Rappels

Histoire de l'appareil

Le Br.1180 fut conçu à partir de 1958 comme concurrent du Mirage IV, et plus exactement du Mirage IV-B, version deux fois plus grande que le Mirage IV-A. Il fut proposé dans le cadre du programme Minerve, qui, à la fin des années 1950, était destiné à procurer à la France une force stratégique de frappe nucléaire.

Le Br.1180 était un bombardier stratégique, supersonique à ailes hautes, dont l'autonomie était supérieur à 4000 km. Il ressemblait à un Jaguar très agrandi (dont le projet initial, le Br.121, était conçu à peu près à la même époque), propulsé par deux réacteurs Olympus, des Bristol BS593/3 de 19200 kgp avec PC. Ces moteurs étaient alimentés par des entrées d'air rectangulaires. Les tuyères débouchaient directement à l'arrière de l'appareil, sous l'empennage.

Le Br.1180 peut aussi faire penser au A-5 Vigilante. Il faisait plus de deux fois la taille du Br.126 (futur projet qui mènera à l'Alpha Jet), ce qui lui donnait une longueur de 33 m pour une masse en charge de plus de 60 tonnes.

Il s'agissait d'un triplace, emportant un missile balistique Matra 600 dans une soute en fuselage. Il pouvait être ravitaillé en vol, voire servir de ravitailleur. L'avionique devait permettre la navigation à très haute et très basse altitude, ainsi qu'un lancement de précision du Matra 600.

Ni le Br.1180 ni le Mirage IV-B ne furent finalement construits, car trop chers, trop ambitieux, et dépendant de l'étranger en ce qui concerne la propulsion. C'est finalement le Mirage IV-A plus petit, doté de réacteurs français, qui fut choisi pour la production en série.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Breguet Br.1180 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 60 000 kg (132 277 lbs) environ.
  • Masse à vide : 25 000 kg (55 116 lbs) environ.
  • Surface alaire : 110 m² (1 184 sq. ft)
  • Envergure : 19,6 m (64,304 ft)
  • Longueur : 33 m (108 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 4 000 km (2 485 mi, 2 160 nm)
  • Plafond opérationnel : 18 288 m (60 000 ft)
  • Mach maximal HA : 2
  • Charge alaire, au décollage : 545,455 kg/m² (111,718 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, à vide : 227,273 kg/m² (46,549 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs Bristol-Siddeley BS-593/3 Olympus
  • Puissance unitaire : 19 200 kgp (188 kN, 42 329 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Breguet Br.1180 à 16/02/2017 08:54 Clansman
Le Br.1180 fut conçu à partir de 1958 comme concurrent du Mirage IV, et plus exactement du Mirage IV-B, version deux fois plus grande que le Mirage IV-A.

C'était un bombardier stratégique, supersonique à ailes hautes, dont l'autonomie était de 4000 km. Il ressemblait à un Jaguar très agrandi (dont le projet initial, le Br.121, était conçu à peu près à la même époque), propulsé par deux réacteurs Olympus. Il faisait plus de deux fois la taille du Br.126, futur projet qui mènera à l'Alpha Jet, ce qui donnerait une longueur d'environ 25 mètres.


La fiche sur le site


http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,9738.0.html

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php?topic=9738.15

http://www.whatifmodellers.com/index.php/topic,13410.0/nowap.html?PHPSESSID=n0rnhmj5rkhl1tl9aefuv18lt4

http://www.whatifmodellers.com/index.php/topic,13212.15.html
Re: Breguet Br.1180 à 29/05/2017 07:22 Clansman
Refonte du 1180 :


Le Br.1180 fut conçu à partir de 1958 comme concurrent du Mirage IV, et plus exactement du Mirage IV-B, version deux fois plus grande que le Mirage IV-A. Il fut proposé dans le cadre du programme Minerve, qui, à la fin des années 1950, était destiné à procurer à la France une force stratégique de frappe nucléaire.

Le Br.1180 était un bombardier stratégique, supersonique à ailes hautes, dont l'autonomie était supérieur à 4000 km. Il ressemblait à un Jaguar très agrandi (dont le projet initial, le Br.121, était conçu à peu près à la même époque), propulsé par deux réacteurs Olympus, des Bristol BS593/3 de 19200 kgp avec PC. Ils étaient alimentés par des entrées d'air rectangulaires. Les tuyères débouchaient directement à l'arrière de l'appareil, sous l'empennage. Il faisait plus de deux fois la taille du Br.126 (futur projet qui mènera à l'Alpha Jet), ce qui lui donnait une longueur de 33 m pour une masse en charge de plus de 60 tonnes.

Il s'agissait d'un triplace, emportant un missile balistique Matra 600 dans une soute en fuselage. Il pouvait être ravitaillé en vol, voire servir de ravitailleur. L'avionique devait permettre la navigation à très haute et très basse altitude, ainsi qu'un lancement de précision du Matra 600.

Ni le Br.1180 ni le Mirage IV-B ne furent finalement construits, car trop chers, trop ambitieux, et dépendant de l'étranger en ce qui concerne la propulsion. C'est finalement le Mirage IV-A plus petit, doté de réacteurs français, qui fut choisi pour la production en série.
Re: Breguet Br.1180 à 29/05/2017 08:30 Clansman
Le 1180 sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 16 février 2017 08:58, modifié le . ©AviationsMilitaires