Rappels

Histoire de l'appareil

Le Lampyridae (du nom d'une espèce comparable à la luciole) était un projet d'avion de combat furtif allemand des années 1980.

Il fut conçu à partir de 1981 (à la fin des années 1970 pour certaines sources) par MBB, sous la direction de Gerhard Löbert et à la demande du gouvernement fédéral. Il s'inscrivait dans le cadre du projet MRMF (Medium Range Missile Fighter, chasseur doté de missiles à moyenne portée). Bien qu'utilisant des concepts de furtivité proche du F-117, il fut conçu sans l'aide des Américains. En fait, ils ignoraient même l'existence du programme, de même que les Allemands ignoraient l'existence du Nighthawk.

L'accent était mis sur une surface équivalent radar la plus faible possible, mais l'avion devait être parfaitement opérationnel. L'idée maîtresse était que si les avions du futur étaient supérieurs à moyenne portée au point de pouvoir éviter le combat rapproché, ils pouvaient être moins chers et plus légers.

L'avion était monoréacteur (le moteur est inconnu), avec des ailes en diamant basses. Il disposait d'une unique dérive, en flèche, sans empennage horizontal ni plans canards. L'entrée d'air, en forme de triangle inversé, était située en position ventrale sous le cockpit. Celui-ci s'intégrait au fuselage, mais une variante à verrière en bulle fut également testée. Le train d'atterrissage était conventionnel : tricycle et rétractable.

Cela dit, il semble bien que le Lampyridae devait d'abord être un démonstrateur, à la manière du Have Blue, afin de valider les concepts aérodynamiques.

Quatre maquettes au moins furent construites : une grandeur nature, une au 3/4 (soit 12 m de long pour 6 d'envergure, qui dispose d'un cockpit mais vide), une autre au 2/7e et une dernière au 1/20e. Elles servaient aussi bien aux mesures de furtivité qu'aux essais en soufflerie.

Les maquettes aux 2/7e et 1/20e furent testées en soufflerie à partir de 1985, puis celle aux 3/4 en 1987 à Emmeloord. Pour cette dernière, 15 tests environ furent effectués. Les essais en soufflerie montrèrent dès 1985 que l'appareil aurait eu d'excellentes qualités de vol.

Comme le F-117, le Lampyridae n'avait ni angles droits ni courbes, ce qui donnait une silhouette à facettes. L'appareil devait être supersonique, et des calculs semblent prouver qu'il aurait été probablement plus furtif que le Nighthawk.

En 1987, la maquette du Lampyridae fut dévoilée à un groupe de pilotes de l'USAF : cela aurait entraîné la colère des autorités américaines qui firent pression pour mettre fin au projet. Il semble qu'en réalité, la chute du mur de Berlin et la réunification gelèrent les crédits pour ce programme : 8 993 000 Deutsche Marks avaient été investis dans cet appareil.

Le secret fut dévoilé en février 1995 par la DASA et la maquette aux 3/4 est désormais exposée au musée Gerhard Neumann à Niederalteich. Les données sur la furtivité restent classifiées, et furent réutilisées sur le TDEFS. Mais en fait, la technologie furtive faisant appel aux facettes était obsolète.


Texte de Clansman.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

MBB Lampyridae voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Envergure : 8 m (26 ft)
  • Longueur : 16 m (52 ft)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
MBB Lampyridae à 17/09/2018 08:33 Clansman
Le Lampyridae (du nom d'une espèce comparable à la luciole) était un projet d'avion de combat furtif allemand des années 1980.

Il fut conçu à partir de 1981 (à la fin des années 1970 pour certaines sources) par MBB, sous la direction de Gerhard Löbert et à la demande du gouvernement fédéral. Il s'inscrivait dans le cadre du projet MRMF (Medium Range Missile Fighter, chasseur doté de missiles à moyenne portée). Bien qu'utilisant des concepts de furtivité proche du F-117, il fut conçu sans l'aide des Américains. En fait, ils ignoraient même l'existence du programme, de même que les Allemands ignoraient l'existence du Nighthawk.

L'accent était mis sur une surface équivalent radar la plus faible possible, mais l'avion devait être parfaitement opérationnel. L'idée maîtresse était que si les avions du futur étaient supérieurs à moyenne portée au point de pouvoir éviter le combat rapproché, ils pouvaient être moins chers et plus légers.

L'avion était monoréacteur (le moteur est inconnu), avec des ailes en diamant basses. Il disposait d'une unique dérive, en flèche, sans empennage horizontal ni plans canards. L'entrée d'air, en forme de triangle inversé, était située en position ventrale sous le cockpit. Celui-ci s'intégrait au fuselage, mais une variante à verrière en bulle fut également testée. Le train d'atterrissage était conventionnel : tricycle et rétractable.

Quatre maquettes au moins furent construites : une grandeur nature, une au 3/4 (soit 12 m de long pour 6 d'envergure, qui dispose d'un cockpit mais vide), une autre au 2/7e et une dernière au 1/20e. Elles servaient aussi bien aux mesures de furtivité qu'aux essais en soufflerie.

Les maquettes aux 2/7e et 1/20e furent testées en soufflerie à partir de 1985, puis celle aux 3/4 en 1987 à Emmeloord. Pour cette dernière, 15 tests environ furent effectués. Les essais en soufflerie montrèrent dès 1985 que l'appareil aurait eu d'excellentes qualités de vol.

Comme le F-117, le Lampyridae n'avait ni angles droits ni courbes, ce qui donnait une silhouette à facettes. L'appareil devait être supersonique, et des calculs semblent prouver qu'il aurait été probablement plus furtif que le Nighthawk.

En 1987, la maquette du Lampyridae fut dévoilée à un groupe de pilotes de l'USAF : cela aurait entraîné la colère des Américains qui firent pression pour mettre fin au projet. Il semble qu'en réalité, la chute du mur de Berlin et la réunification gelèrent les crédits pour ce programme : 8 993 000 Deutsche Marks avaient été investis dans cet appareil.

Le secret fut dévoilé en février 1995 par la DASA et la maquette aux 3/4 est désormais exposée au musée Gerhard Neumann à Niederalteich. Les données sur la furtivité restent classifiées, et furent réutilisées sur le TDEFS. Mais en fait, la technologie furtive faisant appel aux facettes était obsolète.



https://en.wikipedia.org/wiki/MBB_Lampyridae

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=de&u=https://de.wikipedia.org/wiki/MBB_Lampyridae&prev=search

http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=1488

http://www.rp-one.net/lampyridae/lampy.html

https://www.flightglobal.com/news/articles/germany-reveals-secret-stealth-fighter-research-22117/

http://discaircraft.greyfalcon.us/Gema.htm

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,654.0.html

http://www.abovetopsecret.com/forum/thread199681/pg1

http://www.hitechweb.genezis.eu/stealth4e.htm

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=cs&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.hitechweb.genezis.eu%2Fstealth4e.htm
Re: MBB Lampyridae à 17/09/2018 08:58 Clansman
La fiche sur le site

Avec des photos !
Re: MBB Lampyridae à 17/09/2018 10:41 d9pouces
Vu la taille, ça ne devait être en effet qu’un démonstrateur, en effet.
Si je comprends bien, il était plutôt destiné à l’air-air, contrairement au F-117.
Re: MBB Lampyridae à 18/09/2018 13:28 Clansman
Ah, 14 mètres et demi on peut en faire un chasseur, mais alors léger quand même, 2 ou 4 Sidewinder… Mais bon, il est quand même pas convaincant.
Re: MBB Lampyridae à 18/09/2018 13:44 d9pouces
Ça pouvait passer dans les années 60 (tout juste), mais dans les années 80…
Re: MBB Lampyridae à 18/09/2018 13:50 Jericho
L'avantage des années 80, c'est que si les avions emportaient plus d'électronique, cette dernière était déjà plus miniaturisée que dans les années 60 et 70. Mais ça fait petit, en effet, même si en étant furtif il pouvait probablement s'affranchir de certains équipements, comme les CME par exemple.

Tiens, au fait:
… une au 3/4 (soit 12 m de long pour 6 d'envergure,…
si cette maquette était réellement à l'échelle 3/4, l'appareil réel aurait dû faire 16m de long et 8 d'envergure… J'imagine que ces chiffres ont été grandement arrondis (ou l'échelle 3/4)? :interr:
Re: MBB Lampyridae à 18/09/2018 14:27 Clansman
Ah tiens oui, dans le wiki anglais ils parlent d'une longueur de 16 mètres pour la maquette grandeur nature. Les données de MilitaryFactory ont l'air fausses…
Re: MBB Lampyridae à 18/09/2018 15:33 Jericho
Peut-être que les données fournies par le constructeur n'ont jamais été très précises non plus: pour un projet ce ne serait pas la première fois. Et avec les arrondis dans les conversions faites par les différents sites, on se retrouve finalement avec des différences pouvant être de l'ordre de 10% comme dans le cas présent…
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2018, 8:38 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires