Rappels

Histoire de l'appareil

En 1960, la Marine Nationale se trouva confronté à un double défi : remplacer ses Aquilon vieillissants d'une part, affronter le Tu-16 Badger et le missile AS-1 "Kenel" d'autre part.

Elle s'inspira alors des concepts outre-atlantique de chasseur lourd subsonique à grande autonomie qui avaient mené au projet du F6D Missiler : gros radar et gros missiles.

La Marine Nationale lança donc en 1961 le programme TALP ("Tactique A Longue Portée"), lequel concerne un avion de chasse biplace, de préférence côte-à-côte. Une réunion le 12 janvier avec Dassault précise que le futur appareil devra contrer le Tu-16 à 50 000 pieds et le missile Komet à 100 km de son objectif, repérer un engin de la taille du Mirage IV entre 100 et 150 milles nautiques et tirer un missile de type "Eagle" entre 60 et 80 milles nautiques.

Les appareils devront être compatibles avec les ascenseurs et les catapultes du Foch et du Clemenceau. Les catapultes en question seraient limitées à un avion de 15 tonnes. L'appareil doit rester subsonique et être guidé sur sa cible par un radar.

Afin de réduire les coûts, le réacteur Pratt & Whitney TF10 (5100 kgp à sec, 9000 kgp avec réchauffe) sera construit sous licence par la Snecma. Le radar Westinghouse AN/APQ-81 du Missileer pourrait être récupéré. Matra étudie un missile à statoréacteur comparable à l'Eagle, capable de Mach 4 et d'une autonomie de 130 km, mais récupérer le missile Eagle est aussi envisagé.

Peu d'exemplaires sont concernés : 12 avions par porte-avions, avec 2 avions en l'air en permanence pendant 5 à 6 jours consécutifs. Concrètement, la Marine Nationale envisage l'achat de 5 prototypes, 34 avions de série et 400 missiles.

Dassault propose l’Étendard V et Breguet le Br 1170.

L’Étendard V a peu à voir avec les autres membres de sa famille, à part peut-être ses entrées d'air latérales et en demi-cercle. Celles-ci alimentent un unique réacteur dont la tuyère est placée tout à l'arrière. Le cockpit (biplace côte-à-côte) est surélevé par rapport au fuselage et prolongé par une arête dorsale. Les ailes, en flèche, sont hautes et pas très larges. Des réservoirs de carburant externe sont placés à l'endroit où elles se replient. L'empennage est conventionnel, avec une dérive en forme de triangle. Les plans horizontaux en flèche sont fixés sur la partie basse du fuselage.

Le programme TALP est cependant trop ambitieux pour la Marine Nationale, qui l'abandonne dès 1961 par manque de crédit. Aucun prototype ne fut construit et le F-8 Crusader fut choisi en juillet 1963.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Dassault Etendard V voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi à l'atterrissage : 13 500 kg (29 762 lbs)
  • Masse maxi au décollage : 18 600 kg (41 006 lbs)
  • Masse à vide : 10 000 kg (22 046 lbs)
  • Envergure : 15,5 m (50,853 ft)
  • Longueur : 17,3 m (56,759 ft)

Performances

  • Mach maximal HA : Mach 1

Motorisation

  • 1 réacteur Pratt & Whitney , SNECMA TF10
  • Puissance unitaire : 5 100 kgp (50 kN, 11 244 lbf), 9 000 kgp (88 kN, 19 842 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Dassault Etendard V à 01/03/2017 07:42 Clansman
En 1960, la Marine Nationale se trouva confronté à un double défi : remplacer ses Aquilon vieillissants d'une part, affronter le Tu-16 Badger et le missile AS-1 "Kenel" d'autre part.

Elle s'inspira alors des concepts outre-atlantique de chasseur lourd subsonique à grande autonomie qui avaient mené au projet du F6D Missiler : gros radar et gros missiles.

La Marine Nationale lança donc en 1961 le programme TALP ("Tactique A Longue Portée"), lequel concerne un avion de chasse biplace, de préférence côte-à-côte. Une réunion le 12 janvier avec Dassault précise que le futur appareil devra contrer le Tu-16 à 50 000 pieds et le missile Komet à 100 km de son objectif, repérer un engin de la taille du Mirage IV entre 100 et 150 milles nautiques et tirer un missile de type "Eagle" entre 60 et 80 milles nautiques.

Les appareils devront être compatibles avec les ascenseurs et les catapultes du Foch et du Clemenceau. Les catapultes en question seraient limitées à un avion de 15 tonnes.

Afin de réduire les coûts, le réacteur Pratt & Whitney TF10 (5100 kgp à sec, 9000 kgp avec réchauffe) sera construit sous licence par la Snecma. Le radar Westinghouse AN/APQ-81 du Missileer pourrait être récupéré. Matra étudie un missile à statoréacteur comparable à l'Eagle, capable de Mach 4 et d'une autonomie de 130 km, mais récupérer le missile Eagle est aussi envisagé.

Peu d'exemplaires sont concernés : 12 avions par porte-avions, avec 2 avions en l'air en permanence pendant 5 à 6 jours consécutifs. Concrètement, la Marine Nationale envisage l'achat de 5 prototypes, 34 avions de série et 400 missiles.

Dassault propose l’Étendard V et Breguet le Br 1170.

L’Étendard V a peu à voir avec les autres membres de sa famille, à part peut-être ses entrées d'air latérales et en demi-cercle. Celles-ci alimentent un unique réacteur dont la tuyère est placée tout à l'arrière. Le cockpit (biplace côte-à-côte) est surélevé par rapport au fuselage et prolongé par une arête dorsale. Les ailes, en flèche, sont hautes et pas très larges. Des réservoirs de carburant externe sont placés à l'endroit où elles se replient. L'empennage est conventionnel, avec une dérive en forme de triangle. Les plans horizontaux en flèche sont fixés sur la partie basse du fuselage.

Le programme TALP est cependant trop ambitieux pour la Marine Nationale, qui se tourne vers le F-8 Crusader en juillet 1963. Aucun prototype ne fut construit.

Longueur : 17,3 m
Envergure : 15,5 m
Vitesse max : Mach 1
Masse à vide : 10 tonnes
Masse max au décollage : 18,6 tonnes
Masse max à l'appontage : 13,5 tonnes
Réacteur : un Prat & Whitney/Snecma TF10 de 5100 kgp (9000 kgp avec PC).
Au moins 4 missiles, sans doute pas d'armement interne.


http://www.ffaa.net/projects/jaguar/jaguar_fr.htm

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php?topic=463.0;nowap

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,445.0/nowap.html

https://books.google.fr/books?id=UO4JCwAAQBAJ&pg=PA224&lpg=PA224&dq=dassault+etendard+v&source=bl&ots=iZib4jFC8K&sig=LXW0xeyafkVFO5jdyrDOR_3RSQM&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjW--P6neLQAhXB1hoKHWZ2B1Q4KBDoAQhOMAk#v=onepage&q=dassault%20etendard%20v&f=false

Le Fana de l'aviation n°502 de septembre 2011.
Re: Dassault Etendard V à 01/03/2017 08:03 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le March 1, 2017, 7:48 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires