Histoire de l'appareil

L’Avro 776 est un projet d’avion de patrouille maritime trimoteur, muni d’ailes en flèche en position basse, d’un empennage en "T" et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

Au début des années 1960, la Royal Navy est toujours à la recherche d’un avion de patrouille maritime basé au sol capable de remplacer les Shackleton et publie son Air Staff Requirement 381 le 4 juin 1964.

Après l’échec de son Avro 745 durant la précédente compétition, qui n’a abouti à aucune commande ferme d’appareil, Avro étudie plusieurs concepts, dont l’Avro 774 motorisé par quatre turbopropulseurs et l’Avro 775 muni de deux turbopropulseurs et d’un turboréacteur. Le constructeur britannique désire également proposer un vrai triréacteur et décide pour cela d’adapter une cellule de Hawker-Siddeley Trident sous la désignation d’Avro 776.

Ce nouvel appareil reprend certaines caractéristiques des Avro 774 et 775, dont le nez, éventuellement en partie vitré, du premier. Les ailes, en flèche et en position basse, sont munies de deux points d’attache chacune permettant d’emporter jusqu’à quatre missiles longue portée Skybolt. Bien que de forme proche de celles du Trident, leur envergure et leur surface sont plus importantes. La propulsion est assurée par trois turboréacteurs Rolls Royce RB-177-2 Medway installés à l’arrière du fuselage. Deux de ces moteurs sont situés dans des nacelles fixées de chaque côté et le troisième est installé à l’arrière de la cellule. L’entrée d’air de ce dernier est placée au-dessus du fuselage, à la base de la dérive, et sa tuyère est située dans le cône de queue, comme sur l’Avro 775. De ce dernier, il reprend également l’empennage en "T" en flèche.

C’est finalement le quadriréacteur Hawker Siddeley Nimrod, dérivé du de Havilland Comet, qui est choisi. L’Avro 776 ne sera jamais construit.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Avro 776 : Version de base de l'Avro 776, jamais construite.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Avro 776 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 81 400 kg (179 456 lbs)
  • Envergure : 41,4 m (135,827 ft)
  • Longueur : 39,4 m (129,265 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 852 km/h (529 mph, 460 kts)
  • Plafond opérationnel : 10 668 m (35 000 ft)

Motorisation

  • 3 réacteurs Rolls-Royce RB177-2 Medway
  • Puissance unitaire : 9 979 kgp (98 kN, 22 000 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Avro 776 à 28/06/2017 09:20 Jericho
L’Avro 776 est un projet d’avion de patrouille maritime trimoteur, muni d’ailes en flèche en position basse, d’un empennage en "T" et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

Au début des années 1960, la Royal Navy est toujours à la recherche d’un avion de patrouille maritime basé au sol capable de remplacer les Shakleton et publie son Air Staff Requirement 381 le 4 juin 1964.

Après l’échec de son Avro 745 durant la précédente compétition, qui n’a abouti à aucune commande ferme d’appareil, Avro étudie plusieurs concepts, dont l’Avro 774 motorisé par quatre turbopropulseurs et l’Avro 775 muni de deux turbopropulseurs et d’un turboréacteur. Le constructeur britannique désire également proposer un vrai triréacteur et décide pour cela d’adapter une cellule de Hawker-Siddeley Trident sous la désignation d’Avro 776.

CE nouvel appareil reprend certaines caractéristiques des Avro 774 et 775, dont le nez, éventuellement en partie vitré, du premier. Les ailes, en flèche et en position basse, sont munies de deux points d’attache chacune permettant d’emporter jusqu’à quatre missiles longue portée Skybolt. Bien que de forme proche de celles du Trident, leur envergure et leur surface sont plus importantes. La propulsion est assurée par trois turboréacteurs Rolls Royce RB-177-2 Medway installés à l’arrière du fuselage. Deux de ces moteurs sont situés dans des nacelles fixées de chaque côté et le troisième est installé à l’arrière de la cellule. L’entrée d’air de ce dernier est placée au-dessus du fuselage, à la base de la dérive, et sa tuyère est située dans le cône de queue, comme sur l’Avro 775. De ce dernier, il reprend également l’empennage en "T" en flèche.

C’est finalement le quadriréacteur Hawker Siddeley Nimrod, dérivé du de Havilland Comet, qui est choisi. L’Avro 776 ne sera jamais construit.


Caractéristiques :
Longueur : 39,4m
Envergure : 41,4m
Masse maximale au décollage : 81’400kg
Charge offensive : 7’620kg
Points d’attache sous les ailes : 4

Moteurs :
Trois Rolls Royce RB-177-2 Medway de 97,86kN (9’979kgp) de poussée unitaire.

Performances estimées :
Vitesse de croisière : 852km/h
Plafond opérationnel : 10’668m

Armement :
7’620kg de charge offensive en soute constituée par exemple de charge de profondeur, de bombes ou de mines marines transportées en soute. L’emport de deux ou quatre missiles longue portée Skybolt sous les ailes est également possible.


Liens internet :
https://www.flightglobal.com/pdfarchive/view/1975/1975%20-%201445.html
http://shipbucket.com/forums/viewtopic.php?p=89561
https://books.google.ch/books?id=J8s7BAAAQBAJ&pg=PA285&lpg=PA285&dq=avro+776+aircraft&source=bl&ots=cpIBV8e75C&sig=ZMR6lYS6Zvw4va1YXVKiOUPfkKw&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi8z_2Y5rfRAhXJVywKHfCvAiIQ6AEIPTAH#v=onepage&q=avro%20776%20aircraft&f=false
http://www.targetlock.org.uk/nimrod/
http://www.secretprojects.co.uk/avrolist2.pdf

Autre source :
British Secret Projects - Jet Bombers Since 1949; BUTTLER Tony,Midland Publishing.
Re: Avro 776 à 28/06/2017 13:13 Clansman
L'Avro 776 sur le site
Re: Avro 776 à 28/06/2017 13:42 Jericho

Clansman a écrit

L'Avro 776 sur le site
Merci Clansman ! :)
Re: Avro 776 à 28/06/2017 17:00 d9pouces
avec tout ça, je me rends compte qu'Avro s'est quand même beaucoup battu avant de couler. Je ne pensais pas qu'ils avaient sorti autant de projets.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 28 juin 2017 12:57, modifié le . ©AviationsMilitaires