Rappels

Histoire de l'appareil

Le Fairey Aviation Company FD.1 est un avion expérimental monoplace, monoréacteur, muni d’une entrée d’air frontale, d’ailes médianes en delta tronqué, d’en empennage en "T" et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

À partir de 1946, Fairey étudie la possibilité de faire décoller un avion à réaction à la verticale. Pour cela, plusieurs appareils sans pilotes équipés de moteurs fusées sont utilisés pour tester les différentes configurations aérodynamiques possibles et les valider. Lorsque le gouvernement demande un chasseur à décollage vertical, ayant pour cadre ses exigences E.10/47, le constructeur britannique exploite les résultats déjà obtenus pour développer le Fairey Type R. Le Ministère de l’Approvisionnement décide d’en faire un avion expérimental, afin d’évaluer les capacités opérationnelles de ce genre d’appareil et étudier le comportement d’avions à réaction aux vitesses transsoniques.

Redésigné Fairey Delta, ou FD, il est motorisé par un turboréacteur Rolls Royce Derwent 8 de 16,0kN. Le fuselage, de section circulaire, est muni à l’avant d’une entrée d’air frontale circulaire. Le cockpit est équipé d’une verrière en goutte d’eau avec d’épais montants métalliques. Les ailes, en position médiane, sont en delta, avec les extrémités tronquées munies de carénages profilés contenant des parachutes anti-vrille. La dérive est également en delta tronqué. Le train d’atterrissage, escamotable, est de type tricycle. La jambe avant prend place sous le nez, alors que le train principal bascule vers l’arrière et s’escamote dans les flancs du fuselage.
Le FD est prévu pour décoller à partir d’une rampe inclinée, mais il est également possible de le faire décoller à la verticale en utilisant des moteurs-fusées d’appoint.

Trois prototypes sont commandés. Les différentes pièces doivent être construites à l’usine de Fairey d’Heaton Chapel, à Stockport, avant d’être conduites par la route à l’aéroport de Ringway, toujours dans la banlieue de Manchester, où les appareils doivent être montés pour y effectuer les essais au sol.

Le premier prototype (VX350) effectue des essais de roulage à partir du 12 mai 1950, avant d’être partiellement démonté et acheminé, toujours par la route, à l’AAEE (Aeroplane and Armament Experimental Establishment) situé sur la base de la RAF de Boscombe Down.
Il y est entièrement remonté et effectue encore plusieurs essais de roulage avant d’effectuer son premier vol, le 12 mars 1951, piloté par le Group Captain Gordon Slade.

Il atteint les vitesses désirées, mais suite à d’importants problèmes de stabilité, la dérive est équipée, à son sommet, d’un stabilisateur horizontal triangulaire destiné à faciliter le contrôle de l’appareil. Avec cette surface supplémentaire, la vitesse doit est limitée à 555km/h, loin des vitesses transsoniques attendues pour effectuer les essais.

En septembre 1951, après un grave accident à l’atterrissage, il est décidé de supprimer les parachutes anti-vrille, ainsi que les becs de bord d’attaque installés de façon temporaire. La commande concernant les deux autres exemplaires en cours de construction est annulée et il est décidé de développer un autre appareil, désigné FD.2 (Fairey Delta 2) pour effectuer des essais à vitesse supersonique. Le FD est alors redésigné FD.1 pour éviter toute confusion.

Une fois réparé, le VX350 effectue encore quelques vols avant d’être définitivement endommagé le 6 février 1956 quand, à l’atterrissage, la jambe du train principal droite ne s’est pas déployée. Il est ensuite mis au rebut et utilisé comme cible sur le terrain de tir de Shoeburyness.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Fairey Type R : Désignation d’un projet de chasseur ADAV en réponse à la spécification E.10/47, jamais développé.
  • Fairey Delta : Désignation d'origine du FD.1
  • Fairey FD.1 Delta I : Nouvelle désignation du Fairey Delta après le lancement du programme FD.2 (Fairey Delta 2).

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Fairey FD.1 Delta I voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse normale au décollage : 3 084 kg (6 799 lbs)
  • Hauteur : 3,4 m (11,155 ft)
  • Envergure : 5,96 m (19,554 ft)
  • Longueur : 8 m (26 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 555 km/h (345 mph, 300 kts) après spécifications. 1011 km/h attendus.

Motorisation

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Fairey FD.1 à 23/11/2016 09:46 Jericho
Le Fairey Aviation Company FD.1 est un avion expérimental monoplace, monoréacteur, muni d’une entrée d’air frontale, d’ailes médianes en delta tronqué, d’en empennage en "T" et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

À partir de 1946, Fairey étudie la possibilité de faire décoller un avion à réaction à la verticale. Pour cela, plusieurs appareils sans pilotes équipés de moteurs fusées sont utilisés pour tester les différentes configurations aérodynamiques possibles et les valider. Lorsque le gouvernement demande un chasseur à décollage vertical, ayant pour cadre ses exigences E.10/47, le constructeur britannique exploite les résultats déjà obtenus pour développer le Fairey Type R. Le Ministère de l’Approvisionnement décide d’en faire un avion expérimental, afin d’évaluer les capacités opérationnelles de ce genre d’appareil et étudier le comportement d’avions à réaction aux vitesses transsoniques.

Redésigné Fairey Delta, ou FD, il est motorisé par un turboréacteur Rolls Royce Derwent 8 de 16,0kN. Le fuselage, de section circulaire, est muni à l’avant d’une entrée d’air frontale circulaire. Le cockpit est équipé d’une verrière en goutte d’eau avec d’épais montants métalliques. Les ailes, en position médiane, sont en delta, avec les extrémités tronquées munies de carénages profilés contenant des parachutes anti-vrille. La dérive est également en delta tronqué. Le train d’atterrissage, escamotable, est de type tricycle. La jambe avant prend place sous le nez, alors que le train principal bascule vers l’arrière et s’escamote dans les flancs du fuselage.
Le FD est prévu pour décoller à partir d’une rampe inclinée, mais il est également possible de le faire décoller à la verticale en utilisant des moteurs-fusées d’appoint.

Trois prototypes sont commandés. Les différentes pièces doivent être construites à l’usine de Fairey d’Heaton Chapel, à Stockport, avant d’être conduites par la route à l’aéroport de Ringway, toujours dans la banlieue de Manchester, où les appareils doivent être montés pour y effectuer les essais au sol.

Le premier prototype (VX350) effectue des essais de roulage à partir du 12 mai 1950, avant d’être partiellement démonté et acheminé, toujours par la route, à l’AAEE (Aeroplane and Armament Experimental Establishment) situé sur la base de la RAF de Boscombe Down.
Il y est entièrement remonté et effectue encore plusieurs essais de roulage avant d’effectuer son premier vol, le 12 mars 1951, piloté par le Group Captain Gordon Slade.

Il atteint les vitesses désirées, mais suite à d’importants problèmes de stabilité, la dérive est équipée, à son sommet, d’un stabilisateur horizontal triangulaire destiné à faciliter le contrôle de l’appareil. Avec cette surface supplémentaire, la vitesse doit est limitée à 555km/h, loin des vitesses transsoniques attendues pour effectuer les essais.

En septembre 1951, après un grave accident à l’atterrissage, il est décidé de supprimer les parachutes anti-vrille, ainsi que les becs de bord d’attaque installés de façon temporaire. La commande concernant les deux autres exemplaires en cours de construction est annulée et il est décidé de développer un autre appareil, désigné FD.2 (Fairey Delta 2) pour effectuer des essais à vitesse supersonique. Le FD est alors redésigné FD.1 pour éviter toute confusion.

Une fois réparé, le VX350 effectue encore quelques vols avant d’être définitivement endommagé le 6 février 1956 quand, à l’atterrissage, la jambe du train principal droite ne s’est pas déployée. Il est ensuite mis au rebus et utilisé comme cible sur le terrain de tir de Shoeburyness.


Versions :
Fairey Type R : Désignation d’un projet de chasseur à décollage vertical destiné à répondre à la spécification gouvernementale E.10/47, jamais développé.

Fairey Delta (FD) : Avion expérimental motorisé par un Rolls Royce Derwent 8, à ailes en delta, capable de décoller depuis une rampe inclinée ou éventuellement à la verticale à l’aide de moteurs-fusées d’appoint; trois prototypes commandés (VX350, VX357 et VX364), seul le premier est construit.

Fairey FD.1 : Nouvelle désignation du Fairey Delta après le lancement du programme FD.2 (Fairey Delta 2).


Utilisateurs militaires :
Aucun.
Royaume-Uni : En évaluation de mars 1951 à février 1956 au sein de l’AAEE (Aeroplane and Armament Experimental Establishment).


Caractéristiques :
Equipage : 1
Longueur : 8,00m
Envergure : 5,96m
Hauteur : 3,4m
Masse au décollage : 3’084kg

Moteurs :
Un turboréacteur Rolls Royce Derwent 8 de 16,0kN (1’630kgp).

Performances :
Vitesse max attendue : 1’011km/h
Vitesse max (après modifications): 555km/h

Armement :
Sans.


Liens internet :
https://en.wikipedia.org/wiki/Fairey_Delta_1
http://www.aviastar.org/air/england/fairey_fd-1.php
https://aviation-safety.net/wikibase/wiki.php?id=154049
http://www.airwar.ru/enc/xplane/fd1.html
http://www.all-aero.com/index.php/contactus/45-planes-d-e-f/3458-fairey-fd1
Re: Fairey FD.1 à 23/11/2016 11:56 Clansman
La fiche sur le site

ADAV, faut le dire vite j'ai l'impression…
Re: Fairey FD.1 à 23/11/2016 12:09 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clansman! :)


Clansman a écrit

ADAV, faut le dire vite j'ai l'impression…
À partir d'une rampe, ou avec des fusées d'appoint… Je ne suis même pas sûr qu'ils l'aient essayé une fois, ou plutôt je n'ai rien trouvé sur une tentative de ce genre! :roll:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Nov. 23, 2016, 11:32 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires