Rappels

Histoire de l'appareil

Origines

Issu des Morane Saulnier Type G puis H, le type N fit sa première apparition au premier semestre 1914 lors du meeting d’Aspern en Autriche du 21 au 28 juin 1914. Sa conception avait pour objectif d’atteindre les mêmes performances que le monocoque de course Deperdussin, l’avion le plus rapide de 1913, tout en ayant une méthode de fabrication plus simple.

Le Morane Saulnier type N n’était en fait pas un vrai monocoque : la section circulaire du fuselage était formée par ajustement de longerons légers sur un cadre en bois. Monoplace monoplan à aile médiane, l’appareil ne possédait pas d’ailerons pour le contrôle latéral mais se dirigeait par gauchissement des ailes. Son gouvernail était réduit au strict minimum.

Le Morane Saulnier Type N était motorisé par un moteur rotatif Gnome de 80 cv protégé à l’avant par un cône métallique aérodynamique surnommée « la casserole », qui ne laissait malheureusement qu'une petite ouverture pour refroidir le moteur, de sorte qu'il était régulièrement enlevé par temps chaud.

En avril 1915, le premier appareil apparu en escadrille. Son armement consistait en mitrailleuse Hotchkiss modèle 1914 de 8 mm avec bande de 24 cartouches. L’appareil récupérait le dispositif testé par Roland Garros sur son Morane Saulnier type L à savoir un procédé non synchronisée mais tirant au travers de l'arc de l'hélice grâce à des déflecteurs en acier triangulaires pour éviter tout dommage.

Une petite production en série fut ainsi réalisée pour créer la première escadrille de chasse, la MS12.
Cependant, les caractéristiques de vol de l’appareil ne pardonnaient aucune maladresse, et on le disait trop difficile à piloter pour un pilote débutant ou moyen. Entre autre reproches, sa visibilité quasi nulle vers le bas, des atterrissages qui s'effectuaient à grande vitesse et surtout une sensibilité extrême de la portance au niveau de la profondeur.

Les Anglais et le Royal Flying Corps achetèrent des Morane Saulnier type N car ils n’avaient, à cette époque, aucun appareil capable d’accompagner ses appareils d’observation ou de bombardement. Les Russes firent de même, mais du fait de leur front très étendu, s’intéressèrent essentiellement au type I.
Leur participation en première ligne fut très courte car en 1916, ce modèle était déjà dépassé. Histoire de relancer l’appareil, un nouveau type plus performant fut créé: le type AC. Mais son concurrent direct, le SPAD VII, fit l’unanimité et la commande du type AC fût rapidement stoppée.


Utilisateurs militaires

France : 21 appareils type N et 2 type I équipèrent la MS12, MS23, MS49 et MS159 de 1915 à 1916 puis en 1916, 30 type AC dans les N 23, N 57, N 67, N 76 et N 124.

Russie: 20 appareils type I et deux (un ?) type N équipèrent les 2e, 7e et 19e escadrilles de la Russie tsariste de 1916 à 1918.

Royaume-Uni: 27 Type N puis 4 type I et 12 type V pour le RFC de 1915 à 1916 principalement dans les N°1, 3, 24 et N°60 squadron. Ces appareils étaient surnommés « Bullets » du fait de leur forme caractéristique.

Pays sans confirmation (pays régulièrement cité comme utilisateurs de l’appareil mais dont je ne trouve aucune trace d’utilisation) :

Ukraine: 3 appareils d’origine russe (type I) utilisés lors de la guerre entre la Pologne et l’Ukraine.


Texte de Foxkilo02, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Morane-Saulnier Type N : Avion monoplace de reconnaissance et de chasse motorisé par un Le Rhône 9C de 80 CV.
  • Morane-Saulnier Type Nm : Construit en tout petit nombre, le type Nm est un type N avec une dérive modifiée.
  • Morane-Saulnier Type I : Type N légèrement agrandi motorisé par un Le Rhône 9J de 110 CV.
  • Morane-Saulnier Type V : Type I avec un plus grand réservoir, des ailes allongées et motorisé par un Le Rhone 9J de 110 CV.
  • Morane-Saulnier Type AC : Type N avec des ailerons pour le contrôle latéral en lieu et place du gauchissement des ailes.
  • Morane-Saulnier MoS.5 : Désignation militaire du Morane-Saulnier Type N.
  • Morane-Saulnier MoS.6 : Désignation militaire du Morane-Saulnier Type I.
  • Morane-Saulnier MoS.22 : Désignation militaire du Morane-Saulnier Type V.
  • Morane-Saulnier MoS.23 : Désignation militaire du Morane-Saulnier Type AC.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Morane-Saulnier Type N voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 444 kg (979 lbs)
  • Masse à vide : 288 kg (635 lbs)
  • Surface alaire : 11 m² (118 sq. ft)
  • Hauteur : 2,25 m (7,382 ft)
  • Envergure : 8,15 m (26,739 ft)
  • Longueur : 5,83 m (19,127 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 144 km/h (89 mph, 78 kts)
  • Endurance maximale : 1 h 30 mn
  • Plafond opérationnel : 4 000 m (13 123 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 3,3 m/s (10,827 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 26,182 kg/m² (5,362 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 40,364 kg/m² (8,267 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur rotatif Le Rhône 9C
  • Puissance unitaire : 59 kW (80 ch, 79 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Morane Saulnier Type N , Type I, Type V et type AC à 05/07/2017 14:49 foxkilo02
Origines

