Histoire de l'appareil

A partir de 1957, Canadair se lança dans l'étude d'un avion ADAV, en retenant la formule hybride. A cette époque, un seul appareil de ce type avait volé, le Bell XV-3. Canadair appartenait alors à General Dynamics, qui donna au projet le nom de Dynavert. Dyna vient de Dynamics et Vert de Vertical. Canadair le désigna CL-84, et en interne il fut simplement baptisé le "84". La conception de l'appareil fut menée par Frederick Phillips.

Canadair travailla sur ce projet en collaboration avec le National Research Board (NRB) et le Defense Research Board (DRB) canadiens. Son approche fut de faire basculer toute l'aile avec les moteurs, lui donnant une incidence variant sur 100°. Le basculement se faisait de manière hydraulique et les parties mobiles de l'empennage se synchronisaient automatiquement en fonction de l'incidence de l'aile. La priorité la plus haute fut portée sur l'aérodynamisme et le contrôle de la puissance moteur. Le système de commandes de vol, conçu par Karlis Irbitis, était tellement au point que le pilote pouvait voler sans même connaître l'incidence des ailes.

Le train était tricycle. Les deux moteurs, des turbines Lycoming T53 de 1500 hp chacune, étaient placés dans des nacelles sous les ailes et actionnaient des hélices quadripales de 4,3 mètres de diamètre, tournant dans le sens inverse l'une de l'autre. Les ailes étaient hautes et droites. L'empennage était constitué de 3 dérives, avec 2 dérives de part et d'autre de l'empennage horizontal.

Le CL-84 était piloté par 2 personnes et pouvait emporter 12 passagers ou 1912 kg de fret.

4 prototypes furent construits : le premier, immatriculé CF-VTO-X, effectua un premier vol en sustentation le 7 mai 1965 entre les mains de Bill Longhurst. La première transition eut lieu le 17 janvier 1966. Il effectua 305 vols en 145 heures plus ou moins sans histoire. Mais le 12 septembre 1967, une panne du système de contrôle des hélices entraîna son crash. L'équipage put s'éjecter mais l'appareil était perdu.

Il fut suivi par 3 CL-84-1 d'évaluation, immatriculés CX8401, CX8402 et CX8403. Ils reçurent la désignation militaire CX-131. Cette version intégrait pas moins de 150 modifications, dont un fuselage allongé de 1,6 m, des moteurs plus puissants de 100 hp, des doubles commandes et une avionique améliorée.

CX8401 vola pour la première fois le 19 février 1970, toujours avec Bill Longhurst aux commandes. Ce dernier prit sa retraite en janvier 1971 pour être remplacé par Doug Atkins. A cette époque, les États-Unis étaient enlisés dans la guerre du Vietnam et s'intéressèrent au CL-84. Doug Atkins montra de quoi était capable l'appareil en atterrissant sur la pelouse de la Maison Blanche, à l'occasion d'un voyage passant par Edwards AFB et l'USS Guam. Il fit la preuve de la polyvalence du CL-84 dans des missions de transport et déploiement de troupes, de surveillance radar, de lutte anti-sous marine. Il démontra que l'appareil pouvait passer de 0 à 100 nœuds en 8 secondes. Armé d'une nacelle mitrailleuse General Electric SUU 11A/A de 7,62 mm, il montra la capacité du CL-84 à être utilisé comme plate-forme de tir.

L'US Navy, les Marines et la RAF s'intéressèrent à cet appareil et l'évaluèrent à Patuxent River à partir de décembre 1972. Le 5 avril 1973 a lieu la première translation uniquement aux instruments. Mais le 8 août 1973, CX8401 fut perdu à cause de la boîte de transmissions qui se brisa complètement à haute vitesse. L'équipage s'en tira une fois de plus, mais l'accident convainquit Canadair que quelque chose n'allait pas. La rumeur courut que les pilotes avaient essayé de battre un record de vitesse ascensionnelle sans autorisation.

CX8402, dont le premier vol eut lieu en septembre 1972, participa à la phase 2 des essais à bord de l'USS Guadalcanal, effectuant des vols et du transport de troupes par mauvais temps, et ce avec succès. Il effectua 196 vols et 169 heures de vol. CX8403 ne vola jamais, mais les 3 autres prototypes effectuèrent 700 vols et furent testés par plus de 40 pilotes, d'ailleurs très enthousiastes, pendant plus de 10 ans. Malgré 2 accidents, non mortels par ailleurs, le programme fut considéré comme un succès.

Malheureusement, le CL-84 n'intéressa plus personne. En premier lieu le Canada, mais aussi les États-Unis qui venaient de mettre fin à la guerre du Vietnam. Canadair tenta de vendre son Dynavert en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Scandinavie et au Royaume-Uni sans succès. Sans commande, le programme fut abandonné en 1974.

Les deux prototypes qui ont survécus sont désormais exposé dans des musées : CX8402 se trouve depuis 1984 au Musée de l'Aviation et de l'Espace du Canada, à Ottawa, complètement assemblé. Il a été restauré en 1993 et 1994. CX8403 se trouve au Royal Aviation Museum of Western Canada, à Winnipeg. Jamais restauré, il est exposé sans ses ailes.

Versions référencées

  • Canadair CL-84 : Prototype, un exemplaire.
  • Canadair CL-84-1 : Présérie d'évaluation, 3 exemplaires.
  • Canadair CX-131 : Désignation militaire canadienne des 3 CL-84-1.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Canadair CL-84-1 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 6 577 kg (14 500 lbs) en décollage conventionnel.
  • Masse normale au décollage : 5 715 kg (12 600 lbs) (maximale en décollage vertical)
  • Masse à vide : 3 818 kg (8 417 lbs) (3980 kg selon une autre source)
  • Surface du rotor : 32,67 m² (351,657 sq. ft)
  • Surface alaire : 21,67 m² (233,254 sq. ft)
  • Hauteur : 4,34 m (14,239 ft) avec les ailes en position basse.
  • Hauteur : 5,22 m (17,126 ft) avec les ailes en position verticale.
  • Envergure : 10,6 m (34,777 ft)
  • Longueur : 16,34 m (53,609 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 517 km/h (321 mph, 279 kts)
  • Vitesse de croisière : 484 km/h (301 mph, 261 kts) (497 km/h selon certaines sources)
  • Vitesse critique (VNE) : 615 km/h (382 mph, 332 kts)
  • Distance franchissable : 678 km (421 mi, 366 nm) avec décollage vertical.
  • Plafond opérationnel : 6 800 m (22 310 ft) (3200 ou 8000 m selon d'autres sources).
  • Vitesse ascensionnelle : 21,3 m/s (69,882 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 176,188 kg/m² (36,086 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 263,741 kg/m² (54,018 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 303,511 kg/m² (62,164 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbopropulseurs Lycoming T53-LTC1K-4B
  • Puissance unitaire : 1 119 kW (1 521 ch, 1 500 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Canadair CL-84 Dynavert à 23/04/2016 07:02 Clansman
Prototype d'avion hybride bimoteur canadien des années 1960.

A partir de 1957, Canadair se lança dans l'étude d'un avion ADAV, en retenant la formule hybride. A cette époque, un seul appareil de ce type avait volé, le Bell XV-3. Canadair appartenait alors à General Dynamics, qui donna au projet le nom de Dynavert. Dyna vient de Dynamics et Vert de Vertical. Canadair le désigna CL-84, et en interne il fut simplement baptisé le "84". La conception de l'appareil fut menée par Frederick Phillips.

Canadair travailla sur ce projet en collaboration avec le National Research Board (NRB) et le Defense Research Board (DRB) canadiens. Son approche fut de faire basculer toute l'aile avec les moteurs, lui donnant une incidence variant sur 100°. Le basculement se faisait de manière hydraulique et les parties mobiles de l'empennage se synchronisaient automatiquement en fonction de l'incidence de l'aile. La priorité la plus haute fut portée sur l'aérodynamisme et le contrôle de la puissance moteur. Le système de commandes de vol, conçu par Karlis Irbitis, était tellement au point que le pilote pouvait voler sans même connaître l'incidence des ailes.

Le train était tricycle. Les deux moteurs, des turbines Lycoming T53 de 1500 hp chacune, étaient placés dans des nacelles sous les ailes et actionnaient des hélices quadripales de 4,3 mètres de diamètre, tournant dans le sens inverse l'une de l'autre. Les ailes étaient hautes et droites. L'empennage était constitué de 3 dérives, avec 2 dérives de part et d'autre de l'empennage horizontal.

Le CL-84 était piloté par 2 personnes et pouvait emporter 12 passagers ou 1912 kg de fret.

4 prototypes furent construits : le premier, immatriculé CF-VTO-X, effectua un premier vol en sustentation le 7 mai 1965 entre les mains de Bill Longhurst. La première transition eut lieu le 17 janvier 1966. Il effectua 305 vols en 145 heures plus ou moins sans histoire. Mais le 12 septembre 1967, une panne du système de contrôle des hélices entraîna son crash. L'équipage put s'éjecter mais l'appareil était perdu.

Il fut suivi par 3 CL-84-1 d'évaluation, immatriculés CX8401, CX8402 et CX8403. Ils reçurent la désignation militaire CX-84. Cette version intégrait pas moins de 150 modifications, dont un fuselage allongé de 1,6 m, des moteurs plus puissants de 100 hp, des doubles commandes et une avionique améliorée.

CX8401 vola pour la première fois le 19 février 1970, toujours avec Bill Longhurst aux commandes. Ce dernier prit sa retraite en janvier 1971 pour être remplacé par Doug Atkins. A cette époque, les États-Unis étaient enlisés dans la guerre du Vietnam et s'intéressèrent au CL-84. Doug Atkins montra de quoi était capable l'appareil en atterrissant sur la pelouse de la Maison Blanche, à l'occasion d'un voyage passant par Edwards AFB et l'USS Guam. Il fit la preuve de la polyvalence du CL-84 dans des missions de transport et déploiement de troupes, de surveillance radar, de lutte anti-sous marine. Il démontra que l'appareil pouvait passer de 0 à 100 nœuds en 8 secondes. Armé d'une nacelle mitrailleuse General Electric SUU 11A/A de 7,62 mm, il montra la capacité du CL-84 à être utilisé comme plate-forme de tir.

L'US Navy, les Marines et la RAF s'intéressèrent à cet appareil et l'évaluèrent à Patuxent River à partir de décembre 1972. Le 5 avril 1973 a lieu la première translation uniquement aux instruments. Mais le 8 août 1973, CX8401 fut perdu à cause de la boîte de transmissions qui se brisa complètement à haute vitesse. L'équipage s'en tira une fois de plus, mais l'accident convainquit Canadair que quelque chose n'allait pas. La rumeur courut que les pilotes avaient essayé de battre un record de vitesse ascensionnelle sans autorisation.

CX8402, dont le premier vol eut lieu en septembre 1972, participa à la phase 2 des essais à bord de l'USS Guadalcanal, effectuant des vols et du transport de troupes par mauvais temps, et ce avec succès. Il effectua 196 vols et 169 heures de vol. CX8403 ne vola jamais, mais les 3 autres prototypes effectuèrent 700 vols et furent testés par plus de 40 pilotes, d'ailleurs très enthousiastes, pendant plus de 10 ans. Malgré 2 accidents, non mortels par ailleurs, le programme fut considéré comme un succès.

Malheureusement, le CL-84 n'intéressa plus personne. En premier lieu le Canada, mais aussi les États-Unis qui venaient de mettre fin à la guerre du Vietnam. Canadair tenta de vendre son Dynavert en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Scandinavie et au Royaume-Uni sans succès. Sans commande, le programme fut abandonné en 1974.

Les deux prototypes qui ont survécus sont désormais exposé dans des musées : CX8402 se trouve depuis 1984 au Musée de l'Aviation et de l'Espace du Canada, à Ottawa, complètement assemblé. Il a été restauré en 1993 et 1994. CX8403 se trouve au Royal Aviation Museum of Western Canada, à Winnipeg. Jamais restauré, il est exposé sans ses ailes.





https://fr.wikipedia.org/wiki/Canadair_CL-84

http://www.helicomicro.com/canadair-cl-84-dynavert/

http://jn.passieux.free.fr/html/Cl84.php

http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/canadair-cl-84-dynavert/

https://en.wikipedia.org/wiki/Canadair_CL-84

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/canadair_dynavert.php

http://museeaec.techno-science.ca/fr/collections-recherche/artefact-canadair-dynavert.php

http://www.royalaviationmuseum.com/3388/canada-successful-in-building-tilt-wing-aircraft/

http://www.diseno-art.com/encyclopedia/strange_vehicles/canadair_cl-84_dynavert.html

http://www.airwar.ru/enc/xplane/cl84.html
Re: Canadair CL-84 Dynavert à 23/04/2016 10:06 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le April 23, 2016, 7:09 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires