Rappels

Histoire de l'appareil

En 1973, une équipe dirigée par Edwarda Margańskiego étudia un successeur éventuel au TS-11 Iskra, le M-16 STN. Celui-ci est parfois présenté comme un concurrent au TS-16 Grot des années 1960, mais il s'agit en réalité d'une confusion avec le M-7 STN.

Le M-16 STN, comme son nom l'indique (Samolot Treningowy Naddźwiękowy), devait être un avion d'entraînement subsonique. Une variante monoplace d'attaque au sol était envisagée.

Vu de dessus, il rappelait le Jaguar, et de profil, vaguement le Ching-Kuo. La verrière était plus proéminente et la dérive plus large. Il était biréacteur, avec des entrées d'air latérales, l'aile était haute et en flèche, l'empennage en flèche avec un dièdre négatif. Les tuyères étaient à l'arrière de l'appareil et supportaient directement la dérive. Le train d'atterrissage, tricycle et rétractable, était constitué de deux roues à chaque jambe : en diabolo au train avant et en tandem au train principal.

Le problème venait des réacteurs, car il n'y en avait pas dans la gamme des 1500/1800 kgp en Pologne. Deux solutions furent envisagées : l'achat d'une licence pour le Rolls Royce Viper ou la conception d'un réacteur national, le SO-16.

L'entrée en service était prévue pour 1983. En décembre 1975, le conseil des ministres le renomme en Iskra 2, puis en Iskra-22 en 1977. Mais le M-16 STN avait pour concurrent direct au sein de PZL-Mielec l'I-22 Iryda, qui fut sélectionné pour la construction d'un prototype. Le projet fut abandonné.


Texte de Clansman.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
PZL M-16 STN à 17/08/2018 10:35 Clansman
En 1973, une équipe dirigée par Edwarda Margańskiego étudia un successeur éventuel au TS-11 Iskra, le M-16 STN. Celui-ci est parfois présenté comme un concurrent au TS-16 Grot des années 1960, mais il s'agit en réalité d'une confusion avec le M-7 STN.

Le M-16 STN, comme son nom l'indique (Samolot Treningowy Naddźwiękowy), devait être un avion d'entraînement supersonique. Vu de dessus, il rappelait le Jaguar, et de profil, vaguement le Ching-Kuo.

La verrière était plus proéminente et la dérive plus large. Il était biréacteur, avec des entrées d'air latérales, l'aile était haute et en flèche, l'empennage en flèche avec un dièdre négatif. Les tuyères étaient à l'arrière de l'appareil et supportaient directement la dérive. Le train d'atterrissage, tricycle et rétractable, était constitué de deux roues à chaque jambe : en diabolo au train avant et en tandem au train principal.

Le problème venait des réacteurs, car il n'y en avait pas dans la gamme des 1500/1800 kgp en Pologne. Deux solutions furent envisagées : l'achat d'une licence pour le Rolls Royce Viper ou la conception d'un réacteur national, le SO-16.

L'entrée en service était prévue pour 1983. Mais le projet fut abandonné en décembre 1975, le conseil des ministres ordonnant de se consacrer à l'Iskra 2 ou au I-22 Iryda.


https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=pl&u=http://www.samolotypolskie.pl/samoloty/2374/126/PZL-M162&prev=search

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=pl&u=http://www.samoloty.pl/encyklopedia-samolotobby-309/polskie-hobby-260/szkolne-hobby-2070/pzl-m-16-hobby-1657&prev=search

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,16502.0/nowap.html
Re: PZL M-16 STN à 17/08/2018 10:58 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Aug. 17, 2018, 10:41 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires