Rappels

Histoire de l'appareil

Origines

L’ingénieur français François Denhaut, déjà connu pour son invention de l’hydravion à coque avec fuselage et redan, et concepteur du Donnet-Lévèque s’engage à la déclaration de la première guerre mondiale comme simple mécanicien puis entame une formation de pilote à Avord.
Cependant il est rapidement renvoyé à l'arrière où lassé de la vie militaire il reprend la conception d’un nouvel hydravion avec l’aide de Jérôme Donnet pour créer les établissements DONNET-DENHAUT en 1915.

Le développement de la guerre sous-marine par les Allemands et la menace grandissante des U-boat en 1916 pousse le ministère de la Marine à commander une grande quantité d'hydravions à coque, considérés comme plus fiables et performants que les appareils à flotteur.

Ainsi et jusqu’à la fin du conflit, les firmes FBA et Donnet-Denhaut se partageront la part du lion des différentes commandes émises par l’Amirauté. En effet, seules ces 2 entreprises possèdent alors les capacités industrielles pour soutenir les cadences de livraisons demandées.
Donnet-Denhaut fabriqua ainsi de 1916 à 1918 plus de 1150 appareils qui participèrent essentiellement à la surveillance côtière, à l’escorte des convois maritime et à la chasse aux sous marins. Ils prirent une part non négligeable dans les résultats globaux de l’aviation maritime française qui revendique près de trente sous marins détruits.

Utilisés après guerre dans les écoles de pilotages, les derniers Donnet-Denhaut furent définitivement retirés du service à la fin 1924.
A noter qu’un Donnet-Denhaut triplace 200 HP effectua la première liaison aérienne entre Marseille et Alger via la Corse et la Sardaigne le 26 Janvier 1919, en 11heure de vol.


Utilisateurs militaires

France : près de 1100 Donnet-Denhaut de tous types de 1916 à 1924 et répartis dans les différents Centre d'Aviation Maritime (CAM) :
• CAM d’Ajaccio : Donnet-Denhaut de 200CV Hispano Suiza et Donnet-Denhaut bimoteur de juillet 1918 à janvier 1919. 0 victoire aérienne et 0 perte et aucune attaque navale recensée.

• CAM d’Antibes : Donnet-Denhaut de 200CV HS de janvier à décembre 1918.0 victoire aérienne et 1 perte par accident sur ce type d’appareil. Aucune attaque navale recensée.

• CAM de Bastia : Donnet-Denhaut de 200CV Hispano Suiza de juillet 1918 à décembre 1918. 0 victoire aérienne et 0 perte. Aucune attaque navale recensée.

• CAM de Bayonne : Donnet-Denhaut de 150CV et Donnet-Denhaut de 160CV Lorraine de juin 1917 à mars 1918 et Donnet-Denhaut 200CV de juin 1917 à décembre 1918. 0 victoire aérienne et 0 perte. 2 attaques contre des sous-marins mais aucun résultat connu.

• CAM de Brest- Camaret: Donnet-Denhaut de 140/150CV et Donnet-Denhaut de 160CV Lorraine de janvier 1917 à fin 1917 puis des Donnet-Denhaut de 200CV Hispano Suiza d’octobre 1917 à juillet 1918. 0 victoire aérienne et 3 pertes par accident. 41 attaques contre des sous-marins dont 16 avec des résultats observés. Pas de confirmation de sous marin détruit.

• CEAM de Berre: Donnet-Denhaut 200CV de janvier 1919 jusqu’en 1924.

• CAM de Dunkerque: Donnet-Denhaut de 140/150CV de mars1916 à avril 1917 puis Donnet-Denhaut de 200CV Hispano Suiza de juin 1917 à novembre 1918. 0 victoire aérienne et 3 pertes au combat. 8 attaques contres des U-boat dont une occasionnant des avaries.

• CEAM de Fréjus-Saint-Raphaël : Donnet-Denhaut 275CV de janvier 1919 à mars 1923.

• CEAM d’ Hourtin: Donnet-Denhaut 200 CV de mai 1917 à décembre 1918 dédiés à la formation de base des pilotes et Donnet Denhaut 275CV de mars 1923 à fin avril 1924.

• CAM de La Pallice: Donnet-Denhaut 140/150 CV et Donnet-Denhaut 160CV Lorraine de juin 1916 à fin 1918. Donnet Denhaut 200CV DD et RR d’avril 1917 à décembre 1918. 0 victoire aérienne et 1 perte par accident. 9 attaques navales recensées pas de résultat connu.

• CAM de Lorient : Donnet-Denhaut 140/150 CV d’avril 1917 à janvier 1918. En juillet 1918, les Américains s’installent sur l’Ile Tudy poste avancé du CAM de Lorient avec notamment des Donnet-Denhaut 200CV.

• CAM de Perpignan : Donnet-Denhaut de 200CV Hispano Suiza d’avril 1918 à décembre 1918. 0 victoire aérienne et 0 perte. Aucune attaque navale recensée sur ce type d’appareil.

• CAM de Sète : Donnet-Denhaut de 200CV Hispano Suiza de novembre 1917 à mai 1919. 0 victoire aérienne et 0 perte. Aucune attaque navale recensée sur ce type d’appareil.

• CAM de Toulon : Donnet-Denhaut de 150CV d’août 1916 à septembre 1917 puis Donnet-Denhaut de 200CV et Donnet-Denhaut bimoteurs de janvier 1918 à juin 1919. 0 victoire aérienne et 1 perte par accident pour ce type d’appareil. 2 attaques contre des sous-marins, aucun résultat connu.

• CAM d’Alger (Algérie) : Donnet-Denhaut 150CV puis Donnet-Denhaut

• CAM d’Arzew (Algérie) : Donnet-Denhaut 150 CV et 160CV (Lorraine) et 200 CV Hispano Suiza d’avril 1918 à décembre 1918. 0 victoire aérienne et 1 perte par accident. 1 attaque navale en collaboration avec le CAM d’Oran contre le sous marin U-39 qui, endommagé, se réfugiera en Espagne jusqu’à la fin de la guerre.

• CAM d’Aveiro (Portugal) : Donnet- Denhaut 200CV Hispano Suiza d’avril à décembre 1918.

• CAM de Bizerte (Tunisie): Donnet – Denhaut de 150CV et 160 CV « Lorraine » de mai 1916 à fin 1918 et Donnet – Denhaut de 200CV Hispano Suiza en 1918. 0 victoire aérienne et1 perte par accident.

• CAM de Bône (Algérie) : Donnet-Denhaut 150 CV de juillet 1917 à fin 1918.

• CAM de Corfou (Grèce) : Donnet-Denhaut de 160CV Canton-Unné de mai 1916 à décembre 1917, Donnet-Denhaut de 150CV Hispano Suiza d’octobre 1916 à avril 1918, Donnet-Denhaut de 150CV Lorraine de juin 1917 à janvier 1918 et Donnet-Denhaut de 200CV Hispano Suiza de mars 1918 à la première moitié de 1919. 0 victoire aérienne et1 perte au combat par la DCA du sous marin U-35. 5 attaques contre des sous-marins, pas de résultat connu.

• CAM de Dakar (Sénégal): Donnet-Denhaut de 200CV de mai 1918 à février 1920.

• CAM d’Oran (Algérie) : Donnet-Denhaut 150 CV Hispano-Suiza et Donnet-Denhaut 160 CV Canton-Unné ainsi que des Donnet-Denhaut 200 CV Hispano Suiza de juin 1917 à août 1918.

• CAM de Platéali (Grèce) : Donnet-Denhaut de 150CV de décembre 1917 à février 1919 et Donnet-Denhaut 200CV de février 1918 à février 1919. 0 victoire aérienne et1 perte par accident. 1 attaque contre un sous-marin, pas de résultat connu.

• CAM de Salonique (Grèce) : Donnet-Denhaut de 160CV Canton-Unné de mai 1916 à mars 1917. 0 victoire aérienne et 1 perte par accident. Aucune attaque contre des sous-marins recensée pour ce type d’appareil.

• CAM de Venise (Italie) : Donnet-Denhaut de 160CV Canton-Unné d’avril à fin octobre 1916. 0 victoire aérienne et 1 perte par accident. Aucune attaque navale pour ce type d’appareil.

Portugal : 18 Donnet-Denhaut sont offerts par les Français à la « Serviço da Aeronautica Naval » lorsqu’ils quittent le CAM d’Aveiro. Seuls huit Donnet – Denhaut 200CV Hispano Suiza sont considérés comme encore opérationnels et voleront sur la base aéronavale d’Aveiro de décembre 1918 à fin 1922. 

USA : 58 Donnet-Denhaut dont des 160 CV Lorraine pour la formation, des 200CV Hispano-Suiza triplaces pour l’escorte et des 200 CV Hispano-Suiza BB pour l’attaque navale de novembre 1917 à fin 1918 répartis dans différents « U.S. Naval Air Station » comme :

• Le Moutchic : Situé près de Lacanau dans le Landes, ce servit essentiellement à la formation aux techniques de patrouille en mer et de lutte anti-sous marine pour les équipages américains.

• L’Ile Tudy : Le 23 Avril 1918, l’équipage d’un Donnet-Denhaut américain revendique avoir coulé le sous-marin U93.

• Brest-Camaret.

• Le Croisic.

En tout, près de 25 attaques contre des sous marins sont revendiquées par les Américains dont 4 comptabilisées comme probablement coulés.


Texte de FoxKilo02, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Donnet-Denhaut DD-8 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 700 kg (3 748 lbs)
  • Masse à vide : 1 090 kg (2 403 lbs)
  • Surface alaire : 53 m² (570 sq. ft)
  • Hauteur : 3,75 m (12,303 ft)
  • Envergure : 16,34 m (53,609 ft)
  • Longueur : 10,8 m (35,433 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 130 km/h (81 mph, 70 kts)
  • Vitesse de patrouille : 98 km/h (61 mph, 53 kts)
  • Endurance maximale : 4 h
  • Plafond opérationnel : 3 400 m (11 155 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 0,92 m/s (3,02 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 20,566 kg/m² (4,21 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 32,075 kg/m² (6,57 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en V Hispano-Suiza 8Ba35
  • Puissance unitaire : 147 kW (200 ch, 197 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Donnet-Denhaut à 17/12/2015 17:42 foxkilo02
Une petite dernière avant les fêtes :bonnet:


Origines

L’ingénieur français François Denhaut, déjà connu pour son invention de l’hydravion à coque avec fuselage et redan, et concepteur du Donnet-Lévèque s’engage à la déclaration de la première guerre mondiale comme simple mécanicien puis entame une formation de pilote à Avord.
Cependant il est rapidement renvoyé à l'arrière où lassé de la vie militaire il reprend la conception d’un nouvel hydravion avec l’aide de Jérôme Donnet pour créer les établissements DONNET-DENHAUT en 1915.
Le développement de la guerre sous-marine par les Allemands et la menace grandissante des U-boat en 1916 pousse le ministère de la Marine à commander une grande quantité d'hydravions à coque, considérés comme plus fiables et performants que les appareils à flotteur.
Ainsi et jusqu’à la fin du conflit, les firmes FBA et Donnet-Denhaut se partageront la part du lion des différentes commandes émises par l’Amirauté. En effet, seules ces 2 entreprises possèdent alors les capacités industrielles pour soutenir les cadences de livraisons demandées.
Donnet-Denhaut fabriqua ainsi de 1916 à 1918 plus de 1150 appareils qui participèrent essentiellement à la surveillance côtière, à l’escorte des convois maritime et à la chasse aux sous marins. Ils prirent une part non négligeable dans les résultats globaux de l’aviation maritime française qui revendique près de trente sous marins détruits.
Utilisés après guerre dans les écoles de pilotages, les derniers Donnet-Denhaut furent définitivement retirés du service à la fin 1924.
A noter qu’un Donnet-Denhaut triplace 200 HP effectua la première liaison aérienne entre Marseille et Alger via la Corse et la Sardaigne le 26 Janvier 1919, en 11heure de vol.

Versions

:arrow: Donnet-Denhaut 160CV (Canton-Unné R9) : Apparu en mars 1916, 90 appareils sont construits et motorisé avec un moteur Canton-Unné R9 de 160CV et utilisés de 1916 à 1918. L’appareil est un hydravion à coque, monomoteur, biplace et à moteur propulsif. Il sert avant tout à la reconnaissance mais peut également emporter 2 bombes de 52 kg ainsi qu’une mitrailleuse de 7,7 mm

:arrow: Donnet-Denhaut 140/150CV (Hispano-Suiza) : Premier vol en août 1916, l’appareil est identique à la version 160CV Canton Unné mais plus fiable. 195 appareils construits et utilisés de 1916 à 1922.

:arrow: Donnet-Denhaut 160CV (Lorraine) : Apparu en mai 1917, 130 appareils sont construits sur le modèle précédent mais motorisé avec un moteur Lorraine 8 Aby de 160CV et un empennage agrandie. Ils seront utilisés de 1917 à 1918.

:arrow: Donnet-Denhaut 200CV BB Hispano-Suiza 8Ba35: 559 exemplaires construits pour la patrouille et le bombardement .Utilisés jusqu’en 1922.

:arrow: Donnet-Denhaut 200CV RR Hispano-Suiza 8Bd35: Apparu en juin 1917 et utilisés jusqu’en décembre 1918. 65 exemplaires sont construits en tant qu’hydravions de reconnaissance rapide et utilisés jusqu’en 1920.

:arrow: Donnet-Denhaut 200CV Hispano Suiza 8Ba35. Cellule de 200 BB équipé d’un poste de tir à l’arrière pour en faire un triplace d’escorte. 80 appareils construits et utilisés de 1917 à 1918.

:arrow: Donnet-Denhaut 275 CV Hispano-Suiza 8Fg42M de 275 ch : 30 exemplaires construits à partir de 1918. Hydravion triplace de patrouille côtière utilisé de 1919 à 1924.

:arrow: Donnet-Denhaut bimoteurs (Hispano-Suiza 8Bd35) : bimoteur triplace de patrouille maritime de haute mer. 30 exemplaires construits et utilisés de 1918 à 1919.

Utilisateurs militaires

:arrow: France : près de 1100 Donnet-Denhaut de tous types de 1916 à 1924 et répartis dans les différents Centre d'Aviation Maritime (CAM) :
• CAM d’Ajaccio : Donnet-Denhaut de 200CV Hispano Suiza et Donnet-Denhaut bimoteur de juillet 1918 à janvier 1919. 0 victoire aérienne et 0 perte et aucune attaque navale recensée.
• CAM d’Antibes : Donnet-Denhaut de 200CV HS de janvier à décembre 1918.0 victoire aérienne et 1 perte par accident sur ce type d’appareil. Aucune attaque navale recensée.
• CAM de Bastia : Donnet-Denhaut de 200CV Hispano Suiza de juillet 1918 à décembre 1918. 0 victoire aérienne et 0 perte. Aucune attaque navale recensée.
• CAM de Bayonne : Donnet-Denhaut de 150CV et Donnet-Denhaut de 160CV Lorraine de juin 1917 à mars 1918 et Donnet-Denhaut 200CV de juin 1917 à décembre 1918. 0 victoire aérienne et 0 perte. 2 attaques contre des sous-marins mais aucun résultat connu.
• CAM de Brest- Camaret: Donnet-Denhaut de 140/150CV et Donnet-Denhaut de 160CV Lorraine de janvier 1917 à fin 1917 puis des Donnet-Denhaut de 200CV Hispano Suiza d’octobre 1917 à juillet 1918. 0 victoire aérienne et 3 pertes par accident. 41 attaques contre des sous-marins dont 16 avec des résultats observés. Pas de confirmation de sous marin détruit.
• CEAM de Berre: Donnet-Denhaut 200CV de janvier 1919 jusqu’en 1924.
• CAM de Dunkerque: Donnet-Denhaut de 140/150CV de mars1916 à avril 1917 puis Donnet-Denhaut de 200CV Hispano Suiza de juin 1917 à novembre 1918. 0 victoire aérienne et 3 pertes au combat. 8 attaques contres des U-boat dont une occasionnant des avaries.
• CEAM de Fréjus-Saint-Raphaël : Donnet-Denhaut 275CV de janvier 1919 à mars 1923
• CEAM d’ Hourtin: Donnet-Denhaut 200 CV de mai 1917 à décembre 1918 dédiés à la formation de base des pilotes et Donnet Denhaut 275CV de mars 1923 à fin avril 1924
• CAM de La Pallice: Donnet-Denhaut 140/150 CV et Donnet-Denhaut 160CV Lorraine de juin 1916 à fin 1918. Donnet Denhaut 200CV DD et RR d’avril 1917 à décembre 1918. 0 victoire aérienne et 1 perte par accident. 9 attaques navales recensées pas de résultat connu.
• CAM de Lorient : Donnet-Denhaut 140/150 CV d’avril 1917 à janvier 1918. En juillet 1918, les Américains s’installent sur l’Ile Tudy poste avancé du CAM de Lorient avec notamment des Donnet-Denhaut 200CV.
• CAM de Perpignan : Donnet-Denhaut de 200CV Hispano Suiza d’avril 1918 à décembre 1918. 0 victoire aérienne et 0 perte. Aucune attaque navale recensée sur ce type d’appareil.
• CAM de Sète : Donnet-Denhaut de 200CV Hispano Suiza de novembre 1917 à mai 1919. 0 victoire aérienne et 0 perte. Aucune attaque navale recensée sur ce type d’appareil.
• CAM de Toulon : Donnet-Denhaut de 150CV d’août 1916 à septembre 1917 puis Donnet-Denhaut de 200CV et Donnet-Denhaut bimoteurs de janvier 1918 à juin 1919. 0 victoire aérienne et 1 perte par accident pour ce type d’appareil. 2 attaques contre des sous-marins, aucun résultat connu.
• CAM d’Alger (Algérie) : Donnet-Denhaut 150CV puis Donnet-Denhaut
• CAM d’Arzew (Algérie) : Donnet-Denhaut 150 CV et 160CV (Lorraine) et 200 CV Hispano Suiza d’avril 1918 à décembre 1918. 0 victoire aérienne et 1 perte par accident. 1 attaque navale en collaboration avec le CAM d’Oran contre le sous marin U-39 qui, endommagé, se réfugiera en Espagne jusqu’à la fin de la guerre.
• CAM d’Aveiro (Portugal) : Donnet- Denhaut 200CV Hispano Suiza d’avril à décembre 1918.
• CAM de Bizerte (Tunisie): Donnet – Denhaut de 150CV et 160 CV « Lorraine » de mai 1916 à fin 1918 et Donnet – Denhaut de 200CV Hispano Suiza en 1918. 0 victoire aérienne et1 perte par accident.
• CAM de Bône (Algérie) : Donnet-Denhaut 150 CV de juillet 1917 à fin 1918.
• CAM de Corfou (Grèce) : Donnet-Denhaut de 160CV Canton-Unné de mai 1916 à décembre 1917, Donnet-Denhaut de 150CV Hispano Suiza d’octobre 1916 à avril 1918, Donnet-Denhaut de 150CV Lorraine de juin 1917 à janvier 1918 et Donnet-Denhaut de 200CV Hispano Suiza de mars 1918 à la première moitié de 1919. 0 victoire aérienne et1 perte au combat par la DCA du sous marin U-35. 5 attaques contre des sous-marins, pas de résultat connu.
• CAM de Dakar (Sénégal): Donnet-Denhaut de 200CV de mai 1918 à février 1920.
• CAM d’Oran (Algérie) : Donnet-Denhaut 150 CV Hispano-Suiza et Donnet-Denhaut 160 CV Canton-Unné ainsi que des Donnet-Denhaut 200 CV Hispano Suiza de juin 1917 à août 1918.
• CAM de Platéali (Grèce) : Donnet-Denhaut de 150CV de décembre 1917 à février 1919 et Donnet-Denhaut 200CV de février 1918 à février 1919. 0 victoire aérienne et1 perte par accident. 1 attaque contre un sous-marin, pas de résultat connu.
• CAM de Salonique (Grèce) : Donnet-Denhaut de 160CV Canton-Unné de mai 1916 à mars 1917. 0 victoire aérienne et 1 perte par accident. Aucune attaque contre des sous-marins recensée pour ce type d’appareil.
• CAM de Venise (Italie) : Donnet-Denhaut de 160CV Canton-Unné d’avril à fin octobre 1916. 0 victoire aérienne et 1 perte par accident. Aucune attaque navale pour ce type d’appareil.
:arrow: Portugal : 18 Donnet-Denhaut sont offerts par les Français à la « Serviço da Aeronautica Naval » lorsqu’ils quittent le CAM d’Aveiro. Seuls huit Donnet – Denhaut 200CV Hispano Suiza sont considérés comme encore opérationnels et voleront sur la base aéronavale d’Aveiro de décembre 1918 à fin 1922.
:arrow: USA : 58 Donnet-Denhaut dont des 160 CV Lorraine pour la formation, des 200CV Hispano-Suiza triplaces pour l’escorte et des 200 CV Hispano-Suiza BB pour l’attaque navale de novembre 1917 à fin 1918 répartis dans différents « U.S. Naval Air Station » comme :
• Le Moutchic : Situé près de Lacanau dans le Landes, ce servit essentiellement à la formation aux techniques de patrouille en mer et de lutte anti-sous marine pour les équipages américains.
• L’Ile Tudy : Le 23 Avril 1918, l’équipage d’un Donnet-Denhaut américain revendique avoir coulé le sous-marin U93.
• Brest-Camaret
• Le Croisic
En tout, près de 25 attaques contre des sous marins sont revendiquées par les Américains dont 4 comptabilisées comme probablement coulés.

Caractéristiques du Donnet-Denhaut 200CV Hispano-Suiza BB

Premier vol : milieu de l’année 1917
Rôle : Hydravion de bombardement
Equipage : 2 ou 3 (un pilote un bombardier et un observateur) suivant version
Longueur : 10,80 m
Envergure : 16,34 m
Hauteur : 3,75 m
Poids à vide : 1090 kg
Masse maximale au décollage : 1700 kg

Motorisation:
Un moteur Hispano-Suiza 8Ba35 de 200 CV

Performances :
Vitesse maximale : 130 Km/h
Vitesse de patrouille : 98 km/h
Vitesse ascensionnelle: 0,92 m/s
Autonomie: 4h
Plafond maximal: 3400 m

Armement:

2 bombes de 52 kg (type F), 1 mitrailleuse de calibre 7,7 mm au poste avant.

Liens Internet
Wikipédia
Aviafrance
François Delboca
Memoireshydraviation
Re: Donnet-Denhaut à 18/12/2015 13:09 Clansman
La fiche sur le site

Bravo et merci !
Re: Donnet-Denhaut à 18/12/2015 14:18 foxkilo02
Merci Clans !
Re: Donnet-Denhaut à 18/12/2015 14:57 Jericho
Merci Foxkilo pour cette fiche! ;)


Je remarque avec plaisir que tu fais toujours dans le mystique, bravo! :D
Re: Donnet-Denhaut à 18/12/2015 18:59 Ansierra117
Merci pour ce gros oldy Fox ! J'avais jamais entendu parler
Re: Donnet-Denhaut à 19/12/2015 15:37 Nico2

Clansman a écrit

La fiche sur le site

Bravo et merci !

Bis !! :bieres:

Et en plus, avec quelques photos !

Chouette comme tout. :)
Re: Donnet-Denhaut à 19/12/2015 23:17 cachée dans les pins

Jericho a écrit

Merci Foxkilo pour cette fiche! ;)


Je remarque avec plaisir que tu fais toujours dans le mystique, bravo! :D

ce que j'exprimerai en un "Oh, là, y'a de la bestiole "
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Dec. 18, 2015, 11:37 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires