Histoire de l'appareil

Le SIAI-Marchetti SV-20 est un projet d’hélicoptère hybride capable de transporter jusqu’à douze passagers, propulsé par deux turbines situées sur de petites ailes en position haute, muni d’un rotor de sustentation et d’un rotor de queue bipales et de patins.

C’est en 1968 que le constructeur aéronautique italien SIAI-Marchetti, installé près de Varese, met en place sa "Sezione Volo Verticale" sous la direction du Dr. Emilio Bianchi. Cette nouvelle division commence l’étude du SV-20A (A = Alato, "ailé" en français) et du SV-20C (C = Convertibile, "convertible") équipé d’une hélice propulsive, en juillet de la même année. L’objectif est de proposer un hélicoptère capable de transporter une douzaine de passagers à une vitesse de 390km/h.

En décembre 1968, la fabrication des composants dynamiques et d’une partie de la cellule débute. Des essais en soufflerie sont effectués dans les universités de Turin, Milan et Pise afin de peaufiner l’aérodynamisme de l’appareil. Une maquette grandeur nature du SV-20A est présentée durant le Salon du Bourget en 1969.

Le SV-20A possède un cockpit dont les grandes vitres permettent une bonne visibilité au pilote et au copilote installés sur deux sièges côte-à-côte. La longue cabine de section carrée permet de transporter jusqu’à douze passagers ou 1’250kg de fret. La poutre de queue est munie de stabilisateurs horizontaux et se termine avec une dérive équipée d’une hélice anticouple bipale. Le train d’atterrissage est constitué d’une paire de patins. Au-dessus de la cabine, un haut carénage profilé protège l’arbre de transmission du rotor de sustentation. Ce dernier est muni de deux larges pales. À la base de ce carénage sont installées deux petites ailes qui permettent de décharger en partie le rotor de sustentation en vol horizontal. Elles supportent les deux turbines United Aircraft of Canada PT6C installées dans des nacelles. D’une puissance maximale de 912ch, elles sont fabriquées par Motoren-und-Turbinen-Union (le successeur de MAN) en Allemagne. Par la suite, il est prévu de pouvoir également motoriser les SV-20 avec des turbines Turbomeca Astazou XIVA ou Rolls-Royce RS.360 selon les préférences des clients.

Sur la version SV-20C, la turbine de droite est équipée d’une hélice propulsive tripale à pas variable. Cette modification, qui n’augmente la masse à vide que de 80kg, permet une augmentation de la vitesse de 110km/h, la faisant passer ainsi à 390km/h. À cette vitesse, les ailes déchargent suffisamment le rotor de sustentation pour qu’il tourne moins vite, lui évitant ainsi d’atteindre des vitesses trop élevées. Cela permet également de ne plus avoir besoin d’utiliser le rotor anticouple, la propulsion asymétrique assurée par l’hélice propulsive et la dérive sont suffisantes au contrôle, qui est également assuré par les ailerons installés sur les ailes.

Plusieurs projets sont à l’étude dès 1970, soit un appareil muni d’un rotor de queue à fenestron et une version munie de deux hélices propulsives permettant des vitesses de l’ordre de 460km/h.

En janvier 1972, trois prototypes sont en cours de montage et SIAI- Marchetti est en pourparlers avec la FAA et le RAI (Registro Aeronautico Italiano) pour obtenir les certifications internationales en 1975, après les essais en vols. Les prévisions du constructeur sont un marché de 500 appareils, dont plusieurs dizaines à l’armée et la marine italienne pour des missions de transport, d’évacuation sanitaire, de guerre électronique et de recherche et sauvetage. À ce moment-là, le constructeur demande des fonds au gouvernement italien pour lui permettre de terminer le développement de cet appareil dans les meilleurs délais.

Agusta, qui était déjà propriétaire de 30% des parts de marché de SIAI-Marchetti depuis 1970, achète de nouvelles parts de l’entreprise et devient actionnaire majoritaire en 1973… le programme SV-20 est abandonné cette année-là.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

SIAI-Marchetti SV-20C voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Diamètre du rotor de queue : 2,5 m (8,202 ft)
  • Surface du rotor de queue : 4,91 m² (52,851 sq. ft)
  • Masse maxi au décollage : 4 000 kg (8 818 lbs)
  • Masse à vide : 1 950 kg (4 299 lbs)
  • Surface du rotor : 129,82 m² (1 397,371 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 12,68 m (41,601 ft)
  • Hauteur : 3,55 m (11,647 ft)
  • Envergure : 6 m (20 ft)
  • Longueur : 15,63 m (51,28 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 390 km/h (242 mph, 211 kts)
  • Vitesse de croisière : 352 km/h (219 mph, 190 kts)
  • Endurance maximale : 3 h 40 mn.
  • Distance franchissable : 815 km (506 mi, 440 nm)
  • Plafond sans effet de sol : 4 400 m (14 436 ft)
  • Plafond avec effet de sol : 6 000 m (19 685 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 9,65 m/s (31,66 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 15,021 kg/m² (3,08 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 30,812 kg/m² (6,311 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbines Pratt & Whitney Canada PT6C-30
  • Puissance unitaire : 671 kW (912 ch, 900 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
SIAI-Marchetti SV-20 à 05/09/2016 12:55 Jericho
Le SIAI-Marchetti SV-20 est un projet d’hélicoptère hybride capable de transporter jusqu’à douze passagers, propulsé par deux turbines situées sur de petites ailes en position haute, muni d’un rotor de sustentation et d’un rotor de queue bipales et de patins.

C’est en 1968 que le constructeur aéronautique italien SIAI-Marchetti, installé près de Varese, met en place sa "Sezione Volo Verticale" sous la direction du Dr. Emilio Bianchi. Cette nouvelle division commence l’étude du SV-20A (A = Alato, "ailé" en français) et du SV-20C (C = Convertibile, "convertible") équipé d’une hélice propulsive, en juillet de la même année. L’objectif est de proposer un hélicoptère capable de transporter une douzaine de passagers à une vitesse de 390km/h.

En décembre 1968, la fabrication des composants dynamiques et d’une partie de la cellule débute. Des essais en soufflerie sont effectués dans les universités de Turin, Milan et Pise afin de peaufiner l’aérodynamisme de l’appareil. Une maquette grandeur nature du SV-20A est présentée durant le Salon du Bourget en 1969.

Le SV-20A possède un cockpit dont les grandes vitres permettent une bonne visibilité au pilote et au copilote installés sur deux sièges côte-à-côte. La longue cabine de section carrée permet de transporter jusqu’à douze passagers ou 1’250kg de fret. La poutre de queue est munie de stabilisateurs horizontaux et se termine avec une dérive équipée d’une hélice anticouple bipale. Le train d’atterrissage est constitué d’une paire de patins. Au-dessus de la cabine, un haut carénage profilé protège l’arbre de transmission du rotor de sustentation. Ce dernier est muni de deux larges pales. À la base de ce carénage sont installées deux petites ailes qui permettent de décharger en partie le rotor de sustentation en vol horizontal. Elles supportent les deux turbines United Aircraft of Canada PT6C installées dans des nacelles. D’une puissance maximale de 912ch, elles sont fabriquées par Motoren-und-Turbinen-Union (le successeur de MAN) en Allemagne. Par la suite, il est prévu de pouvoir également motoriser les SV-20 avec des turbines Turbomeca Astazou XIVA ou Rolls-Royce RS.360 selon les préférences des clients.

Sur la version SV-20C, la turbine de droite est équipée d’une hélice propulsive tripale à pas variable. Cette modification, qui n’augmente la masse à vide que de 80kg, permet une augmentation de la vitesse de 110km/h, la faisant passer ainsi à 390km/h. À cette vitesse, les ailes déchargent suffisamment le rotor de sustentation pour qu’il tourne moins vite, lui évitant ainsi d’atteindre des vitesses trop élevées. Cela permet également de ne plus avoir besoin d’utiliser le rotor anticouple, la propulsion asymétrique assurée par l’hélice propulsive et la dérive sont suffisantes au contrôle, qui est également assuré par les ailerons installés sur les ailes.

Plusieurs projets sont à l’étude dès 1970, soit un appareil muni d’un rotor de queue à fenestron et une version munie de deux hélices propulsives permettant des vitesses de l’ordre de 460km/h.

En janvier 1972, trois prototypes sont en cours de montage et SIAI- Marchetti est en pourparlers avec la FAA et le RAI (Registro Aeronautico Italiano) pour obtenir les certifications internationales en 1975, après les essais en vols. Les prévisions du constructeur sont un marché de 500 appareils, dont plusieurs dizaines à l’armée et la marine italienne pour des missions de transport, d’évacuation sanitaire, de guerre électronique et de recherche et sauvetage. À ce moment-là, le constructeur demande des fonds au gouvernement italien pour lui permettre de terminer le développement de cet appareil dans les meilleurs délais.

Agusta, qui était déjà propriétaire de 30% des parts de marché de SIAI-Marchetti depuis 1970, achète de nouvelles parts de l’entreprise et devient actionnaire majoritaire en 1973… le programme SV-20 est abandonné cette année-là.


Versions :
CV-20A : Projet d’hélicoptère convertible motorisé par deux turbines United Aircraft of Canada PT6C ; deux exemplaires en cours de fabrication, jamais terminés.

CV-20B : Projet d’hélicoptère convertible à grande vitesse motorisé par deux turbines United Aircraft of Canada PT6C, celle de droite actionnant une hélice propulsive; un exemplaire en cours de fabrication, jamais terminé.


Utilisateurs militaires :
Aucun.


Caractéristiques SV-20C:
Equipage : 2
Passagers : 12
Longueur totale : 15,63m
Hauteur : 3,55m
Diamètre du rotor principal : 12,86m
Surface du rotor principal: 129,82m2
Diamètre du rotor de queue : 2,50m
Surface du rotor de queue: 4,91m2
Envergure des ailes : 6,0m
Masse à vide : 1’950kg
Masse maximale au décollage : 4’000kg

Moteurs :
Deux turbines United Aircraft of Canada PT6C-30 de 671kW (912ch) de puissance unitaire.

Performances estimées:
Vitesse max : 390km/h
Vitesse de croisière : 352km/h
Vitesse ascensionnelle : 9,65m/s
Plafond opérationnel avec effet de sol : 6’000m
Plafond opérationnel sans effet de sol : 4’400m
Endurance : 3h40
Distance franchissable : 815km
Distance de décollage : 0m
Distance d’atterrissage : 0m

Armement :
Sans.


Liens internet :
http://www.aviastar.org/helicopters_eng/siai_sv-20.php
http://www.airwar.ru/enc/uh/sv20.html
http://en.avia.pro/blog/vertolyot-siai-marchetti-sv-20-tehnicheskie-harakteristiki-foto
https://www.flightglobal.com/FlightPDFArchive/1973/1973%20-%200214.PDF
https://www.researchgate.net/publication/253840029_ITALIAN_VSTOL_CONCEPTS_OF_THE_TWENTIETH_CENTURY
Re: SIAI-Marchetti SV-20 à 05/09/2016 13:37 Clansman
La fiche sur le site

Pour les photos, faudra se contenter d'Airwar.ru…
Re: SIAI-Marchetti SV-20 à 05/09/2016 14:45 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site

Pour les photos, faudra se contenter d'Airwar.ru…
Merci Clansman. ;)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 5, 2016, 1:15 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires