Rappels

Histoire de l'appareil

Le couplage inertiel avait entraîné un bon nombre d'accidents, parfois mortels, en particulier avec les premiers avions expérimentaux américains destinés aux hautes vitesses.

L'US Navy eut donc l'idée d'entraîner ses pilotes à affronter ce couplage inertiel, non pas sur des avions à réaction car trop dangereux, mais sur des planeurs plus sécurisants, car plus lents et plus faciles à contrôler. Elle choisit comme base le Schweizer SGS 2-32, un biplace.

L'US Navy commanda 4 SGS 2-32 sous la désignation X-26 "Frigate". Ils furent déclinés en 2 versions : le X-26A non motorisé, c'est-à-dire un 2-32 non modifié, et le X-26B motorisé. Le premier vola pour la première fois le 3 juillet 1962 et était strictement destiné à l'entraînement. Le dernier devait répondre au besoin d'une plate-forme d'observation et de surveillance discrète et peu bruyante.

Les 2 Schweizer X-26B, 67-15345 et 67-15346, furent portés au standard QT-2 (QT pour Quiet Thruster) par la division Missiles & Espace de Lockheed. Le QT-1 monoplace était prévu mais ne fut jamais construit. Ils reçurent un moteur Continental O-200-A de 100 hp et une hélice Ole Fahlin quadripale, en bois et à pas fixe. Le premier vol sous cette forme eut lieu en juillet 1967, et les essais montrent que l'appareil a une faible signature acoustique.

Ces deux appareils furent portés au nouveau standard QT-2PC (Project Prize Crew), avec une avionique GFE et un camouflage pour les opérations de nuit. Ils volèrent sous cette forme à partir de décembre 1967. En janvier 1968, lors de l'offensive du Têt, ils furent évalués avec succès lors de missions d'observation furtive. Ils ouvrirent alors la voie au YO-3A Quiet Star. A leur retour aux États-Unis en 1969, ils furent retirés du service.

Le X-26B n°1, immatriculé N2471W, semble avoir servi de réserve de pièces détachées et sa localisation actuelle est inconnue. Le n°2, immatriculé N2472W, a été remis au standard d'origine et est actuellement utilisé par Mile High Gliding à Boulder, dans le Colorado, pour des démonstrations aériennes.

Un X-26A s'écrasa en mars 1971, et un autre le 18 mai 1972, tuant tous deux leur pilote. En tout, 3 X-26A s'écrasèrent, et furent remplacés à chaque fois nombre pour nombre. Le X-26A serait toujours en service aujourd'hui, l'US Navy disposant encore d'un, peut-être deux exemplaires au sein de l'U.S. Naval Test Pilot School : cela en fait l'avion expérimental américain ayant la plus longue carrière, mais aussi la plus secrète. Un X-26A est exposé au musée de l'US Army à Fort Rucker : d'après une autre source, il s'agirait du second X-26B.

Versions référencées

  • Schweizer X-26A : Version planeur destinée à l'entraînement. 5 exemplaires, dont 3 pour remplacement.
  • Schweizer X-26B : Version motorisée, 2 exemplaires.
  • Schweizer QT-1 : Version monoplace, ne fut jamais construite.
  • Schweizer QT-2 : X-26B modifiés pour servir de démonstrateur au futur YO-3A.
  • Schweizer QT-2PC Prize Crew : X-26B modifiés ayant servi de prototypes pour le YO-3A.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Schweizer X-26A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Allongement : 18
  • Masse maxi au décollage : 649 kg (1 430 lbs)
  • Masse à vide : 389 kg (857 lbs)
  • Surface alaire : 17 m² (180 sq. ft)
  • Hauteur : 2,74 m (8,99 ft)
  • Envergure : 17,37 m (56,988 ft)
  • Longueur : 7,92 m (25,984 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 254 km/h (158 mph, 137 kts)
  • Taux de chute minimum : 0,6 m/s (1,97 ft/s)
  • Plafond opérationnel : 5 639 m (18 500 ft)
  • Charge alaire, à vide : 23,246 kg/m² (4,76 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 38,788 kg/m² (7,944 lbs/sq. ft)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Schweizer X-26 à 04/11/2016 07:09 Clansman
Le couplage inertiel avait entraîné un bon nombre d'accidents, parfois mortels, en particulier avec les premiers avions expérimentaux américains destinés aux hautes vitesses.

L'US Navy eut donc l'idée d'entraîner ses pilotes à affronter ce couplage inertiel, non pas sur des avions à réaction car trop dangereux, mais sur des planeurs plus sécurisants, car plus lents et plus faciles à contrôler. Elle choisit comme base le Schweizer SGS 2-32, un biplace.

L'US Navy commanda 4 SGS 2-32 sous la désignation X-26 "Frigate". Ils furent déclinés en 2 versions : le X-26A non motorisé, c'est-à-dire un 2-32 non modifié, et le X-26B motorisé. Ce dernier devait répondre au besoin d'une plate-forme d'observation et de surveillance discrète et peu bruyante.

Les 2 Schweizer X-26B, 67-15345 et 67-15346, furent portés au standard QT-2 (QT pour Quiet Thruster) par la division Missiles & Espace de Lockheed. Le QT-1 monoplace était prévu mais ne fut jamais construit. Ils reçurent un moteur Continental O-200 de 100 hp et une hélice Ole Fahlin quadripale, en bois et à pas fixe. Le premier vol sous cette forme eut lieu en juillet 1967, et les essais montrent que l'appareil a une faible signature acoustique.

Ces deux appareils furent portés au nouveau standard QT-2PC (Project Prize Crew), avec une avionique GFE et un camouflage pour les opérations de nuit. Ils volèrent sous cette forme à partir de décembre 1967. En janvier 1968, lors de l'offensive du Têt, ils furent évalués avec succès lors de missions d'observation furtive. Ils ouvrirent alors la voie au YO-3A Quiet Star. A leur retour aux États-Unis en 1969, ils furent retirés du service.

Le X-26B n°1, immatriculé N2471W, semble avoir servi de réserve de pièces détachées et sa localisation actuelle est inconnue. Le n°2, immatriculé N2472W, a été remis au standard d'origine et est actuellement utilisé par Mile High Gliding à Boulder, dans le Colorado, pour des démonstrations aériennes.

Un X-26A s'écrasa en mars 1971, et un autre le 18 mai 1972, tuant tous deux leur pilote. En tout, 3 X-26A s'écrasèrent, et furent remplacés nombre pour nombre. Le X-26A est toujours en service aujourd'hui, l'US Navy disposant encore d'un, peut-être deux exemplaires au sein de l'U.S. Naval Test Pilot School : cela en fait l'avion expérimental américain ayant la plus longue carrière, mais aussi la plus secrète. Un X-26A est exposé au musée de l'US Army à Fort Rucker : d'après une autre source, il s'agirait du second X-26B.




https://www.aviationsmilitaires.net/v2/base/view/Model/24.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Schweizer_X-26_Frigate

https://en.wikipedia.org/wiki/Schweizer_X-26_Frigate

http://www.navair.navy.mil/index.cfm?fuseaction=home.displayPlatform&key=D1024441-9347-451A-8E17-BEC1FE5C47DE

http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/x-26.htm
Re: Schweizer X-26 à 04/11/2016 07:59 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Nov. 4, 2016, 7:15 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires