Rappels

Histoire de l'appareil

A partir du début des années 1950, l'Université d’État du Mississipi (Mississippi State University ou MSU) fut impliquée dans des recherches sur le contrôle de la couche limite pour le compte de l'Office of Naval Research et de l'US Army. Des expériences avaient été faites sur un planeur Schweizer TG-3 modifié, un Piper L-21 et un Cessna O-1.

Se basant sur les résultats obtenus, l'US Army signa un contrat avec le MSU pour la fourniture d'un nouvel appareil ADAC de recherche, le XV-11A MARVEL (pour Mississippi Aerophysics Research Vehicle, Extended Latitude).

La première particularité du XV-11A est d'être entièrement construit en fibres de verre, ce qui en fait le premier aéronef à être entièrement construit en matériaux composites. L'autre est de posséder une hélice propulsive carénée, dite "tuyère Kort". Cette hélice, bipale, est actionnée par un turbopropulseur Allison T63-A-5A de 316 hp. Les ailes du XV-11 étaient hautes et droites. Le MARVEL utilisait un système analogue à celui du X-21, avec une soufflante actionnée par le moteur envoyant la couche limite à travers des million de trous minuscules dans les ailes et le fuselage afin de la guider.

Outre des capacités ADAC, le XV-11 devait offrir un excellent champ de vision pour l'observation, une bonne capacité de transport de fret, être capable d'opérer à partir de terrains non préparé, avoir une bonne vitesse de croisière et être moins cher et plus facile à entretenir qu'un hélicoptère.

Les ailes et l'hélice carénée furent d'abord testées sur un banc d'essais volant, le XAZ-1 Marvelette (MA-18B en interne), qui vola pour la première fois le 16 novembre 1962. Ce dernier était un Anderson Greenwood AG-14 modifié, un utilitaire civil bipoutre de 1947 qui ne fut construit qu'à 6 exemplaires à cause de la guerre de Corée.

Le Marvelette effectua 25 vols d'essais, le dernier en mars 1964. Il fut alors démonté. Le XV-11A (l'unique exemplaire reçut le numéro de série 65-13070) fut alors construit par Parsons Corp et effectua son vol inaugural le 1er décembre 1965.

L'US Army le testa sur un programme de 49 vols effectués en 35 heures, qui dura jusqu'en avril 1967. D'après certaines sources, le XV-11 avait volé en tout 100 heures. Il démontra de bonnes capacités ADAC en décollant sur 38 mètres et procura nombre de données utiles. En revanche, le système de contrôle de la couche limite fut moins heureux que prévu : il eut sans doute le même problème que le X-21, à savoir le nettoyage fréquent des perforations.

Après les tests de l'US Army, il fut placé en stockage dans l'attente d'éventuels essais supplémentaires. C'est plus d'une dizaine d'années plus tard, en 1981, qu'il sortit de son cocon pour être présenté à l'Arabie Saoudite comme démonstrateur d'ADAC. Il fut doté d'un moteur plus puissant (420 hp) et d'ailes plus grandes (11,24 m au lieu de 7,99 m). Rebaptisé Marvel II et immatriculé N2768Q, il vola pour la première fois sous cette nouvelle forme le 17 août 1982.

Après les premiers tests aux Etats-Unis, il fut convoyé par bateau en Arabie Saoudite. Hélas pour lui, il se montra sous-motorisé et surtout, son train d'atterrissage n'était pas adapté au sable mou. Il revint alors au Mississipi.

Le MSU le présenta à l'EAA AirVenture Oshkosh d'août 2000 et, en 2004, le donna au Southern Museum of Flight à l'aéroport international de Birmingham dans l'Alabama.

Versions référencées

  • MSU XAZ-1 Marvelette : Prédécesseur et démonstrateur du XV-11, un exemplaire.
  • MSU XV-11A MARVEL : Prototype ADAC, un exemplaire.
  • MSU Marvel II : Version modifiée pour l'Arabie Saoudite, le XV-11A modifié.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

MSU XV-11A MARVEL voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 188 kg (2 620 lbs)
  • Masse à vide : 888 kg (1 958 lbs)
  • Surface alaire : 9,8 m² (105,486 sq. ft)
  • Hauteur : 2,65 m (8,694 ft)
  • Envergure : 7,99 m (26,214 ft)
  • Longueur : 7,11 m (23,327 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 296 km/h (184 mph, 160 kts)
  • Vitesse critique (VNE) : 462 km/h (287 mph, 249 kts)
  • Vitesse de décrochage : 97 km/h (60 mph, 52 kts)
  • Distance franchissable : 426 km (265 mi, 230 nm)
  • Plafond opérationnel : 4 572 m (15 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 9,6 m/s (31,496 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 362 km/h (225 mph, 196 kts) à 15000 pieds.
  • Charge alaire, à vide : 90,626 kg/m² (18,562 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 121,266 kg/m² (24,837 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 turbine Allison T63-A5-A
  • Puissance unitaire : 239 kW (324 ch, 320 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
MSU XV-11 MARVEL à 16/01/2017 07:42 Clansman
A partir du début des années 1950, l'Université d'Etat du Mississipi (Mississippi State University ou MSU) fut impliquée dans des recherches sur le contrôle de la couche limite pour le compte de l'Office of Naval Research et de l'US Army. Des expériences avaient été faites sur un planeur Schweizer TG-3 modifié, un Piper L-21 et un Cessna O-1.

Se basant sur les résultats obtenus, l'US Army signa un contrat avec le MSU pour la fourniture d'un nouvel appareil ADAC de recherche, le XV-11A MARVEL (pour Mississippi Aerophysics Research Vehicle, Extended Latitude).

La première particularité du XV-11A est d'être entièrement construit en fibres de verre, ce qui en fait le premier aéronef à être entièrement construit en matériaux composites. L'autre est de posséder une hélice propulsive carénée, dite "tuyère Kort". Cette hélice, bipale, est actionnée par un turbopropulseur Allison T63-A-5A de 316 hp. Les ailes du XV-11 étaient hautes et droites. Le MARVEL utilisait un système analogue à celui du X-21, avec une soufflante actionnée par le moteur envoyant la couche limite à travers des million de trous minuscules dans les ailes et le fuselage afin de la guider.

Outre des capacités ADAC, le XV-11 devait offrir un excellent champ de vision pour l'observation, une bonne capacité de transport de fret, être capable d'opérer à partir de terrains non préparé, avoir une bonne vitesse de croisière et être moins cher et plus facile à entretenir qu'un hélicoptère.

Les ailes et l'hélice carénée furent d'abord testées sur un banc d'essais volant, le XAZ-1 Marvelette (MA-18B en interne), qui vola pour la première fois le 16 novembre 1962. Ce dernier était un Anderson Greenwood AG-14 modifié, un utilitaire civil bipoutre de 1947 qui ne fut construit qu'à 6 exemplaires à cause de la guerre de Corée.

Le Marvelette effectua 25 vols d'essais, le dernier en mars 1964. Il fut alors démonté. Le XV-11 (l'unique exemplaire reçut le numéro de série 65-13070) fut alors construit par Parsons Corp et effectua son vol inaugural le 1er décembre 1965.

L'US Army le testa sur un programme de 49 vols effectués en 35 heures, qui dura jusqu'en avril 1967. D'après certaines sources, le XV-11 avait volé en tout 100 heures. Il démontra de bonnes capacités ADAC en décollant sur 38 mètres et procura nombre de données utiles. En revanche, le système de contrôle de la couche limite fut moins heureux que prévu : il eut sans doute le même problème que le X-21, à savoir le nettoyage fréquent des trous.

Après les tests de l'US Army, il fut placé en stockage dans l'attente d'éventuels essais supplémentaires. C'est plus d'une dizaine d'années plus tard, en 1981, qu'il sortit de son cocon pour être présenté à l'Arabie Saoudite comme démonstrateur d'ADAC. Il fut doté d'un moteur plus puissant (420 hp) et d'ailes plus grandes (11,24 m au lieu de 7,99 m). Rebaptisé Marvel II et immatriculé N2768Q, il vola pour la première fois sous cette nouvelle forme le 17 août 1982.

Après les premiers tests aux Etats-Unis, il fut convoyé par bateau en Arabie Saoudite. Hélas pour lui, il se montra sous-motorisé et surtout, son train d'atterrissage n'était pas adapté au sable mou. Il revint alors au Mississipi.

Le MSU le présenta à l'EAA AirVenture Oshkosh d'août 2000 et, en 2004, le donna au Southern Museum of Flight à l'aéroport international de Birmingham dans l'Alabama.



https://en.wikipedia.org/wiki/Mississippi_State_University_XV-11_Marvel

https://en.wikipedia.org/wiki/Mississippi_State_University_XAZ-1_Marvelette

http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/xv-11.htm

http://1000aircraftphotos.com/Contributions/4822.htm

http://1000aircraftphotos.com/Contributions/4823.htm

http://www.dtic.mil/dtic/tr/fulltext/u2/654469.pdf

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/xplane/xv11.html&prev=search

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://aviadejavu.ru/Site/Crafts/Craft34201.htm&prev=search
Re: MSU XV-11 MARVEL à 16/01/2017 08:11 Clansman
La fiche sur le site
Re: MSU XV-11 MARVEL à 16/01/2017 08:54 Jericho

Clansman a écrit

… le XV-11A MARVEL (pour Mississippi Aerophysics Research Vehicle, Extended Latitude). …
Ah ben voila, je comprends mieux! Je me demandais ce qu'il avait d'un Marvel:D
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Jan. 16, 2017, 7:48 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires