Histoire de l'appareil

Depuis la fin des années 1960 et le début des années 1970, plusieurs pays européens veulent pouvoir s’équiper d’avions de combat modernes dès la fin des années 1980. Ils devront remplacer les avions déjà en service et faire face, aux côtés des F-15, F-16 et F/A-18 américains, aux futurs appareils soviétiques MiG-29 et Su-27. Le Royaume-Uni et la République Fédérale Allemande, qui peinent à trouver le budget nécessaire à la réalisation de leurs programmes nationaux, décident de collaborer. En effet, les besoins des deux pays sont suffisamment proches pour qu’un appareil unique soit conçu sur la base des BAe 110 et MBB TKF-90. Les accords concernant le programme European Collaborative Fighter (ECF) sont signés en décembre 1979.
Peu de temps après, BAe et MBB prennent contact avec le constructeur français AMD-BA (futur Dassault Aviation) qui étudie également un projet similaire. Une étude approfondie des différents programmes nationaux (AST403, TKF-90 et ACT92) démontre que leurs exigences sont en grande partie compatibles et qu’une collaboration tri-nationale peut être envisagée. Par conséquent, le programme ECF est abandonné et, en avril 1980, un nouveau programme de développement désigné ECA (European Combat Aircraft) voit le jour.

Les besoins des trois pays concernés par ce programme, soit la France, le Royaume-Uni et la RFA, est évalué à 700 appareils, sans parler d’éventuelles exportations. Avec les différents travaux déjà effectués par les trois partenaires, le programme pourrait déjà déboucher sur le premier vol d’un prototype dès 1982.

Malheureusement pour le programme, des divergences sont rapidement mise en lumière. En effet, si le Royaume-Uni et la RFA estiment qu’un partenariat relativement égalitaire est préférable, la France considère important qu’un leader soit nommé afin de diriger la conception de l’appareil et d’en endosser les responsabilités, le constructeur AMD-BA pouvant parfaitement faire l’affaire au vu de son expérience.
La masse de l’appareil est également source de discorde, La France désirant un avion dont la masse à vide soit faible afin de permettre son utilisation à partir de porte-avions et d’en diminuer le prix. Les deux autres partenaires désirent un intercepteur à long rayon d’action et privilégient, par conséquent, un appareil plus lourd capable d’emporter plus de carburant.
Le troisième point de divergence principal est le choix des moteurs. En effet, la RFA et le Royaume-Uni désirent utiliser des turboréacteurs dérivés des Turbo-Union RB-199 mis au point pour le PANAVIA Tornado dont ils font tous deux partie du consortium. La France, de son côté, préfèrerait utiliser pour les prototypes des turboréacteurs F-404 construits aux USA, avant d’utiliser le SNECMA M88 pour les avions de série, ce qui permettrait également d’aider financièrement le motoriste français.

Suite à ces dissensions qui ne permettent pas aux différents gouvernements d’accorder d’aides financières au projet, l’ECA est abandonné en 1981. Le Royaume-Uni et la RFA, bientôt rejoints par l’Italie, continueront à étudier un projet commun qui sera nommé ACA (Agile Combat Aircraft) et qui aboutira à l’Eurofighter Typhoon. La France continuera seule et mettra au point le Rafale.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
BAe/Dassault/MBB ECA à 28/01/2018 22:56 Jericho
L’ECA (European Combat Aircraft) est un projet international d’avion de combat monoplace, biréacteur, muni de plans canard mobiles, d’ailes en double delta, d’entrées d’air ventrales carrées, d’une double dérive et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

Depuis la fin des années 1960 et le début des années 1970, plusieurs pays européens veulent pouvoir s’équiper d’avions de combat modernes dès la fin des années 1980. Ils devront remplacer les avions déjà en service et faire face, aux côtés des F-15, F-16 et F/A-18 américains, aux futurs appareils soviétiques MiG-29 et Su-27. Le Royaume-Uni et la République Fédérale Allemande, qui peinent à trouver le budget nécessaire à la réalisation de leurs programmes nationaux, décident de collaborer. En effet, les besoins des deux pays sont suffisamment proches pour qu’un appareil unique soit conçu sur la base des BAe 110 et MBB TKF-90. Les accords concernant le programme European Collaborative Fighter (ECF) sont signés en décembre 1979.
Peu de temps après, BAe et MBB prennent contact avec le constructeur français AMD-BA qui étudie également un projet similaire. Une étude approfondie des différents programmes nationaux (AST403, TKF-90 et ACT92) démontre que leurs exigences sont en grande partie compatibles et qu’une collaboration tri-nationale peut être envisagée. Par conséquent, le programme ECF est abandonné et, en avril 1980, un nouveau programme de développement désigné ECA (European Combat Aircraft) voit le jour.

Les besoins des trois pays concernés par ce programme, soit la France, le Royaume-Uni et la RFA, est évalué à 700 appareils, sans parler d’éventuelles exportations. Avec les différents travaux déjà effectués par les trois partenaires, le programme pourrait déjà déboucher sur le premier vol d’un prototype dès 1982.

Malheureusement pour le programme, des divergences sont rapidement mise en lumière. En effet, si le Royaume-Uni et la RFA estiment qu’un partenariat relativement égalitaire est préférable, la France considère important qu’un leader soit nommé afin de diriger la conception de l’appareil et d’en endosser les responsabilités, le constructeur AMD-BA pouvant parfaitement faire l’affaire au vu de son expérience.
La masse de l’appareil est également source de discorde, La France désirant un avion dont la masse à vide soit faible afin de permettre son utilisation à partir de porte-avions et d’en diminuer le prix. Les deux autres partenaires désirent un intercepteur à long rayon d’action et privilégient, par conséquent, un appareil plus lourd capable d’emporter plus de carburant.
Le troisième point de divergence principal est le choix des moteurs. En effet, la RFA et le Royaume-Uni désirent utiliser des turboréacteurs dérivés des Turbo-Union RB-199 mis au point pour le PANAVIA Tornado dont ils font tous deux partie du consortium. La France, de son côté, préfèrerait utiliser pour les prototypes des turboréacteurs F-404 construits aux USA, avant d’utiliser le SNECMA M88 pour les avions de série, ce qui permettrait également d’aider financièrement le motoriste français.

Suite à ces dissensions qui ne permettent pas aux différents gouvernements d’accorder d’aides financières au projet, l’ECA est abandonné en 1981. Le Royaume-Uni et la RFA, bientôt rejoints par l’Italie, continueront à étudier un projet commun qui sera nommé ACA (Agile Combat Aircraft) et qui aboutira à l’Eurofighter Typhoon. La France continuera seule et mettra au point le Rafale.


Caractéristiques prévues :
Equipage : 1
Longueur : 14,9m
Envergure : 11,9m
Surface alaire : 55,8m2
Masse au décollage : 15’875kg

Moteurs :
Deux turboréacteurs munis de postcombustion Turbo Union RB199 (40kN/73kN), ou deux General Electric F404 (48,9kN/78,7kN), ou deux SNECMA M88 (50kN/75kN).

Performances estimées :
Vitesse max : Mach 2

Armement :
Un canon en interne et missiles air-air.


Liens internet :
http://www.globalsecurity.org/military/world/europe/aca.htm
https://www.flightglobal.com/news/articles/coming-together-52567/
https://books.google.ch/books?id=whVkp7L15QwC&pg=PA233&lpg=PA233&dq=Agile+Combat+Aircraft+ACA&source=bl&ots=ncW05XMyqI&sig=o3pig6AldrN7giimumP6n_tcVPw&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjbu5GOxOHPAhVKG5oKHeG0DqA4ChDoAQgbMAA#v=onepage&q=Agile%20Combat%20Aircraft%20ACA&f=false
https://books.google.ch/books?id=1kYVZ0zS4dYC&pg=PA693&lpg=PA693&dq=Agile+Combat+Aircraft+ACA&source=bl&ots=-MkV8-U8HH&sig=tJKVk0VEX8FzQbNYp8KiUhXV484&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi9rNKTvuHPAhXSOSwKHVDaD3IQ6AEIVDAK#v=onepage&q=Agile%20Combat%20Aircraft%20ACA&f=false
Re: BAe/Dassault/MBB ECA à 28/01/2018 23:01 Jericho
La fiche sur le site.
Re: BAe/Dassault/MBB ECA à 10/02/2018 17:31 Nico2
Merci Jericho

Index màj pour celle-là aussi
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Jan. 20, 2018, 3:09 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires