Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Chasse
  • Constructeur : drapeau Nieuport

Histoire de l'appareil

Origines

Après avoir proposé aux armées le Nieuport X dans sa version biplace, Gustave Delage repart sur sa planche à dessin et, toujours à partir de son monoplace monoplan d’avant-guerre, dessine un appareil court, léger et compact.
Le Nieuport 11 BB ou « bébé » Nieuport nait dans les usines d’Issy-les-Moulineaux au printemps 1915. Son surnom vient de sa petite taille mais également de sa dénomination officielle : « B » pour biplan selon la nomenclature du constructeur suivi de « B » pour chasseur suivant la nomenclature du ministère de la Guerre. Sa construction doit permettre à l’Aéronautique Militaire de reprendre la maitrise du ciel face aux allemands en contrant notamment le péril Fokker E.III.
Malgré un moteur manquant de puissance, l’appareil a une bonne vitesse ascensionnelle, une excellente maniabilité, une simplicité dans sa maintenance et est facile à piloter. Dès le début 1916, le Nieuport XI devient le principal chasseur dans l'aviation française. Les forces aériennes alliées ont compris le potentiel de l’appareil et sa production en série gagne rapidement de l'ampleur. Son engagement sur les différents fronts va obliger les allemands à abandonner le vol en solitaire pour ne sortir qu’en groupe.
Dès le début du printemps 1916, apparait le Nieuport 16, qui est en fait un Nieuport XI motorisé avec moteur Le Rhône de 110cv. Bien que plus puissant, le gain réel de cette nouvelle motorisation est réduit du fait de l’augmentation de poids de l’appareil et de la perte d’une partie de sa maniabilité.
Le Nieuport XI et le type 16 sont ainsi fabriqués entre 1915 et 1916 à plusieurs milliers d’exemplaires en France, en Grande-Bretagne, en Italie et en Russie.
Ils ne restèrent finalement pas longtemps en première ligne. Leur successeur, le Nieuport 17 les rendit rapidement obsolètes.
Utilisateurs militaires

 Allemagne: Plusieurs Nieuport XI capturés dont le Nieuport XI (N°1135) de l’escadrille N26, le 03 juillet 1916 près de Douai. Le Nieuport XI (N°1324) de l’escadrille N38 le 01 juillet 1916 sera d’ailleurs utilisé en opération par le futur général Kurt Student, alors lieutenant.
Des Nieuport 16 ont également été capturés par les allemands dont celui récupéré le 09 août 1916 par Gustav Leffers. Son utilisation au sein de la Jasta 1 lui aurait permis d’obtenir sa 7eme victoire.
 Autriche-Hongrie: 1 Nieuport XI 11000 (N° 1615) capturé par l’armée Austro-Hongroise.
 Belgique: Nombre inconnu de Type XI et 16 de juin 1915 à fin 1918 qui équipèrent la 1ère et la 5eme escadrille.
 Colombie: 4 Nieuport 11 de 1921 à 1922 pour l’école d’aviation de Flandes.
 France: Près de 300 Nieuport 11 et Nieuport 16 utilisés de mai 1915 à fin 1916 dans les escadrilles suivantes : N3, N12, N15, N16, N23, N26,N31, N37, N38, N49, N57, N62, N65, N67, N68, N69, N73, N102, N103, N112, N 124 ("Escadrille Américaine", puis "Escadrille des Volontaires") , N461 du Camp Retranché de Paris), les N1, N3 et N10 de Roumanie, la N90 d’Orient (appelée ensuite N390 puis escadrille 506), la N91S d’Orient (appelée ensuite escadrille 507) et la N561 de Venise.
 Pays-Bas : Suite à la capture d’un Nieuport XI du RNAS, les autorités néerlandaises ont ordonné à l’industrie locale de copier l’appareil et de fournir 20 exemplaires alimentés par des moteurs Thulin A de 80 ch. 12 seront finalement livrés mais n’entreront jamais en service car considérés comme trop dangereux.
 Italie: Macchi construisit sous licence 450 Nieuport XI et Elettro- Ferroviera 93 pour fournir en chasseurs de première ligne quatorze escadrilles italiennes de fin 1915 à mi-1917.
 Roumanie: 28 exemplaires de 1916 à 1917.
 Russie: Plus d’une centaine d’appareils de type XI et 16 construits sous licence par Dux, Mosca et Anatra entre 1916 et 1917.
 Royaume-Uni : 21 exemplaires pour le RNAS dont quatorze seront transférés au Royal Flying Corps vers la mi-1916. 11 exemplaires de Nieuport 16 seront également achetés par le Royal Flying Corps. Le Nieuport 11/16 a été l'un des premiers avions utilisés par l'as anglais, Albert Ball. Il a principalement été attribué aux 29 et 60 Squadron et utilisé d’avril 1916 à début 1917.
 Serbie : Au moins 3 Nieuport XI de 1916 à 1917.
 Siam: 2 ou 4 appareils selon les sources de 1918 à 1927.
 Pays sans confirmation (pays régulièrement cité comme utilisateurs de l’appareil mais dont je ne trouve aucune trace d’utilisation) :
Tchécoslovaquie : Seule la légion Tchèque opérant sur le front Sibérien de Russie a utilisé des Nieuport XI et 16 pris sur le parc russe. Ce n’est donc pas l’armée tchèque à proprement parler d’où, peut-être, une certaine confusion.

Texte de FoxKilo02, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Nieuport XI : Version de base, appelée aussi BB, C1 ou Scout.
  • Macchi/Nieuport 11000 : Version construite sous licence par Macchi, 450 exemplaires.
  • Anatra/DUX/Nieuport XI : Version construite sous licence en Russie.
  • Nieuport 16 : Nieuport XI avec un moteur Le Rhône 9J de 110CV. Certains auront un système de tir synchronisé.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Nieuport XI voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 480 kg (1 058 lbs)
  • Masse à vide : 290 kg (639 lbs)
  • Surface alaire : 13 m² (140 sq. ft)
  • Hauteur : 2,44 m (8,005 ft)
  • Envergure : 7,55 m (24,77 ft)
  • Longueur : 5,8 m (19,029 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 156 km/h (97 mph, 84 kts)
  • Endurance maximale : 2 h
  • Plafond opérationnel : 4 600 m (15 092 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 3,6 m/s (11,811 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 22,308 kg/m² (4,57 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 36,923 kg/m² (7,562 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur rotatif Le Rhône 9C
  • Puissance unitaire : 59 kW (80 ch, 79 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Nieuport XI et 16 à 22/03/2017 16:57 foxkilo02
Toujours du Nieuport … :hehe:

Origines

Après avoir proposé aux armées le Nieuport X dans sa version biplace, Gustave Delage repart sur sa planche à dessin et, toujours à partir de son monoplace monoplan d’avant-guerre, dessine un appareil court, léger et compact.
Le Nieuport 11 BB ou « bébé » Nieuport nait dans les usines d’Issy-les-Moulineaux au printemps 1915. Son surnom vient de sa petite taille mais également de sa dénomination officielle : « B » pour biplan selon la nomenclature du constructeur suivi de « B » pour chasseur suivant la nomenclature du ministère de la Guerre. Sa construction doit permettre à l’Aéronautique Militaire de reprendre la maitrise du ciel face aux allemands en contrant notamment le péril Fokker E.III
Malgré un moteur manquant de puissance, l’appareil a une bonne vitesse ascensionnelle, une excellente maniabilité, une simplicité dans sa maintenance et est facile à piloter. Dès le début 1916, le Nieuport XI devient le principal chasseur dans l'aviation française. Les forces aériennes alliées ont compris le potentiel de l’appareil et sa production en série gagne rapidement de l'ampleur. Son engagement sur les différents fronts va obliger les allemands à abandonner le vol en solitaire pour ne sortir qu’en groupe.
Dès le début du printemps 1916, apparait le Nieuport 16, qui est en fait un Nieuport XI motorisé avec moteur Le Rhône de 110cv. Bien que plus puissant, le gain réel de cette nouvelle motorisation est réduit du fait de l’augmentation de poids de l’appareil et de la perte d’une partie de sa maniabilité.
Le Nieuport XI et le type 16 sont ainsi fabriqués entre 1915 et 1916 à plusieurs milliers d’exemplaires en France, en Grande-Bretagne, en Italie et en Russie.
Ils ne restèrent finalement pas longtemps en première ligne. Leur successeur, le Nieuport 17 les rendit rapidement obsolètes.

Versions

:arrow: Nieuport XI ou BB ou C1 ou « Scout »
:arrow: Nieuport-Macchi 11000 : Appellation du Nieuport XI fabriqué sous licence en Italie par Macchi
:arrow: Nieuport 16 : Nieuport XI avec un moteur Le Rhône 9J de 110CV. Certains auront un système de tir synchronisé

Utilisateurs militaires

:arrow: Allemagne: Plusieurs Nieuport XI capturés dont le Nieuport XI (N°1135) de l’escadrille N26, le 03 juillet 1916 près de Douai. Le Nieuport XI (N°1324) de l’escadrille N38 le 01 juillet 1916 sera d’ailleurs utilisé en opération par le futur général Kurt Student, alors lieutenant.
Des Nieuport 16 ont également été capturés par les allemands dont celui récupéré le 09 août 1916 par Gustav Leffers. Son utilisation au sein de la Jasta 1 lui aurait permis d’obtenir sa 7 eme victoire.
:arrow: Autriche-Hongrie: 1 Nieuport XI 11000 (N° 1615) capturé par l’armée Austro-Hongroise.
:arrow: Belgique: Nombre inconnu de Type XI et 16 de juin 1915 à fin 1918 qui équipèrent la 1ère et la 5eme escadrille
:arrow: Colombie: 4 Nieuport 11 de 1921 à 1922 pour l’école d’aviation de Flandes,
:arrow: France: Près de 300 Nieuport 11 et Nieuport 16 utilisés de mai 1915 à fin 1916 dans les escadrilles suivantes : N3, N12, N15, N16, N23, N26,N31, N37, N38, N49, N57, N62, N65, N67, N68, N69, N73, N102, N103, N112, N 124 ("Escadrille Américaine", puis "Escadrille des Volontaires") , N461 du Camp Retranché de Paris), les N1, N3 et N10 de Roumanie, la N90 d’Orient (appelée ensuite N390 puis escadrille 506), la N91S d’Orient (appelée ensuite escadrille 507) et la N561 de Venise.
:arrow: Pays-Bas : Suite à la capture d’un Nieuport XI du RNAS, les autorités néerlandaises ont ordonné à l’industrie locale de copier l’appareil et de fournir 20 exemplaires alimentés par des moteurs Thulin A de 80 ch. 12 seront finalement livrés mais n’entreront jamais en service car considérés comme trop dangereux.
:arrow: Italie: Macchi construisit sous licence 450 Nieuport XI et Elettro- Ferroviera 93 pour fournir en chasseurs de première ligne quatorze escadrilles italiennes de fin 1915 à mi-1917
:arrow: Roumanie: 28 exemplaires de 1916 à 1917.
:arrow: Russie: Plus d’une centaine d’appareils de type XI et 16 construits sous licence par Dux, Mosca et Anatra entre 1916 et 1917.
:arrow: Royaume-Uni : 21 exemplaires pour le RNAS dont quatorze seront transférés au Royal Flying Corps vers la mi-1916. 11 exemplaires de Nieuport 16 seront également achetés par le Royal Flying Corps. Le Nieuport 11/16 a été l'un des premiers avions utilisés par l'as anglais, Albert Ball. Il a principalement été attribué aux 29 et 60 Squadron et utilisé d’avril 1916 à début 1917.
:arrow: Serbie : Au moins 3 Nieuport XI de 1916 à 1917
:arrow: Siam: 2 ou 4 appareils selon les sources de 1918 à 1927.
:arrow: Pays sans confirmation (pays régulièrement cité comme utilisateurs de l’appareil mais dont je ne trouve aucune trace d’utilisation) :
Tchécoslovaquie : Seule la légion Tchèque opérant sur le front Sibérien de Russie a utilisé des Nieuport XI et 16 pris sur le parc russe. Ce n’est donc pas l’armée tchèque à proprement parler d’où, peut-être, une certaine confusion.

Caractéristiques du Nieuport XI

Premier vol: début 1915
Rôle : Appareil de chasse
Equipage : 1
Longueur : 5,80 m
Envergure : 7,55 m
Hauteur : 2.44 m
Poids à vide: 290 kg
Masse maximale au décollage: 480 kg

Motorisation:
1 moteur Le Rhône de 80 ch

Performances:
Vitesse maximale : 156 km/h
Vitesse ascensionnelle: 3.6 m/s
Autonomie: 2 heures (Le Rhône)
Plafond: 4600 m

Armement:
1 mitrailleuse Lewis de 7,7 mm ou 1 fusil mitrailleur Hotchkiss de 7,9 mm
8 fusées Le Prieur contre les ballons d’observations

Principaux liens Internet

Wikipédia
skytamer
flyingmachines
historyofwar.org
militaryfactory
Re: Nieuport XI et 16 à 23/03/2017 12:49 Clansman
Un gros bébé sur le site
Re: Nieuport XI et 16 à 24/03/2017 09:22 foxkilo02
Merci Clans,
prochaine livraison le Nieuport XII.
Sympa toutes ces photos du XI et 16 :top:
Re: Nieuport XI et 16 à 24/03/2017 11:33 Clansman
C'est toi qu'il faut remercier. :D

Bcp de photos du XI, voire du 11000 italien en effet, mais en réalité peu du Nieuport 16…
Re: Nieuport XI et 16 à 24/03/2017 12:23 Jericho

Clansman a écrit

C'est toi qu'il faut remercier. :D
Voui, merci foxkilo02!

Pis n'hésite pas à continuer: j'attends de savoir quand Nieuport est passé de la Rome-antique aux arabe-sques dans leurs numérotation! Je prédis que ce sera entre onze et seize… :D
Re: Nieuport XI et 16 à 24/03/2017 12:39 Clansman
chiffres arabes qui seraient indiens, en réalité…
Re: Nieuport XI et 16 à 24/03/2017 12:45 Jericho

Clansman a écrit

chiffres arabes qui seraient indiens, en réalité…
Ouais ben c'était déjà assez difficile à trouver pour arabe… :mrgreen:
Re: Nieuport XI et 16 à 27/03/2017 10:35 foxkilo02

Jericho a écrit

Pis n'hésite pas à continuer: j'attends de savoir quand Nieuport est passé de la Rome-antique aux arabe-sques dans leurs numérotation! Je prédis que ce sera entre onze et seize… :D
Bien vu ! ;)
La réponse avec la fiche du Nieuport XII…
Re: Nieuport XI et 16 à 14/01/2019 20:41 Nico2
Il y a 100 ans, Charles Godefroy, l'aviateur de Soisy-sous-Montmorency entrait dans la légende !

La photo de Jacques Mortane a fait le tour du monde… Elle montre un biplan Nieuport 11 passant sous l'Arc de Triomphe. Un exploit réalisé en 1919 par Charles Godefroy, l'aviateur de Soisy-sous-Montmorency ! Retour sur cet épisode historique qui fut aussi son dernier vol.

(…)

Rappelons quelques données pour mieux comprendre la teneur de l'exploit tenté par l'aviateur : son biplan a une envergure de 7,52 m alors que la largeur de l'Arc de Triomphe n'est que de 14,5 m ! De nombreux aviateurs comme Roland-Garros ou Guynemer considéraient ce passage sous le monument irréalisable !
Répondre aux messages »
Texte de , créé le March 23, 2017, 8:10 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires