Rappels

Histoire de l'appareil

Vers le milieu des années 1980, un protocole d’accords concernant l’étude d’avions de combat à décollage court et atterrissage vertical de conception moderne est signé entre les USA et le Royaume-Uni. Suite à cela, les bureaux d’ingénieurs de BAe de Warton commencent l’étude de plusieurs appareils, dont les P.112, P.115 et P.116. Ce dernier reprend la même configuration que le P.112, avec plusieurs modifications, principalement au niveau de la propulsion.

Le P.116 est donc un monoplace équipé de surfaces canard mobiles en position haute et d’ailes basses en Delta. Sa dérive est en flèche, il n’a pas d’empennage horizontal et son train d’atterrissage tricycle est escamotable. Peu d’informations sont disponibles sur son mode de propulsion, mais il est équipé d’un turboréacteur dont le flux principal peut être dévié pour être expulsé par deux tuyères orientables situées au niveau du bord de fuite de l’aile durant les phases de décollage et d’atterrissage. Pour permettre des capacités STOVL, un second flux est expulsé vers le bas entre les entrées d’air. Soit le P.116 possède un dispositif proche du RALS (Remote Augmented Lift System) du P.112 qui permet de détourner une partie du flux sortant du compresseur pour l’expulser au travers de buses situées sous l’avant du fuselage, soit il est équipé d’un second turboréacteur de sustentation ou d’un système de soufflante à l’arrière du cockpit. Le P.116 est prévu pour décoller et atterrir à la verticale, mais avec une charge offensive importante, il peut également décoller sur de très courtes distances.

L’armement est composé d’un canon installé dans l’emplanture de l’aile droite, ainsi que de missiles air-air AMRAAM et ASRAAM, ou de diverses armes air-surface.

Comme pour le P.112 et P.115, le projet P.116 ne sera finalement jamais construit. Une version furtive de l’appareil a également été envisagée, mais à la demande des USA sa configuration exacte semble ne jamais avoir été révélée.

Versions référencées

  • BAe P.116 : Version initiale.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
BAe P.116 : à 12/04/2018 21:22 Jericho
Le British Aerospace P.116 est un projet d’avion à décollage court et atterrissage vertical, muni de canards, d’ailes en delta, d’une dérive en flèche et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

Vers le milieu des années 1980, un protocole d’accords concernant l’étude d’avions de combat à décollage court et atterrissage vertical de conception moderne est signé entre les USA et le Royaume-Uni. Suite à cela, les bureaux d’ingénieurs de BAe de Warton commencent l’étude de plusieurs appareils, dont les P.112, P.115 et P.116. Ce dernier reprend la même configuration que le P.112, avec plusieurs modifications, principalement au niveau de la propulsion.

Le P.116 est donc un monoplace équipé de surfaces canard mobiles en position haute et d’ailes basses en Delta. Sa dérive est en flèche, il n’a pas d’empennage horizontal et son train d’atterrissage tricycle est escamotable. Peu d’informations sont disponibles sur son mode de propulsion, mais il est équipé d’un turboréacteur dont le flux principal peut être dévié pour être expulsé par deux tuyères orientables situées au niveau du bord de fuite de l’aile durant les phases de décollage et d’atterrissage. Pour permettre des capacités STOVL, un second flux est expulsé vers le bas entre les entrées d’air. Soit le P.116 possède un dispositif proche du RALS (Remote Augmented Lift System) du P.112 qui permet de détourner une partie du flux sortant du compresseur pour l’expulser au travers de buses situées sous l’avant du fuselage, soit il est équipé d’un second turboréacteur de sustentation ou d’un système de soufflante à l’arrière du cockpit. Le P.116 est prévu pour décoller et atterrir à la verticale, mais avec une charge offensive importante, il peut également décoller sur de très courtes distances.

L’armement est composé d’un canon installé dans l’emplanture de l’aile droite, ainsi que de missiles air-air AMRAAM et ASRAAM, ou de diverses armes air-surface.

Comme pour le P.112 et P.115, le projet P.116 ne sera finalement jamais construit. Une version furtive de l’appareil a également été envisagée, mais à la demande des USA sa configuration exacte semble ne jamais avoir été révélée.


Caractéristiques et performances prévues :
Equipage : 1
Distance de décollage : 0m
Distance d’atterrissage : 0m
Armement : un canon interne ; des missiles air-air AMRAAM et ASRAAM ; des missiles air-surface, des bombes, des bombes guidées, etc.


Liens internet :
https://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nasa.gov/19830003817.pdf
https://www.flightglobal.com/pdfarchive/view/1991/1991%20-%200428.html

Autre source principale:
British Secret Projects - Jet Fighters Since 1950; BUTTLER Tony,Midland Publishing.
Re: BAe P.116 : à 12/04/2018 21:23 Jericho
La fiche sur le site.
Re: BAe P.116 : à 16/04/2018 20:02 Nico2
Merci pour cette nouvelle fiche Jericho.

Index màj !
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 10 mars 2018 17:09, modifié le . ©AviationsMilitaires