Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Attaque au sol, Entraînement
  • Constructeur : drapeau NDN Aircrat
  • 4 appareils construits (cellules neuves)

Histoire de l'appareil

Le NDN-1 Firecracker est un avion monomoteur d’entrainement britannique des années 1970.

Il est possible que ce soit en entendant un de ses amis lui annoncer son désir d’acheter un SIAI-Marchetti SF.260 que Nigel Desmond Norman, l'un des fondateurs de Britten-Norman, ait décidé de concevoir un petit avion de loisir et d’entrainement si possible supérieur et moins cher que celui-ci. Quoi qu’il en soit, c’est en 1976 qu’il fonde NDN Aircraft pour développer le Firecracker, un appareil qu’il ne désire pas construire lui-même.

En effet, son objectif est de le faire construire sous licence dans un ou plusieurs pays du tiers-monde pour favoriser la création d’une industrie aéronautique dans ces régions. Le Firecracker doit donc posséder une structure simple et facile à fabriquer, tout en ayant une configuration assez conventionnelle pour ce type d’avion.

Les deux occupants sont assis en tandem, avec le siège arrière surélevé pour permettre une meilleure visibilité à l’instructeur. Les ailes en position basse, sont droites pour en faciliter la fabrication. De plus, leur faible allongement permet de mieux reproduire le comportement d’un avion de combat. Les empennages sont de type conventionnel et le train d’atterrissage tricycle est escamotable. Un aérofrein est également installé sous le fuselage pour stabiliser l’appareil et éviter que sa vitesse ne dépasse les limites fixées lors des vols en piquer. Quatre points d’emport permettent d’embarquer divers armements pour l’entrainement.

Le premier vol du NDN-1, motorisé par un Lycoming O-540, a lieu le 26 mai 1977. Les performances sont satisfaisantes pour un avion de loisir ou de formation de base, mais son concepteur est persuadé que seule une version turbopropulsée pourra répondre à la demande des forces aériennes les plus exigeantes. Désignée NDN-1T Turbo-Firecracker, cette nouvelle version est équipée d’un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6. Quelques autres modifications lui sont apportées. La verrière, un peu plus grande, offre un cockpit plus spacieux. Les ailes ont un allongement légèrement plus important et l’empennage est également redessiné. Le prototype effectue son premier vol le 1er septembre 1983. Trois NDN-1T sont ensuite commandés par le Specialist Flying Training, une école de pilotage britannique qui forme des pilotes militaires étrangers. Leurs immatriculations sont SN 005 G-SFTR, SN 006 G-SFTS et SN 007 G-SFTT.

Lorsque la RAF annonce sa volonté de remplacer ses Jet Provost, NDN propose son Turbo-Firecracker et s’allie avec Hunting Group pour en assurer la fabrication. En cas de sélection, l’appareil doit être équipé d’un turbopropulseur plus puissant et de deux sièges éjectables. Fin 1984, la RAF annonce que c’est le Tucano, modifié et construit sous licence par Short, qui est choisi.

NDN change de nom l’année suivante pour devenir la Norman Aircraft Company (NAC) et continue d’essayer de vendre ses Firecracker et Turbo-Firecracker, mais en vain. La NAC fait faillite et est mise sous séquestre en 1988.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

NDN Aircrat NDN-1T Turbo Firecracker voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 633 kg (3 600 lbs)
  • Masse à vide : 1 117 kg (2 463 lbs)
  • Surface alaire : 11,89 m² (127,983 sq. ft)
  • Hauteur : 3,25 m (10,663 ft)
  • Envergure : 7,92 m (25,984 ft)
  • Longueur : 8,33 m (27,329 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 367 km/h (228 mph, 198 kts)
  • Vitesse de croisière : 333 km/h (207 mph, 180 kts)
  • Vitesse critique (VNE) : 533 km/h (331 mph, 288 kts)
  • Vitesse de décrochage : 111 km/h (69 mph, 60 kts)
  • Facteur de charge maximal : 9 G
  • Facteur de charge minimal : -6 G
  • Distance franchissable : 1 158 km (720 mi, 625 nm)
  • Plafond opérationnel : 8 260 m (27 100 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 10,5 m/s (34,449 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 93,944 kg/m² (19,241 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 137,342 kg/m² (28,13 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-25
  • Puissance unitaire : 533 kW (725 ch, 715 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
NDN-1 Firecracker à 13/09/2018 11:37 Jericho
Le NDN-1 Firecracker est un avion monomoteur d’entrainement britannique des années 1970.

Il est possible que ce soit en entendant un de ses amis lui annoncer son désir d’acheter un SIAI-Marchetti SF.260 que Nigel Desmond Norman, l'un des fondateurs de Britten-Norman, ait décidé de concevoir un petit avion de loisir et d’entrainement si possible supérieur et moins cher que celui-ci. Quoi qu’il en soit, c’est en 1976 qu’il fonde NDN Aircraft pour développer le Firecracker, un appareil qu’il ne désire pas construire lui-même. En effet, son objectif est de le faire construire sous licence dans un ou plusieurs pays du tiers-monde pour favoriser la création d’une industrie aéronautique dans ces régions. Le Firecracker doit donc posséder une structure simple et facile à fabriquer, tout en ayant une configuration assez conventionnelle pour ce type d’avion. Les deux occupants sont assis en tandem, avec le siège arrière surélevé pour permettre une meilleure visibilité à l’instructeur. Les ailes en position basse, sont droites pour en faciliter la fabrication. De plus, leur faible allongement permet de mieux reproduire le comportement d’un avion de combat. Les empennages sont de type conventionnel et le train d’atterrissage tricycle est escamotable. Un aérofrein est également installé sous le fuselage pour stabiliser l’appareil et éviter que sa vitesse ne dépasse les limites fixées lors des vols en piquer. Quatre points d’emport permettent d’embarquer divers armements pour l’entrainement.

Le premier vol du NDN-1, motorisé par un Lycoming O-540, a lieu le 26 mai 1977. Les performances sont satisfaisantes pour un avion de loisir ou de formation de base, mais son concepteur est persuadé que seule une version turbopropulsée pourra répondre à la demande des forces aériennes les plus exigeantes. Désignée NDN-1T Turbo-Firecracker, cette nouvelle version est équipée d’un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6. Quelques autres modifications lui sont apportées. La verrière, un peu plus grande, offre un cockpit plus spacieux. Les ailes ont un allongement légèrement plus important et l’empennage est également redessiné. Le prototype effectue son premier vol le 1er septembre 1983. Trois NDN-1T sont ensuite commandés par le Specialist Flying Training, une école de pilotage britannique qui forme des pilotes militaires étrangers. Leurs immatriculations sont SN 005 G-SFTR, SN 006 G-SFTS et SN 007 G-SFTT.

Lorsque la RAF annonce sa volonté de remplacer ses Jet Provost, NDN propose son Turbo-Firecracker et s’allie avec Hunting Group pour en assurer la fabrication. En cas de sélection, l’appareil doit être équipé d’un turbopropulseur plus puissant et de deux sièges éjectables. Fin 1984, la RAF annonce que c’est le Tucano, modifié et construit sous licence par Short, qui est choisi.

NDN change de nom l’année suivante pour devenir la Norman Aircraft Company (NAC) et continue d’essayer de vendre ses Firecracker et Turbo-Firecracker, mais en vain. La NAC fait faillite et est mise sous séquestre en 1988.


Versions :
NDN-1 Firecracker : Version originale motorisée par un Lycoming O-540 de 186kW.

NDN-1T Turbo-Firecracker : Version motorisée par un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6-A de 410kW ou PT6A-25 de 533kW.


Caractéristiques et performances du NDN-1T Turbo-Firecracker:
Equipage : 2
Longueur : 8,33m
Envergure : 7,92m
Hauteur : 3,25m
Surface alaire : 11,89m2
Masse à vide : 1’117kg
Masse maximale au décollage : 1’633kg
Capacité des réservoirs de carburant internes : 405L
Points d’attache : 4
Moteurs : un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-25 de 533kW
Vitesse max à ne pas dépasser : 533km/h
Vitesse max : 367km/h
Vitesse de croisière : 333km/h
Vitesse de décrochage : 111km/h
Vitesse ascensionnelle : 10,5m/s
Plafond opérationnel : 8’260m
Distance franchissable : 1’158km
Facteurs de charge limite : +9 /-6g
Armement : mitrailleuses ou canons en nacelles, roquettes ou bombes, avec un maximum de 181kg sur chaque point d’emport, soit un total maximal de 724kg.



Liens internet :
https://en.wikipedia.org/wiki/NDN_Firecracker
http://all-aero.com/index.php/53-planes-l-m-n-o/7231-ndn-aircraft-ndn-1-firecracker--turbo-firecracker
<!– w –><a class="postlink" href="http://www.airwar.ru/enc/other/firecrck.html">www.airwar.ru/enc/other/firecrck.html</a><!– w –>
Re: NDN-1 Firecracker à 14/09/2018 13:25 Clansman
La fiche sur le site

Pas de photos de la version turbo, mais si vous allez voir dans Google, vous verrez que la verrière est en effet nettement plus proéminente que celle de la version d'origine.
Re: NDN-1 Firecracker à 14/09/2018 13:59 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci beaucoup Clans' !


Clansman a écrit

Pas de photos de la version turbo, mais si vous allez voir dans Google, vous verrez que la verrière est en effet nettement plus proéminente que celle de la version d'origine.
Comme sur cette page-ci, par exemple. ;)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 14 septembre 2018 13:02, modifié le . ©AviationsMilitaires