Rappels

Histoire de l'appareil

En 1944, l'Il-10 (lui-même un dérivé de l'Il-2) terminait ses essais en vol. Il fut considéré comme relativement performant, mais susceptible d'être amélioré sur les points de la vitesse, de la maniabilité et du poids. C'est pourquoi Iliouchine se lança dans un nouveau projet, désigné Il-16.

L'Il-16 était globalement un Il-10 motorisé par un nouveau moteur, le Mikouline AM-43NV. Il fournissait 2300 cv au décollage, à comparer aux 1450 cv du Mikouline AM-42 de l'Il-10. Les dimensions et l'aérodynamique restaient relativement identiques, mais un blindage plus mince permit d'économiser le poids. La masse à vide passait de 4680 kg à 4135 kg. Iliouchine attendait en particulier de ce nouveau modèle qu'il soit nettement plus rapide que l'Il-10 : une vitesse maximale de 625 km/h avait été calculée.

En plus des 2 canons NS-23 de 23 mm de l'Il-10 (280 obus), l'Il-16 disposait de 2 mitrailleuses ShKAS de 7,62 mm également montés dans les ailes, mais dans la partie extérieure et alimentés par 1400 cartouches. Le mitrailleur arrière se voyait confier un canon Berezine UB-20 de 20 mm et une dotation de 150 obus. 10 grenades AG-2 anti-aériennes complétaient la défense contre des chasseurs survenant par l'arrière.

La charge offensive était d'abord de 200 kg, répartie dans 2 soutes situées dans la partie intérieure de l'aile ou sous des points d'emport, ainsi qu'une surcharge autorisée de 400 kg. Mais en définitive, ces capacités furent augmentées respectivement à 400 et 500 kg.

Les photographies prouvent qu'au moins 2 prototypes furent construits, mais certaines sources parlent d'un troisième exemplaire (peut-être une cellule d'essais ?). La production en série fut préparée avant même les essais en vols. L'Il-16 effectua son vol inaugural début 1945, entre les mains de V.K. Kokkinaki.

Les essais montrèrent que le couple moteur, associé à un fuselage arrière trop court, provoquait un gros problème de stabilité longitudinale. Afin de corriger ce problème, le deuxième prototype vit l'arrière de son fuselage allongé de 50 cm, la surface de sa dérive agrandie et le gouvernail doté d'un trim. Les qualités de vol s'en trouvèrent grandement améliorées.

En revanche, le moteur posait lui aussi problème, et ses défauts (inconnus en l'état actuel des choses) furent impossibles à corriger. Cela provoqua la fin du programme à l'été 1946.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Iliouchine Il-16 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse normale au décollage : 5 780 kg (12 743 lbs)
  • Masse à vide : 4 315 kg (9 513 lbs) (4135 kg selon une autre source)
  • Surface alaire : 24 m² (258 sq. ft) (30 m² selon une autre source)
  • Hauteur : 3,6 m (11,811 ft)
  • Envergure : 12,5 m (41,01 ft) (13,4 m selon une autre source)
  • Longueur : 10,69 m (35,072 ft) (11,2 m selon une autre source)

Performances

  • Distance franchissable : 800 km (497 mi, 432 nm)
  • Plafond opérationnel : 7 600 m (24 934 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 10,97 m/s (35,991 ft/s)
  • Vitesse maximale BA : 529 km/h (329 mph, 286 kts)
  • Vitesse maximale HA : 576 km/h (358 mph, 311 kts)
  • Charge alaire, à vide : 179,792 kg/m² (36,824 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 240,833 kg/m² (49,327 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en V Mikouline AM-43NV
  • Puissance unitaire : 1 692 kW (2 300 ch, 2 269 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Iliouchine Il-16 à 23/12/2015 09:14 Clansman
Prototype d'avion d'assaut soviétique monomoteur de la fin des années 1940.


En 1944, l'Il-10 (lui-même un dérivé de l'Il-2) terminait ses essais en vol. Il fut considéré comme relativement performant, mais susceptible d'être amélioré sur les points de la vitesse, de la maniabilité et du poids. C'est pourquoi Iliouchine se lança dans un nouveau projet, désigné Il-16.

L'Il-16 était globalement un Il-10 motorisé par un nouveau moteur, le Mikouline AM-43NV. Il fournissait 2300 cv au décollage, à comparer aux 1450 cv du Mikouline AM-42 de l'Il-10. Les dimensions et l'aérodynamique restaient relativement identiques, mais un blindage plus mince permit d'économiser le poids. La masse à vide passait de 4680 kg à 4135 kg. Iliouchine attendait en particulier de ce nouveau modèle qu'il soit nettement plus rapide que l'Il-10 : une vitesse maximale de 625 km/h avait été calculée.

En plus des 2 canons NS-23 de 23 mm de l'Il-10 (280 obus), l'Il-16 disposait de 2 mitrailleuses ShKAS de 7,62 mm également montés dans les ailes, mais dans la partie extérieure et alimentés par 1400 cartouches. Le mitrailleur arrière se voyait confier un canon Berezine UB-20 de 20 mm et une dotation de 150 obus. 10 grenades AG-2 anti-aériennes complétaient la défense contre des chasseurs survenant par l'arrière.

La charge offensive était d'abord de 200 kg, répartie dans 2 soutes situées dans la partie intérieure de l'aile ou sous des points d'emport, ainsi qu'une surcharge autorisée de 400 kg. Mais en définitive, ces capacités furent augmentées respectivement à 400 et 500 kg.

Les photographies prouvent qu'au moins 2 prototypes furent construits, mais certaines sources parlent d'un troisième exemplaire (peut-être une cellule d'essais ?). La production en série fut préparée avant même les essais en vols. L'Il-16 effectua son vol inaugural début 1945, entre les mains de V.K. Kokkinaki.

Les essais montrèrent que le couple moteur, associé à un fuselage arrière trop court, provoquait un gros problème de stabilité longitudinale. Afin de corriger ce problème, le deuxième prototype vit l'arrière de son fuselage allongé de 50 cm, la surface de sa dérive agrandie et le gouvernail doté d'un trim. Les qualités de vol s'en trouvèrent grandement améliorées.

En revanche, le moteur posait lui aussi problème, et ses défauts (inconnus en l'état actuel des choses) furent impossibles à corriger. Cela provoqua la fin du programme à l'été 1946.





https://en.wikipedia.org/wiki/Ilyushin_Il-16

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/aww2/il16.html&prev=search
Re: Iliouchine Il-16 à 23/12/2015 10:09 Clansman
La fiche sur le site
Re: Iliouchine Il-16 à 23/12/2015 14:09 glwpatton
C'est quoi ces grenades anti-aériennes?
Tu lances ça de l'arrière de l'avion et ça explose après quelques seconde, en priant que ce soit à proximité du suiveur? L'efficacité me parait douteuse…
Re: Iliouchine Il-16 à 23/12/2015 15:35 Jericho

glwpatton a écrit

C'est quoi ces grenades anti-aériennes?
Tu lances ça de l'arrière de l'avion et ça explose après quelques seconde, en priant que ce soit à proximité du suiveur? L'efficacité me parait douteuse…
D'après ce qui est dit sur le "forum.axishistory",les grenades AG-2 étaient tirées depuis un lanceur appelé DAG-5 ou DAG-10 (contenant 5 ou 10 grenades). Les AG-2 pesaient 2 kg, étaient sphériques, munies d'un parachute et explosaient 3 à 4 secondes après le tir, envoyant dans un rayon de 10 à 50m jusqu'à 130 éclats pesant entre 3 et 80g.

Disons que tu as au moins autant de chance de te débarrasser de ton poursuivant que quelques années plus tard en largant tes réservoirs de carburant externes… :D
Re: Iliouchine Il-16 à 23/12/2015 17:42 glwpatton
Merci de me conforter dans mon idée!
Monter sur un avion en 1944, un truc qui aurait eu une chance d'être plus ou moins efficace en 1915… :roll:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Dec. 23, 2015, 9:28 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires