Rappels

Histoire de l'appareil

Le Pirania fut conçu afin de concurrencer le PZL-230 Skorpion, un projet d'avion d'attaque au sol.

Le projet fut dirigé par Tomasz Makowski au sein de l'Institut Aéronautique de Varsovie, et entamé en 1991. Le principe dominant était de concevoir un avion peu onéreux, à mi-chemin entre les hélicoptères de combat et les avions à réaction d'assaut. La version de base devait avoir un prix unitaire ne dépassant pas les 3 millions de dollars.

Le Pirania devait être construit en métal, avec un cockpit blindé, une aile basse et un train tricycle et rétractable. Des pneus basse pression devaient lui permettre d'opérer à partir de terrains mal préparés.

Il devait être bimoteur, mais le choix n'était pas encore déterminé entre turbopropulseurs ou réacteurs. Les turbopropulseurs (PZL-10, Walter M-601T, Pratt & Whitney PT6A-25 ou PT6A-62) devaient avoir une puissance comprise entre 500 et 1100 kW chacun et actionner une hélice propulsive. Les réacteurs (des PZL K-5 ou K-15, éventuellement des D-18) devait avoir une puissance entre 1000 et 2200 daN chacun et être placés en nacelles à l'arrière du fuselage. L'empennage était en T pour la version à turbopropulseurs, conventionnel pour la version à réaction.

Il devait être armé d'un canon GSh-23L de 23 mm avec 200 obus (ou une mitrailleuse TKB-063 de 12,7 mm avec 300 coups) et emporter 2200 kg de charges offensives, réparties en 9 points d'emport (7 pour la variante à réaction). Un point était situé sous le ventre et les autres sous les ailes.

Il devait servir à l'attaque au sol, au soutien de troupes, la lutte anti-chars, la reconnaissance, voire la chasse contre les hélicoptères et d'autres avions, et éventuellement la patrouille maritime. Il était décliné en monoplace et biplace, et doté de siège(s) éjectable(s).

Sa construction devait être modulaire, ce qui permettait d'envisager une version de transport de VIP et de liaison avec une cabine de 4,8 m de long, ou encore d'évacuation sanitaire ou de surveillance aérienne.

La construction du prototype devait commencer en 1992 pour un vol inaugural en 1994. La production en série devait commencer en 1997. Mais le Pirania fut jugé redondant par rapport au PZL-230 et annulé dès 1992, lorsque celui-ci fut construit sous forme de maquette. L'Institut Aéronautique le remplaça aussitôt par le Kobra 2000, une machine nettement plus lourde et plus puissante.


Texte de Clansman, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

IL Pirania A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 5 000 kg (11 023 lbs)
  • Masse à vide : 1 800 kg (3 968 lbs) (1890 kg en biplace)
  • Surface alaire : 22 m² (237 sq. ft)
  • Hauteur : 4 m (13 ft)
  • Envergure : 11,5 m (37,73 ft)
  • Longueur : 11,5 m (37,73 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 823 km/h (511 mph, 444 kts)
  • Distance de décollage : 395 m (1 296 ft)
  • Distance d'atterrissage : 665 m (2 182 ft)
  • Rayon d'action : 430 km (267 mi, 232 nm)
  • Distance de convoyage : 2 480 km (1 541 mi, 1 339 nm)
  • Plafond opérationnel : 13 000 m (42 651 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 28,3 m/s (92,848 ft/s) à pleine charge.
  • Charge alaire, à vide : 81,818 kg/m² (16,758 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 227,273 kg/m² (46,549 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs PZL Rzeszów K-15
  • Puissance unitaire : 1 500 kgp (15 kN, 3 307 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
IL Pirania à 10/08/2018 10:55 Clansman
Le Pirania fut conçu afin de faire la nique au PZL-230 Skorpion, un projet d'avion d'attaque au sol.

Le projet fut dirigé par Tomasz Makowski au sein de l'Institut Aéronautique de Varsovie, et entamé en 1991. Le principe dominant était de concevoir un avion peu onéreux, à mi-chemin entre les hélicoptères de combat et les avions à réaction d'assaut. La version de base devait avoir un prix unitaire ne dépassant pas les 3 millions de dollars.

Le Pirania devait être construit en métal, avec un cockpit blindé, une aile basse et un train tricycle et rétractable. Des pneus basse pression devaient lui permettre d'opérer à partir de terrains mal préparés.

Il devait être bimoteur, mais le choix n'était pas encore déterminé entre turbopropulseurs ou réacteurs. Les turbopropulseurs (PZL-10, Walter M-601T, Pratt & Whitney PT6A-25 ou PT6A-62) devaient avoir une puissance comprise entre 500 et 1100 kW chacun et actionner une hélice propulsive. Les réacteurs (des PZL K-5 ou K-15, éventuellement des D-18) devait avoir une puissance entre 1000 et 2200 daN chacun et être placés en nacelles à l'arrière du fuselage.

Il devait être armé d'un canon GSh-23L de 23 mm avec 200 obus (ou une mitrailleuse TKB-063 de 12,7 mm avec 300 coups) et emporter 2200 kg de charges offensives, réparties en 9 points d'emport (7 pour la variante à réaction). Un point était situé sous le ventre et les autres sous les ailes.

Il devait servir à l'attaque au sol, au soutien de troupes, la lutte anti-chars, la reconnaissance, voire la chasse contre les hélicoptères et d'autres avions, et éventuellement la patrouille maritime. Il était décliné en monoplace et biplace, et doté de siège(s) éjectable(s).

Sa construction devait être modulaire, ce qui permettait d'envisager une version de transport de VIP et de liaison avec une cabine de 4,8 m de long, ou encore d'évacuation sanitaire ou de surveillance aérienne.

La construction du prototype devait commencer en 1992 pour un vol inaugural en 1994. La production en série devait commencer en 1997. Mais le Pirania fut jugé redondant par rapport au PZL-230 et annulé dès 1992, lorsque celui-ci fut construit sous forme de maquette. L'Institut Aéronautique le remplaça aussitôt par le Kobra 2000, une machine nettement plus lourde et plus puissante.

Pirania A : variante dotée de réacteurs.

Pirania T : Variante dotée de turbopropulseurs.


https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=pl&u=http://www.polot.net/pzl_230_skorpion_oraz_pirania_i_kobra_2000/historia&prev=search

https://www.google.fr/search?q=pirania+polish+aircraft&safe=strict&biw=1280&bih=907&tbm=isch&imgil=7vBRf4ufF9MiwM%253A%253ByjwE56B0kuz9QM%253Bhttp%25253A%25252F%25252Fwww.military-meshes.com%25252Fforum%25252Fshowthread.php%25253F4986-The-Piranha-project%25252Fpage3&source=iu&pf=m&fir=7vBRf4ufF9MiwM%253A%252CyjwE56B0kuz9QM%252C_&usg=__S7e24DGb_U7lg065bZUvRLjKEnI%3D#imgrc=7vBRf4ufF9MiwM:

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=pl&u=https://pl.wikipedia.org/wiki/Pirania_(samolot)

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=pl&u=http://www.samolotypolskie.pl/samoloty/1275/126/IL-Pirania&prev=search
Re: IL Pirania à 10/08/2018 12:55 Clansman
La fiche sur le site

Quelques dessins sur Internet, qui montrent pour la version biréacteur un appareil rappelant l'Il-102, un avion assez daté, carré et pour tout dire franchement moche. :mrgreen:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 10 août 2018 11:45, modifié le . ©AviationsMilitaires