Rappels

Histoire de l'appareil

A la fin des années 1960, l'Institut de Recherches sur la Force Aérienne se voit confier la réalisation du premier appareil de veille aérienne chinois (AWACS). Le 26 septembre 1969, la Commission Militaire Centrale décide de donner son feu vert au programme malgré le fait que la Chine ne possède aucune expérience dans ce domaine très technique. Le projet est placé sous la direction de Jin Zhaoxun, spécialiste de la guerre électronique au sein de la People's Liberation Army Air Force (PLAAF).

Disposant de 10 exemplaires du Tu-4 (copie soviétique du B-29), le choix s'oriente rapidement sur la modification de cette plateforme pour en faire le vecteur d'un radar d'alerte avancée sous le nom de code 926. De décembre 1969 à août 1970, l'appareil modifié procède à des essais statiques qui aboutissent finalement le 10 juin 1971 à la réalisation d'un premier vol. Il reçoit alors la désignation KJ-1 (KongJing, surveillant des airs) et devient officiellement le premier AWACS chinois. 

Cet essai met néanmoins en lumière un certain nombre de limitations techniques : des interférences entre le radôme et l'empennage de l'appareil causent des vibrations importantes. Il faut alors pas moins de deux ans aux ingénieurs chinois pour venir à bout du problème. Les essais se poursuivent et à partir de 1976 des modifications sont apportées à l'électronique du radar. Celles-ci sont jugées satisfaisantes pour la détection au-dessus d'un milieu terrestre. Cependant, entre novembre 1978 et janvier 1979, lorsque les essais se portent au-dessus de la mer, les performances de détection de cibles évoluant à basses altitudes peinent à convaincre les officiels chinois. 

Techniquement, le KJ-1 dispose d'une structure renforcée pour soutenir le radôme en soucoupe abritant le radar Type 843. Il est à noter que celui-ci est à l'origine un radar de surveillance terrestre. Les turbopropulseurs AI-20K d'origine sont remplacés par des moteurs WJ-6 de conception locale, plus puissants.

La propagande chinoise affirme à cette époque qu'un seul exemplaire équivaut à 40 radars terrestres. En réalité le KJ-1 est plutôt un échec. Son radar est trop lourd pour lui permettre d'afficher des performances respectables. 

A la fin de l'année 1979, la réforme économique coupe les budgets et sonne le glas du développement du programme. Il n'aura finalement aboutit qu'à la conversion d'un unique Tu-4 et laisse donc définitivement l'exemplaire au stade du prototype. Lorsque la modernisation de l'armée de l'air chinoise devient à nouveau une priorité, l'appareil est déjà dépassé par les nouveaux KJ-200 et KJ-2000. 

Le KJ-1 est aujourd'hui exposé au musée de Datangshan à Pékin.


Texte de Clansman et d'Ansierra117

Versions référencées

  • Xian KJ-1 : Version de veille aérienne basée sur le Tupolev Tu-4.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Xian KJ-1 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 69 700 kg (153 662 lbs)
  • Masse à vide : 34 600 kg (76 280 lbs)
  • Surface alaire : 161,7 m² (1 740,524 sq. ft)
  • Envergure : 40,05 m (131,398 ft)
  • Longueur : 30,18 m (99,016 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 558 km/h (347 mph, 301 kts)
  • Vitesse de croisière : 412 km/h (256 mph, 222 kts)
  • Distance franchissable : 4 800 km (2 983 mi, 2 592 nm)
  • Plafond opérationnel : 10 600 m (34 777 ft)
  • Charge alaire, à vide : 213,976 kg/m² (43,826 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 431,045 kg/m² (88,285 lbs/sq. ft)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
KJ-1 à 15/10/2011 11:25 Clansman
Dès les années 1960, la Chine s'intéressa aux appareils de veille aérienne, les fameux AWACS. Elle était sans doute inspirée par l'apparition de l'EC-121 Warning Star. Disposant de Tu-4, la copie soviétique du B-29, elle décida d'en faire le vecteur d'un radar d'alerte avancée.

Le projet reçut le code 926 et démarra en 1967. L'avion lui-même reçut la désignation KJ-1 et fut donc le premier AWACS chinois. On ignore combien il y eu d'exemplaires, mais l'un d'entre eux, peut-être un prototype, est maintenant exposé au musée de Datangshan à Beijing. Il se caractérise par un radôme en soucoupe et des turbopropulseurs AI-20K.

La propagande chinoise affirmait qu'un seul KJ-1 équivalait à au moins 40 radars terrestres. Il semble en réalité que le KJ-1 fut un échec. Son radar, le Type 843 était trop lourd. La réforme économique, en coupant les budgets, n'a rien arrangé et le programme fut fortement retardé, puis arrêté en 1971. Lorsque la modernisation de l'armée de l'air chinoise redevint une priorité, l'appareil était dépassé par les nouveaux KJ-200 et KJ-2000.


La fiche sur le site




http://en.wikipedia.org/wiki/KJ-1_AEWC

http://www.ausairpower.net/APA-PLA-AWACS-Programs.html

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/spy/hh2.html&prev=search
Re: KJ-1 à 29/08/2016 13:34 Ansierra117
Suite à la lecture de cet article publié sur l'excellent blog East Pendulum, je me suis permis d'ajouter du texte à la fiche tout en conservant la plupart des éléments de la fiche de Clansman


Xian KJ-1

A la fin des années 1960, l'Institut de Recherches sur la Force Aérienne se voit confier la réalisation du premier appareil de veille aérienne chinois (AWACS). Le 26 septembre 1969, la Commission Militaire Centrale décide de donner son feu vert au programme malgré le fait que la Chine ne possède aucune expérience dans ce domaine très technique. Le projet est placé sous la direction de Jin Zhaoxun, spécialiste de la guerre électronique au sein de la People's Liberation Army Air Force (PLAAF).

Disposant de 10 exemplaires du Tu-4 (copie soviétique du B-29), le choix s'oriente rapidement sur la modification de cette plateforme pour en faire le vecteur d'un radar d'alerte avancée sous le nom de code 926. De décembre 1969 à août 1970, l'appareil modifié procède à des essais statiques qui aboutissent finalement le 10 juin 1971 à la réalisation d'un premier vol. Il reçoit alors la désignation KJ-1 (KongJing, surveillant des airs) et devient officiellement le premier AWACS chinois.

Cet essai met néanmoins en lumière un certain nombre de limitations techniques : des interférences entre le radôme et l'empennage de l'appareil causent des vibrations importantes. Il faut alors pas moins de deux ans aux ingénieurs chinois pour venir à bout du problème. Les essais se poursuivent et à partir de 1976 des modifications sont apportées à l'électronique du radar. Celles-ci sont jugées satisfaisantes pour la détection au-dessus d'un milieu terrestre. Cependant, entre novembre 1978 et janvier 1979, lorsque les essais se portent au-dessus de la mer, les performances de détection de cibles évoluant à basses altitudes peinent à convaincre les officiels chinois.

Techniquement, le KJ-1 dispose d'une structure renforcée pour soutenir le radôme en soucoupe abritant le radar Type 843. Il est à noter que celui-ci est à l'origine un radar de surveillance terrestre. Les turbopropulseurs AI-20K d'origine sont remplacés par des moteurs WJ-6 de conception locale, plus puissants.

La propagande chinoise affirme à cette époque qu'un seul exemplaire équivaut à 40 radars terrestres. En réalité le KJ-1 est plutôt un échec. Son radar est trop lourd pour lui permettre d'afficher des performances respectables.

A la fin de l'année 1979, la réforme économique coupe les budgets et sonne le glas du développement du programme. Il n'aura finalement aboutit qu'à la conversion d'un unique Tu-4 et laisse donc définitivement l'exemplaire au stade du prototype. Lorsque la modernisation de l'armée de l'air chinoise devient à nouveau une priorité, l'appareil est déjà dépassé par les nouveaux KJ-200 et KJ-2000.

Le KJ-1 est aujourd'hui exposé au musée de Datangshan à Pékin.
Re: KJ-1 à 30/08/2016 08:02 Clansman
Sacrée belle mise à jour ! Là ça commence à ressembler à une fiche ! :salut:

Étant donné le gros boulot que tu as fait, ça ne me paraît pas choquant que tu garde l'unique mention d'auteur. Mais j'ai quand même trouvé des caractéristiques et des photos.
Re: KJ-1 à 30/08/2016 08:44 Jericho
Merci à tous deux pour cette fiche d'un appareil bien particulier. Je suis impressionné par l'épaisseur du radôme: ça devait en effet bien dégrader les performances de vol.
Re: KJ-1 à 30/08/2016 18:15 Ansierra117

Clansman a écrit

Sacrée belle mise à jour ! Là ça commence à ressembler à une fiche ! :salut:

Étant donné le gros boulot que tu as fait, ça ne me paraît pas choquant que tu garde l'unique mention d'auteur. Mais j'ai quand même trouvé des caractéristiques et des photos.

Jericho a écrit

Merci à tous deux pour cette fiche d'un appareil bien particulier. Je suis impressionné par l'épaisseur du radôme: ça devait en effet bien dégrader les performances de vol.

De rien :)

Oui merci pour les photos et les caractéristiques ! Et j'ai quand même repris tes éléments donc t'inquiète, on peut garder nos deux noms :)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Aug. 27, 2016, 11:55 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires