Rappels

Histoire de l'appareil

Origines

A la fin de l’été 1915 et en attendant les concours militaires d’Octobre et Novembre 1915 qui cherchent à définir le futur appareil de bombardement de l’Aéronautique Militaire française, le ministère des armées commande à la Société Nieuport un appareil biplace d’observation et de bombardement à long rayon d’action.
La réponse de Delage est le Nieuport 14 basé sur le type XII qui emporte 2 hommes, une mitrailleuse, 50 kg de bombes avec 6 heures de carburant.
Une commande de 100 appareils est passée, mais très rapidement l’armée se rend compte que le Nieuport 14 ne correspond pas aux objectifs des futurs concours. En effet, le besoin était de réaliser un avion capable de bombarder Essen, la ville des usines Krupp. Il devait pouvoir emporter près de 800 kg de bombes à 120km/h à 2000m d’altitude et parcourir 600 km. Le Nieuport 14 n’étant pas conçu comme un pur bombardier, il ne pouvait satisfaire ces exigences.
Les 71 exemplaires livrés à l’Aéronautique Militaire furent ainsi utilisés dans diverses escadrilles françaises comme appareils d’observation (type « 14 A2 ») mais restèrent peu de temps en premières lignes. A partir du milieu 1916, ils furent reversés aux écoles de pilotage ou comme avion de liaison (type E2), puis avec une remotorisation et l’installation de double commande ils furent appelés type 82.

Utilisateurs militaires

 France : Appareils attribués à 3 escadrilles: VB102, VB103 et VB112 de début février à fin mai 1916. On en trouve également au moins un exemplaire dans les escadrilles F14, N15, C39, C53, C61, N62, VC110, N202 et R210.
 Pays sans confirmation (pays régulièrement cité comme utilisateurs de l’appareil mais dont je ne trouve aucune trace d’utilisation) :
• Brésil : Trouvé sur un seul site : l’armée de l’air brésilienne aurait perçu 7 Nieuport 82 E2 de 1919 à 1931.
• Japon: 1 Nieuport 82 E2 civil détruit en 1924. L’armée japonaise n’a utilisé que des types 80, 81 et 83.

Versions référencées

  • Nieuport 14 A2 : Modèle de reconnaissance avec un moteur Hispano-Suiza V-8 de 140 ch. 71 construits.
  • Nieuport 14 E2 : Appareil d’entrainement ou de liaison.
  • Nieuport 82 E2 : Appareil d’entrainement équipé d’un Le Rhône développant 80 ch.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Nieuport 14 A2 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 970 kg (2 138 lbs)
  • Masse à vide : 620 kg (1 367 lbs)
  • Surface alaire : 30 m² (323 sq. ft)
  • Hauteur : 3,2 m (10,499 ft)
  • Envergure : 11,9 m (39,042 ft)
  • Longueur : 7,9 m (25,919 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 155 km/h (96 mph, 84 kts)
  • Endurance maximale : 4 h
  • Plafond opérationnel : 3 800 m (12 467 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 2,5 m/s (8,202 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 20,667 kg/m² (4,23 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 32,333 kg/m² (6,622 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en V Hispano-Suiza 8
  • Puissance unitaire : 103 kW (140 ch, 138 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Nieuport 14 et 82 à 30/03/2017 16:10 foxkilo02
Pas le Nieuport qui a laissé le plus de traces…
Bon courage Clan's pour trouver des photos :hehe:


Origines

A la fin de l’été 1915 et en attendant les concours militaires d’Octobre et Novembre 1915 qui cherchent à définir le futur appareil de bombardement de l’Aéronautique Militaire française, le ministère des armées commande à la Société Nieuport un appareil biplace d’observation et de bombardement à long rayon d’action.
La réponse de Delage est le Nieuport 14 basé sur le type XII qui emporte 2 hommes, une mitrailleuse, 50 kg de bombes avec 6 heures de carburant.
Une commande de 100 appareils est passée, mais très rapidement l’armée se rend compte que le Nieuport 14 ne correspond pas aux objectifs des futurs concours. En effet, le besoin était de réaliser un avion capable de bombarder Essen, la ville des usines Krupp. Il devait pouvoir emporter près de 800 kg de bombes à 120km/h à 2000m d’altitude et parcourir 600 km. Le Nieuport 14 n’étant pas conçu comme un pur bombardier, il ne pouvait satisfaire ces exigences. Les 71 exemplaires livrés à l’Aéronautique Militaire furent ainsi utilisés dans diverses escadrilles françaises comme appareils d’observation (type « 14 A2 ») mais restèrent peu de temps en premières lignes. A partir du milieu 1916, ils furent reversés aux écoles de pilotage ou comme avion de liaison (type E2), puis avec une remotorisation et l’installation de double commande ils furent appelés type 82.

Versions

:arrow: Nieuport 14 A2: Modèle de reconnaissance avec un moteur Hispano-Suiza V-8 de 140 ch. 71 construits.
:arrow: Nieuport 14 E2: Appareil d’entrainement ou de liaison. Cette version correspond aux premiers appareils de premières lignes reversés aux écoles de pilotage
:arrow: Nieuport 82 E2: Appareil d’entrainement équipé d’un Le Rhône développant 80 ch et d’un train principal quadricycle pour éviter aux débutants le « cheval de bois ». L’appareil est surnommé « la grosse Julie » héroïne d'une chanson populaire de l’époque, en faisant référence à sa large surface portante.

Utilisateurs militaires

:arrow: France : Appareils attribués à 3 escadrilles: VB102, VB103 et VB112 de début février à fin mai 1916. On en trouve également au moins un exemplaire dans les escadrilles F14, N15, C39, C53, C61, N62, VC110, N202 et R210.
:arrow: Pays sans confirmation (pays régulièrement cité comme utilisateurs de l’appareil mais dont je ne trouve aucune trace d’utilisation)
• Brésil : Trouvé sur un seul site : l’armée de l’air brésilienne aurait perçu 7 Nieuport 82 E2 de 1919 à 1931.
• Japon: 1 Nieuport 82 E2 civil détruit en 1924. L’armée japonaise n’a utilisé que des types 80, 81 et 83.

Caractéristiques du Nieuport 14

Premier vol: septembre 1915
Rôle : reconnaissance
Équipage: 2 (pilote et observateur)
Longueur : 7,90 m
Envergure : 11,90 m
Hauteur : 3,20m
Poids à vide: 620 kg
Masse maximale au décollage: 970 kg

Motorisation:
1 moteur Hispano-Suiza V-8 de 140 ch.

Performances:
Vitesse maximale : 155 km/h
Vitesse ascensionnelle: 2,5 m/s
Autonomie: 4 heures
Plafond: 3800 m

Armement:

1 mitrailleuse Lewis de 7,7 mm dirigée vers l’arrière
En version bombardement : 4 ou 5 obus de 90mm appelés bombes de « 10 kilogrammes »

Principaux liens Internet

Wikipédia
fandavion
historyofwar.org
Re: Nieuport 14 et 82 à 31/03/2017 08:02 Clansman
La fiche sur le site

Pour les photos, rien de plus que le wiki anglais, en effet…
Répondre aux messages »
Texte de , créé le March 31, 2017, 7:40 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires