Rappels

Histoire de l'appareil

Le AH-1 Cobra (ou Bell 209), dérivé d'attaque du Huey et premier hélicoptère dédié à l'attaque au sol, avait été conçu afin de servir dans la jungle vietnamienne. Mais tant dans l'esprit de l'US Army que de Bell, il s'agissait d'un appareil intérimaire en attendant un hélicoptère plus performant, destiné lui à contrer les hordes de chars d'assaut soviétiques susceptibles d'envahir un jour l'Europe de l'Ouest .

L'US Army avait donc lancé le programme AAFSS (Advanced Aerial Fire Support System), qui devait mener à l'AH-56 Cheyenne conçu par Lockheed. Mais ce dernier rencontrait des problèmes tels que Sikorsky et Bell tentèrent de proposer leurs propres modèles, le S-67 Blackhawk pour le premier et le Bell 309 KingCobra pour le second.

Le Bell 309 fut conçu par une équipe menée par Joe Tilley. Il s'agissait en fait d'un HueyCobra en plus raffiné, destiné à être équipé du nouveau missile anti-char TOW. Deux prototypes furent construits à partir de janvier 1971, l'un monoturbine et l'autre biturbine (en fait, 2 turbines jumelées). Le premier était motorisé avec la turbine Lycoming T55-L-7C du Bell 211, fournissant 2850 hp mais réduite à 2050 hp, tandis que le second (c/n 2503, N309J) avait un Pratt & Whitney Canada T400-CP-400 (PT6T-3 Twin Pac) de 1800 hp.

Le Bell 309 bi-turbine fut le premier à voler, le 10 septembre 1971 entre les mains de Gene Colvin, suivi du mono-turbine le 31 janvier 1972. Le programme fut officiellement dévoilé par Bell le 28 septembre 1971.

Le Bell 309 ressemblait à un AH-1J, à part un nez allongé et en forme de bec de busard, ainsi qu'une quille ventrale. Le fuselage était renforcé et la poutre de queue rallongée, donnant au KingCobra une longueur supérieure de 1,1 m à celle de l'AH-1G. Le rotor était nouveau, et plus grand de 4 pieds (14,6 m au lieu de 13,4 m) que celui de l'AH-1G. La portance était améliorée et le bruit réduit. Le fuselage était plus profond, ce qui permettait d'y installer un magasin de munitions plus important et d'ailleurs dérivé de celui du F-111.

Enfin, les capteurs, qui étaient d'ailleurs en avance sur leur époque, étaient constitués d'un FLIR FL-33, d'un LLTV, d'un télémètre laser et d'un système de guidage de missiles. Le tout était appelé SMS (Stabilized Multisensor Sight) et dérivé de la technologie de l'AH-56. Ce SMS envoyait des images aussi bien sur le viseur du mitrailleur que sur l'HUD du pilote. Ce dernier disposait de son propre LLTV qui lui permettait de voler tandis que le mitrailleur recherchait ou chassait des cibles .

L'avionique incluait également un système de navigation inertiel Litton pouvant contenir jusqu'à 16 points de navigation, un altimètre radar APN-198 avec alerte sol, et d'autre systèmes de navigation et de communication.

Le Bell 309 était armée d'un canon Gatling M197 à 3 tubes de 20 mm alimentée par 1345 obus (pouvant être remplacé par un M140 de 30 mm avec 1000 obus), et de 2 paniers de 19 roquettes de 70 mm. Mais surtout, il pouvait emporter jusqu'à 8 missiles TOW, alors nouveaux pour l'époque mais qui s'étaient déjà montrés efficaces au Vietnam. Le tout était placé sous 4 points d'emport. 2 signaux infrarouges à l'arrière du TOW permettait au SMS de le suivre et de faciliter le guidage. Des missiles Hellfire ou HARM auraient également été prévus. Une aile de 4 mètres d'envergure fut conçue pour permettre au KingCobra d'emporter davantage de charges militaires (réservoirs de carburant compris), mais ne fut jamais montée autrement que sur une maquette grandeur nature.

Le Bell 309 mono-turbine fut perdu dans un accident le 11 avril 1972, et le Bell 309 bi-turbine fut porté à son standard afin de continuer l'évaluation par l'US Army. Celle-ci mit en concurrence le Bell 309 avec l'AH-56 Cheyenne et le S-67 Blackhawk durant le printemps 1972, jusqu'en juillet. Le 9 août, l'US Army rejeta tous les prétendants pour lancer l'AAH (Advanced Attack Helicopter).

Les avancées du Bell 309 ne furent cependant pas totalement perdues puisqu'elles profitèrent aux versions ultérieures de l'AH-1 après les AH-1G et J, notamment l'AH-1T. Le Bell 249 serait un dérivé avec un rotor quadripale. Il servit également de base au Bell 409 ou YAH-63, concurrent malheureux de l'AH-64 Apache. Le Bell 309 survivant serait stocké à l'US Army Aviation Museum à Fort Rucker, en Alabama.

Versions référencées

  • Bell 309 : Prototypes. 2 exemplaires.
  • Bell 249 : Version à rotor quadripale. 1 exemplaire.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Bell 309 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Longueur du fuselage : 15,16 m (49,738 ft)
  • Masse maxi au décollage : 6 804 kg (15 000 lbs)
  • Masse à vide : 4 049 kg (8 926 lbs)
  • Surface du rotor : 168 m² (1 808 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 15 m (48 ft)
  • Hauteur : 4,67 m (15,322 ft)
  • Longueur : 18,06 m (59,252 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 295 km/h (183 mph, 159 kts)
  • Vitesse critique (VNE) : 370 km/h (230 mph, 200 kts)
  • Charge alaire, à vide : 24,104 kg/m² (4,94 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 40,507 kg/m² (8,296 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 turbine Pratt & Whitney Canada T400-CP-400
  • Puissance unitaire : 1 342 kW (1 825 ch, 1 800 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Bell 309 Kingcobra à 08/07/2016 13:47 Clansman
Le AH-1 Cobra (ou Bell 209), dérivé d'attaque du Huey et premier hélicoptère dédié à l'attaque au sol, avait été conçu afin de servir dans la jungle vietnamienne. Mais tant dans l'esprit de l'US Army que de Bell, il s'agissait d'un appareil intérimaire en attendant un hélicoptère plus performant, destiné lui à contrer les hordes de chars d'assaut soviétiques qui ne manqueraient pas, un jour ou l'autre, de mugir dans nos campagnes et de venir jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes.

L'US Army avait donc lancé le programme AAFSS (Advanced Aerial Fire Support System), qui devait mener à l'AH-56 Cheyenne conçu par Lockheed. Mais ce dernier rencontrait des problèmes tels que Sikorsky et Bell tentèrent de proposer leurs propres modèles, le S-67 Blackhawk pour le premier et le Bell 309 KingCobra pour le second.

Le Bell 309 fut conçu par une équipe menée par Joe Tilley. Il s'agissait en fait d'un HueyCobra en plus raffiné, destiné à être équipé du nouveau missile anti-char TOW. Deux prototypes furent construits à partir de janvier 1971, l'un monoturbine et l'autre biturbine (en fait, 2 turbines jumelées). Le premier était motorisé avec la turbine Lycoming T55-L-7C du Bell 211, fournissant 2850 hp mais réduite à 2050 hp, tandis que le second (c/n 2503, N309J) avait un Pratt & Whitney Canada T400-CP-400 (PT6T-3 Twin Pac) de 1800 hp.

Le Bell 309 bi-turbine fut le premier à voler, le 10 septembre 1971 entre les mains de Gene Colvin, suivi du mono-turbine le 31 janvier 1972. Le programme fut officiellement dévoilé par Bell le 28 septembre 1971.

Le Bell 309 ressemblait à un AH-1J, à part un nez allongé et en forme de bec de busard, ainsi qu'une quille ventrale. Le fuselage était renforcé et la poutre de queue rallongée, donnant au KingCobra une longueur supérieure de 1,1 m à celle de l'AH-1G. Le rotor était nouveau, et plus grand de 4 pieds (14,6 au lieu de 13,4 m) que celui de l'AH-1G. La portance était améliorée et le bruit réduit. Le fuselage était plus profond, ce qui permettait d'y installer un magasin de munitions plus important et d'ailleurs dérivé de celui du F-111.

Enfin, les capteurs, qui étaient d'ailleurs en avance sur leur époque, étaient constitués d'un FLIR FL-33, d'un LLTV, d'un télémètre laser et d'un système de guidage de missiles. Le tout était appelé SMS (Stabilized Multisensor Sight) et dérivé de la technologie de l'AH-56. Ce SMS envoyait non pas des messages illisibles, mais des images aussi bien sur le viseur du mitrailleur que sur l'HUD du pilote. Ce dernier disposait de son propre LLTV qui lui permettait de voler tandis que le mitrailleur recherchait ou chassait des chars mugissant dans nos campagnes.

L'avionique incluait également un système de navigation inertiel Litton pouvant contenir jusqu'à 16 points de navigation, un altimètre radar APN-198 avec alerte sol, et d'autre systèmes de navigation et de communication.

Le Bell 309 était armée d'un canon Gatling M197 à 3 tubes de 20 mm alimentée par 1345 obus (pouvant être remplacé par un M140 de 30 mm avec 1000 obus), et de 2 paniers de 19 roquettes de 70 mm. Mais surtout, il pouvait emporter jusqu'à 8 missiles TOW, alors nouveaux pour l'époque mais qui s'étaient déjà montrés efficaces au Vietnam. Le tout était placé sous 4 points d'emport. 2 leurres infrarouges à l'arrière du TOW permettait au SMS de le suivre et de faciliter le guidage. Des missiles Hellfire ou HARM auraient également été prévus. Une aile de 4 mètres d'envergure fut conçue pour permettre au KingCobra d'emporter davantage de charges militaires (réservoirs de carburant compris), mais ne fut jamais montée autrement que sur une maquette grandeur nature.

Le Bell 309 mono-turbine fut perdu dans un accident le 11 avril 1972, et le Bell 309 bi-turbine fut porté à son standard afin de continuer l'évaluation par l'US Army. Celle-ci mit en concurrence le Bell 309 avec l'AH-56 Cheyenne et le S-67 Blackhawk durant le printemps 1972, jusqu'en juillet. Le 9 août, l'US Army rejeta tous les prétendants pour lancer l'AAH (Advanced Attack Helicopter).


Les avancées du Bell 309 ne furent cependant pas totalement perdues puisqu'elles profitèrent aux versions ultérieures de l'AH-1 après les AH-1G et J, notamment l'AH-1T. Le Bell 249 serait un dérivé avec un rotor quadripale. Il servit également de base au Bell 409 ou YAH-63, concurrent malheureux de l'AH-64 Apache. Le Bell 309 survivant serait stocké à l'US Army Aviation Museum à Fort Rucker, en Alabama.




https://en.wikipedia.org/wiki/Bell_309_KingCobra

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/bell_kingcobra.php

http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/ah-63.htm

http://1000aircraftphotos.com/HistoryBriefs/Bell309.htm

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=cs&u=http://www.military.cz/usa/air/air_accessories/bell309/model309.htm&prev=search

http://www.helis.com/timeline/bell4.php
Re: Bell 309 Kingcobra à 09/07/2016 00:20 Ansierra117
Très très belle fiche, merci Clans ! (du coup je me suis permis de supprimer le Bell 309 qui figurait en version de l'AH-1 puisqu'il a désormais sa propre fiche) :)
Re: Bell 309 Kingcobra à 10/07/2016 08:38 Clansman
La fiche sur le site

Une seule photo, pas terrible d'ailleurs…

Très très belle fiche, merci Clans ! (du coup je me suis permis de supprimer le Bell 309 qui figurait en version de l'AH-1 puisqu'il a désormais sa propre fiche) :)

Merci ! T'as bien fait, je n'avais même pas pensé à vérifier…
Répondre aux messages »
Texte de , créé le July 8, 2016, 1:52 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires