Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Chasse
  • Constructeur : drapeau Aiglon
  • 2 appareils construits (cellules neuves)

Histoire de l'appareil

Origines

En 1916, l’enseigne de vaisseau de première classe Jean Roulier élabore un hydravion biplan à coque, monoplace et armé d’une mitrailleuse. Cette idée est reprise par la société française Aiglon basée près de Thonon sur le lac Léman.

Intéressée par le concept, l’aviation maritime commande un exemplaire en décembre 1916. Le premier vol s’effectue en février 1917, mais l’appareil est rapidement perdu lors d’un accident. Un second exemplaire est alors construit et prend son envol en mai 1917.

Il intègre ensuite au CEAM de Fréjus pour des tests au Centre d'Expérimentations pratiques de l'Aéronautique navale (CEPA). Ayant des performances plus que décevantes et étant difficile à piloter, l’appareil est retiré des listings officiels de la Marine au bout de 4 vols.

Utilisateurs militaires


France , aéronautique navale : 1 exemplaire au CEAM de Fréjus-Saint-Raphaël de mai 1917 à juin 1917.


Texte de FoxKilo02, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Aiglon Aiglon-Roulier : Premier vol en février 1917, l’appareil est motorisé avec un Clerget 9B de 130 CV. 2 appareils construits et utilisés lors du premier semestre 2017.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Aiglon Aiglon-Roulier voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse à vide : 400 kg (882 lbs)
  • Surface alaire : 21,42 m² (230,563 sq. ft)
  • Envergure : 9 m (30 ft)
  • Longueur : 6,8 m (22,31 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 130 km/h (81 mph, 70 kts)
  • Vitesse de croisière : 110 km/h (68 mph, 59 kts)
  • Charge alaire, à vide : 18,674 kg/m² (3,82 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur rotatif Clerget 9B
  • Puissance unitaire : 96 kW (130 ch, 128 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Aiglon-Roulier à 18/01/2018 16:57 foxkilo02
Un appareil qui a "brillé"par son passage éclair dans la Royale… (un record :mrgreen: ?)

Origines

En 1916, l’enseigne de vaisseau de première classe Jean Roulier élabore un hydravion biplan à coque, monoplace et armé d’une mitrailleuse. Cette idée est reprise par la société française Aiglon basée près de Thonon sur le lac Léman.
Intéressée par le concept, l’aviation maritime commande un exemplaire en décembre 1916. Le premier vol s’effectue en février 1917, mais l’appareil est rapidement perdu lors d’un accident. Un second exemplaire est alors construit et prend son envol en mai 1917.
Il intègre ensuite au CEAM de Fréjus pour des tests au Centre d'Expérimentations pratiques de l'Aéronautique navale (CEPA). Ayant des performances plus que décevantes et étant difficile à piloter, l’appareil est retiré des listings officiels de la Marine au bout de 4 vols.


Versions

:arrow: Aiglon Roulier : Premier vol en février 1917, l’appareil est motorisé avec un Clerget 9B de 130 CV. 2 appareils construits et utilisés lors du premier semestre 2017

Utilisateurs militaires
arrow: France , aéronautique navale : 1 exemplaire au CEAM de Fréjus-Saint-Raphaël de mai 1917 à juin 1917

Caractéristiques:

Premier vol en février 1917
Rôle : hydravion de chasse
Équipage: 1
Longueur : 6,80 m
Envergure : 9,00m
Masse à vide : 400 kg

Motorisation :
Moteur: 130 ch Clerget 9B rotatif

Performances :
Vitesse maximale : 130 km/h
Vitesse de croisière : 110 km/h

Armement :
1 mitrailleuse Vickers de calibre 7,7 mm à l’avant

Liens Internet :
aviafrance
flyingmachines.ru
Re: Aiglon-Roulier à 18/01/2018 18:02 Jericho
Merci pour cette fiche Foxkilo!
C'est fou ce qu'il y a eu comme avions qui ont été conçus de par le monde, même si certains n'ont pas une très longue carrière.

la société française Aiglon basée près de Thonon sur le lac d’Annecy.
Es-tu sûr de ne pas me mélanger les pinceaux dans les plans d'eau? À moins qu'il ne s'agisse d'un autre lieu peu connu également appelé ainsi, Thonon (Thonon-les-Bains dans sa forme complète) se trouve au bord du Léman, ce qui est plus pratique pour mettre au point un hydravion que le petit lac d'Annecy entouré de montagne… ;)
Mais dans ce cas, j'apprends grâce à toi qu'un constructeur aéronautique s'y trouvait! :bieres:
Re: Aiglon-Roulier à 18/01/2018 19:23 foxkilo02
Bien vu Jericho!! C'est effectivement Thonon-les-Bains sur le Léman et non sur le lac d'Annecy! :bourre:
En fait, j'étais au même moment sur le site du marathon du lac d'Annecy d'où ma confusion[/size:34ypg4ag] :mrgreen:
Re: Aiglon-Roulier à 18/01/2018 22:29 Jericho
Ben je te remercie particulièrement pour cette fiche. Je ne savais vraiment pas que des avions (ou hydravions) avaient été construits à Thonon.

foxkilo02 a écrit

En fait, j'étais au même moment sur le site du marathon du lac d'Annecy d'où ma confusion[/size:3963nsto] :mrgreen:
Pas de bol: si tu étais allé sur les sites des marathons de Genève ou de Lausanne, t'étais sur le bon lac… :mrgreen:
Re: Aiglon-Roulier à 11/07/2018 09:35 Clansman
La fiche sur le site

Sinon je connaissais un appareil russe (un chasseur de la seconde guerre mondiale ?) qui ne vola qu'une seule fois, je crois que j'avais déjà raconté ça d'ailleurs. :mrgreen:

Il doit être dans le topic "les avions qu'il fallait pas construire".
Re: Aiglon-Roulier à 11/07/2018 11:20 foxkilo02

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clans !

Clansman a écrit

Sinon je connaissais un appareil russe (un chasseur de la seconde guerre mondiale ?) qui ne vola qu'une seule fois, je crois que j'avais déjà raconté ça d'ailleurs. :mrgreen:
Il doit être dans le topic "les avions qu'il fallait pas construire".
En même temps, développer un hydravion de haute mer sur un lac de montagne dont la houle ne doit habituellement le niveau 1 (ridée), c’est osé ! :bonnet:
Re: Aiglon-Roulier à 13/07/2018 19:16 d9pouces
Je ne vois vraiment pas ce qui te choque :bonnet:

Au moins, on comprend la raison de l'arrêt du projet, pas de regrets à avoir :D
Re: Aiglon-Roulier à 14/07/2018 09:32 Clansman
Ah, voilà

Bah c'est le premier que je cite.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 11 juillet 2018 09:26, modifié le . ©AviationsMilitaires