Rappels

Histoire de l'appareil

Le MD.921 était un projet concurrent du Jaguar. Il ne fut jamais construit.

Dès le début des années 1960, le remplacement des T-33 devint une nécessité pour l'Armée de l'Air française. L'avion projeté devait être biréacteur, peser 4 à 5 tonnes, être capable de vitesses subsoniques élevées et de remplir des missions secondaires d'appui tactique. Le remplacement des Magister et Mystère IV est également envisagé.

Le programme officiel, appelé ECAT (Ecole de Combat et d'Appui Tactique), fut transmis courant 1964. Les spécifications évoluaient vers un appareil plus lourd, plus rapide (vitesses transsoniques, puis supersoniques), avec une mission d'attaque au sol plus importante.

Plusieurs avionneurs présentèrent des projets : Breguet son Br.121, Dassault ses MD.921 et Cavalier (ce dernier n'est pas le MD-610), Potez son P-92, Nord-Aviation son Nord 3600 et Sud-Aviation le SA-12, un F-5/T-38 construit sous licence. Tous ces concepts sont biréacteurs à ailes en flèche.

Le 15 janvier 1965, le Breguet 121 fut sélectionné. Aucun prototype n'avait alors été construit. La RAF avait alors un projet similaire destiné à remplacer ses Gnat et Hunter : l'Operational Requirement 362.

English Electric (BAC) avait proposé le P.45, Folland le Fo-147, Hawker Siddeley le HS.1173, Hunting le H.155 et Supermarine avait aussi présenté un dessin. La RAF n'avait alors pas encore fait son choix. Le 17 mai 1965, les deux Etats-Majors décident de construire un avion commun, le projet français devenant de plus en plus ambitieux et donc proche des désirs anglais. Le Breguet 121 devint le futur Jaguar et aucun concurrent ne fut construit.

Le MD.921, écarté dès janvier 1965, était un biréacteur à envergure variable, également décliné en MD.922. Hélas pour lui, il fut rejeté dès le stade de la planche à dessin.

Versions référencées

  • Dassault MD-921 : Version de base, non construite.
  • Dassault MD-922 : Variante du MD-921, non construite.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Dassault MD.921 et 922 à 28/02/2017 08:21 Clansman
Au début des années 1960, la France lance le programme ECAT (École de Combat et d'Appui Tactique) pour un appareil destiné à remplacer le T-33, le Magister et le Mystère IV. Cet appareil, biplace subsonique, doit servir à l'entraînement et avoir des capacités secondaires d'attaque au sol.

Dans le même temps, le Royaume-Uni lance l'Air Staff Target 362, pour un avion d'entraînement avancé destiné à remplacer le Gnat T1 et le Hawker T7. Celui-ci doit être supersonique.

Le Royaume-Uni et le France signent un accord en mars 1964 afin de concevoir et construire ensemble l'appareil qu'ils sélectionneront. Les spécifications sont alors rapprochées.

Plusieurs constructeurs se mettent sur les rangs : au Royaume-Uni, ce sont BAC, Folland, Hawker Siddeley et Hunting. En France, ce sont Breguet, Dassault, Nord-Aviation (le 3600), Potez et Sud-Aviation. Dassault présente au moins 2 projets, le MD.921 et le Cavalier (ce dernier n'a rien à voir avec le MD.610 ADAV de 1960).

Le MD.921 est un biréacteur à envergure variable, également décliné en MD.922. Hélas pour lui, il est rejeté dès le stade de la planche à dessin et ne fut jamais construit. Le Br.121A fut sélectionné le 17 mai 1965 et devint le Jaguar construit par SEPECAT.




http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,1491.msg122317.html?PHPSESSID=t32k64cmetf2mrma23gt9v8gm4#msg122317
Re: Dassault MD.921 et 922 à 28/02/2017 09:58 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Feb. 28, 2017, 9:53 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires