Rappels

Histoire de l'appareil

L’Avro 706 Ashton est un avion de transport expérimental à ailes basses effilées, propulsé par quatre réacteurs situés dans deux nacelles sous les ailes, muni d’un empennage conventionnel et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

À la fin des années 1940, le constructeur aéronautique britannique Avro remplace les moteurs à pistons d’un Model 689 Tudor 1 (le VX195) par quatre réacteurs Rolls-Royce Derwent Mk.V. Cette nouvelle configuration est désignée Tudor 8.

Intéressé, le Ministère de l’Approvisionnement britannique commande six appareils motorisés par des réacteurs afin d’effectuer des essais avec ce nouveau type de propulsion sur des avions de transports. Pour répondre à cette demande, Avro modifie rapidement six cellules de Tudor 2 en les équipant de quatre réacteurs Rolls-Royce Nene installés, bien entendu par paire, dans deux nacelles intégrées aux ailes. Autre modification importante : le train d’atterrissage est désormais tricycle. Cette nouvelle version est désignée dans un premier temps Avro 689 Tudor 9, avant d’être rebaptisée Avro 706 Ashton.

Le premier exemplaire effectue son premier vol le 1er septembre 1950.

La structure des cellules des Ashton est entièrement métallique. Le fuselage est cylindrique avec un nez très profilé muni d’un tube Pitot. L’équipage est constitué d’un pilote, d’un copilote, d’un navigateur, d’un radio et d’un ingénieur de vol installés dans le cockpit et dans la partie avant du fuselage. Le reste de la cabine n’est pas équipée pour le transport de passager, l’appareil étant avant tout un avion expérimental. Les ailes, en position basse, sont effilées avec l’extrémité arrondie. Les nacelles des moteurs, de forme rectangulaire, sont installées sous les ailes et leurs parties supérieures sont intégrées dans l’aile. L’empennage horizontal est également effilé et arrondi à ses extrémités alors que la dérive est carrée. Le train d’atterrissage tricycle s’escamote sous le nez et dans les nacelles des moteurs.

Les six appareils sont conçus selon quatre versions différentes et sont immatriculés de WB490 à WB494 et WE670. Les modifications sont minimes, le Mk.2 est spécialement dédié aux recherches sur le comportement à haute altitude de la propulsion par réacteur, les Mk.3 sont équipés de deux nacelles à bombes sous les ailes et le Mk.4 est muni d’un compartiment ventral pressurisé pour y installer un opérateur bombardier.

Les Ashton sont également utilisés par Rolls-Royce et Bristol Siddeley pour effectuer différents tests de moteurs (R.R. Conway et B.S. Olympus et Orpheus). Ces propulseurs sont montés sous les ailes ou sous le fuselage. Un exemplaire est également apparu dans le film britannique des années 1960 "Cone of Silence" dans lequel il figure l’"Atlas Phoenix".

Bien qu’utilisé à des fins expérimentales au profit du gouvernement et de motoristes britanniques, l’Avro 706 Ashton est assez rapidement dépassé par le premier avion de ligne à réaction du Royaume Uni, le D e Havilland DH 106 Comet.

De nos jours, la partie avant du fuselage de l’Ashton WB491 est encore visible au Newark Air Museum.

Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Avro Ashton Mk.1 : Conversion du Tudor 2 G-AJJV.
  • Avro Ashton Mk.2 : Exemplaire dédié aux recherches sur le comportement à haute altitude de la propulsion par réacteur.
  • Avro Ashton Mk.3 : 3 exemplaires équipés de deux nacelles à bombes sous les ailes.
  • Avro Ashton Mk.4 : Exemplaire muni d’un compartiment ventral pour un opérateur bombardier.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Avro Ashton Mk.1 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 37 195 kg (82 000 lbs)
  • Masse à vide : 23 440 kg (51 676 lbs)
  • Surface alaire : 132 m² (1 421 sq. ft)
  • Hauteur : 9,53 m (31,266 ft)
  • Envergure : 36,58 m (120,013 ft)
  • Longueur : 27,29 m (89,534 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 707 km/h (439 mph, 382 kts)
  • Vitesse de croisière : 654 km/h (406 mph, 353 kts)
  • Distance franchissable : 2 776 km (1 725 mi, 1 499 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 344 m (40 500 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 14,7 m/s (48,228 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 177,576 kg/m² (36,37 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 281,777 kg/m² (57,712 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 4 réacteurs à compresseur centrifuge Rolls-Royce Nene 6
  • Puissance unitaire : 2 268 kgp (22 kN, 5 000 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Avro 706 Ashton à 16/11/2016 09:41 Jericho
L’Avro 706 Ashton est un avion de transport expérimental à ailes basses effilées, propulsé par quatre réacteurs situés dans deux nacelles sous les ailes, muni d’un empennage conventionnel et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

À la fin des années 1940, le constructeur aéronautique britannique Avro remplace les moteurs à pistons d’un Model 689 Tudor 1 (le VX195) par quatre réacteurs Rolls-Royce Derwent Mk.V. Cette nouvelle configuration est désignée Tudor 8.
Intéressé, le Ministère de l’Approvisionnement britannique commande six appareils motorisés par des réacteurs afin d’effectuer des essais avec ce nouveau type de propulsion sur des avions de transports. Pour répondre à cette demande, Avro modifie rapidement six cellules de Tudor 2 en les équipant de quatre réacteurs Rolls-Royce Nene installés, bien entendu par paire, dans deux nacelles intégrées aux ailes. Autre modification importante : le train d’atterrissage est désormais tricycle. Cette nouvelle version est désignée dans un premier temps Avro 689 Tudor 9, avant d’être rebaptisée Avro 706 Ashton.

Le premier exemplaire effectue son premier vol le 1er septembre 1950.
La structure des cellules des Ashton est entièrement métallique. Le fuselage est cylindrique avec un nez très profilé muni d’un tube Pitot. L’équipage est constitué d’un pilote, d’un copilote, d’un navigateur, d’un radio et d’un ingénieur de vol installés dans le cockpit et dans la partie avant du fuselage. Le reste de la cabine n’est pas équipée pour le transport de passager, l’appareil étant avant tout un avion expérimental. Les ailes, en position basse, sont effilées avec l’extrémité arrondie. Les nacelles des moteurs, de forme rectangulaire, sont installées sous les ailes et leurs parties supérieures sont intégrées dans l’aile. L’empennage horizontal est également effilé et arrondi à ses extrémités alors que la dérive est carrée. Le train d’atterrissage tricycle s’escamote sous le nez et dans les nacelles des moteurs.

Les six appareils sont conçus selon quatre versions différentes et sont immatriculés de WB490 à WB494 et WE670. Les modifications sont minimes, le Mk.2 est spécialement dédié aux recherches sur le comportement à haute altitude de la propulsion par réacteur, les Mk.3 sont équipés de deux nacelles à bombes sous les ailes et le Mk.4 est muni d’un compartiment ventral pressurisé pour y installer un opérateur bombardier.

Les Ashton sont également utilisés par Rolls-Royce et Bristol Siddeley pour effectuer différents tests de moteurs (R.R. Conway et B.S. Olympus et Orpheus). Ces propulseurs sont montés sous les ailes ou sous le fuselage. Un exemplaire est également apparu dans le film britannique des années 1960 "Cone of Silence" dans lequel il figure l’"Atlas Phoenix".

Bien qu’utilisé à des fins expérimentales au profit du gouvernement et de motoristes britanniques, l’Avro 706 Ashton est assez rapidement dépassé par le premier avion de ligne à réaction du Royaume Uni, le de Havilland DH 106 Comet.

De nos jours, la partie avant du fuselage de l’Ashton WB491 est encore visible au Newark Air Museum.


Versions :
Mk.1 : Conversion du Tudor 2 G-AJJV, immatriculé WB490 et utilisé de septembre 1950 jusqu’en 1957 par l’A&AEE (Aeroplane and Armament Experimental Establishment).

Mk.2 : Conversion du Tudor 2 G-AJJW, immatriculé WB491 et utilisé jusqu’en 1957 par le RAE (Royal Aircraft Establishment) pour tester différents moteurs montés sous la partie médiane du fuselage.

Mk.3 : Trois Tudor 2 (G-AJJX, G-AJJY et G-AJKA) convertis et immatriculés WB492, WB493 et WE670, ils ont une section interne pressurisée plus petite que les précédents et deux points d’attaches sous les ailes pour des nacelles lance-bombes ou des réacteurs à tester.
Le WB492 est muni d’un radar de recherche et de nacelles sous les ailes pour larguer de petites bombes afin d’en étudier la trajectoire, il est utilisé par le RAE (Royal Aircraft Establishment) de 1952 à 1955.
Le WB493 est utilisé par la Bristol Aeroplane Company de 1952 à 1962 comme banc d’essai pour différents moteurs, en 1956 il bat le record du monde d’altitude dans sa catégorie en volant à 19’406m.
Le WE630 est utilisé de 1952 à 1962 par l’A&AEE (Aeroplane and Armament Experimental Establishment) pour étudier la trajectoire des bombes larguées, il est ensuite cédé à Rolls-Royce pour être utilisé comme banc d'essai pour ses propulseurs.

Mk.4 : Un Tudor 2 converti, immatriculé WB494, muni d’un compartiment ventral pour un opérateur-bombardier, utilisé par le RAE (Royal Aircraft Establishment) jusqu’en 1962 pour étudier le guidage visuel des bombardements.


Utilisateurs militaires :
Royaume Uni : 2 exemplaires utilisés par l’A&AEE (Aeroplane and Armament Experimental Establishment) et 3 exemplaires par le RAE (Royal Aircraft Establishment).


Caractéristiques :
Equipage : 5
Passagers : 0
Longueur : 27,29m
Envergure : 36,58m
Hauteur : 9,53m
Surface alaire : 132m2
Masse à vide : 23’440kg
Masse maximale au décollage : 37’195kg

Moteurs :
Quatre réacteurs Rolls-Royce Nene 6 de 22kN (2’243kgp) chacun.

Performances :
Vitesse max : 707km/h
Vitesse de croisière : 654km/h
Vitesse ascensionnelle : 14,7m/s
Plafond opérationnel : 12’344m
Distance franchissable : 2’776km

Armement :
Sans.
Eventuellement des bombes (d’exercice) larguées par certains appareils équipés de nacelles lance-bombes.


Liens internet :
https://en.wikipedia.org/wiki/Avro_Ashton
http://www.aviastar.org/air/england/avro_ashton.php
http://britishaviation-ptp.com/avro706.html
http://www.airwar.ru/enc/xplane/ashton.html
Re: Avro 706 Ashton à 16/11/2016 13:11 Clansman
La fiche sur le site
Re: Avro 706 Ashton à 16/11/2016 22:54 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clansman. :)
Re: Avro 706 Ashton à 20/11/2016 16:41 Nico2
Merci Jericho pour cette fiche. :)

Toujours un plaisir de découvrir ces nouvelles fiches.
Re: Avro 706 Ashton à 20/11/2016 21:46 Jericho

Nico2 a écrit

Merci Jericho pour cette fiche. :)

Toujours un plaisir de découvrir ces nouvelles fiches.
C'est clair que certains appareils sont moins "sexys" que d'autres, ou peut-être moins spectaculaires, mais ils méritent aussi leur fiche pour avoir participé à l'histoire de l'aviation militaire. :salut:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Nov. 16, 2016, 9:55 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires