Rappels

Histoire de l'appareil

Le B-5 faisait directement suite au G-4, une version évoluée de l'Omega apparu pendant la seconde guerre mondiale. Le B faisait référence à Bratoukhine tandis que G renvoyait à Hélicoptère (Gelikopter, en russe).

Comme lui, il s'agissait d'un appareil à deux moteurs, actionnant chacun un rotor principal tripale. Les rotors étaient placés latéralement : les moteurs se situaient dans une nacelle au bout de chaque aile, courte, placée en position haute et d'une incidence 0. Le B-5 était en réalité un G-4 agrandi, avec des moteurs plus puissants. Ces moteurs étaient des Ivchenko AI-26 qu'on retrouvera sur le Mi-1 et le Yak-100, ici des AI-26GR(F) de 550 cv chacun. Le fuselage par contre était nouveau, avec une construction semi-monocoque en duralumin (et non plus en tubes d'acier) avec un revêtement en alliage léger. Le train d'atterrissage était tricycle et fixe. L'empennage était en T.

Le développement de ces nouveaux moteurs prit du retard et le B-5 ne fut pas achevé avant 1947. Il vola pour la première fois cette année-là. Les essais en vol montrèrent que l'appareil vibrait trop et il n'effectua que quelques vols avant d'être abandonné. En fait, le problème portait sur les ailes, qui avaient tendance à entrer en oscillations. L'équipage était constitué de 2 personnes et l'appareil pouvait emporter 5 passagers. Une des raisons possibles de l'abandon est le manque d'intérêt, à l'époque, pour le transport de passagers par hélicoptère.

Le B-5 ne fut construit qu'à un seul exemplaire. Il donna naissance à un autre prototype : le B-9. Le B-9 était le prototype d'une variante dédiée à l'évacuation médicale. Il fut bien construit, mais abandonné avant même d'avoir volé à cause des problèmes de vol repérés sur le B-5. L'incidence de l'aile était positive. Le fuselage était agrandi afin de contenir 4 civière ainsi qu'un aide-soignant.

Les B-5 et -9 donnèrent naissance à un nouveau modèle, très redessiné : le B-10.

Versions référencées

  • Bratoukhine B-5 : Prototype destiné au transport de passagers, un exemplaire.
  • Bratoukhine B-9 : Version destinée au transport de blessés. L'unique exemplaire n'a jamais volé.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Bratoukhine B-5 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 4 032 kg (8 889 lbs)
  • Masse à vide : 2 932 kg (6 464 lbs)
  • Surface du rotor : 157 m² (1 690 sq. ft) au total.
  • Diamètre du rotor principal : 10 m (33 ft) chacun.

Performances

  • Vitesse maximum : 236 km/h (147 mph, 127 kts)
  • Distance franchissable : 595 km (370 mi, 321 nm)
  • Plafond sans effet de sol : 2 280 m (7 480 ft)
  • Plafond opérationnel : 6 400 m (20 997 ft)
  • Charge alaire, à vide : 18,675 kg/m² (3,82 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 25,682 kg/m² (5,26 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 moteurs à pistons Ivchenko-Progress AI-26GR(F)
  • Puissance unitaire : 405 kW (550 ch, 542 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Bratoukhine B-5 à 20/05/2016 08:18 Clansman
Préambule :


Lorsque l'on parle des hélicoptères russes ou soviétiques, on pense en premier lieu à Mil ou Kamov. Mais ces deux hélicoptéristes eurent un prédécesseur : Ivan Pavlovich Bratukhine.

Celui-ci fonda son bureau d'étude, l'OKB-3, à Moscou en 1940. Le premier hélicoptère qu'il conçut, l'Omega, vola pour la première fois en 1941. Il s'agissait d'un appareil bimoteur à deux rotors principaux, placés latéralement. Il allait reprendre le même concept sur chacun de ses modèles. L'Omega II ou G-2 fut développé pendant la guerre. Après la seconde guerre mondiale, ses modèles prirent une désignation en B- en référence à son nom. Le B-5 fut son premier modèle d'après-guerre et fut décliné en B-9. Il fut suivi du B-10, puis du B-11, concurrent malheureux du Mi-1 comme le Yak-100. Ce B-11 fut son dernier modèle : le bureau d'étude Bratukhine ferma en 1951.



Le B-5 :

Prototype d'hélicoptère bimoteur soviétique de la fin des années 1940.

Le B-5 faisait directement suite au G-4, une version évoluée de l'Omega apparu pendant la seconde guerre mondiale. Le B faisait référence à Bratukhine tandis que G renvoyait à Hélicoptère (Gelikopter, en russe).

Comme lui, il s'agissait d'un appareil à deux moteurs, actionnant chacun un rotor principal. Les rotors étaient placés latéralement : les moteurs se situaient dans une nacelle au bout de chaque aile. Le B-5 était en réalité un G-4 agrandi, avec des moteurs plus puissants. Ces moteurs étaient des Ivchenko AI-26 qu'on retrouvera sur le Mi-1 et le Yak-100. Le fuselage par contre était nouveau, avec une construction semi-monocoque en duralumin (et non plus en tubes d'acier) avec un revêtement en alliage léger. L'incidence des ailes était de 0. Celles-ci étaient en position haute. Le train d'atterrissage était tricycle et fixe. L'empennage était en T.

Le développement de ces nouveaux moteurs prit du retard et le B-5 ne fut pas achevé avant 1947. Il vola pour la première fois cette année-là. Les essais en vol montrèrent que l'appareil vibrait trop et il n'effectua que quelques vols avant d'être abandonné. En fait, le problème portait sur les ailes, qui avaient tendance à entrer en oscillations. L'équipage était constitué de 2 personnes et l'appareil pouvait emporter 5 passagers. Une des raisons possibles de l'abandon est le manque d'intérêt, à l'époque, pour le transport de passagers par hélicoptère.

Le B-5 ne fut construit qu'à un seul exemplaire. Il donna naissance à un autre prototype : le B-9.

Le B-9 était le prototype d'une variante dédiée à l'évacuation médicale. Il fut bien construit, mais abandonné avant même d'avoir volé à cause des problèmes de vol repérés sur le B-5. L'incidence de l'aile était positive. Le fuselage était agrandi afin de contenir 4 civière ainsi qu'un aide-soignant.

Les B-5 et -9 donnèrent naissance à un nouveau modèle, très redessiné : le B-10.






https://en.wikipedia.org/wiki/Bratukhin_B-5

https://en.wikipedia.org/wiki/Bratukhin

https://en.wikipedia.org/wiki/Bratukhin_Omega

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/brat_b-5.php

http://www.ctrl-c.liu.se/misc/ram/b-5brat.html

http://www.ctrl-c.liu.se/misc/ram/b-9brat.html

http://www.airvectors.net/avmil4.html#m1

http://rotornik.webnode.cz/encyclopaedia/
Re: Bratukhine B-5 à 20/05/2016 09:11 Jericho
Ben on peut dire qu'il n'avait pas un design très commun. :hehe:

Par contre, je ne sais pas si Ivan Pavlovich Bratukhine avait beaucoup d'espoir de voir son bureau d'étude durer: l'idée de donner à son premier appareil la dernière lettre de l'alphabet grec ne donne pas l'impression de quelqu'un de très optimiste sur l'avenir… :mrgreen:
Re: Bratukhine B-5 à 20/05/2016 12:29 Clansman
l'idée de donner à son premier appareil la dernière lettre de l'alphabet grec ne donne pas l'impression de quelqu'un de très optimiste sur l'avenir.

J'ai pu constater ces derniers temps que les histoires d'hélicoptère, ça volait décidément pas très haut. On ne peut donc pas lui donner tort. :mrgreen:

La fiche sur le site

Rien côté icono, mais le dernier lien de mon premier message a une véritable photo (et non les dessins des autres sources).
Re: Bratukhine B-5 à 20/05/2016 14:05 Jericho

Clansman a écrit

J'ai pu constater ces derniers temps que les histoires d'hélicoptère, ça volait décidément pas très haut. On ne peut donc pas lui donner tort. :mrgreen:
C'est pas faux, mais on le cherche un peu: ce n'est que des fiches d'appareils qui sont restés au stade de prototype… :lol:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le May 20, 2016, 8:24 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires