Rappels

Histoire de l'appareil

Le Samolyet "R" conçu par Sukhoï dès juin 1948 fut avant tout un avion expérimental destiné à étudier le vol supersonique, mais devait également servir de base à un dérivé d'interception.

Le TsaGi avait mené des calculs pour le passage du mur du son et en avait déduit qu'il fallait une aile en flèche de 50°. Le Samolyet "R" fut donc conçu en fonction de ces données. Approuvé en Conseil des Ministres, il est commandé à deux exemplaires dont une cellule d'essais statiques, en même temps que le Yak-1000 qui remplit les mêmes fonctions.

L'appareil était un monoplace, avec un cockpit très à l'avant. Bien que le pilote disposait d'un siège éjectable, c'est tout le nez de l'appareil qui pouvait se détacher du reste de la cellule.

Son train d'atterrissage était tricycle, avec une roue pour chaque jambe. Il se rétractait entièrement dans le fuselage, vers l'arrière pour le train avant et vers l'avant pour le train principal.

L'appareil était un monoréacteur, propulsé par un Lyulka TR-3 de 4000 kgp (4600 kgp avec la réchauffe). Ce moteur était placé au centre de l'appareil, avec une très longue tuyère. Il était alimenté par une entrée d'air frontale. 1219 litres de carburant alimentaient ce réacteur.

C'était un monoplan cantilever, à ailes en flèche médianes accusant un dièdre négatif. Chaque aile était pourvue de 3 cloisons d'extrados assez proéminents.

L'empennage était constitué d'une dérive unique en flèche de type cruciforme. L'empennage horizontal était en flèche et sans dièdre. Une quille ventrale complétait le dispositif.

Les performances calculées étaient les suivantes : 1252 km/h au niveau de la mer, plafond de 15500 m, montée à 10000 mètres en 3 minutes et demie, vitesse d'atterrissage de 194 km/h pour une masse à vide de 6240 kg et une masse normale au décollage de 7390 kg.

L'éventuelle version opérationnelle avait des performances légèrement inférieures : 1209 km/h au niveau de la mer, plafond de 14500 m, montée à 10000 m en 4 minutes, vitesse d'atterrissage de 188 km/h pour une masse à vide de 5932 kg et une masse au décollage de 7890 kg. Elle aurait en outre été armée de 2 canons N-37 de 37 mm avec 40 obus chacun et dotée de deux réservoirs largables de 300 l.

Un exemplaire fut construit et achevé fin juillet 1949. Il reçut la désignation Su-17 (sans rapport avec le futur "Fitter"), mais il ne vola jamais bien que le pilote Sergei Anokhin ait effectué quelques essais de roulage.

Les difficultés de mise au point du TR-3, les soupçons portés sur la faiblesse structurelle des ailes après l'accident du Samolyet "P" (Su-15) firent qu'il ne fut pas autorisé à prendre l'air. Ce fut également le prétexte que choisit Staline pour faire fermer le bureau d'étude de Sukhoï le 14 novembre 1949. Sukhoï ne retrouvera son propre bureau d'étude qu'à la mort de Staline en 1953.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Sukhoï Su-17 Izdelye R voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 7 890 kg (17 394 lbs)
  • Masse à vide : 5 932 kg (13 078 lbs)
  • Surface alaire : 27,5 m² (296,008 sq. ft)
  • Hauteur : 4,52 m (14,829 ft)
  • Envergure : 9,95 m (32,644 ft)
  • Longueur : 15,25 m (50,033 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 980 km/h (609 mph, 529 kts)
  • Vitesse d'atterrissage : 188 km/h (117 mph, 102 kts)
  • Distance franchissable : 855 km (531 mi, 462 nm)
  • Plafond opérationnel : 14 500 m (47 572 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 47,6 m/s (156,168 ft/s)
  • Vitesse maximale BA : 1 209 km/h (751 mph, 653 kts)
  • Charge alaire, à vide : 215,709 kg/m² (44,181 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 286,909 kg/m² (58,764 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur Lyulka TR-3
  • Puissance unitaire : 4 000 kgp (39 kN, 8 818 lbf), 4 600 kgp (45 kN, 10 141 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Sukhoï Su-17 "R" à 25/11/2015 12:46 Clansman
Le Samolyet "R" conçu par Sukhoï dès juin 1948 fut avant tout un avion expérimental destiné à étudier le vol supersonique, mais devait également servir de base à un dérivé d'interception.

Le TsaGi avait mené des calculs pour le passage du mur du son et en avait déduit qu'il fallait une aile en flèche de 50°. Le Samolyet "R" fut donc conçu en fonction de ces données. Approuvé en Conseil des Ministres, il est commandé à deux exemplaires dont une cellule d'essais statiques, en même temps que le Yak-1000 qui remplit les mêmes fonctions.

L'appareil était un monoplace, avec un cockpit très à l'avant. Bien que le pilote disposait d'un siège éjectable, c'est tout le nez de l'appareil qui pouvait se détacher du reste de la cellule.

Son train d'atterrissage était tricycle, avec une roue pour chaque jambe. Il se rétractait entièrement dans le fuselage, vers l'arrière pour le train avant et vers l'avant pour le train principal.

L'appareil était un monoréacteur, propulsé par un Lyulka TR-3 de 4000 kgp (4600 kgp avec la réchauffe). Ce moteur était placé au centre de l'appareil, avec une très longue tuyère. Il était alimenté par une entrée d'air frontale. 1219 litres de carburant alimentaient ce réacteur.

C'était un monoplan cantilever, à ailes en flèche médianes accusant un dièdre négatif. Chaque aile était pourvue de 3 cloisons d'extrados assez proéminents.

L'empennage était constitué d'une dérive unique de type cruciforme. L'empennage horizontal était en flèche et sans dièdre. Une quille ventrale complétait le dispositif.

Les performances calculées étaient les suivantes : 1252 km/h au niveau de la mer, plafond de 15500 m, montée à 10000 mètres en 3 minutes et demie, vitesse d'atterrissage de 194 km/h pour une masse à vide de 6240 kg et une masse normale au décollage de 7390 kg.

L'éventuelle version opérationnelle avait des performances légèrement inférieures : 1209 km/h au niveau de la mer, plafond de 14500 m, montée à 10000 m en 4 minutes, vitesse d'atterrissage de 188 km/h pour une masse à vide de 5932 kg et une masse au décollage de 7890 kg. Elle aurait en outre été armée de 2 canons N-37 de 37 mm avec 40 obus chacun et dotée de deux réservoirs largables de 300 l.

Un exemplaire fut construit et achevé fin juillet 1949. Il reçut la désignation Su-17 (sans rapport avec le futur "Fitter"), mais il ne vola jamais bien que le pilote Sergei Anokhin ait effectué quelques essais de roulage.

Les difficultés de mise au point du TR-3, les soupçons portés sur la faiblesse structurelle des ailes après l'accident du Samolyet "P" (Su-15) firent qu'il ne fut pas autorisé à prendre l'air. Ce fut également le prétexte que choisit Staline pour faire fermer le bureau d'étude de Sukhoï le 14 novembre 1949. Sukhoï ne retrouvera son propre bureau d'étude qu'à la mort de Staline en 1953.




http://prototypes.free.fr/t6/t6-1.htm

https://en.wikipedia.org/wiki/Sukhoi_Su-17_%281949%29

http://www.ctrl-c.liu.se/misc/ram/su-17-1950.html

http://q-zon-fighterplanes.com/fighter-jets-in-action/fighters-ussrrussia/ussr-russia-v/

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/fighter/su17_1.html&prev=search
Re: Sukhoï Su-17 "R" à 25/11/2015 13:08 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Nov. 25, 2015, 12:52 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires