Histoire de l'appareil

Lors de la seconde guerre mondiale, Bristol décida de monter une division hélicoptère à Filton, en recrutant des ingénieurs de l'AFEE (Airborne Forces Experimental Establishment) qui s'étaient installés à RAF Beaulieu après le débarquement de Normandie, le 4 janvier 1945. L'AFEE était une entité du Ministère de l'Air britannique, fondée en 1942 afin d'étudier les voilures tournantes en général.

Raoul Hafner, qui dirigeait l'AFEE, prit la tête de la division Hélicoptères de Bristol et se lança dans l'étude de ce qui allait devenir le premier hélicoptère de conception britannique, le Type 171. L'étude commença en juin 1944 et dura deux ans, l'accent étant mis sur l'endurance des pièces.

Le vol inaugural eut lieu le 27 juillet 1947 avec H.A. Marsh aux commandes. Les 2 premiers prototypes, VL958 et VL963, étaient motorisés avec un moteur Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior de 450 hp car aucun moteur britannique n'était prêt. Le deuxième prototype vola en février 1948. Le Type 171 fut le premier hélicoptère de conception britannique à être certifié, le 25 avril 1949. Le troisième prototype, le Type 171 Mk 2, fut achevé à l'été 1948 avec un moteur Alvis Leonides de 550 hp qui devint le moteur standard du Sycamore. Celui-ci vola pour la première fois le 3 septembre 1949. Cependant, le rotor se désintégra lors du deuxième décollage. Il fallut le renforcer pour reprendre les essais.

2 versions civiles suivirent, le Mk 3 et le Mk 4. Le Mk 3 emportait 5 passagers et, par rapport au prototype, voyait son fuselage élargi de 20 cm et le nez raccourci afin d'améliorer la visibilité. Il fut mis en service par BEA entre Eastleigh et Heathrow en 1954, à des fins expérimentales. Le Mk 4 fut la principale version civile, avec le siège du pilote à droite selon la pratique américaine ainsi que 4 portes. Elle apparut dès 1950. Le nom de Sycamore était strictement militaire et ne fut jamais utilisé dans le civil.


Le Sycamore intéressa vite les armées, au premier lieu l'armée de terre britannique. Celle-ci commanda 5 Type 171 Mk 3 pour évaluation, l'un pour évaluation sanitaire et 4 pour les communications. La RAF commanda la variante Mk 3A pour évaluation également, dans des missions de recherche et de sauvetage. En définitive, l'Army Air Corps ne commanda aucun appareil et la RAF se tourna vers la version Mk 4, qui fut commandée sous la désignation Sycamore HR14.

85 Sycamore HR.14 furent construits pour la RAF, et entrèrent en service au sein du 275 Squadron le 13 avril 1953. Il servit à des missions de recherche et de sauvetage, à l'entraînement (au sein du Royal Air Force Central Flying School), au transport de troupes. 9 squadrons en furent équipés. Ils furent officiellement retirés du service en décembre 1971, la fatigue structurelle se faisant sentir. Le 32 squadron utilisa cependant 2 Sycamore jusqu'en août 1972.

L'Allemagne commanda pas moins de 50 Sycamore Mk 52, qui furent utilisés aussi bien par la Luftwaffe que par la Marineflieger. La Belgique reçut 3 Sycamore Mk 14(B), qui furent utilisés de 1954 à 1960.

Le Sycamore fut le deuxième hélicoptère mis en œuvre par les forces armées australiennes, après le Sikorsky S-51 : 2 exemplaires furent utilisés par la force aérienne de 1951 à 1965, pour des missions de servitude à la zone de Woomera. La RAAF avait un besoin urgent d'un tel appareil et commanda un premier exemplaire civil dès 1951 (un Mk 3), suivi d'un second en 1955 (un Mk 4). Le A91-1 entra en service le 9 septembre 1951 et le A91-2 le 4 janvier 1955. Si le premier est désormais exposé au musée de Moorabbin Airport, le second s'écrasa lors d'un atterrissage d'urgence le 13 décembre 1960. L'équipage ne fut pas blessé, mais l'appareil dut être ferraillé.

La marine australienne utilisa 3 Sycamore Mk 50 et 10 Sycamore Mk 51 pour des missions de recherches et de sauvetage au sein des squadron 723 et 724. Ils furent utilisés de 1953 à 1966.

Les Sycamore britanniques furent déployés lors de l'insurrection en Malaisie qui dura de 1948 à 1960 : ils servirent à déployer des patrouilles dans la jungle ou à évacuer des blessés. Ils furent également déployés à Chypre en 1956, à Aden et au Kenya. Les Sycamore belges servirent au Congo belge. Dans le civil, ils servirent au sauvetage en montagne, à la surveillance du trafic routier, et en août 1955 un Type 171 fut le premier hélicoptère à retransmettre une émission de télévision.

178 Sycamore furent construits de 1947 à 1959. Plusieurs exemplaires ont survécus et sont exposés en Grande-Bretagne, Allemagne, Australie et Belgique.

Versions référencées

  • Bristol 171 Mk1 : Prototypes, 2 exemplaires.
  • Bristol 171 Mk 2 : Prototype, 1 exemplaire. Moteur Alvis Leonides 71 de 550 hp.
  • Bristol 171 Mk 3 : Première version de série civile, apparue en 1949.
  • Bristol 171 Mk 3A : Variante avec une soute à bagages plus importante, 2 exemplaires pour British European Airways.
  • Bristol 171 Mk 4 : Principale version de série civile, apparue en 1950. Peut-être 20 exemplaires.
  • Bristol 203 : Projet d'une variante à turbine pour 11 passagers étudiée en 1957.
  • Bristol Sycamore HC.10 : 1 Type 171 Mk 3 évalué par l'Army Air Corps pour l'évacuation sanitaire.
  • Bristol Sycamore HC.11 : 4 Type 171 Mk 3 évalués par l'Army Air Corps comme plate-forme de communication.
  • Bristol Sycamore HR.12 : 4 Type 171 Mk 3A évalués par le Coastal Command de la RAF pour des missions SAR.
  • Bristol Sycamore HR.13 : 2 Type 171 Mk 3A évalués par le Fighter Commande de la RAF pour des missions SAR, équipés de treuils.
  • Bristol Sycamore HR.14 : 85 Type 171 Mk 4 construits pour la RAF.
  • Bristol Sycamore Mk 14 : Version pour la Belgique, 3 exemplaires utilisés de 1954 à 1960.
  • Bristol Sycamore HR.50 : Type 171 Mk 3 pour la marine australienne, 3 exemplaires. Mis en service le 11 mars 1953.
  • Bristol Sycamore HR.51 : Version pour la marine australienne, 10 exemplaires.
  • Bristol Sycamore Mk 52 : Version allemande, 50 exemplaires.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Bristol Sycamore HR.14 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 2 540 kg (5 600 lbs)
  • Masse à vide : 1 728 kg (3 810 lbs)
  • Diamètre du rotor principal : 14,8 m (48,556 ft)
  • Hauteur : 4,23 m (13,878 ft)
  • Longueur : 18,62 m (61,089 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 212 km/h (132 mph, 115 kts)
  • Endurance maximale : 3 h
  • Distance franchissable : 531 km (330 mi, 287 nm)

Motorisation

  • 1 moteur à pistons Alvis Leonides 73
  • Puissance unitaire : 410 kW (558 ch, 550 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Bristol 171 Sycamore à 04/09/2015 12:42 Clansman
Lors de la seconde guerre mondiale, Bristol décida de monter une division hélicoptère à Filton, en recrutant des ingénieurs de l'AFEE (Airborne Forces Experimental Establishment) qui s'étaient installés à RAF Beaulieu après le débarquement de Normandie, le 4 janvier 1945. L'AFEE était une entité du Ministère de l'Air britannique, fondée en 1942 afin d'étudier les voilures tournantes en général.

Raoul Hafner, qui dirigeait l'AFEE, prit la tête de la division Hélicoptères de Bristol et se lança dans l'étude de ce qui allait devenir le premier hélicoptère de conception britannique, le Type 171. L'étude commença en juin 1944 et dura deux ans, l'accent étant mis sur l'endurance des pièces.

Le vol inaugural eut lieu le 27 juillet 1947 avec H.A. Marsh aux commandes. Les 2 premiers prototypes, VL958 et VL963, étaient motorisés avec un moteur Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior de 450 hp car aucun moteur britannique n'était prêt. Le deuxième prototype vola en février 1948. Le Type 171 fut le premier hélicoptère de conception britannique à être certifié, le 25 avril 1949. Le troisième prototype, le Type 171 Mk 2, fut achevé à l'été 1948 avec un moteur Alvis Leonides de 550 hp qui devint le moteur standard du Sycamore. Celui-ci vola pour la première fois le 3 septembre 1949. Cependant, le rotor se désintégra lors du deuxième décollage. Il fallut le renforcer pour reprendre les essais.

2 versions civiles suivirent, le Mk 3 et le Mk 4. Le Mk 3 emportait 5 passagers et, par rapport au prototype, voyait son fuselage élargi de 20 cm et le nez raccourci afin d'améliorer la visibilité. Il fut mis en service par BEA entre Eastleigh et Heathrow en 1954, à des fins expérimentales. Le Mk 4 fut la principale version civile, avec le siège du pilote à droite selon la pratique américaine ainsi que 4 portes. Elle apparut dès 1950. Le nom de Sycamore était strictement militaire et ne fut jamais utilisé dans le civil.


Le Sycamore intéressa vite les armées, au premier lieu l'armée de terre britannique. Celle-ci commanda 5 Type 171 Mk 3 pour évaluation, l'un pour évaluation sanitaire et 4 pour les communications. La RAF commanda la variante Mk 3A pour évaluation également, dans des missions de recherche et de sauvetage. En définitive, l'Army Air Corps ne commanda aucun appareil et la RAF se tourna vers la version Mk 4, qui fut commandée sous la désignation Sycamore HR14.

85 Sycamore HR14 furent construits pour la RAF, et entrèrent en service au sein du 275 Squadron le 13 avril 1953. Il servit à des missions de recherche et de sauvetage, à l'entraînement (au sein du Royal Air Force Central Flying School), au transport de troupes. 9 squadrons en furent équipés. Ils furent officiellement retirés du service en décembre 1971, la fatigue structurelle se faisant sentir. Le 32 squadron utilisa cependant 2 Sycamore jusqu'en août 1972.

L'Allemagne commanda pas moins de 50 Sycamore Mk 52, qui furent utilisés aussi bien par l'armée de terre que par la Marineflieger. La Belgique reçut 3 Sycamore Mk 14(B), qui furent utilisés de 1954 à 1960.

Le Sycamore fut le deuxième hélicoptère mis en œuvre par les forces armées australiennes, après le Sikorsky S-51 : 2 exemplaires furent utilisés par la force aérienne de 1951 à 1965, pour des missions de servitude à la zone de Woomera. La RAAF avait un besoin urgent d'un tel appareil et commanda un premier exemplaire civil dès 1951 (un Mk 3), suivi d'un second en 1955 (un Mk 4). Le A91-1 entra en service le 9 septembre 1951 et le A91-2 le 4 janvier 1955. Si le premier est désormais exposé au musée de Moorabbin Airport, le second s'écrasa lors d'un atterrissage d'urgence le 13 décembre 1960. L'équipage ne fut pas blessé, mais l'appareil dut être ferraillé.

La marine australienne utilisa 3 Sycamore Mk 50 et 10 Sycamore Mk 51 pour des missions de recherches et de sauvetage au sein des squadron 723 et 724. Ils furent utilisés de 1953 à 1966.

Les Sycamore britanniques furent déployés lors de l'insurrection en Malaisie qui dura de 1948 à 1960 : ils servirent à déployer des patrouilles dans la jungle ou à évacuer des blessés. Ils furent également déployés à Chypre en 1956, à Aden et au Kenya. Les Sycamore belges servirent au Congo belge. Dans le civil, ils servirent au sauvetage en montagne, à la surveillance du trafic routier, et en août 1955 un Type 171 fut le premier hélicoptère à retransmettre une émission de télévision.

178 Sycamore furent construits de 1947 à 1959. Plusieurs exemplaires ont survécus et sont exposés en Grande-Bretagne, Allemagne, Australie et Belgique.


Versions :

Type 171 Mk 1 : Prototypes, 2 exemplaires : VL958 et VL963. Moteur Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior de 450 hp. Biplaces à la demande de la spécification E.20/45 du Ministère de l’Équipement.

Type 171 Mk 2 : Prototype, 1 exemplaire. Moteur Alvis Leonides 71 de 550 hp. Quadriplace à la demande de la spécification E.34/46. 1er vol le 3 septembre 1949.

Type 171 Mk 3 : Première version de série civile, apparue en 1949. 15 exemplaires. Moteur Alvis Leonides 173 de 520 hp. 6 sièges et 5 passagers, fuselage élargi et nez raccourci pour une meilleure visibilité. Un exemplaire (A91-1) utilisé par la RAAF de 1951 à 1961.

Type 171 Mk 3A : Variante avec une soute à bagages plus importante, 2 exemplaires pour British European Airways.

Type 171 Mk 4 : Principale version de série civile, apparue en 1950 (20 exemplaires ?). 4 portes passagers, train d'atterrissage plus haut, pilote installé à droite. Un exemplaire (A91-2) utilisé par la RAAF de 1955 à 1960.

Type 203 : Projet d'une variante à turbine pour 11 passagers étudiée en 1957. Les 2 dernières cellules du Type 171 (le 179 et le 180e) furent utilisées pour ce projet. Mais celui-ci fut abandonné lorsque Bristol fut absorbé par Westland. Cependant, certains points furent réutilisés pour l'étude du WG-13 Lynx.

Sycamore HC10 : 1 Type 171 Mk 3 évalué par l'Army Air Corps pour l'évacuation sanitaire.

Sycamore HC11 : 4 Type 171 Mk 3 évalués par l'Army Air Corps comme plate-forme de communication.

Sycamore HR12 : 4 Type 171 Mk 3A évalués par le Coastal Command de la RAF pour des missions SAR.

Sycamore HR13 : 2 Type 171 Mk 3A évalués par le Fighter Commande de la RAF pour des missions SAR, équipés de treuils.

Sycamore HR14 : 85 Type 171 Mk 4 construits pour la RAF.

Sycamore Mk 14 : Version pour la Belgique, 3 exemplaires utilisés de 1954 à 1960.

Il furent numérotés B1 à B3 et immatriculés OT-ZKA à OT-ZKC. Les 2 premiers furent basés à Kamina au Congo belge et servirent à l'entraînement, au sauvetage, à l'évacuation sanitaire, à la reconnaissance et au transport de VIP. Ils furent accidentés et détruits sur place. Le B3 resta en Belgique pour servir à l'entraînement.

Sycamore HR50 : Type 171 Mk 3 pour la marine australienne, 3 exemplaires. Mis en service le 11 mars 1953.

Sycamore HR51 : Versions pour la marine australienne, 10 exemplaires. Mis en service le 22 novembre 1954, dernière livraison le 24 août 1961.

Sycamore Mk 52 : Version allemande, 50 exemplaires. Utilisée par l'armée de terre ou la Luftwaffe (46 exemplaires de 1957 à 1969) et la marine (4 exemplaires de 1958 à 1966).




http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/bristol-sycamore/

http://www.ailes-militaires-belges.be/index.php?option=com_content&view=article&id=280:bristol-171-sycamore-hr14b&catid=22&Itemid=301&lang=fr

https://en.wikipedia.org/?title=Bristol_Sycamore

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/bristol_sycamore.php

http://www.goodall.com.au/australian-aviation/sycamore/bristol-sycamore.htm

http://www.rafmuseum.org.uk/research/collections/bristol-sycamore-hr14/

http://www.helis.com/database/model/75/

http://www.navy.gov.au/aircraft/bristol-sycamore-hr5051
Re: Bristol 171 Sycamore à 04/09/2015 13:51 Clansman
La fiche sur le site
Re: Bristol 171 Sycamore/RIAT2018 à 27/08/2018 16:44 stanak
Sycamore Mk.52
RAF colors
Image
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 4, 2015, 12:46 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires