Rappels

Histoire de l'appareil

L’Agusta A.105 est un prototype d’hélicoptère léger, de deux ou quatre places, motorisé par une turbine actionnant un rotor de sustentation et un rotor anti-couple bipales et muni de patins. 

Dans les années 1950, Agusta développe un hélicoptère léger monoplace désigné A.103. Il est muni d’un fuselage en forme de bulle et sa motorisation est assurée par un moteur à pistons Agusta MV-GA70 de 86 cv. Le rotor de sustentation, ainsi que le rotor anti-couple, est bipale et le train d’atterrissage est constitué de patins. Il effectue son premier vol le 30 septembre 1958.

Désirant proposer également un hélicoptère biplace, Agusta développe l’A.104 "Helicar", très proche de l’A.103 mais avec un cockpit agrandi, afin de permettre d’accueillir le pilote et un passager à son côté. Il est motorisé par un Agusta MV-GA140 de 142cv et ses rotors de sustentation et anti-couple sont également bipales. Le prototype effectue son premier vol en décembre 1960. Malheureusement, le marché est à ce moment-là saturé et Agusta n’arrive pas à obtenir les accords commerciaux qui lui permettraient de lancer la production en série de son biplace.
Un prototype motorisé par une turbine Turboméca-Agusta TA.270 délivrant 270 cv est ensuite construit sous la désignation d’A.104BT, mais il n’a pas rencontré plus d’intérêt de la part des clients potentiels.

Bien décidé à développer un hélicoptère biplace capable d’effectuer des missions de liaisons rapides, d’observation et de photographie aérienne, Agusta relance l’étude d’un hélicoptère de ce type, l'A.105. Bien que reprenant un peu les lignes de l’A.104, de nombreuses modifications sont effectuées. Par exemple, la cabine est redessinée, les rotors voient leurs diamètres augmentés, la turbine est désormais disposée au-dessus de la poutre de queue, qui est plus épaisse et installée plus bas. Cette poutre de queue est équipée d’un rotor anti-couple bipale sur le côté gauche, d’un stabilisateur horizontal sur le côté droit, ainsi que d’un stabilisateur vertical munis d’une béquille au-dessous. Le rotor de sustentation bipale est muni de barres stabilisatrices. Le train d’atterrissage est constitué de deux patins muni de roues amovibles à l’arrière. En ce qui concerne le pilotage, comme sur l’A.104, l’appareil est équipé de doubles commandes afin de permettre son utilisation pour la formation des pilotes.

Une variante permettant de transporter quatre personnes est également étudiée sous la désignation d’A.105B. La cabine est redessinée, avec l’arrière élargi pour permettre d’installer deux sièges de plus, et équipé de deux portes supplémentaires sur les côtés. Excepté des rotors au diamètre plus importants, l’A.105B ne se différencie que peu de sa version biplace.

Trois prototypes sont prévus, dont au moins un A.105 et un A.105B. Le premier exemplaire vole, pour la première fois, le 1er novembre 1964. Il est ensuite suivi par un quadriplace quelques semaines plus tard. Durant les essais, l’A.105B se révèle avoir des performances légèrement meilleures. L’Aeronautica Militare Italiana les évalue durant la fin de l’année 1964 et en 1965. Ils sont également tous deux présentés au Salon du Bourget de Paris de 1965.

Le troisième prototype n’est finalement pas construit. Les A.105 et A.105B, bien que supérieurs à l’A.104, ne sont visiblement pas capables de performances suffisantes pour percer sur le marché et seuls ces deux prototypes seront construits.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Agusta A.103 : Prototype monoplace motorisé par un moteur à pistons Agusta MV-GA70 de 86 cv ; un seul appareil construit.
  • Agusta A.104 « Helicar » : Prototype biplace motorisé par un moteur à pistons Agusta MV-GA140 de 142 cv; un ou deux appareils construits.
  • Agusta A.104BT : Prototype biplace motorisé par une turbine Turboméca-Agusta TA.230 délivrant 270 cv; un seul appareil construit.
  • Agusta A.105 : Prototype biplace motorisé par une turbine Turboméca-Agusta TA.230 délivrant 270 cv ; un seul appareil construit.
  • Agusta A.105B : Version quadriplace de l'A.105, un prototype construit.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Agusta A.105B voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Longueur du fuselage : 6,72 m (22,047 ft)
  • Masse maxi au décollage : 1 700 kg (3 748 lbs)
  • Masse normale au décollage : 1 000 kg (2 205 lbs)
  • Masse à vide : 485 kg (1 069 lbs)
  • Surface du rotor : 55,4 m² (596,321 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 9 m (30 ft)
  • Hauteur : 2,6 m (8,53 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 210 km/h (130 mph, 113 kts)
  • Vitesse de croisière : 175 km/h (109 mph, 94 kts)
  • Endurance maximale : 1 h 45 minutes.
  • Distance franchissable : 320 km (199 mi, 173 nm)
  • Plafond avec effet de sol : 4 750 m (15 584 ft)
  • Plafond opérationnel : 2 800 m (9 186 ft)
  • Charge alaire, à vide : 8,755 kg/m² (1,79 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 18,051 kg/m² (3,7 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 30,686 kg/m² (6,285 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 turbine Agusta, Turbomeca TA-230
  • Puissance unitaire : 199 kW (270 ch, 266 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Agusta A.105 à 05/05/2016 07:59 Jericho
L’Agusta A.105 est un prototype d’hélicoptère léger, de deux ou quatre places, motorisé par une turbine actionnant un rotor de sustentation et un rotor anti-couple bipales et muni de patins.

Dans les années 1950, Agusta développe un hélicoptère léger monoplace désigné A.103. Il est muni d’un fuselage en forme de bulle et sa motorisation est assurée par un moteur à pistons Agusta MV-GA70 de 86cv. Le rotor de sustentation, ainsi que le rotor anti-couple, est bipale et le train d’atterrissage est constitué de patins. Il effectue son premier vol le 30 septembre 1958.

Désirant proposer également un hélicoptère biplace, Agusta développe l’A.104 "Helicar", très proche de l’A.103 mais avec un cockpit agrandi, afin de permettre d’accueillir le pilote et un passager à son côté. Il est motorisé par un Agusta MV-GA140 de 142cv et ses rotors de sustentation et anti-couple sont également bipales. Le prototype effectue son premier vol en décembre 1960. Malheureusement, le marché est à ce moment-là saturé et Agusta n’arrive pas à obtenir les accords commerciaux qui lui permettraient de lancer la production en série de son biplace.
Un prototype motorisé par une turbine Turboméca-Agusta TA.270 délivrant 270cv est ensuite construit sous la désignation d’A.104BT, mais il n’a pas rencontré plus d’intérêt de la part des clients potentiels.

Bien décidé à développer un hélicoptère biplace capable d’effectuer des missions de liaisons rapides, d’observation et de photographie aérienne, Agusta relance l’étude d’un hélicoptère de ce type. Bien que reprenant un peu les lignes de l’A.104, de nombreuses modifications sont effectuées. Par exemple, la cabine est redessinée, les rotors voient leurs diamètres augmentés, la turbine est désormais disposée au-dessus de la poutre de queue, qui est plus épaisse et installée plus bas. Cette poutre de queue est équipée d’un rotor anti-couple bipale sur le côté gauche, d’un stabilisateur horizontal sur le côté droit, ainsi que d’un stabilisateur vertical munis d’une béquille au-dessous. Le rotor de sustentation bipale est muni de barres stabilisatrices. Le train d’atterrissage est constitué de deux patins muni de roues amovibles à l’arrière. En ce qui concerne le pilotage, comme sur l’A.104, l’appareil est équipé de doubles commandes afin de permettre son utilisation pour la formation des pilotes.

Une variante permettant de transporter quatre personnes est également étudiée sous la désignation d’A.105B. La cabine est redessinée, avec l’arrière élargi pour permettre d’installer deux sièges de plus, et équipé de deux portes supplémentaires sur les côtés. Excepté des rotors au diamètre plus importants, l’A.105B ne se différencie que peu de sa version biplace.

Trois prototypes sont prévus, dont au moins un A.105 et un A.105B. Le premier exemplaire vole, pour la première fois, le 1er novembre 1964. Il est ensuite suivi par un quadriplace quelques semaines plus tard. Durant les essais, l’A.105B se révèle avoir des performances légèrement meilleures.
L’Aeronautica Militare Italiana les évalue durant la fin de l’année 1964 et en 1965. Ils sont également tous deux présentés au Salon du Bourget de Paris de 1965.

Le troisième prototype n’est finalement pas construit. Les A.105 et A.105B, bien que supérieurs à l’A.104, ne sont visiblement pas capables de performances suffisantes pour percer sur le marché et seuls ces deux prototypes seront construits.


Versions :
A.103 : Prototype monoplace motorisé par un moteur à pistons Agusta MV-GA70 de 86cv ; un seul appareil construit.
Le cockpit en forme de bulle est très largement vitré, offrant une excellente visibilité au pilote. Le rotor de sustentation est bipale et muni de barres stabilisatrices. La longue et fine poutre de queue est terminée par le rotor anti-couple bipale, ainsi que d’une béquille. Le train d’atterrissage est constitué de patins.

A.104 "Helicar" : Prototype biplace motorisé par un moteur à pistons Agusta MV-GA140 de 142cv; un ou deux appareils construits.
Cet appareil est très semblable à l’A.103, mais en plus grand. Le cockpit qui est en forme de bulle et très largement vitré offre une excellente visibilité au pilote et à son passager, tous deux assis côte-à-côte. Afin de permettre également l’instruction, l’appareil est équipé de doubles commandes. Le rotor de sustentation bipale et muni de barres stabilisatrices. Le rotor anti-couple, bipale, est situé à l’extrémité de la longue poutre de queue. Cette dernière est également munie d’une béquille afin d’éviter à l’hélice de queue de toucher le sol. Le train d’atterrissage est constitué de patins munis de roues amovibles.
En décembre 1960, le premier prototype, immatriculé I-AGUM, effectue son premier vol. Il est possible qu’un second prototype soit construit par la suite. Le projet est abandonné par manque d’intérêt des éventuels clients.

A.104BT : Prototype biplace motorisé par une turbine Turboméca-Agusta TA.270 délivrant 270cv; un seul appareil construit.
Semblable à A.104 "Helicar", il s’en différencie par sa propulsion assurée par une turbine. Plus puissant et par conséquent capable de performances supérieures, il n’est pas commandé en série.

A.105 : Prototype biplace motorisé par une turbine Turboméca-Agusta TA.270 délivrant 270cv ; un seul appareil construit.

A.105B : Prototype quatre places de l’A.105, également motorisé par une turbine Turboméca-Agusta TA.270 délivrant 270cv, son fuselage est agrandi pour installer deux sièges de plus et les diamètres des rotors sont augmentés; un seul appareil construit.


Utilisateurs militaires :
Sans. Italie : Un A.105 en essais au sein de l’Aeronautica Militare.


Caractéristiques A.103:
Equipage : 1
Passagers : 0
Longueur : 6,13m
Hauteur : 2,23m
Diamètre du rotor principal : 7,40m
Surface du rotor principal: 43m2
Masse à vide : 280kg
Masse maximale au décollage : 460kg
Points d’attache : 0

Moteurs :
Un moteur à pistons Agusta MV-GA70 de 63kW (86cv).

Performances :
Vitesse max : 150km/h
Vitesse de croisière : 135km/h
Vitesse ascensionnelle : 4,0m/s
Plafond opérationnel : 2’000m
Endurance : 3h
Distance franchissable : 450km
Distance de décollage : 0m
Distance d’atterrissage : 0m

Armement :
Sans.

**********************************************************************

Caractéristiques A.104:
Equipage : 1
Passagers : 1
Longueur du fuselage: 6,35m
Hauteur : 2,35m
Diamètre du rotor principal : 7,95m
Surface du rotor principal: 49,6m2
Masse à vide : 380kg
Masse maximale au décollage : 640kg
Points d’attache : 0

Moteurs :
Un moteur à pistons Agusta MV-GA140 de 104kW (142cv).

Performances :
Vitesse max : 165km/h
Vitesse de croisière : 135km/h
Vitesse ascensionnelle : 4,1m/s
Plafond opérationnel : 3’000m
Endurance : 2h30
Distance franchissable : 330km
Distance de décollage : 0m
Distance d’atterrissage : 0m

Armement :
Sans.

**********************************************************************

Caractéristiques A.105:
Equipage : 1
Passagers : 1
Longueur du fuselage: 6,72m
Hauteur : 2,42m
Diamètre du rotor principal : 8,40m
Surface du rotor principal: 55,4m2
Masse à vide : 550kg
Masse en charge : 1’150kg
Masse maximale au décollage : 1’700kg
Charge utile : 550kg
Points d’attache : 0

Moteurs :
Une turbine Turbomeca-Agusta TA-230 de 205kW (279cv).

Performances :
Vitesse max : 185km/h
Vitesse de croisière : 175km/h
Plafond opérationnel : 2’800m
Endurance : 1h45
Distance franchissable : 310km
Distance de décollage : 0m
Distance d’atterrissage : 0m

Armement :
Sans.

**********************************************************************
Caractéristiques A.105B:
Equipage : 1
Passagers : 1
Longueur du fuselage: 6,72m
Hauteur : 2,60m
Diamètre du rotor principal : 9,00m
Surface du rotor principal: 55,4m2
Masse à vide : 485kg
Masse en charge : 1’000kg
Masse maximale au décollage : 1’700kg
Charge utile : 550kg
Points d’attache : 0

Moteurs :
Une turbine Turbomeca-Agusta TA-230 de 205kW (279cv).

Performances :
Vitesse max : 210km/h
Vitesse de croisière : 175km/h
Plafond opérationnel : 2’800m
Plafond opérationnel avec effet de sol : 4’750m
Endurance : 1h45
Distance franchissable : 320km
Distance de décollage : 0m
Distance d’atterrissage : 0m

Armement :
Sans.

**********************************************************************

Liens internet :
https://it.wikipedia.org/wiki/Agusta_A105
https://en.wikipedia.org/wiki/Agusta_A.105
http://www.aviastar.org/helicopters_eng/agusta-105.php
http://all-aero.com/index.php/35-helicopters/copters/493-agusta-a105
http://www.airwar.ru/enc/oh/agusta105.html
http://datab.us/i/Agusta%20A.105
http://avia-museum.narod.ru/helix/italy/agusta_a-105.html

https://it.wikipedia.org/wiki/Agusta_A103
https://it.wikipedia.org/wiki/Agusta_A104
Re: Agusta A.105 à 05/05/2016 09:55 Clansman
La fiche sur le site

Je suis épaté que l'A.105 puisse emporter 3 fois son poids : on passe de 550 kg à vide à 1700 kg à pleine charge. :shock:
Re: Agusta A.105 à 05/05/2016 21:56 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci.


Clansman a écrit

Je suis épaté que l'A.105 puisse emporter 3 fois son poids : on passe de 550 kg à vide à 1700 kg à pleine charge. :shock:
Moi aussi ça m'a surpris, mais ces chiffres sont repris par différentes sources et seraient celle du Jane's All The World's Aircraft de 1965-66… :?
Répondre aux messages »
Texte de , créé le May 5, 2016, 8:40 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires