Rappels

Histoire de l'appareil

En février 1948, Tupolev et Dmitri Markov commençèrent le travail préliminaire sur une version modernisée et agrandie du Tu-4, la copie soviétique du B-29. Le point essentiel était une meilleure autonomie, de l'ordre de 7 à 8000 kilomètres. La vitesse de pointe attendue était de 620 km/h et la charge militaire de 12 tonnes.

En effet, les forces aériennes soviétiques manquaient de bombardiers stratégiques par rapport aux forces occidentales, en particulier pour les missions de frappe nucléaires. La première bombe nucléaire soviétique explosa d'ailleurs en 1949. Le Pe-8, unique bombardier quadrimoteur soviétique de la seconde guerre mondiale, était insuffisant et même le Tu-4 ne pouvait frapper les États-Unis qu'à la condition d'effectuer un aller simple.

Pour ce faire, les améliorations portèrent sur les moteurs, plus économiques, l'aérodynamique et des réservoirs de carburant supplémentaires. Le fuselage fut allongé de près de 4 mètres, ce qui permit d'agrandir la soute à bombes. La surface alaire fut portée à 173 m². Les longerons furent allégés mais renforcés. La dérive fut également redessinée, plus anguleuse avec une arête dorsale.

La partie avant fut complètement redessinée afin d'être plus aérodynamique : le poste de pilotage n'était plus entièrement vitré, mais plus proche d'un avion de ligne ou d'un B-17. L'opérateur radar prenait place dans une cabine pressurisée placée dans le nez vitré, tandis que le radar lui-même était logé dans un carénage mieux profilé sous la partie avant du fuselage.

Des moteurs Shvetsov ASh-2TK ou Dobrynin VD-3TK furent envisagés à l'origine, mais comme ils n'étaient pas prêts, Tupolev se rabattit sur des Shvetsov ASh-73TKFN de 2650 cv chacun. Les nacelles moteurs furent redessinées en conséquence avec une traînée moindre, et de nouvelles hélices furent montées. Enfin, le dégivrage faisait appel à l'air et non plus aux membranes, toujours pour des raisons aérodynamiques.

En conséquence, la finesse aérodynamique (ou rapport entre la portance et la traînée) passait à 18 contre 17 pour le Tu-4.

Ce projet fut approuvé en conseil des ministres le 12 juin 1948, avec comme condition la présentation d'un prototype aux essais étatiques en juillet 1949. La construction de ce prototype démarra en novembre 1948, et des parties du Tu-4 furent réutilisés autant que possible afin d’accélérer la sortie d'usine.

Malgré tout, le prototype ne fut pas prêt à temps. Le conseil des Ministres annula le programme le 16 septembre 1949 en faveur du Tu-85, qui promettait d'être encore plus performant.

Le Tu-80 effectua malgré tout son vol inaugural le 1er décembre 1949, à Joukhovski. Il devint un banc d'essais volant, testant notamment des hélices à pas réversibles ou étudiant la déformation structurelle. Il fut finalement utilisé comme cible sur un champ de tir. Le Tu-85 ne fut finalement pas plus construit en série que le Tu-80, mais tous deux servirent à la conception du Tu-95 "Bear".

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Tupolev Tu-80 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 60 600 kg (133 600 lbs) (67200 kg selon une autre source)
  • Masse normale au décollage : 51 500 kg (113 538 lbs)
  • Masse à vide : 37 850 kg (83 445 lbs) (41030 kg selon une autre source)
  • Surface alaire : 167 m² (1 798 sq. ft) (173,1 m² selon une source)
  • Hauteur : 9,04 m (29,659 ft) (8,91 m selon 2 sources)
  • Envergure : 43,45 m (142,552 ft) (44,3 m selon une source)
  • Longueur : 34,32 m (112,598 ft) (36,6 m selon une source)

Performances

  • Distance franchissable : 7 000 km (4 350 mi, 3 780 nm) (8214 km selon une source)
  • Plafond opérationnel : 11 180 m (36 680 ft)
  • Vitesse maximale BA : 428 km/h (266 mph, 231 kts)
  • Vitesse maximale HA : 545 km/h (339 mph, 294 kts) (650 km/h selon une source)
  • Charge alaire, à vide : 226,647 kg/m² (46,421 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 308,383 kg/m² (63,162 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 362,874 kg/m² (74,323 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 4 moteurs à cylindres en étoile Shvetsov ASh-73FN
  • Puissance unitaire : 1 949 kW (2 650 ch, 2 614 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Tupolev Tu-80 à 27/01/2016 09:19 Clansman
Prototype de bombardier quadrimoteur soviétique de la fin des années 1940.


En février 1948, Tupolev et Dmitri Markov commençèrent le travail préliminaire sur une version modernisée et agrandie du Tu-4, la copie soviétique du B-29. Le point essentiel était une meilleure autonomie, de l'ordre de 7 à 8000 kilomètres. La vitesse de pointe attendue était de 620 km/h et la charge militaire de 12 tonnes.

En effet, les forces aériennes soviétiques manquaient de bombardiers stratégiques par rapport aux forces occidentales, en particulier pour les missions de frappe nucléaires. La première bombe nucléaire soviétique explosa d'ailleurs en 1949. Le Pe-8, unique bombardier quadrimoteur soviétique de la seconde guerre mondiale, était insuffisant et même le Tu-4 ne pouvait frapper les États-Unis qu'à la condition d'effectuer un aller simple.

Pour ce faire, les améliorations portèrent sur les moteurs, plus économiques, l'aérodynamique et des réservoirs de carburant supplémentaires. Le fuselage fut allongé de près de 4 mètres, ce qui permit d'agrandir la soute à bombes. La surface alaire fut portée à 173 m². Les longerons furent allégés mais renforcés. La dérive fut également redessinée, plus anguleuse avec une arête dorsale.

La partie avant fut complètement redessinée afin d'être plus aérodynamique : le poste de pilotage n'était plus entièrement vitré, mais plus proche d'un avion de ligne ou d'un B-17. L'opérateur radar prenait place dans une cabine pressurisée placée dans le nez vitré, tandis que le radar lui-même était logé dans un carénage mieux profilé sous la partie avant du fuselage.

Des moteurs Shvetsov ASh-2TK ou Dobrynin VD-3TK furent envisagés à l'origine, mais comme ils n'étaient pas prêts, Tupolev se rabattit sur des Shvetsov ASh-73TKFN de 2650 cv chacun. Les nacelles moteurs furent redessinées en conséquence avec une traînée moindre, et de nouvelles hélices furent montées. Enfin, le dégivrage faisait appel à l'air et non plus aux membranes, toujours pour des raisons aérodynamiques.

En conséquence, la finesse aérodynamique (ou rapport entre la portance et la traînée) passait à 18 contre 17 pour le Tu-4.

Ce projet fut approuvé en conseil des ministres le 12 juin 1948, avec comme condition la présentation d'un prototype aux essais étatiques en juillet 1949. La construction de ce prototype démarra en novembre 1948, et des parties du Tu-4 furent réutilisés autant que possible afin d’accélérer la sortie d'usine.

Malgré tout, le prototype ne fut pas prêt à temps. Le conseil des Ministres annula le programme le 16 septembre 1949 en faveur du Tu-85, qui promettait d'être encore plus performant.

Le Tu-80 effectua malgré tout son vol inaugural le 1er décembre 1949, à Joukhovski. Il devint un banc d'essais volant, testant notamment des hélices à pas réversibles ou étudiant la déformation structurelle. Il fut finalement utilisé comme cible sur un champ de tir. Le Tu-85 ne fut finalement pas plus construit en série que le Tu-80, mais tous deux servirent à la conception du Tu-95 "Bear".




https://en.wikipedia.org/wiki/Tupolev_Tu-80

http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=1147

http://www.aviastar.org/air/russia/tu-80.php

http://fr.avia.pro/blog/tu-80

http://www.ctrl-c.liu.se/misc/ram/tu-80.html

http://www.the-blueprints.com/blueprints/modernplanes/tupolev/66700/view/tupolev_tu-80/

http://www.airvectors.net/avbear.html#m1

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/bomber/tu80.html&prev=search
Re: Tupolev Tu-80 à 27/01/2016 11:26 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Jan. 27, 2016, 9:23 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires