Rappels

Histoire de l'appareil

En 1981, le constructeur marocain Aéro Maroc Industrie (AMI) commence le développement d’un avion d’entrainement de base désigné Gepal, avec l’aide de la France. Cet appareil, qui doit permettre la formation d’élèves pilotes et l’entrainement de base, est destiné à des écoles de pilotage tant civiles que militaires. Selon ses propres estimations, AMI a besoin de 40 appareils commandés pour rentabiliser le programme et lancer la production. Après une rapide étude de marché, une cinquantaine d’exemplaires trouveraient preneur : soit une vingtaine pour les Forces Royales Air (FRA) marocaines en remplacement de ses Beech T-34C, vingt-cinq en Amérique du Sud et cinq autres pour un pays africain non cité.

En 1983, une maquette à l’échelle du Gepal Mk III est présentée en public au Salon du Bourget à Paris. Sa configuration est conventionnelle pour un avion d’entrainement de sa génération. Le pilote et l’instructeur sont assis en tandem dans un cockpit protégé par une verrière en forme de bulle. La motorisation est assurée par un moteur à pistons Lycoming de 300kW entraînant une hélice tripale. Les ailes cantilevers en position basse ont un léger dièdre. L’empennage est de type conventionnel. Le train d’atterrissage tricycle est entièrement escamotable. Pour l’entrainement à l’attaque au sol des pilotes militaires, il est possible d’installer quatre points d’emports sous les ailes pour des mitrailleuses ou des canons en nacelles, des paniers à roquettes ou des bombes.

Durant cette présentation au Bourget, il est annoncé qu’une version motorisée avec un turbopropulseur Pratt & Whitney PT6A de 410kW sera commercialisée sous la désignation de Gepal Mk IV. Il est prévu que le prototype fasse son premier vol au début de l’année 1985 et que les premières livraisons aux FRA pourraient avoir lieu dès 1985. La cadence de production sera par la suite de 3 exemplaires par mois.

À ce moment, il semble que la Roumanie soit également intéressée par le Gepal, mais dans sa version Mk III à moteur à pistons. Alors que les prototypes sont en cours de montage, AMI manque de fonds propres pour lancer la production et de nouvelles études sur la rentabilité du programme font douter le gouvernement marocain.

En 1984, la commande initiale pour les FRA est finalement annulée et le programme est abandonné.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • AMIN Gepal III : Version de base, motorisée par un moteur à pistons Lycoming de 300 kW.
  • AMIN Gepal IV 550 : Version motorisée par un turbopropulseur Pratt & Whitney PT6A de 410kW.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

AMIN Gepal IV 550 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 2 450 kg (5 401 lbs)
  • Masse normale au décollage : 1 560 kg (3 439 lbs)
  • Masse à vide : 996 kg (2 196 lbs)
  • Surface alaire : 13,5 m² (145,313 sq. ft)
  • Hauteur : 2,94 m (9,646 ft)
  • Envergure : 8,8 m (28,871 ft)
  • Longueur : 8,41 m (27,592 ft)

Performances

  • Facteur de charge maximal : 7 G
  • Endurance maximale : 5 h
  • Vitesse ascensionnelle : 13,7 m/s (44,948 ft/s)
  • Vitesse maximale BA : 463 km/h (288 mph, 250 kts)
  • Charge alaire, à vide : 73,778 kg/m² (15,111 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 115,556 kg/m² (23,668 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 181,481 kg/m² (37,17 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-25A
  • Puissance unitaire : 410 kW (557 ch, 550 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
AMI Gepal à 16/03/2019 16:32 Jericho
Prototype d’avion d’entrainement de base marocain des années 1980.

En 1981, le constructeur marocain Aéro Maroc Industrie (AMI) commence le développement d’un avion d’entrainement de base désigné Gepal, avec l’aide de la France. Cet appareil, qui doit permettre la formation d’élèves pilotes et l’entrainement de base, est destiné à des écoles de pilotage tant civiles que militaires. Selon ses propres estimations, AMI a besoin de 40 appareils commandés pour rentabiliser le programme et lancer la production. Après une rapide étude de marché, une cinquantaine d’exemplaires trouveraient preneur : soit une vingtaine pour les Forces Royales Air (FRA) marocaines en remplacement de ses Beech T-34C, vingt-cinq en Amérique du Sud et cinq autres pour un pays africain non cité.

En 1983, une maquette à l’échelle du Gepal Mk III est présentée en public au Salon du Bourget à Paris. Sa configuration est conventionnelle pour un avion d’entrainement de sa génération. Le pilote et l’instructeur sont assis en tandem dans un cockpit protégé par une verrière en forme de bulle. La motorisation est assurée par un moteur à pistons Lycoming de 300kW entraînant une hélice tripale. Les ailes cantilevers en position basse ont un léger dièdre. L’empennage est de type conventionnel. Le train d’atterrissage tricycle est entièrement escamotable. Pour l’entrainement à l’attaque au sol des pilotes militaires, il est possible d’installer quatre points d’emports sous les ailes pour des mitrailleuses ou des canons en nacelles, des paniers à roquettes ou des bombes.

Durant cette présentation au Bourget, il est annoncé qu’une version motorisée avec un turbopropulseur Pratt & Whitney PT6A de 410kW sera commercialisée sous la désignation de Gepal Mk IV. Il est prévu que le prototype fasse son premier vol au début de l’année 1985 et que les premières livraisons aux FRA pourraient avoir lieu dès 1985. La cadence de production sera par la suite de 3 exemplaires par mois.

À ce moment, il semble que la Roumanie soit également intéressée par le Gepal, mais dans sa version Mk III à moteur à pistons. Alors que les prototypes sont en cours de montage, AMI manque de fonds propres pour lancer la production et de nouvelles études sur la rentabilité du programme font douter le gouvernement marocain.

En 1984, la commande initiale pour les FRA est finalement annulée et le programme est abandonné.


Versions :
Gepal Mk III : Version de base, motorisée par un moteur à pistons Lycoming de 300kW.

Gepal Mk IV 550 : Version motorisée par un turbopropulseur Pratt & Whitney PT6A de 410kW.


Utilisateurs militaires :
Maroc : 20 exemplaires commandés, puis annulés en 1984.


Caractéristiques et performances du Gepal Mk IV 550:
Equipage : 2
Masse à vide : 996kg
Masse maximale au décollage : 2’450kg
Charge offensive : 900kg
Points d’emport : 4
Moteurs : un turbopropulseur Pratt & Whitney PT6A d’une puissance de 410kW
Vitesse max basse altitude: 463km/h
Vitesse ascensionnelle : 13,7m/s
Endurance : 5h
Facteurs de charge limite : +7 G
Armement : jusqu’à 900kg de charge diverses constituées de mitrailleuses ou de canons en nacelles, de paniers à roquettes et de petites bombes.



Liens internet :
http://far-maroc.forumpro.fr/t1881-amin-gepal-mk3-made-in-moroccophoto
http://www.air-defense.net/forum/topic/4734-arm%C3%A9e-de-lair-marocaine/?page=114
https://www.flightglobal.com/pdfarchive/view/1984/1984%20-%200948.html
https://www.google.ch/imgres?imgurl=x-raw-image%3A%2F%2F%2F56553063b2cda1bb3c5fddd123305904565680aaae972ef1814cbc3e1c57d42a&imgrefurl=https%3A%2F%2Fwww.aeronautique.ma%2Ffile%2F142517%2F&docid=cPCceQobKfbOZM&tbnid=u6HNsmMwVVZBdM%3A&vet=10ahUKEwiNkYmhxtvfAhXjw4sKHeGADfQQMwg-KAQwBA..i&w=2386&h=3080&hl=fr&bih=766&biw=1243&q=Gepal%20Mk%20III%2FIV&ved=0ahUKEwiNkYmhxtvfAhXjw4sKHeGADfQQMwg-KAQwBA&iact=mrc&uact=8
Re: AMI Gepal à 19/03/2019 11:42 Clansman
La fiche sur le site
Re: AMI Gepal à 19/03/2019 14:03 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clansman!
Répondre aux messages »
Texte de , créé le March 19, 2019, 11:13 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires