Rappels

Histoire de l'appareil

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, confronté aux contre-attaques Alliées visant les ports et la navigation, le stock de pétrole nécessaire au Japon devint dangereusement bas avec 6 mois de réserves si l'armée impériale ne réagissait pas. Par déduction, toute la stratégie des amiraux japonais était de s'emparer des zones pétrolières accessibles. Une opération militaire très complexe a été planifiée.

En plus du retard du projet, la position stratégique du Japon laissait à désirer. Les combats s’étaient rapprochés du pays, cela devenait de plus en plus critique. Dans ces conditions, la priorité était la possibilité de faire décoller les chasseurs tel que le mythique A6M Zero à n’importe quel moment sans se soucier du carburant.

Dans le domaine de l’aviation, une idée a été trouvée. À la fin de l’année 1942, un projet a été demandé aux constructeur Kokusai qui avait commencé à développer un planeur de transport lourd, le Kukosai Ku-7 Manazuru. Comme ce projet n’avait pas d’importance à ce moment-là, les tests du planeur ont été effectué tardivement. Comme le Kukosai Ku-7 fut testé avec succès mais n’a pas été produit en série, la société Kokusai ne voulait pas perdre le temps passé sur son développement. Alors il fut décidé de créer un avion de transport basé sur leur planeur. Un avion-citerne de transport lourd est né. Initialement, il a reçu la désignation Kokusai Ku-7-II Ohtori mais par la suite l'appareil fut nommé Kokusai Ki-105 Ohtori pour l'armée.

L'avion avait les mêmes caractéristiques que le planeur, fuselage et train d’atterrissage renforcé et conçu pour être piloté par deux membres d’équipage, mais la seule modification était l'ajout de deux moteurs Mitsubishi HA-26-II de 14 cylindres pour 960 chevaux. L’avion a aussi été équipé de plusieurs systèmes de navigation.

L’appareil était censé être utilisé comme avions-citerne pour expédier le carburant à partir des champs pétrolifères de Sumatra au Japon pour les ramener aux bases aériennes. Cela nécessitait une longue distance de 2 500 km.

Au mois d’avril 1945, neuf prototypes ont été construits, comme son prédécesseur. lLes avions ont été testés par des experts de l'armée et les résultats furent concluants. Un gros problème cependant fut remarqué, l'essentiel du carburant (jusqu'à 80%) serait consacré au vol lui-même, du fait de la distance importante.

Cela convenait malgré tout à l’armée impériale japonaise, car la situation en matière de carburant au Japon était désastreuse. Le Japon n’a pas eu le temps de traduire ses projets en réalité avant sa capitulation. La guerre prit fin a lors que le Ki-105 est resté en phase de test. L’armée avait l’intention de produire l’appareil à environ 300 exemplaires.


Texte de Wastrick, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Kokusai Ku-7II : Nom initial du Ki-105.
  • Kokusai Ki-105 : Version de base.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Kokusai Ki-105 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 12 000 kg (26 455 lbs)
  • Masse à vide : 3 536 kg (7 796 lbs)
  • Surface alaire : 119 m² (1 281 sq. ft)
  • Hauteur : 5,56 m (18,241 ft)
  • Envergure : 35,02 m (114,895 ft)
  • Longueur : 19,92 m (65,354 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 296 km/h (184 mph, 160 kts)
  • Vitesse de croisière : 220 km/h (137 mph, 119 kts)
  • Distance franchissable : 2 500 km (1 553 mi, 1 350 nm)
  • Charge alaire, à vide : 29,714 kg/m² (6,086 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 100,84 kg/m² (20,654 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 moteurs à cylindres en étoile Mitsubishi Ha-26-II
  • Puissance unitaire : 706 kW (960 ch, 947 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Kokusai Ki-105 Ohtori à 02/11/2018 16:10 Wastrick
Comme promis, la version motorisée du planeur Ku-7 ! :D


Le Kokusai Ki-105 est un avion de transport militaire lourd japonais de la Seconde Guerre mondiale.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Japon fut confronté aux contre-attaques Alliées visant les ports et la navigation, les sources de pétrole du Japon pour alimenter ses armées devinent de plus en plus compliquait. Si l’armée n’aurait rien fait, les réserves de pétrole Japonais auraient pu tenir pour seulement 6 mois de bataille. Par déduction, toute la stratégie des amiraux japonais était de s'emparer des zones pétrolières accessibles. Une opération militaire très complexe a été planifiée.

Dans le domaine de l’aviation, une idée a été trouvée. À la fin de l’année 1942, un projet a été demandé aux constructeur Kokusai qui avait commencé à développer un planeur de transport lourd, le Kukosai Ku-7 Manazuru. Comme ce projet n’avait pas d’importance à ce moment-là, les tests du planeur ont été effectué tardivement.

Dû au retard du projet, la position stratégique du Japon laissait à désirer. Les combats s’étaient rapprochés du pays, cela devenait de plus en plus tendu. Dans ces conditions, la priorité était la possibilité de faire décoller les chasseurs telle que le mythique A6M Zero dans n’importe quel moment sans se soucier du carburant.

Comme le Kukosai Ku-7 fut testé avec succès mais n’a pas été produite en série, la société Kokusai ne voulant pas perdre le temps passé sur leurs développements. Alors il décida de créer un avion de transport basé sur leur planeur. Un avion-citerne de transport lourd est né. Initialement, il a reçu la désignation Kokusai Ku-7-II Ohtori mais par la suite l'appareil fut nommé Kokusai Ki-105 Ohtori pour l'armée.

L'avion avait les mêmes caractéristiques que le planeur, fuselage et train d’atterrissage renforcer et conçu pour être piloté par deux membres d’équipage mais, la seule modification était ces de deux moteurs Mitsubishi HA-26-II de 14 cylindres pour 960 chevaux. L’avion a aussi été équipé de plusieurs systèmes de navigation.

L’appareil était censés être utilisés comme avions-citernes pour expédier le carburant à partir des champs pétrolifères de Sumatra au Japon pour les ramener aux base aériennes. Cela nécessitait une longue distance de 2 500 km.

Au mois d’avril 1945, neuf prototypes ont été construits, comme son prédécesseur. les avions ont été testés par des experts de l'armée et les résultats furent concluants.

Un gros problème cependant fut remarqué, l'essentiel du carburant jusqu'à 80% serait consacré au vol lui-même, du fait de la distance importante. Même si cela convenait à l’armée impériale japonaise, car la situation en matière de carburant au Japon était désastreuse. Le Japon n’a pas eu le temps de traduire ses projets en réalité avant sa capitulation.

La guerre prit fin avec le Ki-105 qui est resté en phase de test, alors que l’armée avait l’intention de produire l’appareil à environ 300 exemplaires.

Versions:
Kokusai Ki-105 : Versions de Base

Rappels:
Premier vol: Avril 1945
Mission: Transport de troupes, Transport Tactique, Transport de fret
Constructeur: Kokusai
Exemplaires: 9 appareils

Caractéristiques Kokusai Ki-105 Ohtori :
Équipage: 2
Longueur: 19,92 m
Envergure: 35 m
Hauteur: 5,9 m
Surface alaire: 119 m2
Masse à vide: ?
Masse maximale au décollage: 12,500 kg

Performances :
Vitesse de Croisière : 220 km/h
Autonomie : 2 500 km

Moteurs :
2 Moteurs Mitsubishi HA-26-II de 960ch

Armement :
Sans.

image : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Kokusai_ki-105_1.jpg



http://airwar.ru/enc/cww2/ki105.html

http://www.aviastar.org/air/japan/kokusai_ki-105.php

http://fandavion.free.fr/KokusaiKi105.htm

https://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php?topic=8057.0
Re: Kokusai Ki-105 Ohtori à 03/11/2018 03:54 Cinétic

Wastrick a écrit

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Japon fut confronté aux contre-attaques Alliées visant les ports et la navigation, les sources de pétrole du Japon pour alimenter ses armées devinent de plus en plus compliquait.Si l’armée n’aurait rien fait, les réserves de pétrole Japonais auraient pu tenir pour seulement 6 mois de bataille.
À la fin de la Seconde Guerre mondiale, confronté aux contre-attaques Alliées visant les ports et la navigation, le stock de pétrole nécessaire au Japon devint dangereusement bas avec 6 mois de réserves si l'armée impériale ne réagissait pas.

Par déduction, toute la stratégie des amiraux japonais était de s'emparer des zones pétrolières accessibles. Une opération militaire très complexe a été planifiée.

Dans le domaine de l’aviation, une idée a été trouvée. À la fin de l’année 1942, un projet a été demandé aux constructeur Kokusai qui avait commencé à développer un planeur de transport lourd, le Kukosai Ku-7 Manazuru. Comme ce projet n’avait pas d’importance à ce moment-là, les tests du planeur ont été effectué tardivement.

Dû au En plus du retard du projet, la position stratégique du Japon laissait à désirer. Les combats s’étaient rapprochés du pays, cela devenait de plus en plus tendu critique. Dans ces conditions, la priorité était la possibilité de faire décoller les chasseurs telle tel que le mythique A6M Zero dans à n’importe quel moment sans se soucier du carburant.

Comme le Kukosai Ku-7 fut testé avec succès mais n’a pas été produite en série, la société Kokusai ne voulant voulait pas perdre le temps passé sur leurs développements. Alors il décida fut décidé de créer un avion de transport basé sur leur planeur. Un avion-citerne de transport lourd est né. Initialement, il a reçu la désignation Kokusai Ku-7-II Ohtori mais par la suite l'appareil fut nommé Kokusai Ki-105 Ohtori pour l'armée.

L'avion avait les mêmes caractéristiques que le planeur, fuselage et train d’atterrissage renforcer renforcé et conçu pour être piloté par deux membres d’équipage mais, la seule modification était ces l'ajout de deux moteurs Mitsubishi HA-26-II de 14 cylindres pour 960 chevaux. L’avion a aussi été équipé de plusieurs systèmes de navigation.

L’appareil était censés être utilisés comme avions-citernes pour expédier le carburant à partir des champs pétrolifères de Sumatra au Japon pour les ramener aux bases aériennes. Cela nécessitait une longue distance de 2 500 km.

Au mois d’avril 1945, neuf prototypes ont été construits, comme son prédécesseur. lLes avions ont été testés par des experts de l'armée et les résultats furent concluants.

Un gros problème cependant fut remarqué, l'essentiel du carburant jusqu'à 80% serait consacré au vol lui-même, du fait de la distance importante. Même si cela convenait à l’armée impériale japonaise, car la situation en matière de carburant au Japon était désastreuse. Le Japon n’a pas eu le temps de traduire ses projets en réalité avant sa capitulation.

La guerre prit fin avec le Ki-105 qui est resté en phase de test, alors que l’armée avait l’intention de produire l’appareil à environ 300 exemplaires.

Versions:
Kokusai Ki-105 : Versions de Bbase

Rappels:
Premier vol: Avril 1945
Mission: Transport de troupes, Transport Tactique, Transport de fret (transport de carburant en priorité non?)
Re: Kokusai Ki-105 Ohtori à 03/11/2018 10:51 Clansman
La fiche sur le site
Re: Kokusai Ki-105 Ohtori à 03/11/2018 12:01 Wastrick

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Cinétic pour les améliorations et merci clans pour la fiche ;)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 3 novembre 2018 10:31, modifié le . ©AviationsMilitaires