Rappels

Histoire de l'appareil

Le 28 mai 1946, Emile Dewoitine rejoignit l'Argentine après avoir été accusé de collaboration. Cette même année, Juan Peron, tout juste élu président de la nation argentine, décidait de développer la technologie et l'industrie de son pays.

Emile Dewoitine rejoignit l'Instituto Aerotecnico un mois plus tard, le 26 juin, et commença à étudier un avion de combat à réaction, dont un seul exemplaire fut construit : l'IAe-27 Pulqui, ou encore D.700 en interne. Mais les performances de ce dernier furent décevantes, avec une vitesse limitée à 720 km/h.

Dewoitine travailla alors sur une version définitive, baptisée D.720. Plus moderne, elle bénéficiait du retour d'expérience sur le Pulqui I. A noter qu'il existait déjà un D.720, un triplace bimoteur de reconnaissance de 1939.

Avec ses entrées d'air latérales (au lieu de l'entrée d'air frontale du Pulqui I), il ressemblait un peu à un P-80 Shooting Star (qui a volé dès 1944). Ces mêmes entrées d'air latérales permettaient d'installer des canons (à priori 4) dans le nez, que le Pulqui ne pouvait emporter. Elles alimentaient un unique réacteur dont la tuyère se trouvait sous la dérive.

Les ailes étaient basses et droites effilée, avec un dièdre positif, la dérive conventionnelle avec des empennages droits effilés. Les empennages horizontaux accusaient un léger dièdre positif. Le train d'atterrissage était tricycle et rétractable.

Principale différence avec le P-80 : si le cockpit du Pulqui I était en bulle (bien qu'il ait des montants importants), ce n'était pas le cas de celui du D.720 qui était prolongé par une arête dorsale.

Le D.720 emportait du carburant dans les ailes, tout comme le Pulqui I. Mais contrairement à ce dernier, il disposait aussi de réservoirs dans le fuselage. Un premier de 135 litres était sous le pilote et un autre de 270 litres était derrière le pilote, de part et d'autre du tunnel d'entrée d'air du réacteur. Enfin, le prolongement du carénage permettait de loger deux réservoirs supplémentaires, pour 130 et 100 litres de kérosène.

Le D.720 fut développé jusqu'en 1948, et en octobre 1947 Dewoitine proposa au gouvernement argentin de construire une usine à Buenos Aires, qui construirait le Pulqui, le D.720 et le D.710 (un bimoteur de transport).

Mais le gouvernement argentin ne renouvela pas le contrat de Dewoitine, et tous les projets furent abandonnés. Le D.720 ne fut jamais construit.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Dewoitine D.720 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 3 345 kg (7 374 lbs)
  • Surface alaire : 17,6 m² (189,445 sq. ft)
  • Envergure : 9,5 m (31,168 ft)
  • Longueur : 9,78 m (32,087 ft)

Performances

  • Charge alaire, au décollage : 190,057 kg/m² (38,927 lbs/sq. ft)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
FMA/Dewoitine D.720 à 28/12/2016 22:25 Clansman
Le 28 mai 1946, Emile Dewoitine rejoignit l'Argentine après avoir été accusé de collaboration. Cette même année, Juan Peron, tout juste élu président de la nation argentine, décidait de développer la technologie et l'industrie de son pays.

Emile Dewoitine rejoignit l'Instituto Aerotecnico un mois plus tard, le 26 juin, et commença à étudier un avion de combat à réaction, dont un seul exemplaire fut construit : l'IAe-27 Pulqui, ou encore D.700 en interne. Mais les performances de ce dernier furent décevantes, avec une vitesse limitée à 720 km/h.

Dewoitine travailla alors sur une version définitive, baptisée D.720. Plus moderne, elle bénéficiait du retour d'expérience sur le Pulqui I. A noter qu'il existait déjà un D.720, un triplace bimoteur de reconnaissance de 1939.

Avec ses entrées d'air latérales (au lieu de l'entrée d'air frontale du Pulqui I), il ressemblait un peu à un P-80 Shooting Star (qui a volé dès 1944). Ces mêmes entrées d'air latérales permettaient d'installer des canons (à priori 4) dans le nez, que le Pulqui ne pouvait emporter. Elles alimentaient un unique réacteur dont la tuyère se trouvait sous la dérive.

Les ailes étaient basses et droites effilée, avec un dièdre positif, la dérive conventionnelle avec des empennages droits effilés. Les empennages horizontaux accusaient un léger dièdre positif. Le train d'atterrissage était tricycle et rétractable.

Principale différence avec le P-80 : si le cockpit du Pulqui I était en bulle (bien qu'il ait des montants importants), ce n'était pas le cas de celui du D.720 qui était prolongé par une arête dorsale. 2 réservoirs de carburant étaient prévus dans le fuselage, ce qui augmentait l'autonomie par rapport au Pulqui I qui n'avait de réservoirs que dans les ailes.

Le D.720 fut développé jusqu'en 1948, et en octobre 1947 Dewoitine proposa au gouvernement argentin de construire une usine à Buenos Aires, qui construirait le Pulqui, le D.720 et le D.710 (un bimoteur de transport).

Mais le gouvernement argentin ne renouvela pas le contrat de Dewoitine, et tous les projets furent abandonnés. Le D.720 ne fut jamais construit.



A lire aussi : Les avions Dewoitine (Raymond Danel et Jean Cuny, Collection Docavia, Editions Larivière).

Le Fana de l'aviation n°443, octobre 2006.

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,4652.0.html

http://www.militariarg.com/fma-faacutebrica-militar-de-avionesmilitary-aircraft-factory.html

http://leolamemoriadelpasado.blogspot.fr/2010/08/el-9-de-agosto-de-1947-el-prototipo-de.html

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=es&u=http://leolamemoriadelpasado.blogspot.com/2010/08/el-9-de-agosto-de-1947-el-prototipo-de.html&prev=search
Re: FMA/Dewoitine D.720 à 28/12/2016 22:41 ciders
Propre, net, précis… et rapide. Tu pourrais me faire une fiche sur une sous-variante du Mil Mi-171 ? C'est pour un ami. :love:

Blague à part, merci beaucoup !
Re: FMA/Dewoitine D.720 à 28/12/2016 22:42 Clansman
La "fiche" sur le site

Il y a également un plan 2 vues sur le Fana de l'aviation très intéressant, je le scannériserai très rapidement.

Les points importants à retenir : c'est un développement du Pulqui, conçu pour pallier aux performances insuffisantes de ce dernier. Il a un air de P-80, mais avec un cockpit prolongé par une arête dorsale et non une verrière en bulle.

Je pense qu'il devait être équipé d'un Derwent V (1590 kgp) et de 4 canons HS.404 de 20 mm, soit l'équipement du Pulqui (pour ce qui est de l'armement, c'était prévu mais jamais monté à cause du manque de place : ceci explique sans doute le choix des entrées d'air latérales).

Tu pourrais me faire une fiche sur une sous-variante du Mil Mi-171 ? C'est pour un ami. :love:

C'est pour quand ? :mrgreen:

Blague à part, j'ai mis plus de temps à chercher des sources qu'à écrire la fiche… Quand on a l'habitude… Puis "FranceFightOn", quoi, ça motive !

Plus qu'à attendre de voir si Deltafan a des infos sup. Je lui envoie un MP.

J'ai aussi relu la remarque d'Ansierra comparant le Pulqui au Heinkel 178. Au final, le D.720 ferait aussi penser à un Heinkel He 280 monoréacteur et mono-dérive.
Re: FMA/Dewoitine D.720 à 29/12/2016 00:21 ciders
D'autant plus que notre site est visiblement consulté par nos amis de la FTL. Petit coucou au passage. :hehe:

J'ai transmis sur le forum, on verra ce que ça donne.
Re: FMA/Dewoitine D.720 à 29/12/2016 02:21 Ansierra117

ciders a écrit

Tu pourrais me faire une fiche sur une sous-variante du Mil Mi-171 ? C'est pour un ami. :love:

Ahahah dommage, je te l'aurais bien faite, j'adore faire ça ! J'ai réussi à sortir le Mi-17CT, une variante irakienne inconnue au bataillon qui existe pourtant ahah !
Re: FMA/Dewoitine D.720 à 29/12/2016 08:18 Clansman

ciders a écrit

D'autant plus que notre site est visiblement consulté par nos amis de la FTL. Petit coucou au passage. :hehe:

J'ai transmis sur le forum, on verra ce que ça donne.

A ce propos, on sait si le tome 3 est bientôt prêt pour une parution ?
Re: FMA/Dewoitine D.720 à 29/12/2016 10:46 Jericho

Clansman a écrit

La "fiche" sur le site
Et tes vacances se passent bien? :mrgreen:
Re: FMA/Dewoitine D.720 à 29/12/2016 19:15 ciders

Clansman a écrit

ciders a écrit

D'autant plus que notre site est visiblement consulté par nos amis de la FTL. Petit coucou au passage. :hehe:

J'ai transmis sur le forum, on verra ce que ça donne.

A ce propos, on sait si le tome 3 est bientôt prêt pour une parution ?

Il y a encore beaucoup de travail. Beaucoup beaucoup beaucoup. Donc il faudra attendre. Et synchroniser tous les fronts, qui n'avancent pas tous au même rythme.
Re: FMA/Dewoitine D.720 à 30/12/2016 07:41 Clansman
OK, merci.

Et voici le plan 2 vues

On remarquera que la modernité est toute relative.

Et tes vacances se passent bien?

Faut croire qu'elles sont terminées. :bonnet:

Bon, ça allait, c'était pas la fiche du Rafale non plus. :hehe:
Re: FMA/Dewoitine D.720 à 26/07/2017 12:33 Deltafan
Bonjour,

je viens de découvrir aujourd'hui le message privé que Clansman m'a envoyé le 28 décembre 2016… :?

J'ai regardé vite fait dans ma doc, j'ai quelques éléments complémentaires.

Dans cet autre lien du site SecretProjects, il y a une page avec 6 documents sur le D.720 (les 4 derniers des 6 du 30 janvier 2014 09H43 par Skyblazer et les 2 de 12H43 par Justo Miranda) :

-Les 4 premiers (le dessin qui illustre la fiche de l'appareil sur AviationsMilitaires, plus deux photos de la maquette et un plan 3 vues) proviennent du livre de Danel et Cuny (Les avions Dewoitine) mentionné plus haut en référence par Clansman.

-Les 2 derniers (plan 3 vues + dessin) sont probablement d'origine argentine.

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,10107.msg94492.html#msg94492



Sinon, dans le message privé, Clansman me demandait si j'avais des éléments complémentaires, notamment sur les réservoirs de carénage :

Dans le livre de Cuny et Danel, il est indiqué que (par rapport au Dewoitine 700/Pulqui I) le prolongement du carénage a permis de loger deux réservoirs supplémentaires pour 130 et 100 litres de kérosène. Et tandis qu'une partie du carburant était toujours installée dans la voilure, il y avait également deux autres réservoirs dans le fuselage : 1 de 135 litres sous le pilote et 1 de 270 litres derrière le pilote, de part et d'autre du tunnel d'entrée d'air du réacteur.

A noter que les auteurs n'ont pas retrouvé les performances de l'appareil que Dewoitine avait transmis au ministère de l'Air argentin.


Voilou. Compléments probables ultérieurement.
Re: FMA/Dewoitine D.720 à 27/07/2017 01:31 Deltafan
Quelques éléments supplémentaires : caractéristiques selon le livre de Danel et Cuny :

-Longueur : 9,78 m

-Envergure : 9,50 m (les premières ébauches l'amenaient à 11,28 m)

-Surface alaire : 17,6 m²

-Poids en ordre de vol : 3 345 kg (plus léger que le Pulqui I), répartis de la façon suivante :
.Planeur : 1169 kg, décomposé en :
voilure : 550 kg,
fuselage : 250 kg,
empennages : 84 kg,
atterrisseur : 225 kg,
blindages : 60 kg.
.Installation motrice : 686 kg, décomposée en :
réacteur nu : 600 kg,
accessoires : 26 kg,
tuyère : 60 kg.
.Combustible : 900 kg
.Equipements : 120 kg
.Armement et munitions : 370 kg
.Pilote avec équipements : 100 kg.
Re: FMA/Dewoitine D.720 à 15/07/2018 09:58 Clansman
Merci bcp ! Fiche recomplétée avec ces informations. :)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 28 décembre 2016 22:32, modifié le . ©AviationsMilitaires