Rappels

Histoire de l'appareil

En mai 1946, l'USAF lança le programme NEPA (Nuclear Energy for the Propulsion of Aircraft) qui, comme son nom l'indique, consistait à étudier la faisabilité de la propulsion par énergie nucléaire d'un avion. Un tel appareil devrait tenir en vol des semaines sans devoir être ravitaillé. Le NEPA fut remplacé par le programme ANP (Aircraft Nuclear Propulsion) en mai 1951.

Dans le cadre de ce dernier programme, Convair fut chargé de modifier 2 B-36 sous le projet MX-1589. Le premier d'entre eux devait étudier quelles protections seraient nécessaires pour emporter un réacteur nucléaire. L'autre, le X-6 proprement dit, devait être propulsé par ce même réacteur.

Le premier B-36 modifié fut appelé NTA (Nuclear Test Aircraft) : il s'agissait d'un B-36H-20-CF (Serial Number 51-5712), qui avait été endommagé le 1er septembre 1952 par une tornade à Caswell AFB. Cet avion fut successivement redesigné XB-36H puis NB-36H.

Un réacteur nucléaire refroidi par air et fournissant 3 MegaWatt fut placé dans sa soute à bombes. Celui-ci était nommé ASTR (Aircraft Shield Test Reactor) et était opérationnel, mais non destiné à propulser l'avion. Son seul but était d'évaluer les effets des radiations sur les systèmes de l'avion.

L'équipage était protégé par un bouclier de 12 tonnes de plomb et caoutchouc, placé dans le nez de l'appareil. Le pare-brise fut remplacé par un autre en plexiglas de 6 pouces d'épaisseur (15 cm). Les taux de radiations mesurés furent comparés avec des niveaux établis afin de calculer le meilleur taux de protection/poids pour des bombardiers propulsés par le nucléaire.

Le NTA effectua 215 heures de vol dont 89 où le réacteur était en fonctionnement. Il vola 47 fois entre le 17 septembre 1955 et mars 1957. Il fut ferraillé en 1958 à Forth Worth après la fin du Nuclear Aircraft Program. Le réacteur lui-même fut transféré au National Aircraft Research Facility.

Le programme continua sur le futur X-6 : Il devait être propulsé par 4 réacteurs X-39 (J53 dans la nomenclature militaire américaine) de 5200 lbf chacun, ainsi que par les 6 Pratt & Whitney R-4360-53 de 3800 hp qui restaient eux conventionnels.

Le réacteur X-39 était un J47 modifié pour utiliser l'énergie nucléaire comme carburant, cette énergie venant d'un réacteur nucléaire P-1. Le coeur du réacteur est alors utilisé comme source de chaleur pour le flux d'air de la turbine, au lieu de brûler du carburant. L'un des défauts de ce concept est qu'il fallait maintenir un flux d'air pour refroidir le réacteur, même lorsque l'avion était au sol.

General Electric construisit 2 prototypes de moteurs, tandis qu'un hangar de 110 m fut construit à Test Area North pour loger le futur appareil. Une piste de pas moins de 4600 m devait être construite, car les officiels s'attendaient à ce qu'un appareil propulsé par le nucléaire soit très lourd. Mais les résultats obtenus par le NTA firent que l'ensemble du programme fut annulé en 1961. Les deux prototypes construits par General Electric peuvent encore être vus à l'extérieur de l'Experimental Breeder Reactor I à Arco, dans l'Idaho.

Le NB-36H et le X-6 eurent des homologues en Union soviétique dans les années 1960, respectivement le Tu-95LAL et le Tu-119. Ils furent eux aussi abandonnés. Le NB-36H est l'unique exemple connu d'avion américain doté d'un réacteur nucléaire en marche.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Convair X-6 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 163 293 kg (360 000 lbs)
  • Surface alaire : 443 m² (4 770 sq. ft)
  • Hauteur : 14,26 m (46,785 ft)
  • Envergure : 70 m (230 ft)
  • Longueur : 49,38 m (162,008 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 628 km/h (390 mph, 339 kts)
  • Plafond opérationnel : 12 192 m (40 000 ft)
  • Charge alaire, au décollage : 368,485 kg/m² (75,472 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 4 réacteurs General Electric J53
  • Puissance unitaire : 2 359 kgp (23 kN, 5 200 lbf)
  • 6 moteurs à cylindres en étoile Pratt & Whitney R-4360-53 Wasp Major
  • Puissance unitaire : 2 834 kW (3 853 ch, 3 800 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Convair X-6 à 25/10/2016 08:38 Clansman
En mai 1946, l'USAF lança le programme NEPA (Nuclear Energy for the Propulsion of Aircraft) qui, comme son nom l'indique, consistait à étudier la faisabilité de la propulsion par énergie nucléaire d'un avion. Un tel appareil devrait tenir en vol des semaines sans devoir être ravitaillé. Le NEPA fut remplacé par le programme ANP (Aircraft Nuclear Propulsion) en mai 1951.

Dans le cadre de ce dernier programme, Convair fut chargé de modifier 2 B-36 sous le projet MX-1589. Le premier d'entre eux devait étudier quelles protections seraient nécessaires pour emporter un réacteur nucléaire. L'autre, le X-6 proprement dit, devait être propulsé par ce même réacteur.

Le premier B-36 modifié fut appelé NTA (Nuclear Test Aircraft) : il s'agissait d'un B-36H-20-CF (Serial Number 51-5712), qui avait été endommagé le 1er septembre 1952 par une tornade à Caswell AFB. Cet avion fut successivement redesigné XB-36H puis NB-36H.

Un réacteur nucléaire refroidi par air et fournissant 3 MegaWatt fut placé dans sa soute à bombes. Celui-ci était nommé ASTR (Aircraft Shield Test Reactor) et était opérationnel, mais non destiné à propulser l'avion. Son seul but était d'évaluer les effets des radiations sur les systèmes de l'avion.

L'équipage était protégé par un bouclier de 12 tonnes de plomb et caoutchouc, placé dans le nez de l'appareil. Le pare-brise fut remplacé par un autre en plexiglas de 6 pouces d'épaisseur (15 cm). Les taux de radiations mesurés furent comparés avec des niveaux établis afin de calculer le meilleur taux de protection/poids pour des bombardiers propulsés par le nucléaire.

Le NTA effectua 215 heures de vol dont 89 où le réacteur était en fonctionnement. Il vola 47 fois entre le 17 septembre 1955 et mars 1957. Il fut ferraillé en 1958 à Forth Worth après la fin du Nuclear Aircraft Program. Le réacteur lui-même fut transféré au National Aircraft Research Facility.

Le programme continua sur le futur X-6 : Il devait être propulsé par 4 réacteurs X-39 (J53 dans la nomenclature militaire américaine) de 5200 lbf chacun, ainsi que par les 6 Pratt & Whitney R-4360-53 de 3800 hp qui restaient eux conventionnels.

Le réacteur X-39 était un J47 modifié pour utiliser l'énergie nucléaire comme carburant, cette énergie venant d'un réacteur nucléaire P-1. Le coeur du réacteur est alors utilisé comme source de chaleur pour le flux d'air de la turbine, au lieu de brûler du carburant. L'un des défauts de ce concept est qu'il fallait maintenir un flux d'air pour refroidir le réacteur, même lorsque l'avion était au sol.

General Electric construisit 2 prototypes de moteurs, tandis qu'un hangar de 110 m fut construit à Test Area North pour loger le futur appareil. Une piste de pas moins de 4600 m devait être construite, car les officiels s'attendaient à ce qu'un appareil propulsé par le nucléaire soit très lourd. Mais les résultats obtenus par le NTA firent que l'ensemble du programme fut annulé en 1961. Les deux prototypes construits par General Electric peuvent encore être vus à l'extérieur de l'Experimental Breeder Reactor I à Arco, dans l'Idaho.

Le NB-36H et le X-6 eurent des homologues en Union soviétique dans les années 1960, respectivement le Tu-95LAL et le Tu-119. Ils furent eux aussi abandonnés. Le NB-36H est l'unique exemple connu d'avion américain doté d'un réacteur nucléaire en marche.





https://fr.wikipedia.org/wiki/Convair_X-6

http://jpcolliat.free.fr/x6/x6-4.htm

https://en.wikipedia.org/wiki/Convair_X-6

http://home.windstream.net/jmustain/X6.htm

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/xplane/x6.html&prev=search
Re: Convair X-6 à 25/10/2016 13:28 Clansman
La fiche sur le site
Re: Convair X-6 à 31/10/2016 15:49 Jericho
Avoir un réacteur nucléaire au dessus de sa tête, mouais… En tout cas l'appareil est énorme, autant que le B-36, et quelle masse au décollage! :shock:
Re: Convair X-6 à 20/11/2016 13:40 Nico2
Sacré projet que celui-ci :) .

Du temps où le nucléaire était l'alpha et l'oméga.

La dénomination Peacemaker est judicieusement choisie.
Re: Convair X-6 à 21/11/2016 08:11 Clansman
Peacemaker, c'était pour le B-36 de base, qui est deux fois plus gros qu'un B-29 à la louche.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 25 octobre 2016 08:45, modifié le . ©AviationsMilitaires