Rappels

Histoire de l'appareil

Le SIAI Marchetti SM.102 est un avion de transport bimoteur à ailes basses, muni d’une dérive conventionnelle, d’un train d’atterrissage classique escamotable, et pouvant transporter 10 personnes.

À la fin de la seconde guerre mondiale, le constructeur italien SIAI-Marchetti met au point le SM.101, un avion de transport monomoteur à ailes basses capable de transporter jusqu’à six passagers. Malheureusement, cet appareil n’intéresse aucun client potentiel et reste au stade du prototype.
L’équipe de développement reprend les lignes générales de cet appareil, agrandit un peu le fuselage et lui installe deux moteurs, afin de mieux répondre aux besoins du marché international, principalement dans les régions du Moyen et Extrême-Orient, ainsi qu’en Inde.

Le nouvel appareil, désigné SM.102, est également conçu avec une structure mixte en métal et en bois. La structure du fuselage est constituée de tubes en acier recouverts de feuilles de duraluminium à l’avant et de contreplaqué de bois dans ses parties centrale et arrière. Le nez arrondi permet une assez bonne visibilité au pilote et au copilote qui sont assis sur deux sièges côte-à-côte. À l’arrière, jusqu’à huit sièges peuvent être installés pour les passagers. Des fenêtres rectangulaires, de chaque côté de la cabine, permettent aux occupant d’avoir une assez bonne luminosité et une excellente vue sur l’extérieur. Les ailes basses cantilevers de forme trapézoïdale sont munies de deux longerons en bois renforcés par des tubes en acier et recouverts de toile et de contreplaqué de bois. Elles ont un léger dièdre et leurs extrémités sont arrondies. Les ailes soutiennent les deux moteurs Ranger SGV-770C-1B de 373 kW actionnant des hélices tripales. L’empennage est conventionnel avec une dérive et un empennage horizontal aux extrémités arrondies. Sa structure en bois est recouverte de duraluminium. Le train d’atterrissage classique est escamotable.

Le premier vol du prototype (I-NDIA) a lieu le 24 février 1949 depuis l’aérodrome privé de Vergiate, dans la province de Varese. L’appareil est agréable à piloter et ses performances correspondent à l’attente du constructeur. Malgré cela, SIAI-Marchetti ne reçoit aucune commande, le marché étant déjà saturé par de nombreux avions de transport de seconde main provenant des stocks militaires.

SIAI-Marchetti propose alors à l’Aeronautica Militare Italiana (AMI) de lui fournir une version de transport militaire. Les principales différences sont une motorisation assurée par deux Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior de 340 kW et une finition intérieure réduite à l’essentiel afin d’en diminuer le prix. Le premier appareil de cette version effectue son premier vol le 7 avril 1950.

Après quelques semaines d’évaluation, l’AMI commande 20 autres exemplaires. Ces appareils restent en service jusqu’en 1959 et sont principalement utilisés pour la formation des pilotes sur bimoteur et pour le transport. Après leur retrait de l’AMI, ils sont pour la plupart rachetés d’occasion par des entreprises privées.

Deux accidents avec cet appareil sont à déplorer. Le premier à l’aéroport de Milano-Malpensa, le 31 juillet 1956, durant lequel un SM.102 de l’AMI s’écrase lors du décollage, tuant ses six occupants. Le second a eu lieu le 22 octobre 1961, quand un SM.102 de l’entreprise Transavia s’est écrasé près d’Aversa et de Parete, tuant ses deux occupant.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

SIAI-Marchetti SM.102 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 5 050 kg (11 133 lbs)
  • Masse à vide : 3 450 kg (7 606 lbs)
  • Surface alaire : 42,5 m² (457,466 sq. ft)
  • Hauteur : 3,47 m (11,385 ft)
  • Envergure : 18 m (59 ft)
  • Longueur : 13,1 m (42,979 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 344 km/h (214 mph, 186 kts)
  • Vitesse de croisière : 288 km/h (179 mph, 156 kts)
  • Distance franchissable : 1 650 km (1 025 mi, 891 nm)
  • Plafond opérationnel : 6 000 m (19 685 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 4,2 m/s (13,78 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 81,176 kg/m² (16,626 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 118,824 kg/m² (24,337 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 moteurs à cylindres en étoile Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior SB
  • Puissance unitaire : 336 kW (456 ch, 450 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
SIAI Marchetti SM.102 à 29/04/2016 08:47 Jericho
Le SIAI Marchetti SM.102 est un avion de transport bimoteur à ailes basses, muni d’une dérive conventionnelle, d’un train d’atterrissage classique escamotable, et pouvant transporter 10 personnes.

À la fin de la seconde guerre mondiale, le constructeur italien SIAI-Marchetti met au point le SM.101, un avion de transport monomoteur à ailes basses capable de transporter jusqu’à six passagers. Malheureusement, cet appareil n’intéresse aucun client potentiel et reste au stade du prototype.
L’équipe de développement reprend les lignes générales de cet appareil, agrandit un peu le fuselage et lui installe deux moteurs, afin de mieux répondre aux besoins du marché international, principalement dans les régions du Moyen et Extrême-Orient, ainsi qu’en Inde.

Le nouvel appareil, désigné SM.102, est également conçu avec une structure mixte en métal et en bois. La structure du fuselage est constituée de tubes en acier recouverts de feuilles de duraluminium à l’avant et de contreplaqué de bois dans ses parties centrale et arrière. Le nez arrondi permet une assez bonne visibilité au pilote et au copilote qui sont assis sur deux sièges côte-à-côte. À l’arrière, jusqu’à huit sièges peuvent être installés pour les passagers. Des fenêtres rectangulaires, de chaque côté de la cabine, permettent aux occupant d’avoir une assez bonne luminosité et une excellente vue sur l’extérieur. Les ailes basses cantilevers de forme trapézoïdale sont munies de deux longerons en bois renforcés par des tubes en acier et recouverts de toile et de contreplaqué de bois. Elles ont un léger dièdre et leurs extrémités sont arrondies. Les ailes soutiennent les deux moteurs Ranger SGV-770C-1B de 373kW actionnant des hélices tripales. L’empennage est conventionnel avec une dérive et un empennage horizontal aux extrémités arrondies. Sa structure en bois est recouverte de duraluminium. Le train d’atterrissage classique est escamotable.

Le premier vol du prototype (I-NDIA) a lieu le 24 février 1949 depuis l’aérodrome privé de Vergiate, dans la province de Varese. L’appareil est agréable à piloter et ses performances correspondent à l’attente du constructeur. Malgré cela, SIAI-Marchetti ne reçoit aucune commande, le marché étant déjà saturé par de nombreux avions de transport de seconde main provenant des stocks militaires.

SIAI-Marchetti propose alors à l’Aeronautica Militare Italiana (AMI) de lui fournir une version de transport militaire. Les principales différences sont une motorisation assurée par deux Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior de 340kW et une finition intérieure réduite à l’essentiel afin d’en diminuer le prix. Le premier appareil de cette version effectue son premier vol le 7 avril 1950. Après quelques semaines d’évaluation, l’AMI commande 20 autres exemplaires.
Ces appareils restent en service jusqu’en 1959 et sont principalement utilisés pour la formation des pilotes sur bimoteur et pour le transport.

Après leur retrait de l’AMI, ils sont pour la plupart rachetés d’occasion par des entreprises privées.

Deux accidents avec cet appareil sont à déplorer. Le premier à l’aéroport de Milano-Malpensa, le 31 juillet 1956, durant lequel un SM.102 de l’AMI s’écrase lors du décollage, tuant ses six occupants. Le second a eu lieu le 22 octobre 1961, quand un SM.102 de l’entreprise Transavia s’est écrasé près d’Aversa et de Parete, tuant ses deux occupant.



Versions :
SM.101 : Version de base propulsée par un moteur en étoile Walter Bora de 175kW (240cv), et capable de transporter 6 passagers, premier vol le 20 décembre 1947; un prototype construit.

SM.102 : Prototype civil motorisé par deux moteurs Ranger SGV-770C-1B, ou version militaire motorisée par deux Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior de 340kW; construite à 21 exemplaires (1 prototype et 20 appareils de série).


Utilisateurs militaires :
Italie : 21 SM.102 au sein de l’AMI de 1951 à 1959.


Caractéristiques (version militaire):
Equipage : 2
Passagers : 8
Longueur : 13,1m
Envergure : 18,0m
Hauteur : 3,47m
Surface alaire : 42,5m2
Masse à vide : 3’450kg
Masse maximale au décollage : 5’050kg
Capacité en carburant : 775L
Charge utile : 980kg
Points d’attache : 0

Moteurs :
Deux Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior de 340kW (462cv).

Performances :
Vitesse max : 344km/h
Vitesse de croisière : 288km/h
Vitesse ascensionnelle : 4,2m/s
Plafond opérationnel : 6’000m

Armement :
Sans.


Liens internet :
https://it.wikipedia.org/wiki/SIAI-Marchetti_SM-102
https://it.wikipedia.org/wiki/SIAI-Marchetti_SM-102
http://everything.explained.today/SIAI-Marchetti_SM.102/
http://aviation-safety.net/wikibase/wiki.php?id=158326
http://aviation-safety.net/wikibase/wiki.php?id=31927
http://www.museoscienza.org/dipartimenti/catalogo_collezioni/scheda_oggetto.asp?idk_in=ST120-00404&arg=fuso
http://www.aeroflight.co.uk/waf/italy/af/ital-af2-all-time.htm
http://www.aviastore.it/?p=5138
Re: SIAI Marchetti SM.102 à 29/04/2016 14:09 Clansman
La fiche sur le site

Icono pas terrible. Mais il en reste un exemplaire au musée Léonard de Vinci de Milan. Il fait un peu penser à l'Airspeed Oxford, je trouve.
Re: SIAI Marchetti SM.102 à 29/04/2016 15:15 Jericho
Merci… et merci pour l'info: je ne connaissais pas ce musée qui m'a l'air bien intéressant. :hehe:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le April 29, 2016, 12:14 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires