Rappels

Histoire de l'appareil

En 1953, l'Armée de l'Air lance un programme d'intercepteur léger, capable de Mach 1,3 et propulsé par réacteur, moteur-fusée ou les deux. Il doit aussi pouvoir opérer à partir de terrains mal préparés.

Dassault, Morane-Saulnier, Nord-Aviation, la SNCASE et la SNCASO répondent à ce projet avec respectivement le MD 550 Mystère Delta, le MS-1100, le Nord 5000 Harpon, le Durandal et le SO-9000 Trident. Breguet aurait aussi répondu avec le Br.1002.

Le concours sera finalement remporté par une version très améliorée du Mystère Delta, le Mirage III. Le Durandal et le Trident furent construits, mais uniquement sous forme de prototypes. Les Br.1002, le MS-1000 et le Nord 5000 sont très tôt abandonnés, avant la construction d'un prototype.

Le Nord 5000 fut d'abord connu sous la désignation NIL-1 (Nord Intercepteur Léger 1), avec un unique moteur-fusée (ou encore un réacteur Nene) et une masse maximale au décollage de 6000 kg, long de 11,5 m et d'une envergure de 7,50 m. Il fut ainsi décliné jusqu'au NIL-6.

Il se présentait comme un intercepteur à ailes double delta et plans canards également en delta. Les ailes étaient très en arrière du fuselage tandis que les plans canards étaient très en avant, sous le pare-brise du cockpit. Ces ailes avaient une cloison. La dérive, triangulaire, rappelait celle du Gerfaut. Les concepts montrent une emplanture des ailes soit haute, soit médiane.

Deux variantes furent envisagées, l'une monoréacteur complétée d'un moteur-fusée SEPR de 1500 kgp, l'autre biréacteur. Les entrées d'air étaient latérales et arrondies, très en arrière du cockpit. Durant le temps de son étude, entre 1952 et 1956, les réacteurs envisagés furent un Nene (2200 kgp environ) puis un Atar 9 pour la version monoréacteur, deux Gabizo (1500 kgp chacun, du moins en théorie) puis 2 Orpheus 12 pour la version biréacteur.

Une variante à ailes en flèche, le Nord 5010, était également prévue.

Le Nord 5000 fut construite sous forme de maquettes, destinées aux essais en soufflerie. 4 maquettes furent construites à l'échelle 0.42 pour être larguées d'un avion, et dépassèrent mach 1,6 alors que seulement Mach 1,3 était attendu. Le Nord 5000 était légèrement plus gros que ses concurrents. Nord tenta de faire le forcing auprès des autorités pour le développer au moins comme avion expérimental, destiné à explorer le vol à Mach 2 soutenu (plus de 5 minutes).

Versions référencées

  • Nord-Aviation NIL-1 : pour Nord Intercepteur Léger : 1er nom du Nord 5000 Harpon.
  • Nord-Aviation Nord 5000 : Version de base, non construite.
  • Nord-Aviation Nord 5010 : Variante du Nord 5000 à ailes en flèche, non construite.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Nord-Aviation Nord 5000 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 7 500 kg (16 535 lbs)
  • Masse à vide : 3 270 kg (7 209 lbs)
  • Envergure : 7,94 m (26,05 ft)
  • Longueur : 12,87 m (42,224 ft)

Performances

  • Distance d'atterrissage : 450 m (1 476 ft)
  • Plafond opérationnel : 25 000 m (82 021 ft)
  • Mach maximal HA : Mach 2

Motorisation

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Nord 5000 Harpon à 30/03/2017 08:21 Clansman
En 1953, l'Armée de l'Air lance un programme d'intercepteur léger, capable de Mach 1,3 et propulsé par réacteur, moteur-fusée ou les deux. Il doit aussi pouvoir opérer à partir de terrains mal préparés.

Dassault, Morane-Saulnier, Nord-Aviation, la SNCASE et la SNCASO répondent à ce projet avec respectivement le MD 550 Mystère Delta, le MS-1100, le Nord 5000 Harpon, le Durandal et le SO-9000 Trident. Breguet aurait aussi répondu avec le Br.1002.

Le concours sera finalement remporté par une version très améliorée du Mystère Delta, le Mirage III. Le Durandal et le Trident furent construits, mais uniquement sous forme de prototypes. Les Br.1002, le MS-1000 et le Nord 5000 sont très tôt abandonnés, avant la construction d'un prototype.

Le Nord 5000 fut d'abord connu sous la désignation NIL-1 (Nord Intercepteur Léger 1), avec un unique moteur-fusée (ou encore un réacteur Nene) et une masse maximale au décollage de 6000 kg, long de 11,5 m et d'une envergure de 7,50 m. Il fut ainsi décliné jusqu'au NIL-6.

Il se présentait comme un intercepteur à ailes double delta et plans canards également en delta. Les ailes étaient très en arrière du fuselage tandis que les plans canards étaient très en avant, sous le pare-brise du cockpit. Ces ailes avaient une cloison. La dérive, triangulaire, rappelait celle du Gerfaut.

Deux variantes furent envisagées, l'une monoréacteur complétée d'un moteur-fusée SEPR de 1500 kgp, l'autre biréacteur. Les entrées d'air étaient latérales et arrondies, très en arrière du cockpit. Durant le temps de son étude, entre 1952 et 1956, les réacteurs envisagés furent un Nene (2200 kgp environ) puis un Atar 9 pour la version monoréacteur, deux Gabizo (1500 kgp chacun) puis 2 Orpheus 12 pour la version biréacteur.

Une variante à ailes en flèche, le Nord 5010, était également prévue.

Le Nord 5000 fut construite sous forme de maquettes, destinées aux essais en soufflerie. 4 maquettes furent construites à l'échelle 0.42 pour être larguées d'un avion, et dépassèrent mach 1,6 alors que seulement Mach 1,3 était attendu. Le Nord 5000 était légèrement plus gros que ses concurrents. Nord tenta de faire le forcing auprès des autorités pour le développer au moins comme avion expérimental, destiné à explorer le vol à Mach 2 soutenu (plus de 5 minutes).


Powerplant : Two turboméca "Gabizo" turbojets (1500 kgp each) and a SEPR rocket of 1500 kgp.
Span 7.94 m
Length 12.87
Empty weight 3270 kg
MTOW 6200 kg/7500 kg
Maximum speed mach2
ceiling 25 000 m
Take off and landing in 450m



http://fighters.forumactif.com/t26169-nord-5000-harpon-1-72-petit-scratch-sans-pretention

http://maquette72.free.fr/amis/JCHoug/2012_02_harpon/index_ajch02.php

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,1891.0

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,12483.0.html

http://www.whatifmodellers.com/index.php?topic=12044.0

http://www.sharkit.com/sharkit/Harpon/harpon.htm

https://books.google.fr/books?id=4M9i-FXVKckC&pg=PA159&lpg=PA159&dq=nord+5000+harpon&source=bl&ots=6yqj9LFs7H&sig=u7f_8QUM94AWYws21tHoM4ajO5s&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiembXtzpTSAhWD1RoKHS7_C98Q6AEIZTAM#v=onepage&q=nord%205000%20harpon&f=false

https://www.hydroretro.net/etudegh/arsenal_de_l_aeronautique.pdf
Re: Nord 5000 Harpon à 30/03/2017 10:13 Clansman
La fiche sur le site
Re: Nord 5000 Harpon à 04/05/2017 07:54 Clansman
Plan 3 vues du Harpon
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 30 mars 2017 08:25, modifié le . ©AviationsMilitaires