Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Bombardement
  • Constructeur : drapeau Nieuport
  • 10 appareils construits (cellules neuves)

Histoire de l'appareil

Origines

A la suite de l’échec du Nieuport 14, la firme d’Issy les Moulineaux revoit sa copie et présente le Nieuport 15 à la fin de l’été 1916.

Sous la forme classique chez Nieuport à l’époque, l’appareil se présente comme un biplan sesquiplan biplace de près de 48 mètres carrés de voilure. Sa mise au point est cependant difficile notamment dans l’intégration du moteur Renault de 220 ch et de son radiateur. Plusieurs essais sont effectués avec des radiateurs frontaux et verticaux sans apporter de gains notables en termes de performance et fiabilité.

Lorsqu’enfin les premiers essais en vol débutèrent, le Service Technique de l’aéronautique militaire rend un verdict sans appel: ils ne veulent pas de cet appareil, car il est loin des performances demandées aux bombardiers de cette époque. En décembre 1916, la commande est annulée.

Les Anglais du Royal Naval Air Service (RNAS) sont plus optimistes. Ils passent directement commande de 70 appareils dont 10 biplaces et 60 monoplaces (version non encore construite). Mais là encore les essais en vol n’impressionnèrent pas vraiment les officiels. La commande est également annulée fin février, début mars 1917.

Outre des problèmes de performances, des faiblesses techniques comme, des problèmes de gestion des commandes ainsi que la fiabilité du train d'atterrissage, ont définitivement poussé les anglais à abandonner cet appareil au profit du Short Type 184.

Versions référencées

  • Nieuport 15 B2 : Nieuport de bombardement avec un moteur Hispano-Suiza V-8 de 140 ch.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Nieuport 15 B2 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 900 kg (4 189 lbs)
  • Masse à vide : 1 330 kg (2 932 lbs)
  • Surface alaire : 47,85 m² (515,053 sq. ft)
  • Hauteur : 3,38 m (11,089 ft)
  • Envergure : 17 m (56 ft)
  • Longueur : 9,6 m (31,496 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 155 km/h (96 mph, 84 kts)
  • Endurance maximale : 3 h
  • Plafond opérationnel : 4 000 m (13 123 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 2,2 m/s (7,218 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 27,795 kg/m² (5,693 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 39,707 kg/m² (8,133 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en V Renault 12F
  • Puissance unitaire : 162 kW (220 ch, 217 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Nieuport 15 à 03/04/2017 09:58 foxkilo02
Nieuport du matin … :mrgreen:

Origines

A la suite de l’échec du Nieuport 14, la firme d’Issy les Moulineaux revoit sa copie et présente le Nieuport 15 à la fin de l’été 1916.
Sous la forme classique chez Nieuport à l’époque, l’appareil se présente comme un biplan sesquiplan biplace de près de 48 mètres de voilure. Sa mise au point est cependant difficile notamment dans l’intégration du moteur Renault de 220 ch et de son radiateur. Plusieurs essais sont effectués avec des radiateurs frontaux et verticaux sans apporter de gains notables en termes de performance et fiabilité.
Lorsqu’enfin les premiers essais en vol débutèrent, le Service Technique de l’aéronautique militaire rend un verdict sans appel: ils ne veulent pas de cet appareil, car il est loin des performances demandées aux bombardiers de cette époque. En décembre 2016, la commande est annulée.
Les Anglais du Royal Naval Air Service (RNAS) sont plus optimistes. Ils passent directement commande de 70 appareils dont 10 biplaces et 60 monoplaces (version non encore construite). Mais là encore les essais en vol n’impressionnèrent pas vraiment les officiels. La commande est également annulée fin février, début mars 1917.
Outre des problèmes de performances, des faiblesses techniques comme, des problèmes de gestion des commandes ainsi que la fiabilité du train d'atterrissage, ont définitivement poussé les anglais à abandonner cet appareil au profit du Short Type 184.

Versions

:arrow: Nieuport 15 B2: Nieuport de bombardement avec un moteur Hispano-Suiza V-8 de 140 ch. Une dizaine construit entre octobre 1916 et mars 1917.

Utilisateurs militaires

:arrow: Aucun

Caractéristiques du Nieuport 15
Premier vol: novembre 1915
Rôle : bombardier
Equipage: 2 (pilote et bombardier)
Longueur : 9,60 m
Envergure : 17,00 m
Hauteur : 3, 38 m
Poids à vide: 1,330 kg
Masse maximale au décollage: 1,900 kg

Motorisation:
1 moteur Renault 12F V-12 de 220 ch.

Performances:
Vitesse maximale : 155 km/h
Vitesse ascensionnelle: 2,2 m/s
Autonomie: 3 heures
Plafond: 4000 m

Armement:

14 obus de 90 mm ou 6 obus de 122 mm.

Principaux liens Internet

Wikipédia
historyofwar.org
Re: Nieuport 15 à 03/04/2017 11:32 Jericho

foxkilo02 a écrit

Nieuport du matin … :mrgreen:
Tu en garde aussi pour le soir? (surtout pour la rime, moins chagrine)[/size:22yya63p] :bonnet:



foxkilo02 a écrit

14 obus de 90 mm ou 6 obus de 122 mm.
Ben ça reste du beau calibre…
Re: Nieuport 15 à 03/04/2017 21:18 foxkilo02

Jericho a écrit

Tu en garde aussi pour le soir? (surtout pour la rime, moins chagrine)[/size:1r9ysa83] :bonnet:

C'est raté… trop de boulot pour finir ma fiche avant ce soir … :S :mrgreen:


Jericho a écrit

Ben ça reste du beau calibre…


Oui avec quelques ailettes ajoutées sur la douille, histoire que l'obus devienne bombe et tombe du bon coté ! Par contre, d'un point de vue précision …. A l'époque on ne parlait pas de dégâts collatéraux. :hehe:
Re: Nieuport 15 à 04/04/2017 12:27 Clansman
La fiche sur le site

En décembre 2016, la commande est annulée.

Ah bah il était temps ! :mrgreen:

de près de 48 mètres de voilure

48 mètres carrés non ? Parce que ça fait une belle bête pour un monomoteur. :mrgreen:
Re: Nieuport 15 à 04/04/2017 13:39 Jericho

Clansman a écrit

En décembre 2016, la commande est annulée.
Ah bah il était temps ! :mrgreen:
Ben mieux vaut tard que jamais… :hehe:


Jericho a écrit

Ben ça reste du beau calibre…
Oui avec quelques ailettes ajoutées sur la douille, histoire que l'obus devienne bombe et tombe du bon coté ! Par contre, d'un point de vue précision …. A l'époque on ne parlait pas de dégâts collatéraux. :hehe:
Ils utilisaient des obus avec la douille comme bombe, c'est ça? Ils n'auraient pas gagné du poids en ne balançant que l'obus ou en adaptant des ailettes à la place de la douille (tous n'étaient pas sertis, il me semble) ?
Re: Nieuport 15 à 05/04/2017 09:11 foxkilo02

Clansman a écrit

La fiche sur le site

Merci Clan's !



de près de 48 mètres de voilure

Clansman a écrit

48 mètres carrés non ? Parce que ça fait une belle bête pour un monomoteur. :mrgreen:

Et après on s'étonne de ses piètres performances :sygus:

Jericho a écrit

Ils utilisaient des obus avec la douille comme bombe, c'est ça? Ils n'auraient pas gagné du poids en ne balançant que l'obus ou en adaptant des ailettes à la place de la douille (tous n'étaient pas sertis, il me semble) ?
C'était un raccourci caricatural, histoire de singer ce qu'était une" bombe" de l'époque . En fait la douille était remplacée par un corps à ailettes. On peut en trouver un aperçu ici
Re: Nieuport 15 à 05/04/2017 09:23 Jericho

foxkilo02 a écrit

C'était un raccourci caricatural, histoire de singer ce qu'était une" bombe" de l'époque . En fait la douille était remplacée par un corps à ailettes. On peut en trouver un aperçu ici
Ah ben oui, merci pour la précision! ça me rassure un peu: je ne trouvais pas ça très adapté de mettre simplement des ailettes sur la douille (même Mc Gyver aurait pu faire mieux avec les moyens de l'époque :bonnet: )[/size:c5e7rx3k]
Répondre aux messages »
Texte de , créé le April 4, 2017, 12:09 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires