Rappels

Histoire de l'appareil

En mars 1937, Dewoitine fut nationalisé sous le nom de SNCAM, ou Société nationale des constructions aéronautiques du Midi. Dès 1940, Robert Castello et Jacques Henrat travaillèrent sur une nouvelle version du Dewoitine 520, le M-580 (parfois appelée D-580).

Cet appareil était motorisé avec deux moteurs 12Z placés en tandem, actionnant une hélice contrarotative (2 hélices tripales) de 3,5 mètres de diamètres. Ils étaient alimentés par 2500 litres de carburant, répartis en 3 réservoirs dans le fuselage et un dans chaque aile.

En 1941, la SNCAM fut absorbée par la SNCASE et le M-580 devint le SE-580. L'étude se fit dans le plus grand secret pendant l'Occupation. Les premiers essais en soufflerie furent effectués en 1943. Les moteurs 12Z furent alors couplés et montés l'un sur l'autre pour donner un nouveau moteur, l'Hispano-Suiza 24Z. Celui-ci fournissait 2500 cv (on en attendait 3600 cv à terme) et disposait de 24 cylindres en H.

L’État réclama la poursuite de l'étude du SE-580 après la Libération. Fin 1944, 2 prototypes du SE-580 furent commandés par le Ministère de l'Air, et début 1945, 2 prototypes du SE-582, la version navalisée, furent commandés par la Marine Nationale.

La construction des prototypes commença alors. La construction était principalement métallique avec des gouvernes entoilées. Le train d'atterrissage était entièrement rétractable. La principale caractéristique du SE.580 était une grosse bosse juste à l'arrière du cockpit, contenant l'entrée d'air pour le radiateur.

Le SE.580 était armé d'un canon de 30 mm tirant à travers le moyeu de l'hélice, ainsi que 2 canons HS.404 et 4 mitrailleuses de 7,5 mm par aile. Les mitrailleuses pouvaient être remplacées par 3 autres mitrailleuses de 12,7 mm par aile. Il emportait un réservoir largable de 300 l sous le ventre et une bombe de 500 kg sous chaque aile. Une caméra verticale pouvait être placée dans le fuselage central pour des missions de reconnaissance.

En 1946, la construction des prototypes était bien entamée et le moteur installé dans la cellule. Mais le moteur 24Z ne put jamais être mis au point et il fut abandonné.

L'Arsenal 24H (en fait un Jumo 213 construit en France), fournissant 4000 cv, fut choisi pour le remplacer. Mais il était très différent du 24Z : il était plus lourd, actionnait une unique hélice à 5 pales de 3,7 mètres de diamètre. Cela nécessitait de changer le train d'atterrissage et les ailes afin de conserver une garde au sol acceptable. Des essais en soufflerie montrèrent qu'il fallait déplacer le moteur à l'avant.

Les changements étaient trop nombreux et trop complexes. Sud-Est se focalisa sur d'autres projets et le SE.580 fut abandonné en 1947. Le premier prototype resta inachevé. Il semble que les performances calculées du SE.580 étaient équivalentes, sans plus, à celles des avions de l'époque. Ceci et sa taille imposante en faisait un appareil déjà dépassé, d'autant plus que l'Armée de l'Air s'intéressait aux avions à réactions.

Cependant, les principes de l'entrée d'air dorsale et des moteurs montés l'un sur l'autre réapparurent sur le SE.2410 Grognard.

Versions référencées

  • Sud-Est SE-580 : Version de base. 2 prototypes commandés, restés inachevés.
  • Sud-Est SE-582 : Version navalisée. 2 prototypes commandés puis annulés.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Sud-Est SE-580 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 8 128 kg (17 919 lbs)
  • Masse à vide : 5 093 kg (11 228 lbs)
  • Envergure : 15,86 m (52,034 ft)
  • Longueur : 13 m (43 ft)

Performances

  • Vitesse d'atterrissage : 141 km/h (88 mph, 76 kts)
  • Distance franchissable : 2 750 km (1 709 mi, 1 485 nm)
  • Plafond opérationnel : 13 600 m (44 619 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 16,67 m/s (54,692 ft/s)
  • Vitesse maximale BA : 600 km/h (373 mph, 324 kts)
  • Vitesse maximale HA : 749 km/h (465 mph, 404 kts)

Motorisation

  • 1 moteur à pistons Hispano-Suiza 24Z
  • Puissance unitaire : 1 839 kW (2 500 ch, 2 466 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Sud-Est SE-580 à 09/05/2017 07:09 Clansman
En mars 1937, Dewoitine fut nationalisé sous le nom de SNCAM, ou Société nationale des constructions aéronautiques du Midi. Dès 1940, Robert Castello et Jacques Henrat travaillèrent sur une nouvelle version du Dewoitine 520, le M-580 (parfois D-580).

Cet appareil était motorisé avec deux moteurs 12Z placés en tandem, actionnant une hélice contrarotative (2 hélices tripales) de 3,5 mètres de diamètres. Ils étaient alimentés par 2500 litres de carburant, répartis en 3 réservoirs dans le fuselage et un dans chaque aile.

En 1941, la SNCAM fut absorbée par la SNCASE et le M-580 devint le SE-580. L'étude se fit dans le plus grand secret pendant l'Occupation. Les premiers essais en soufflerie furent effectués en 1943. Les moteurs 12Z furent alors couplés et montés l'un sur l'autre pour donner un nouveau moteur, l'Hispano-Suiza 24Z. Celui-ci fournissait 2500 cv (on en attendait 3600 cv à terme) et disposait de 24 cylindres en H.

L’État réclama sa poursuite après la Libération. Fin 1944, 2 prototypes du SE-580 furent commandés par le Ministère de l'Air, et début 1945 2 prototypes du SE-582, la version navalisée, furent commandés par la Marine Nationale.

La construction des prototypes commença alors. La construction était principalement métallique avec des gouvernes entoilées. Le train d'atterrissage était entièrement rétractable. La principale caractéristique du SE.580 était une grosse bosse juste à l'arrière du cockpit, contenant l'entrée d'air pour le radiateur.

Le SE. était armé d'un canon de 30 mm tirant à travers le moyeu de l'hélice, ainsi que 2 canons HS.404 et 4 mitrailleuses de 7,5 mm par aile. Les mitrailleuses pouvaient être remplacées par 3 mitrailleuses de 12,7 mm par aile. Il emportait un réservoir largable de 300 l sous le ventre et une bombe de 500 kg sous chaque aile. Une caméra verticale pouvait être placée dans le fuselage central pour des missions de reconnaissance.

En 1946, la construction des prototypes était bien entamée et le moteur installé dans la cellule. Mais le moteur 24Z ne put jamais être mis au point et il fut abandonné.

L'Arsenal 24H (en fait un Jumo 213 construit en France), fournissant 4000 cv, fut choisi pour le remplacer. Mais il était très différent du 24Z : il était plus lourd, actionnait une unique hélice à 5 pales de 3,7 mètres de diamètre. Cela nécessitait de changer le train d'atterrissage et les ailes afin de conserver une garde au sol acceptable. Des essais en soufflerie montrèrent qu'il fallait déplacer le moteur à l'avant.

Les changements étaient trop nombreux et trop complexes. Sud-Est se focalisa sur d'autres projets et le SE.580 fut abandonné en 1947. Le premier prototype resta inachevé. Il semble que les performances du SE.580 étaient équivalentes, sans plus, à celles des avions de l'époque. Ceci et sa taille imposante en faisait un appareil déjà dépassé, d'autant plus que l'Armée de l'Air s'intéressait aux avions à réactions.

Cependant, les principes de l'entrée d'air dorsale et des moteurs montés l'un sur l'autre réapparurent sur le SE.2410 Grognard.


SE.580 : version de base.

SE.581 :

SE.582 : version navalisée.

Le SE.582 était pourvu d'une crosse d'appontage et d'ailes repliables. Il pesait 323 kg de plus à vide, et avait une masse maximale au décollage de 8451 kg. Le SE.582 fut abandonné en même temps ou peu après le SE.580, d'autant plus que la Marine Nationale s'intéressait au SO.8000 Narval.



http://maquette72.free.fr/amis/Gaetan/2011_05_SE580/index05.php

https://oldmachinepress.com/2016/03/10/sud-est-sncase-se-580-fighter/

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,4110.0.html

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,9739.msg189231.html#msg189231

http://www.aviationbanter.com/showthread.php?t=76826

http://aviationprojects.blogspot.fr/2010/06/dewoitine-sud-est-se-580.html

https://www.hydroretro.net/etudegh/sncase.pdf

(p.13-14)
Re: Sud-Est SE-580 à 09/05/2017 07:42 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 9 mai 2017 07:15, modifié le . ©AviationsMilitaires