Issu des Morane Saulnier Type G puis H, le type N fit sa première apparition au premier semestre 1914 lors du meeting d’Aspern en Autriche du 21 au 28 juin 1914. Sa conception avait pour objectif d’atteindre les mêmes performances que le monocoque de course Deperdussin, l’avion le plus rapide de 1913, tout en ayant une méthode de fabrication plus simple.
Le Morane Saulnier type N n’était en fait pas un vrai monocoque : la section circulaire du fuselage était formée par ajustement de longerons légers sur un cadre en bois. Monoplace monoplan à aile médiane, l’appareil ne possédait pas d’ailerons pour le contrôle latéral mais se dirigeait par gauchissement des ailes. Son gouvernail était réduit au strict minimum.
Le Morane Saulnier Type N était motorisé par un moteur rotatif Gnome de 80 cv protégé à l’avant par un cône métallique aérodynamique surnommée « la casserole », qui ne laissait malheureusement qu'une petite ouverture pour refroidir le moteur, de sorte qu'il était régulièrement enlevé par temps chaud.
En avril 1915, le premier appareil apparu en escadrille. Son armement consistait en mitrailleuse Hotchkiss modèle 1914 de 8 mm avec bande de 24 cartouches. L’appareil récupérait le dispositif testé par Roland Garros sur son Morane Saulnier type L à savoir un procédé non synchronisée mais tirant au travers de l'arc de l'hélice grâce à des déflecteurs en acier triangulaires pour éviter tout dommage.
Une petite production en série fut ainsi réalisée pour créer la première escadrille de chasse, la MS12.
Cependant, les caractéristiques de vol de l’appareil ne pardonnaient aucune maladresse, et on le disait trop difficile à piloter pour un pilote débutant ou moyen. Entre autre reproches, sa visibilité quasi nulle vers le bas, des atterrissages qui s'effectuaient à grande vitesse et surtout une sensibilité extrême de la portance au niveau de la profondeur.
Les Anglais et le Royal Flying Corps achetèrent des Morane Saulnier type N car ils n’avaient, à cette époque, aucun appareil capable d’accompagner ses appareils d’observation ou de bombardement. Les Russes firent de même, mais du fait de leur front très étendu, s’intéressèrent essentiellement au type I.
Leur participation en première ligne fut très courte car en 1916, ce modèle était déjà dépassé. Histoire de relancer l’appareil, un nouveau type plus performant fut créé: le type AC. Mais son concurrent direct, le SPAD VII, fit l’unanimité et la commande du type AC fût rapidement stoppée.

Versions

:arrow: Morane-Saulnier Type N (MoS.5): Avion monoplace de reconnaissance et de chasse motorisé par un Le Rhône 9C de 80 CV.
:arrow: Morane-Saulnier Type Nm : Construit en tout petit nombre, le type Nm est un type N avec une dérive modifiée.
:arrow: Morane-Saulnier Type I (MoS-6): Type N légèrement agrandi motorisé par un Le Rhône 9J de 110 CV
:arrow: Morane-Saulnier V (MoS.22) : Type I avec un plus grand réservoir, des ailes allongées et motorisé par un Le Rhone 9J de 110 CV
:arrow: Morane-Saulnier AC (MoS.23) : Type N avec des ailerons pour le contrôle latéral en lieu et place du gauchissement des ailes. De plus l’aide n’est plus haubanées par le bas mais est soutenue par des tubes en acier.

Utilisateurs militaires

:arrow: France : 21 appareils type N et 2 type I équipèrent la MS12, MS23, MS49 et MS159 de 1915 à 1916 puis en 1916, 30 type AC dans les N 23, N 57, N 67, N 76 et N 124.
:arrow: Russie: 20 appareils type I et deux (un ?) type N équipèrent les 2e, 7e et 19e escadrilles de la Russie tsariste de 1916 à 1918
:arrow: Royaume-Uni: 27 Type N puis 4 type I et 12 type V pour le RFC de 1915 à 1916 principalement dans les N°1, 3, 24 et N°60 squadron. Ces appareils étaient surnommés « Bullets » du fait de leur forme caractéristique.
:arrow: Pays sans confirmation (pays régulièrement cité comme utilisateurs de l’appareil mais dont je ne trouve aucune trace d’utilisation) :
Ukraine: 3 appareils d’origine russe (type I) utilisés lors de la guerre entre la Pologne et l’Ukraine.

Caractéristiques du Morane Saulnier type N

Premier vol: avril 1914
Rôle : avion de chasse
Equipage : 1
Longueur : 5,83 m
Envergure : 8,15 m
Hauteur : 2,25 m
Poids à vide: 288 kg
Masse maximale au décollage: 444 kg

Motorisation:
1 moteur Le Rhône 9C de 80 CV.

Performances:
Vitesse maximale : 144 km/h
Vitesse ascensionnelle: 3,3 m/s
Autonomie: 1h30
Plafond de service: 4000 m

Armement:
Une mitrailleuse Vickers de 7,7 mm ou Hotchkiss de 8 mm

Principaux liens Internet

Wikipédia
JNPassieux
flyingmachines
fandavion
Aviafrance
Historyofwar
Re: Morane Saulnier Type N , Type I, Type V et type AC à 19/07/2017 09:36 Clansman
La fiche sur le site
Re: Morane Saulnier Type N , Type I, Type V et type AC à 19/07/2017 22:28 foxkilo02
Ahhhhhh! Clan's le retour…
Merci! ;)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 19 juillet 2017 08:42, modifié le . ©AviationsMilitaires