Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Chasse
  • Constructeur : drapeau drapeau Sukhoï
  • un seul appareil construit (cellule neuve)

Histoire de l'appareil

En 1958, l'apparition du radar "Oriol-D" (aigle) posa un sacré problème aux ingénieurs de Sukhoï : celui était tellement volumineux qu'il ne pouvait être logé dans le cône de nez du Su-9. Quand à celui utilisé sur le T-47 (le futur Su-11), il dégradait fortement les qualités aérodynamiques. Le meilleur moyen était d'utiliser le nez uniquement pour loger le radar, et d'installer l'entrée d'air ailleurs qu'en position frontale.

Ils choisirent en définitive de loger deux entrées d'air latérales de part et d'autre du nez, mais très en avant du cockpit, juste derrière le radôme et tout en hauteur. L'appareil ainsi obtenu fut désigné T-49. Il s'agissait en réalité du T-39 qui était resté inachevé depuis 1958, et qui fut porté à ce standard. Le reste de la cellule, qui était à la base un Su-9, ne fut pas affecté. Les modifications furent achevées en octobre 1959 sous la direction de M. Goncharov.

Le T-49 peut donc être décrit comme suit : monoplace à cockpit fermé, train d'atterrissage tricycle et rétractable, mono-réacteur avec la tuyère débouchant sous la dérive et des entrées d'air latérales de part et d'autre du nez, monoplan cantilever à ailes deltas et médianes, empennage conventionnel avec une dérive et des empennages horizontaux en flèche.

Le T-49 prit l'air pour la première fois en janvier 1960 entre les mains d'Anatoly A.Koznov. Il montra d'excellentes performances notamment en accélération et de bonnes caractéristiques de vol, mais l'appareil fut endommagé dès avril 1960. Bien qu'il fut réparé, il ne reprit jamais l'air.

De plus, à l'époque les missiles (balistiques et sol-air) étant en rapides progrès, les politiques réduisaient les programmes de conception d'avions. Le T-49 fut donc abandonné. Mais Sukhoï se servira de certaines données pour son futur Su-15 Flagon quelques années plus tard.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Sukhoï T-49 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Envergure : 8,7 m (28,543 ft)
  • Longueur : 19,8 m (64,961 ft)

Performances

  • Mach maximal HA : Mach 2

Motorisation

  • 1 réacteur Lyulka AL-7F-100
  • Puissance unitaire : 6 900 kgp (68 kN, 15 212 lbf), 9 900 kgp (97 kN, 21 826 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Sukhoï T-49 à 29/11/2015 09:20 Clansman
En 1958, l'apparition du radar "Oriol-D" (aigle) posa un sacré problème aux ingénieurs de Sukhoï : celui était tellement volumineux qu'il ne pouvait être logé dans le cône de nez du Su-9. Quand à celui utilisé sur le T-47 (le futur Su-11), il dégradait fortement les qualités aérodynamiques. Le meilleur moyen était d'utiliser le nez uniquement pour loger le radar, et d'installer l'entrée d'air ailleurs qu'en position frontale.

Ils choisirent en définitive de loger deux entrées d'air latérales de part et d'autre du nez, mais très en avant du cockpit, juste derrière le radôme et tout en hauteur. L'appareil ainsi obtenu fut désigné T-49. Il s'agissait en réalité du T-39 qui était resté inachevé depuis 1958, et qui fut porté à ce standard. Le reste de la cellule, qui était à la base un Su-9, ne fut pas affecté. Les modifications furent achevées en octobre 1949 sous la direction de M. Goncharov.

Le T-49 prit l'air pour la première fois en janvier 1960 entre les mains d'Anatoly A.Koznov. Il montra d'excellentes performances notamment en accélération et de bonnes caractéristiques de vol, mais l'appareil fut endommagé dès avril 1960. Bien qu'il fut réparé, il ne reprit jamais l'air.

De plus, à l'époque les missiles (balistiques et sol-air) étant en rapides progrès, les politiques réduisaient les programmes de conception d'avions. Le T-49 fut donc abandonné. Mais Sukhoï se servira de certaines données pour son futur Su-15 Flagon quelques années plus tard.




http://www.krasnayazvezda.com/air/appareils/chasseurs/su15.php

http://prototypes.free.fr/t6/t6-3.htm

http://www.airvectors.net/avsu15.html#m4

http://www.ctrl-c.liu.se/misc/ram/t-49.html

http://www.kamov.net/russian-aircraft/sukhoi-t-49/

http://q-zon-fighterplanes.com/fighter-jets-in-action/fighters-ussrrussia/ussr-russia-v/

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/xplane/t3.html&prev=search
Re: Sukhoï T-49 à 29/11/2015 09:54 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Nov. 29, 2015, 9:30 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires