Rappels

Histoire de l'appareil

En 1944, Émile Dewoitine rejoignit l'Espagne pour échapper aux accusations de collaboration avec l'Allemagne nazie. Après un passage en Argentine où il conçut l'IAe-27 Pulqui I, premier avion à réaction argentin, et l'IAe-31 Colibri, un avion d'entraînement monomoteur civil, il retourna en Espagne où il intégra Iberavia.

En 1951, l'armée de l'air espagnole lance un appel d'offres pour un appareil de transport léger et de liaison, destiné à remplacer les Fieseler Storch. Dornier y participe avec son Do 25 et Iberavia avec son I-18, conçu par Emile Dewoitine (qui lui le nomme D.750 !). Iberavia est racheté par AISA en 1952 et l'I-18 est rebaptisé AVD-12. Le Do 25 et l'AVD-12 reçoivent comme désignations militaire respectivement XL-9 et XL-10.

Les deux appareils sont pourvus du même moteur, un Elizalde Tigre G.IV de 150 cv. L'AVD-12 (D.750-1 pour Dewoitine) effectue son vol inaugural le 1er (ou 18) août 1954 entre les mains de Javier Guibert, quelque temps après son concurrent. Mais il fait face au même problème de sous-motorisation et recoure au même moteur de remplacement, un Continental O-47OJ de 225 hp. Le deuxième prototype, désigné AVD-12C (de la même manière que le Do 25 est redésigné Do 25 P2C, le C étant sans doute pour Continental), vole pour la première fois en 1956. L'AVD-12C est appelé D.750-2 par Dewoitine.

L'AVD-12 est de facture classique : train d'atterrissage classique et fixe, ailes hautes et droites, empennage conventionnel avec une dérive arrondie mais accusant une flèche.

Mais en novembre ou décembre 1956, l'AVD-12C est victime d'un accident à Torrejon qui coûte la vie au pilote Demetrio Zorita (ou Zurita) Alonso, qui fut le premier Espagnol à devenir supersonique (sur un appareil de l'Armée de l'Air française, Mystère ou Mirage). Ceci et un mauvais accès au compartiment arrière provoque le rejet de L'AVD-12 au profit du Do 25. Ce dernier était cependant insuffisant et du évoluer en Do 27 pour donner pleine satisfaction.

Versions référencées

  • Iberavia I-18 : Désignation d'origine de l'AVD-12, chez Iberavia.
  • Dewoitine D.750 : Désignation par son concepteur de l'AVD-12.
  • AISA XL-10 : Désignation militaire espagnole de l'AVD-12.
  • AISA AVD-12 : Premier prototype, moteur ENMASA Tigre G.IV de 150 cv.
  • AISA AVD-12C : Second prototype, moteur Continental O-47OJ de 225 hp.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

AISA AVD-12C voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 100 kg (2 425 lbs)
  • Envergure : 11,1 m (36,417 ft)
  • Longueur : 7,75 m (25,427 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 278 km/h (173 mph, 150 kts)
  • Distance franchissable : 1 000 km (621 mi, 540 nm)
  • Plafond opérationnel : 6 400 m (20 997 ft)

Motorisation

  • 1 moteur à pistons Continental O-470-J
  • Puissance unitaire : 168 kW (228 ch, 225 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
AISA AVD-12 à 16/04/2016 07:55 Clansman
En 1944, Émile Dewoitine rejoignit l'Espagne pour échapper aux accusations de collaboration avec l'Allemagne nazie. Après un passage en Argentine où il conçut l'IAe-27 Pulqui I, premier avion à réaction argentin, et l'IAe-31 Colibri, un avion d'entraînement monomoteur civil, il retourna en Espagne où il intégra Iberavia.

En 1951, l'armée de l'air espagnole lance un appel d'offres pour un appareil de transport léger et de liaison, destiné à remplacer les Fieseler Storch. Dornier y participe avec son Do 25 et Iberavia avec son I-18, conçu par Emile Dewoitine (qui lui le nomme D.750 !). Iberavia est racheté par AISA en 1952 et l'I-18 est rebaptisé AVD-12. Le Do 25 et l'AVD-12 reçoivent comme désignations militaire respectivement XL-9 et XL-10.

Les deux appareils sont pourvus du même moteur, un ENMASA Tigre G.IV de 150 cv. L'AVD-12 (D.750-1 pour Dewoitine) effectue son vol inaugural le 1er (ou 18) août 1954 entre les mains de Javier Guibert, quelque temps après son concurrent. Mais il fait face au même problème de sous-motorisation et recoure au même moteur de remplacement, un Continental O-47OJ de 225 hp. Le deuxième prototype, désigné AVD-12C (de la même manière que le Do 25 est redésigné Do 25 P2C, le C étant sans doute pour Continental), vole pour la première fois en 1956. L'AVD-12C est appelé D.750-2 par Dewoitine.

L'AVD-12 est de facture classique : train d'atterrissage classique et fixe, ailes hautes et droites, empennage conventionnel avec une dérive arrondie mais accusant une flèche.

Mais en novembre ou décembre 1956, l'AVD-12C est victime d'un accident à Torrejon qui coûte la vie au pilote Demetrio Zorita (ou Zurita) Alonso, qui fut le premier Espagnol à devenir supersonique (sur un appareil de l'Armée de l'Air française, Mystère ou Mirage). Ceci et un mauvais accès au compartiment arrière provoque le rejet de L'AVD-12 au profit du Do 25. Ce dernier était cependant insuffisant et du évoluer en Do 27 pour donner pleine satisfaction.




https://fr.wikipedia.org/wiki/Aeron%C3%A1utica_Industrial

http://jpcolliat.free.fr/do31/histoire.htm

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=es&u=http://www.jaon.es/casa127dornier27/dornier25.htm&prev=search

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=es&u=http://www.aviationcorner.net/gallery_en.asp%3Faircraft_type%3DAISA%2520AVD-12%26aircraft_type_id%3D2013&prev=search

http://aur-aile.missiaen.fr/aisa.html?

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=es&u=http://www.iurisegur.com/mundo-de-la-aviacion-269/&prev=search

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php?topic=7505.10;imode

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php?topic=7505.0;wap

http://www.the-blueprints.com/blueprints/modernplanes/modern-aa-an/46770/view/aisa_avd-12c/
Re: AISA AVD-12 à 16/04/2016 09:42 Clansman
La fiche sur le site

Avec tout de même un plan 3 vues.
Re: AISA AVD-12 à 17/04/2016 00:18 Jericho

Clansman a écrit

Avec tout de même un plan 3 vues.
Merci pour la fiche. Pis un plan 3 vues, c'est déjà mieux que rien. :D
Re: AISA AVD-12 à 17/04/2016 08:07 Clansman
En attendant, que de désignations pour un seul appareil !
Re: AISA AVD-12 à 17/04/2016 10:22 Ansierra117
Oui, à en faire mal à la tête ! J'aime pas quand y'a trop de désignations différentes (psychopathe)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le April 16, 2016, 8:01 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires