give priority to coheteril development. Under these conditions the F-57 project was closed.
Technical specifications
(Calculated data)
• Function : Front Bomber
• Year : 1957
• Power plant : two VK-13 turbojets of 10000 kg of unitary thrust
• Accommodation : 1 crew
• DIMENSIONS ◦ Wingspan : 12.9 m
◦ Length : 26.6 m
• Take-off weight : 25000 kg
• Maximum speed : 3000 km / h
◦ Maximum range : 3800 - 4100 km
◦ Practical roof : 22 - 25000 m
◦ Take-off run : 900 m
• Armament: 1500 kg of bombs in a composition of 10 pumps of 100 kg or a pump of 1500 kg. "


autres spécifications du F-57 militaire :

Wing span - 12.9 m
Length - 25.0 m
Takeoff weight - 25 tons (28 tons overloaded)
Crew - 1
Powerplant - two Klimov VK-13 turbojets, each 10 000 kG thrust
Maximum speed - 3000 km/h
Cruise speed - 2500 km/h
Service ceiling - 22 to 25 km
Flight range - 2800 to 3100 km (normal weight), 3800 to 4100 km (overload)
Takeoff run - 900 m
Bomb load - 1500 kg

A-58 :

Only A-58
Project 1958 Bomber (Flying Boat), designed for nuclear strikes within the continent. Further development of the A-57.
engine : 4 NK-6
span : 25,650m
lenght : 46,20m
max speed :2000km/h
range . 6000km
ceiling. 18.000m
crew: 2-3


https://en.wikipedia.org/wiki/Bartini_A-57

https://www.globalsecurity.org/wmd/world/russia/a-57.htm

http://www.ctrl-c.liu.se/misc/ram/a-57.html

http://www.testpilot.ru/russia/bartini/a/57/a57_e.htm

http://www.ussr-airspace.com/index.php?main_page=product_info&cPath=28_39_38_108&products_id=989

http://fantastic-plastic.com/bartini-a-57-bomber---catalog.html

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=it&u=https://it.wikipedia.org/wiki/Bartini_A-57&prev=search

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=https://testpilot.ru/russia/bartini/a/57/&prev=search

https://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php?topic=4054.0

https://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,396.0
Re: Bartini A-55/57 à 12/04/2019 13:26 Clansman
La fiche sur le site

Une vidéo accompagne la fiche, certains d'entre vous auront peut-être besoin de cliquer sur "afficher tous les contenus" dans la fenêtre "seul le contenu sécurisé s'affiche". A mon avis, vous pouvez y aller sans risque.
Re: Bartini A-55/57 à 13/04/2019 09:01 Clansman
L'A-57 étudié par Bartini se révélait trop gros, trop futuriste, quasiment irréaliste et à coup sûr trop cher. Il en étudia donc une version réduite, l'E-57, qui tout en reprenant la configuration exacte se révélerait sans doute plus réaliste.

L'étude commença en 1957. Comme ce dernier, c'était un bombardier hydravion supersonique, avec une capacité de frappe nucléaire. Le fuselage restait triangulaire avec des ailes delta très en arrière, les réacteurs étaient placés dans un bloc dorsal entre les deux dérives. Des patins rétractables permettaient d'amerrir ou d'atterrir sur la glace.

Il était long de 44 m (au lieu des 70 m de l'A-57), pour une masse maximale au décollage de 120 tonnes (l'A-57 en faisait le double). La motorisation reposait toujours sur les Kuznetsov NK-10 de 25 tonnes de poussée prévus pour l'A-57, mais ils n'étaient plus que 2.

L'équipage était constitué de 2 personnes. La vitesse maximale avait été calculée à 2500 km/h et la distance franchissable à 4500 km, ce qui en faisait plutôt un bombardier tactique.

Outre une bombe nucléaire, il devait aussi emporter un missile anti-navires AS-2 Kipper (K-10 dans la nomenclature soviétique).

Le projet fut cependant abandonné en 1961.

Une source le présente aussi comme… avion de transport de passagers supersonique, le E signifiant Europe.


https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=it&u=https://it.wikipedia.org/wiki/Bartini_E-57&prev=search

https://testpilot.ru/russia/bartini/e/57/e57.htm
Re: Bartini A-55/57 à 13/04/2019 09:09 Clansman
L'E-57 sur le site
Re: Bartini A-55/57 à 13/04/2019 14:12 Clansman
Le F-57 sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le April 12, 2019, 1:08 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires