Rappels

Histoire de l'appareil

Le HPR.7 Dart Herald est un avion de transport bimoteur à ailes hautes, muni d’un empennage conventionnel et d’un train d’atterrissage tricycle.

Au début des années 1950, le constructeur britannique Handley Page Aircraft se lance dans la conception d’un nouvel avion de transport d’une capacité d’une cinquantaine de passagers. Les ingénieurs de la division HP Reading profitèrent des travaux effectués sur le Miles Marathon, principalement en ce qui concerne les ailes, pour développer un quadrimoteur à ailes hautes désigné HPR.3 "Herald".

Le prototype effectue son premier vol le 25 août 1955, son design est moderne, et il est en avance sur ses concurrents avec sa cabine pressurisée et ses bonnes performances en vitesse et vitesse ascensionnelle. Malheureusement, les concepteurs ont commis une erreur qui va plomber les ventes de l’avion. Prudents, avant de lancer l’étude de cet appareil, ils ont demandé aux utilisateurs de DC-3 quelle motorisation ils préféraient. Les petites compagnies étant encore à l’époque méfiantes envers les nouvelles technologies apportées par les turbopropulseurs, c’est naturellement une motorisation composée de quatre moteurs à pistons Alvis Leonides Major qui est choisie, contrairement aux concurrents qui misent sur les premiers turbopropulseurs Rolls-Royce Dart.

Ces nouveaux propulseurs se montrant finalement nettement plus fiables que ce que beaucoup craignaient, les clients intéressés annulent leurs commandes pour acheter chez les concurrents. Handley Page ne voit qu’une solution pour sauver l’important investissement mis dans le "Herald" : remotoriser l’appareil.

Les turbopropulseurs Rolls-Royce Dart offrant deux fois plus de puissance que les Alvis Leonides Major, pour une masse semblable, une configuration bimoteur est retenue, avec des hélices quadripales. Le fuselage est également modifié et rallongé de 50 centimètres, sa cabine pressurisée permettant ainsi de transporter 47 passagers. Les ailes en position haute sont droites avec un léger dièdre positif. L’empennage est conventionnel et la dérive est munie d’une arrête vers l’avant. Le train d’atterrissage est tricycle, et chacune de ses jambes est munie de deux roues en diabolo. Le train avant s’escamote dans le nez, alors que le train principal prend place dans les nacelles-moteurs.

L’avion est désormais renommé HPR.7 "Dart Herald" et le premier prototype de la Serie 100 vole en 1958. À ce moment-là, 29 appareils sont commandés, et un total de 300 commandent sont envisagées.

Ses performances sont bonnes, sa stabilité est excellente et sa manœuvrabilité, même aux basses vitesses, est très appréciée par les pilotes. Les grands volets dont ses ailes sont équipées lui permettent de bonnes performances en décollage et atterrissage court, puisqu’il peut opérer à partir d’une piste de 460m de long.

Le premier appareil de série sort en 1959. Malheureusement, de nombreux clients ont annulé leur commande pour choisir un avion concurrent comme le Fokker F27 et l’Avro 748 (HS.748), tous deux moins chers. Seuls quatre "Dart Herald" Serie 100 sont vendus.

Pensant avoir plus de chance de remporter des contrats avec une version plus grande, permettant de se démarquer de ses concurrents directs, une Serie 200 plus longue pour 56 passagers est proposée. Le deuxième prototype est modifié ainsi pour effectuer les différents essais.

La Serie 400 est conçu en 1964, équipé d’un plancher de cabine renforcé pour servir d’avion militaire de transport tactique. Huit exemplaires sont vendus à la Royal Malaysian Air Force.

Espérant encore relancer ses ventes, Handley Page propose sur le marché la serie 700 d’une capacité de 60 passagers. 8 appareils sont construits, mais les clients ne suivent pas.

D’autres versions sont proposées : pour le transport d’automobiles (HPR.8), pour le transport d’assaut avec rampe de chargement arrière et capacité ADAC (HP.124, HP.132 et HP.133), voir même ADAV avec le HP.125 !
On peut dire que les équipes d’étude d’Handley Page auront beaucoup fait pour relancer la production de cet appareil, malheureusement pour eux, en vain.

Au total, 50 HPR.7 "Dart Herald" sont construits dont quelques exemplaires sont utilisés par les forces aériennes jordanienne et malaisienne.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Handley Page Dart Herald Serie 200 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 19 818 kg (43 691 lbs)
  • Masse à vide : 11 345 kg (25 011 lbs)
  • Surface alaire : 82,3 m² (885,87 sq. ft)
  • Hauteur : 7,32 m (24,016 ft)
  • Envergure : 28,9 m (94,816 ft)
  • Longueur : 23,01 m (75,492 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 435 km/h (270 mph, 235 kts)
  • Distance de décollage : 460 m (1 509 ft)
  • Distance d'atterrissage : 460 m (1 509 ft)
  • Distance franchissable : 2 632 km (1 635 mi, 1 421 nm)
  • Plafond opérationnel : 8 140 m (26 706 ft)
  • Charge alaire, à vide : 137,849 kg/m² (28,234 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 240,802 kg/m² (49,32 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbopropulseurs Rolls-Royce Dart 527
  • Puissance unitaire : 1 424 kW (1 936 ch, 1 910 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Handley Page HPR.7 Dart Herald à 18/09/2015 09:10 Jericho
Le HPR.7 Dart Herald est un avion de transport bimoteur à ailes hautes, muni d’un empennage conventionnel et d’un train d’atterrissage tricycle.

Au début des années 1950, le constructeur britannique Handley Page Aircraft se lance dans la conception d’un nouvel avion de transport d’une capacité d’une cinquantaine de passagers. Les ingénieurs de la division HP Reading profitèrent des travaux effectués sur le Miles Marathon, principalement en ce qui concerne les ailes, pour développer un quadrimoteur à ailes hautes désigné HPR.3 "Herald". Le prototype effectue son premier vol le 25 août 1955, son design est moderne, et il est en avance sur ses concurrents avec sa cabine pressurisée et ses bonnes performances en vitesse et vitesse ascensionnelle. Malheureusement, les concepteurs ont commis une erreur qui va plomber les ventes de l’avion. Prudents, avant de lancer l’étude de cet appareil, ils ont demandé aux utilisateurs de DC-3 quelle motorisation ils préféraient. Les petites compagnies étant encore à l’époque méfiantes envers les nouvelles technologies apportées par les turbopropulseurs, c’est naturellement une motorisation composée de quatre moteurs à pistons Alvis Leonides Major qui est choisie, contrairement aux concurrents qui misent sur les premiers turbopropulseurs Rolls-Royce Dart.
Ces nouveaux propulseurs se montrant finalement nettement plus fiables que ce que beaucoup craignaient, les clients intéressés annulent leurs commandes pour acheter chez les concurrents. Handley Page ne voit qu’une solution pour sauver l’important investissement mis dans le "Herald" : remotoriser l’appareil.

Les turbopropulseurs Rolls-Royce Dart offrant deux fois plus de puissance que les Alvis Leonides Major, pour une masse semblable, une configuration bimoteur est retenue, avec des hélices quadripales. Le fuselage est également modifié et rallongé de 50 centimètres, sa cabine pressurisée permettant ainsi de transporter 47 passagers. Les ailes en position haute sont droites avec un léger dièdre positif. L’empennage est conventionnel et la dérive est munie d’une arrête vers l’avant. Le train d’atterrissage est tricycle, et chacune de ses jambes est munie de deux roues en diabolo. Le train avant s’escamote dans le nez, alors que le train principal prend place dans les nacelles-moteurs.
L’avion est désormais renommé HPR.7 "Dart Herald" et le premier prototype de la Serie 100 vole en 1958. À ce moment-là, 29 appareils sont commandés, et un total de 300 commandent sont envisagées.
Ses performances sont bonnes, sa stabilité est excellente et sa manœuvrabilité, même aux basses vitesses, est très appréciée par les pilotes. Les grands volets dont ses ailes sont équipées lui permettent de bonnes performances en décollage et atterrissage court, puisqu’il peut opérer à partir d’une piste de 460m de long.
Le premier appareil de série sort en 1959. Malheureusement, de nombreux clients ont annulé leur commande pour choisir un avion concurrent comme le Fokker F27 et l’Avro 748 (HS.748), tous deux moins chers. Seuls quatre "Dart Herald" Serie 100 sont vendus.

Pensant avoir plus de chance de remporter des contrats avec une version plus grande, permettant de se démarquer de ses concurrents directs, une Serie 200 plus longue pour 56 passagers est proposée. Le deuxième prototype est modifié ainsi pour effectuer les différents essais.

La Serie 400 est conçu en 1964, équipé d’un plancher de cabine renforcé pour servir d’avion militaire de transport tactique. Huit exemplaires sont vendus à la Royal Malaysian Air Force.

Espérant encore relancer ses ventes, Handley Page propose sur le marché la serie 700 d’une capacité de 60 passagers. 8 appareils sont construits, mais les clients ne suivent pas.
D’autres versions sont proposées : pour le transport d’automobiles (HPR.8), pour le transport d’assaut avec rampe de chargement arrière et capacité ADAC (HP.124, HP.132 et HP.133), voir même ADAV avec le HP.125 !
On peut dire que les équipes d’étude d’Handley Page auront beaucoup fait pour relancer la production de cet appareil, malheureusement pour eux, en vain.

Au total, 50 HPR.7 "Dart Herald" sont construits dont quelques exemplaires sont utilisés par les forces aériennes Jordaniennes et Malaisiennes.


Versions :
HPR.3 Herald : Prototype équipé de quatre moteurs à pistons Alvis Leonides Major de 650kW (884cv) et d’une capacité de 44 passagers.

Serie 100 : Première version de série motorisée par deux turbopropulseurs Rolls-Royce Dart Mk.527 de 1’425kW (1’937cv) et d’une capacité de 47 passagers. Deux prototypes et quatre appareils construits.

Serie 200 : Version de série rallongée, motorisée par deux turbopropulseurs Rolls-Royce Dart Mk.527 de 1’425kW (1’937cv) et d’une capacité de 56 passagers. Un prototype Serie 100 converti et 36 appareils construits.

Serie 400 : Version militaire dérivée du Serie 200 pour le transport tactique. Le plancher de la cabine est renforcé et les portes latérales sont élargies. Il peut emporter 50 soldats ou 24 civières pour les missions d’évacuation sanitaires.

Serie 500 : Semblable à la Serie 400, mais équipée de turbopropulseurs plus puissants, jamais construite.

Serie 600 : Version civile rallongée et équipée de turbopropulseurs plus puissants, d’une capacité en configuration haute densité de 64 à 68 passagers.

Serie 700 : Version semblable à la Serie 200, mais équipée de turbopropulseurs plus puissants de la Serie 600, ce qui lui permet une plus grande distance franchissable et d’emporter jusqu’à 60 passagers en haute densité. 10 appareils commandés, puis annulés, aucun appareil construit.

HPR.8 : Version spécialement conçue pour le transport d’automobiles. Une grande porte dans le nez de l’appareil permet de faciliter le chargement. Sa capacité est de 6 voitures et 30 passagers ou une centaine de passagers, mais la cabine n’est plus pressurisée. En compétition avec l’AW.670 "Air Ferry", il semble que ce soit finalement l’ATL-98 "Carvair" qui ait été choisi. Aucun appareil construit.

HP.124 : Version de transport tactique, munie d’une rampe de chargement à l’arrière, proposée à la RAF. Cette version est écartée pour des raisons financières et peut-être politiques en faveur du H.S.780, moins performants en décollage et atterrissage courts, mais construit par une entreprise en grande partie nationalisée. Aucun appareil construit.

HP.125 : Projet de transport tactique muni d’une rampe de chargement à l’arrière et capable de décollages et d’atterrissages verticaux ou courts. L’appareil est semblable à l’HP124, mais il est équipé de nacelles sous les ailes comportant un total de 18 (!) réacteurs Rolls-Royce RB162 offrant une poussée totale de plus de 40’000kgp. Le programme est abandonné, aucun appareil construit.

HP.127 : Projet d’avion de transport propulsé par deux turboréacteurs Rolls-Royce Spey. Les ailes, droites, sont raccourcies et la capacité d’emport, grâce à un fuselage rallongé, est de 70 passagers. Aucun appareil produit.

HP.129 "Mini Herald": Projet d’avion de transport propulsé par deux turboréacteurs Rolls-Royce Spey. Plus petit que les autres appareils dérivés du HPR.7, sa capacité d’emport ne devait être que d’une trentaine de passagers. Aucun appareil produit.

HP.131 : Version améliorée de l’HP.124 proposée à l’export, entre autre à la Belgique en 1965. Aucun appareil produit.

HP.132 : Autre version améliorée de l’HP.124 proposée à l’export, munie d’une rampe de chargement arrière et de deux turboréacteurs General Electric CF700 dans des nacelles en bout d’ailes pour améliorer les performances, principalement durant le décollage. Aucun appareil produit.

HP.133 : Version semblable à l’HP.132, munie également d’une rampe de chargement arrière et, pour améliorer les performances durant le décollage, de deux turboréacteurs General Electric CF700 dans des nacelles qui sont cette fois-ci rétractables. Aucun appareil produit.


Utilisateurs militaires :
Jordanie : Quelques HPR.7 "Dart Herald" dans la force aérienne jordanienne, plus en service.

Malaisie : 8 HPR.7 "Dart Herald" Serie 400 dans la force aérienne malaisienne, plus en service.


Caractéristiques Serie 200:
Equipage : 2
Passagers : 56
Longueur : 23,01m
Envergure : 28,90m
Hauteur : 7,32m
Surface alaire : 82,3m2
Masse à vide : 11’345kg
Masse maximale au décollage : 19’818kg
Points d’attache : 0

Moteurs :
Deux turbopropulseurs Rolls-Royce Dart Mk.527 de 1’425kW (1’937cv).

Performances :
Vitesse de croisière : 435km/h
Plafond opérationnel : 8’140m
Distance franchissable : 2’632km
Distance de décollage : 460m
Distance d’atterrissage : 460m

Armement :
Sans.


Liens internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/Handley_Page_Dart_Herald
http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_hpr7_en.php
http://www.flightglobal.com/pdfarchive/view/1957/1957%20-%200648.html
http://www.flightglobal.com/pdfarchive/view/1958/1958-1-%20-%200130.html
http://www.flightglobal.com/pdfarchive/view/1960/1960%20-%201836.html
Re: Handley Page HPR.7 Dart Herald à 18/09/2015 20:39 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 18 septembre 2015 13:16, modifié le . ©AviationsMilitaires