Rappels

Histoire de l'appareil

Le B-10 eut le même destin que le B-5. Construit à un exemplaire, il était le prototype d'une variante destinée à l'observation au sol et au réglage d'artillerie.

Le B-10 était motorisé par une variante de l'AI-26, l'AI-26GRF, qui fournissait 575 cv (soit la même puissance que les AI-26V des Mi-1 de série). En conséquence, il pouvait emporter 3 membres d'équipage, et autant de passagers, ou 2 civières, ou 200 kg de fret, ou encore de l'équipement photographique pour sa mission.

La désignation de la série éventuelle était VNP, pour Vosdushnii Nabludatelnii Punk (point d'observation aérien). Par rapport au B-9, le fuselage était légèrement agrandi, et l'envergure des ailes très nettement allongée. Le nez, et en particulier le vitrage, était entièrement redessiné. Un mitrailleur doté d'une arme ShKAS était placé à l'arrière. Une autre mitrailleuse de même modèle fut montée plus tard dans le nez.

le pilote et le navigateur étaient placés côte-à-côte. L'observateur prenait place dans une coupole au-dessus du poste de pilotage, tout à l'avant. Un empennage à double dérive, avec une incidence variable, fut également monté. Le train principal était fixé sous les nacelles moteurs. Un train rétractable fut envisagé.

Le B-10 vola en 1947. Mais s'il ne souffrait pas de vibrations, ses qualités de vol étaient aussi médiocres que celles du B-5. En conséquence, il fut lui aussi abandonné. D'autres sources prétendent qu'il volait bien, mais qu'il ne suscita aucun intérêt de la part des autorités. De plus, la formule des deux rotors côte-à-côte suscitait leur méfiance. Il servit cependant de base au B-11, concurrent direct du Mi-1 et de Yak-100.

Versions référencées

  • Bratoukhine B-10 : Prototype. 1 exemplaire.
  • Bratoukhine VNP : Désignation de l'éventuelle série du Bratoukhine B-10.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Bratoukhine B-10 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 3 900 kg (8 598 lbs)
  • Masse à vide : 3 019 kg (6 656 lbs)
  • Surface du rotor : 157 m² (1 690 sq. ft) en tout.
  • Diamètre du rotor principal : 10 m (33 ft) chacun.

Performances

  • Vitesse maximum : 218 km/h (135 mph, 118 kts)
  • Distance franchissable : 440 km (273 mi, 238 nm)
  • Plafond sans effet de sol : 2 200 m (7 218 ft)
  • Plafond opérationnel : 6 550 m (21 490 ft)
  • Charge alaire, à vide : 19,229 kg/m² (3,94 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 24,841 kg/m² (5,088 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 moteurs à cylindres en étoile Ivchenko-Progress AI-26GRF
  • Puissance unitaire : 423 kW (575 ch, 567 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Bratoukhine B-10 à 21/05/2016 07:35 Clansman
Le B-10 eut le même destin que le B-5. Construit à un exemplaire, il était le prototype d'une variante destinée à l'observation au sol et au réglage d'artillerie.

Le B-10 était motorisé par une variante de l'AI-26, l'AI-26GVF, qui fournissait 575 cv et qu'on retrouvera sur les Mi-1 de série. En conséquence, il pouvait emporter 3 membres d'équipage, et autant de passagers, ou 2 civières, ou 200 kg de fret, ou encore de l'équipement photographique pour sa mission.

La désignation de la série éventuelle était VNP, pour Vosdushnii Nabludatelnii Punk (point d'observation aérien). Par rapport au B-9, le fuselage était légèrement agrandi. Le nez était entièrement redessiné. Un mitrailleur doté d'une arme ShKAS était placé à l'arrière. Une autre mitrailleuse de même modèle fut montée plus tard dans le nez.

le pilote et le navigateur étaient placés côte-à-côte. L'observateur prenait place dans une coupole au-dessus du poste de pilotage, tout à l'avant. Un empennage à double dérive, avec une incidence variable, fut également monté. Le train principal était fixé sous les nacelles moteurs. Un train rétractable fut envisagé.

Le B-10 vola en 1947. Mais s'il ne souffrait pas de vibrations, ses qualités de vol étaient aussi médiocres que celles du B-5. En conséquence, il fut lui aussi abandonné. D'autres sources prétendent qu'il volait bien, mais qu'il ne suscita aucun intérêt de la part des autorités. De plus, la formule des deux rotors côte-à-côte suscitait leur méfiance. Il servit cependant de base au B-11, concurrent direct du Mi-1 et de Yak-100.




https://en.wikipedia.org/wiki/Bratukhin_B-5

https://en.wikipedia.org/wiki/Bratukhin

https://en.wikipedia.org/wiki/Bratukhin_Omega

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/brat_b-10.php

http://www.ctrl-c.liu.se/misc/ram/b-10brat.html

http://www.airvectors.net/avmil4.html#m1

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.avia-museum.narod.ru/helix/russia/brat_b-10.html&prev=search
Re: Bratoukhine B-10 à 21/05/2016 09:21 Jericho

Clansman a écrit

Le B-10 eut le même destin que le B-5.
Ah ben pour du suspens, c'est réussi! :mrgreen:

Bon, en même temps on s'en doute déjà un peu: on est dans la série des ventilos loser, alors… :lol:


Clansman a écrit

Le B-10 vola en 1947. Mais s'il ne souffrait pas de vibrations, ses qualités de vol étaient aussi médiocres que celles du B-5. En conséquence, il fut lui aussi abandonné. D'autres sources prétendent qu'il volait bien, mais qu'il ne suscita aucun intérêt de la part des autorités. De plus, la formule des deux rotors côte-à-côte suscitait leur méfiance. Il servit cependant de base au B-11, concurrent direct du Mi-1 et de Yak-100.
Allez, j'essaye de deviner: selon les sources officielles, venant de ceux qui n'en voulaient pas, ses qualités de vol étaient aussi médiocres que celles du B-5… et selon le constructeur il volait bien?!? :hehe:
Re: Bratoukhine B-10 à 21/05/2016 10:20 Clansman
La fiche sur le site

Ah ben pour du suspens, c'est réussi! :mrgreen:

C'est plutôt l'hélico qu'est resté en suspens, pour le coup. :mrgreen:

Allez, j'essaye de deviner: selon les sources officielles, venant de ceux qui n'en voulaient pas, ses qualités de vol étaient aussi médiocres que celles du B-5… et selon le constructeur il volait bien?!?

300 km selon le constructeur, 100 m selon les officiels. :mrgreen:

Blague à part, on a parfois des infos contradictoires… faut se débrouiller avec. :S
Re: Bratoukhine B-10 à 21/05/2016 11:26 Jericho

Clansman a écrit

Blague à part, on a parfois des infos contradictoires… faut se débrouiller avec. :S
C'est souvent le cas, malheureusement, quand les appareils ne sont pas entrés en service et qu'il n'y a pas de chiffres officiels. Le pire, c'est quand on trouve les performances évaluées selon les calculs des concepteurs et qu'au final l'appareil n'arrive même pas à décoller! :sygus:
Re: Bratoukhine B-10 à 21/05/2016 11:44 Clansman
Le pire, c'est quand on trouve les performances évaluées selon les calculs des concepteurs et qu'au final l'appareil n'arrive même pas à décoller!

Dans ces cas-là, je met en note "dans leurs rêves". :mrgreen:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le May 21, 2016, 7:42 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires