Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Essais en vol
  • Constructeur : drapeau Tsybine
  • 2 appareils construits (cellules neuves)

Histoire de l'appareil

A l'issue de la seconde guerre mondiale, les soviétiques s'intéressent aux travaux allemands et à l'aviation à réaction. Dans cette optique, l'institut de recherche aéronautique de Gromov, le LII-MAP, confie à Tsybin (OKB-256) une étude sur les profils d'ailes adaptées aux vitesses transsoniques voire supersoniques. Tsybin était plutôt spécialisé dans les planeurs de transport et d'assaut. Dès 1946, des maquettes sont testées dans les tunnels de soufflerie du TsaGi.

V Beresnev de son côté conçoit un nouveau fuselage, le Ts-1 ou LL (Laboratoire volant en russe) qui recevra 3 types d'ailes différents : la première est une aile droite effilée, en flèche classique, la deuxième une aile en flèche inversée comme sur le Ju 287 et la dernière une aile en flèche classique. Toute ces ailes avaient la même surface alaire, soit 10 m².

Le premier Ts-1 (également désigné LL-1) était entièrement en bois et propulsé par un moteur-fusée à carburant solide Kartukov PRD-1500 de 1500 kgp. L'aile droite était médiane, sans dièdre, avec une incidence de 2° et une épaisseur relative de 5%. Les ailerons et les volets étaient actionnés pneumatiquement, avec un réservoir d'air comprimé. Le train d'atterrissage était constitué de skis. L'empennage était cruciforme.

Le premier vol fut effectué à la mi-1947 entre les mains d'Ivanov. 30 vols furent effectués, avec comme autres pilotes Amet Khan Sultan, S N Anokhin et N S Rybko. La plupart du temps, le Ts-1 était remorqué par un Tu-2, puis largué entre 5 et 7000 mètres d'altitude. Il piquait alors selon un angle de 45 à 60° et actionnait son moteur, qui fonctionnait pendant 8 à 10 secondes.

Le second Ts-1 fut doté pendant l'hiver 1947-1948 d'une aile en flèche inversée de 30°, avec un dièdre de 12°. Elle était construite en duralumin car le bois semblait trop risqué. L'empennage avait une flèche de 40°. Désigné LL-3, il effectua son premier vol en 1948. Un ballast d'eau simulait l'instrumentation lors des premiers vols et était largué avant l'atterrissage. D'autres ballasts furent installés dans le nez et la queue pour rééquilibrer l'appareil.

Plus de 100 vols furent effectués, sans problèmes particuliers. Il décollait parfois à partir d'un chariot largable similaire à celui du Me 163. Les ailes étaient parfois dotées de brins de laine et les photographies obtenues servaient à visualiser l'écoulement. Il atteignit une vitesse de Mach 0,97 (1200 km/h) et apporta beaucoup de données utiles. Les LL-1 et -3 furent considérés d'un excellent rapport qualité/prix de ce dernier fait.

Le LL-1 fut doté de l'aile en flèche classique (30° également) pour devenir le LL-2, mais il ne vola jamais sous cette forme. A l'époque, des appareils comme le MiG-15 ou le La-15 volaient déjà.

Tsybin travailla sur d'autres projets, dont des avions de reconnaissance supersoniques, avant d'être rattaché au bureau d'études de Myasishchev en 1959. Ensuite, il participa à la conquête spatiale sous l'égide de Korolev.

Versions référencées

  • Tsybine Ts-1 : Désignation générique des Tsybine LL.
  • Tsybine LL-1 : 1er prototype, à ailes droites.
  • Tsybine LL-2 : Tsybin LL-1 modifié avec une aile en flèche. Ne vola jamais.
  • Tsybine LL-3 : 2nd exemplaire avec une aile en flèche inversée.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Tsybine LL-1 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi à l'atterrissage : 1 100 kg (2 425 lbs)
  • Masse maxi au décollage : 2 039 kg (4 495 lbs)
  • Masse à vide : 1 000 kg (2 205 lbs)
  • Surface alaire : 10,2 m² (109,792 sq. ft)
  • Envergure : 7,1 m (23,294 ft)
  • Longueur : 8,98 m (29,462 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 1 050 km/h (652 mph, 567 kts)
  • Vitesse d'atterrissage : 120 km/h (75 mph, 65 kts)
  • Mach maximal HA : Mach 0,87
  • Charge alaire, à vide : 98,039 kg/m² (20,08 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 199,902 kg/m² (40,943 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur-fusée Kartukhov PRD-1500
  • Puissance unitaire : 1 500 kgp (15 kN, 3 307 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Tsybine LL à 08/10/2016 07:25 Clansman
A l'issue de la seconde guerre mondiale, les soviétiques s'intéressent aux travaux allemands et à l'aviation à réaction. Dans cette optique, l'institut de recherche aéronautique de Gromov, le LII-MAP, confie à Tsybin (OKB-256) une étude sur les profils d'ailes adaptées aux vitesses transsoniques voire supersoniques. Tsybin était plutôt spécialisé dans les planeurs de transport et d'assaut. Dès 1946, des maquettes sont testées dans les tunnels de soufflerie du TsaGi.

V Beresnev de son côté conçoit un nouveau fuselage, le Ts-1 ou LL (Laboratoire volant en russe) qui recevra 3 types d'ailes différents : la première est une aile droite effilée, en flèche classique, la deuxième une aile en flèche inversée comme sur le Ju 287 et la dernière une aile en flèche classique. Toute ces ailes avaient la même surface alaire, soit 10 m².

Le premier Ts-1 (également désigné LL-1) était entièrement en bois et propulsé par un moteur-fusée à carburant solide Kartukov PRD-1500 de 1500 kgp. L'aile droite était médiane, sans dièdre, avec une incidence de 2° et une épaisseur relative de 5%. Les ailerons et les volets étaient actionnés pneumatiquement, avec un réservoir d'air comprimé. Le train d'atterrissage était constitué de skis. L'empennage était cruciforme.

Le premier vol fut effectué à la mi-1947 entre les mains d'Ivanov. 30 vols furent effectués, avec comme autres pilotes Amet Khan Sultan, S N Anokhin et N S Rybko. La plupart du temps, le Ts-1 était remorqué par un Tu-2, puis largué entre 5 et 7000 mètres d'altitude. Il piquait alors selon un angle de 45 à 60° et actionnait son moteur, qui fonctionnait pendant 8 à 10 secondes.

Le second Ts-1 fut doté pendant l'hiver 1947-1948 d'une aile en flèche inversée de 30°, avec un dièdre de 12°. Elle était construite en duralumin car le bois semblait trop risqué. L'empennage avait une flèche de 40°. Désigné LL-3, il effectua son premier vol en 1948. Un ballast d'eau simulait l'instrumentation lors des premiers vols et était largué avant l'atterrissage. D'autres ballasts furent installés dans le nez et la queue pour rééquilibrer l'appareil.

Plus de 100 vols furent effectués, sans problèmes particuliers. Il décollait parfois à partir d'un chariot largable similaire à celui du Me 163. Les ailes étaient parfois dotées de brins de laine et les photographies obtenues servaient à visualiser l'écoulement. Il atteignit une vitesse de Mach 0,97 (1200 km/h) et apporta beaucoup de données utiles. Les LL-1 et -3 furent considérés d'un excellent rapport qualité/prix de ce dernier fait.

Le LL-1 fut doté de l'aile en flèche classique (30° également) pour devenir le LL-2, mais il ne vola jamais sous cette forme. A l'époque, des appareils comme le MiG-15 ou le La-15 volaient déjà.

Tsybin travailla sur d'autres projets, dont des avions de reconnaissance supersoniques, avant d'être rattaché au bureau d'études de Myasishchev en 1959. Ensuite, il participa à la conquête spatiale sous l'égide de Korolev.




http://xplanes.free.fr/florov/afr-8.html

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php/topic,17092.0

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=it&u=https://it.wikipedia.org/wiki/Tsybin_Ts-1&prev=search

http://testpilot.ru/russia/tsybin/ts/1/ts1_e.htm

http://www.aviastar.org/air/russia/tsybin_ll-3.php
Re: Tsybine LL à 08/10/2016 07:53 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Oct. 8, 2016, 7:31 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires